Jeuxvideo-world

Articles récents

[Test] Mount & Blade : Warband

22 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Exclusivement disponible sur PC, les développeurs de TaleWorlds décident finalement de proposer la série Mount & Blade sur les consoles de salon, la PlayStation 4 et la Xbox One. Il s'agit ici de l'épisode Mount & Blade : Warband disponible sur PC depuis maintenant... 6 ans ! Un portage surprenant qui permet de patienter en attendant le nouvel épisode prévu sur PC et consoles de salon : Mount & Blade II : Bannerlord. Avant même de se plonger dans ce portage, on peut émettre quelques craintes sur le rendu visuel et sur la conversion du combo clavier et souris à une manette. Une expérience de jeu toujours aussi jouissive et captivante ?

Avec un écart de 6 ans et malgré une bonne volonté des développeurs, on est loin d'un titre digne de la nouvelle génération de console. Dans notre cas ici (version PS4), difficile d'être sous le charme de la réalisation du jeu. C'est frustrant car la licence dispose d'un univers médieval particulièrement fort qui n'a que très peu de concurrence dans un registre similaire et qui du coup ne laisse pas indifférent ceux qui affectionnent cette époque. Cette série mise d'abord sur un réalisme absolu, la mise en scène est donc sans chichi et sans démesure sans pour autant être absente, les batailles avec des centaines de soldats font toujours un petit effet à l'écran.

Cependant, on ne profite jamais vraiment à fond de cet univers à cause d'une partie technique en très gros retard, oui cette différence de 6 ans entre la version PC et cette version PS4 fait très mal aux yeux. Alors même si un lissage HD est de la partie, et heureusement d'ailleurs, on reste quand même sceptique face à aux nombreuses textures baveuses, à une modélisation digne d'un jeu PlayStation 2 et à des animations parfois un peu rigides même si la variété reste au rendez-vous. On est par contre agréablement surpris de la fluidité constante du jeu et ceci malgré la présence d'une centaine (nombre max constaté) de personnages à l'écran en même temps. 

La profondeur de champ est également convaincante, à l'image de la variété des décors : châteaux, villages, plaines, montagnes, avec parfois l'arrivée de la neige pour renforcer cette grande variété dans les environnements, sans jamais sombrer dans une dimension fantastique, le but étant d'être le plus réaliste possible. Du coup que ce soit dans les armes ou les différents protagonistes du jeu, on reste fidèle à ce réalisme très poussé et à la cohérence de l'époque médievale. Une technique dépassée malgré quelques efforts et une interface conçue pour un PC qui se montre logiquement délicate dans un premier temps. le portage d'un titre PC sur une console de salon, c'est une véritable épreuve, surtout lorsque le genre n'est pas évident sur une console de salon avec une manette, en voici la preuve.

Et le gameplay alors ? C'est déjà moins dépassé et ça permet surtout d'apprécier une jouabilité d'une grande richesse en plus d'un mélange de plusieurs genres qui permet d'aboutir à une expérience où la concurrence se fait très rare. Le jeu mise sur un réalisme absolu, cela signifie que le jeune protagoniste que vous incarnez pour partir à la conquête de Caldaria n'est ni plus fort que les autres, ni moins fort que les autres. Le côté fantastique de certains RPG n'a pas lieu d'être ici, si vous aimez la magie, vous serez déçu d'apprendre que l'on dispose d'armes offensives et défensives de l'époque médievale. On peut difficile trouver un jeu aussi humain et réaliste dans son périple. La liberté est également la deuxième notion de ce jeu après le réalisme. Vous êtes totalement libre d'écrire votre histoire selon vos idées et envies. Vous voulez devenir riche, alors il faudra faire le nécessaire pour être marchand. Vous préférez le combat, l'action, la dimension militaire intervient et se montre tout aussi passionnante.

Le jeu propose ainsi un mélange habile et séduisant de plusieurs genres : RPG, gestion, réflexion, stratégie. Il faudra être vigilant sur vos choix de dialogues, votre approche envers la population, la gestion de vos troupes. Il ne suffit pas de gérer la tactique offensive sur le terrain, il faudra veiller à ce que les troupes possèdent l'estomac plein, autrement cela risque de poser des petits soucis. En gros derrière ce titre, on peut y voir une véritable simulation médievale, complète et sans pitié. Concernant les combats, pas d'inquiétude des didacticiels sont de la partie pour offrir une prise en main assez correcte même si on manque quand même d'informations au départ. Le jeu ne souhaite absolument pas guider le joueur. C'est à vous de découvrir le potentiel et les éléments du jeu, pas d'objectifs, le titre ne souhaite pas influencer le joueur vers une destination, un choix.

Le passage de la souris et du clavier vers une manette est globalement un succès même si cela exige un temps d'adaptation si vous avez eu l'occasion de le faire sur PC. Les sticks analogiques ainsi que l'ensemble des touches sont utilisées avec pertinence. On possède même la possibilité de jouer avec le gyroscope de la manette, amusant mais bien plus difficile et moins confortable. Au niveau des armes le choix est large, que ce soit des armes au corps-à-corps, à distance, des armes de jet. Les combats sont jouissifs et impressionnants dès que les vagues d'ennemis s'affrontent, mieux vaut donc rester vigilant en observant bien la situation, que ce soit en vue FPS ou à la troisième personne. L'IA n'est pas toujours au top, les problèmes techniques du jeu n'arrangent rien, lorsque par exemple un cheval se bloque dans le décor... C'est fun, pas répétitif mais potentiellement un peu lourd si vous avez des difficultés avec l'interface et notamment la carte du jeu.

En matière de durée de vie, Mount & Blade : Warband possède un énorme potentiel mais qui dépend de l'accroche du joueur avec le concept et ce mélange des genres. Son univers médieval très spécifique peut déjà ne pas plaire au même titre que sa grande liberté où le joueur est lâché sans trop savoir son but et sa destination. Le jeu nous plonge donc dans le monde de Caldaria où l'on pourra découvrir cinq civilisations : les Rhodoks, les Swadians, les Khergits, les Vaegirs et les Nords. Chaque civilisation possède une identité propre au niveau visuel, que ce soit dans les tenues ou l'architecture.

Avec l'exploration, les combats et les quêtes du jeu, on peut affirmer que même sans véritablement accrocher et se plonger à fond, il faudra plus de 30 heures, si ce n'est 50 heures, pour commencer à faire un joli tour du jeu en sachant que les approches sont différentes. Il est probable d'ailleurs que vous essayez deux ou trois lancements de partie avant de parvenir à vraiment vous investir dans l'une des histoires. En dehors du mode principal, un mode bataille personnalisé est de la partie pour directement profiter d'une dose d'actions et de violences.

Mais le jeu va encore plus loin avec la présence d'un mode multijoueur avec différentes parties possibles : match à mort, match à mort par équipe, siège ou encore capture de drapeau sont de la partie. Il y a d'autres modes dans ce multijoueur mais la pertinence est moindre à l'image du nombre de joueurs. Cet aspect multijoueur est une excellente idée et donne lieu à des batailles très jouissives (on pourrait penser au jeu Chivalry Medieval Warfare à certains moments). Autre détail non négligeable, le jeu est à vente au prix de 19,99€. Le seul bémol, ou plutôt la seule frustration, c'est l'absence des nombreux mods de qualité que l'on pouvait profiter sur PC...

Enfin on termine avec la bande-son du jeu, pas spécialement renversante pour le coup malgré un univers à fort potentiel. D'ailleurs les doublages se limitent à des hurlements et à quelques mots en anglais, la traduction Française (largement perfectible) s'arrête à la partie textuelle. Les musiques et les bruitages sont justes mais trop souvent discrets et n'apportent pas ce petit ingrédient médieval susceptible de renforcer l'univers du jeu autant dans l'exploration que dans les batailles ou même les échanges entre la population. C'est trop souvent en retrait malgré quelques passages qui laissent espérer une immersion renforcée. On espérait beaucoup mieux de sa part sur l'ambiance sonore mais tout en gardant dans un coin que le jeu original possède déjà 6 ans, ce qui explique ce résultat mitigé.

Mount & Blade : Warband est une expérience vidéoludique très particulière qui possède un public sur PC et qui devrait sans problème trouver son public sur consoles de salon, même si ce dernier sera moins important. Cet écart entre sa sortie originale et ce portage cause logiquement des soucis lors du premier contact. Visuellement dépassé mais avec un lifting qui tente de sauver la  partie technique, le jeu conserve son identité, son style qui mélange les genres et son contenu conséquent.

Une simulation médievale réaliste, jouissive mais qui plique de s'investir un minimum et d'être patient au risque de devoir repartir de zéro, la faute à un manque de réflexion dans ses choix et ses actes. L'ambiance sonore n'apporte pas sa petite touche qui pouvait renforcer encore plus cet univers sans pitié. Une expérience intéressante, à petit prix, mais avec pas mal de compromis.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 11/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 11/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale :  15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

[Test] Câble USB vers 30 broches pour iPad et iPhone

22 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Téléphone), #High-Tech (Autres)

Si vous avez un ancien iPhone (3GS, 4, 4S) ou un ancien iPad (première ou deuxième génération par exemple) alors vous devez savoir qu'au niveau de la connectique, on n'est pas face à une entrée Lightning mais une entrée 30 broches vers USB. Ce câble peut sembler bien loin pour de nombreux utilisateurs mais il y a encore de nombreuses personnes qui disposent toujours d'anciens produits Apple que ce soit du côté des smartphones ou des tablettes, même si ces produits ne sont plus tout à fait suivis au niveau des mises à jour iOS. On va s'intéresser à ce fameux câble dont Apple n'est pas le seul à continuer à mettre en vente. En effet une boutique de produits pour smartphones et tablette, Mobilefun, propose elle aussi un câble USB iPad et iPhone 30 broches. Que vaut-il ?

Déjà première très grosse différence, le prix. En effet le câble officiel est disponible au prix de 25€ alors que celui-ci de Mobilefun est disponible contre 12€. Un prix divisé par deux qui commence déjà à faire réfléchir les potentiels acheteurs. Dans le package, rien de spécial, le strict minimum à l'image de ce que propose Apple. Le coloris est identique au câble officiel : un blanc très neutre et discret. Au niveau de la longueur, c'est également identique avec donc un mètre. Une longueur un peu juste dans certaines situations, 50cm en plus ne seraient pas de trop. La conception du câble est sensiblement la même que celle du câble officiel, sans être d'une qualité supérieure, les matériaux utilisés sont très proches. Ce câble possède donc une entrée propriétaire Apple 30 broches et une entrée USB. Il sera donc possible de recharger et de synchroniser un appareil Apple disposant d'un port 30 broches.  

Jusqu'à présent, on peut dire que le câble est sans reproche et possède un prix bien moins élevé, maintenant en achetant se câble, vous ne disposez pas du câble officiel, ce qui peut parfois gêner certains utilisateurs au niveau de l'assurance que ce câble soit compatible avec votre appareil. La qualité de fabrication est également la question qui va revenir face à un tel prix par rapport à celui d'Apple, pour le coup c'est vraiment proche. S'il y a une détérioration, l'un comme l'autre vont subir cette détérioration il n'y en a pas un qui est plus résistant que l'autre, que ce soit au niveau du câble ou des entrées. Par contre la certitude que l'on possède, c'est que le prix est deux fois moins élevé pour une prestation identique. Si vous avez perdu ou abîmer votre câble officiel, c'est donc un moyen à moindre coût de pouvoire recharger et synchroniser de nouveau son appareil en attendant un éventuel passage sur un modèle plus récent abandonnant le port 30 broches pour un port Lightning.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conclusion : Un câble 30 broches vers USB quasiment identique à celui du câble officiel d'Apple à une exception près, il ne coûte que 12€ au lieu de 25€.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

[Test] Guirlande lumineuse solaire VTIN

22 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Autres)

[Test] Guirlande lumineuse solaire VTIN

A l'approche des fêtes de fin d'année, avec notamment Noël, on commence déjà à se pencher sur quelques détails susceptibles d'enrichir les derniers jours de l'année. Si certains pensent au repas, d'autres aux cadeaux, la décoration prend chaque année une part importante dans les préparatifs. Des décorations, toujours plus originales et pétillantes, qui prennent de la place à l'intérieur mais aussi à l'extérieur (il y a même des concours de la meilleure décoration extérieure !). Les produits font petit à petit une apparition sur les catalogues et sites internet, c'est le cas d'un produit de la marque VTIN, qui propose une guirlande lumineuse très intéressante sur le papier. Vendu 30€ environ, est-ce que c'est la guirlande indispensable pour Noël ?

[Test] Guirlande lumineuse solaire VTIN

Pour le package, ça va être très rapide dans la mesure où la guirlande est de la partie avec un bâton de soutien et une pointe. Ces deux éléments sont en plastique, mais restent très solides. Déjà avant de rentrer dans les détails et les chiffres techniques, on parle ici d'une guirlande lumineuse solaire en extérieur. Cette guirlande est constituée de 20 étoiles avec un bloc en guide panneau solaire. C'est là que le bâton de soutien et la pointe interviennent afin de placer correctement ce bloc solaire selon l'exposition de votre habitation. Ces deux accessoires ne sont pas obligatoires, vous pouvez très bien mettre en place la guirlande et le bloc solaire à l'aide de votre installation. Au niveau de la longueur, on est face à une guirlande de 4m80, une longueur amplement suffisante pour décorer efficacement une partie extérieure. Cette guirlande se compose donc de 20 étoiles dont les dimensions sont : 4cm x 4,8cm.

D'ailleurs concernant les accessoires du package, le bâton de soutien pour le bloc solaire fait 11cm de longueur et la pointe au sol mesure 11,6cm. Le bloc carré contenant le panneau solaire possède lui des côtés de 5,3cm environ. Globalement solide mais s'il faudra faire preuve d'un minimum de soin au niveau du bloc solaire et des fils reliant chaque étoile, c'est surtout sa prestation qui est rassurante. Au niveau de la recharge, il faudra compter 8 heures de recharge pour une batterie pleine afin d'obtenir une autonomie de .... 8 heures, de quoi tenir quasiment toute la nuit jusqu'au levée du soleil pour une nouvelle charge.

[Test] Guirlande lumineuse solaire VTIN

Forcément cela implique un minimum de lumière au cours de la journée, autrement l'éclairage des étoiles risque d'être furtif. Evidemment, lorsqu'on parle de guirlande extérieure, on s'inquiète de sa réaction face aux conditions météo et notamment la pluie. Pas d'inquiétude avec ce modèle puisqu'il dispose de la norme IP 64 qui fait d'elle une guirlande parfaitement étanche. A l'arrière du bloc où l'on trouve le panneau solaire, il y a deux boutons. Un bouton On/Off pour l'allumage ou pas de la guirlande mais surtout un bouton Mode qui s'avère sympathique. Ce fameux bouton permet de varier les plaisirs comme c'est souvent le cas sur une guirlande. Ainsi, on pourra choisir entre 8 modes différents pour varier l'éclairage des étoiles (vitesse, clignotement...).

Difficile de faire un quelconque reproche à cette guirlande qui contient 20 LED qui n'ont pas peur de l'eau et qui répondent présentes à travers 8 mises en scène différentes. Une autonomie équivalente au temps de recharge, on a déjà vu mieux mais ce n'est pas mauvais, il faut par contre accepter l'alimentation solaire qui possède ses qualités mais aussi ses défauts. Enfin la mise en place du bloc s'accompagne de deux accessoires (bâton et pointe) pour une fixation solide au sol. S'il fallait absolument émettre une critique négative, on pourrait évoquer un nombre d'étoiles peut-être un peu léger au goût de certains utilisateurs, ou éventuellement une longueur un peu juste en fonction de votre idée de décoration. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les points forts :
+ Recharge solaire, 8 heures de recharge pour 8 heures d'autonomie
+ Package complet (bâton et pointe)
+ 8 modes d'éclairage
+ Etanche, norme IP64

Les points faibles :
- Une guirlande de 4m80 pour 20 étoiles, trop maigre pour certains.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

[Test] Ceinture de sudation abdominale pour hommes et femmes HOMASY

22 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world

[Test] Ceinture de sudation abdominale pour hommes et femmes HOMASY

On connaît la marque HOMASY pour son humidificateur, mais beaucoup moins pour ses équipements sportifs à l'image d'une ceinture de sudation abdominale pour hommes et femmes. De plus en plus de sportifs, à différents niveaux, s'équipent de tout un tas d'accessoires dans un but d'accroître ses performances mais aussi en guide protection face aux problèmes et douleurs que les efforts peuvent créer. Vendu aux alentours de 15€, est-ce que cette ceinture se montre à la hauteur ?

[Test] Ceinture de sudation abdominale pour hommes et femmes HOMASY

On passe rapidement la partie package, lors de l'ouverture de l'emballage, on trouve seulement la ceinture sans aucune autre information. Un petit goût de déception même si cela ne pose pas vraiment de problème. On aurait quand même apprécié la présence d'un petit document illustrant la manière de mettre en place cette ceinture, les recommandations pour une utilisation cohérente de la ceinture et surtout les conditions pour procéder à un nettoyage de cette ceinture. Car on parle bien ici de ceinture de sudation, ce qui signifie qu'on sera régulièrement amené à nettoyer cette ceinture qui subit régulièrement notre transpiration corporelle. On trouve donc uniquement la ceinture avec, lors du premier contact, une très forte odeur qui va s'atténuer au fil des heures pour finalement disparaître par la suite dès les premières utilisations.

Esthétiquement c'est très sobre et classique par rapport à d'autres ceintures du même genre. Un coloris noir discret, avec un revêtement gris. La finition et la qualité de fabrication se montrent à la hauteur avec la présence de néoprène souple très agréable, des coutures renforcées pour une utilisation sur le long terme et une partie velcro pour une mise en place simple et efficace. La sangle en question possède une large partie en velcro afin que celle-ci ne se décroche jamais, peu importe l'activité pratiquée. On parvient facilement à placer la ceinture et à procéder à une fermeture solide. Au niveau des dimensions, cette ceinture mesure 111cm environ pour une largeur 23cm environ. 

[Test] Ceinture de sudation abdominale pour hommes et femmes HOMASY

Cette ceinture convient aussi bien à un homme qu'à une femme. Enfin au niveau de son utilité, elle possède véritablement trois fonctions. Elle permet dans un premier temps la sudation pendant un exercice physique et donc stimuler la perte de poids. Dans un deuxième temps, on peut y voir comme un produit capable de produire de la "chaleur Thérapeutique". Ceci dans le but de soulager des douleurs au niveau du dos. Enfin, toujours concernant ce dos, cette ceinture permet simplement d'avoir un bon maintien des lombaires et travaille sur les abdominaux.

En gros il améliore la posture du corps que ce soit sur la face avant ou arrière de l'endroit où l'on met en place la ceinture. Il amortit et compresse les muscles abdominaux et les protège tout en fournissant un soutien supplémentaire au dos, en participant à maintenir la posture. On peut donc en conclure que cette ceinture, à petit prix, s'avère efficace sans pour autant être gênant dans le sport pratiqué. Très confortable et très souple, cette ceinture permet donc de peaufiner sa condition et son entraînement à moindre coût. Pas d'inquiétude pour le lavage, il est possible de nettoyer facilement la ceinture avec un chiffon humide.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les points forts :
+ Néoprène souple, sangle velcro, couture renforcée
+ Bonne finition, coloris discret
+ Ceinture pour hommes et femmes
+ Plusieurs utilisations possibles

Les points faibles :
- Cela manque d'une petite notice concernant les recommandations et le lavage

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

[Video] Let's play Assassin's Creed Unity - Episode 12 et 13

22 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Vidéos découvertes

On retrouve ShadowNightm4re pour deux nouvelles vidéos de son let's play sur le jeu Assassin's Creed Unity, où l'une des particularités de cette aventure concerne son environnement : Paris. L'épisode 12 permet de découvrir la suite de l'histoire en compagnie de la charmante Elise, avec une séquence sympathique où notre assassin va s'enfuir d'une manière originale. L'épisode 13 sera synonyme d'une nouvelle mission où notre assassin devra éliminer une nouvelle cible. Une histoire qui poursuit son cours avec par contre une perte d'argent, un roi éliminé et une Elise qui nécessire toujours une protection rapprochée.

Lire la suite

[Test] God Eater 2 Rage Burst

20 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Vous aimez Monster Hunter, la référence dans son genre ? Vous avez également apprécié des licences comme Toukiden ou encore Soul Sacrifice ? Alors vous devez certainement connaître la licence God Eater. Après plusieurs épisodes dont un seul est arrivé en Europe sur PlayStation Portable, Gods Eater Burt, voilà que la licence refait parler d'elle sur plusieurs plateformes. En effet, God Eater 2 Rage Burst débarque sur PlayStation 4 et PlayStation Vita en ce mois de septembre en France. L'occasion pour les chasseurs de monstres de découvrir un sérieux concurrent sur la PlayStation Vita mais surtout sur la PlayStation 4. C'est d'ailleurs sur cette dernière que l'on va découvrir ce nouvel opus. La nouvelle référence sur console de salon ?

Le premier contact visuel avec ce nouvel épisode est délicat, surprenant et finalement décevant, et les mots sont faibles. Comment peut-on proposer un jeu PlayStation 4 avec ce niveau technique ? Un désordre absolu malgré une direction artistique qui tend vers une ambiance apocalyptique et démoniaque, classique mais captivante. Le charac-design des unités d’élite, les fameux God Eaters, sont inspirés contrairement au bestiaire qui, malgré sa variété, ne se montre pas aussi séduisant que dans la référence Monster Hunter. La faute peut-être à une concentration trop importante sur cette dimension démoniaque souhaitée par cette aventure. Un constat artistique pas si mauvais donc mais la partie technique est affreuse et sans jamais se montrer rassurante à l'exception de sa fluidité pas trop mauvaise pour ce type de jeu.

 En gros, cette version PlayStation 4, c'est une version PlayStation Vita légèrement lissée mais de manière extrêmement minimaliste. La modélisation est dans un autre temps à l'image des textures et des animations fades, très fades. Les cinématiques ne parviennent pas à rattraper cette catastrophe technique à l'image des arènes dignes d'un jeu de deux générations précédentes. Une pauvreté absolue, un travail visuel grossier qui joue sérieusement sur l'accroche du joueur et l'immersion qu'on est susceptible d'obtenir. 

Il est évident que les graphismes ne suffisent pas à faire un bon ou mauvais jeu, mais il existe bel et bien un minimum, surtout lorsqu'on connaît le potentiel de la PlayStation 4 pour offrir des expériences visuelles propres sans forcément exiger une claque visuelle comme la série Uncharted. L'interface n'est pas non plus très agréable en plus de ne pas être original en s'inspirant fortement de la référence du genre. On peut tout de même citer et apprécier la présence d'une traduction Française (contrairement à un jeu comme Toukiden). Un détail très appréciable donc et non négligeable pour de nombreux joueurs, mais cela n'empêche pas de rester sans voix face à la réalisation très "PlayStation Portable" du jeu.

Heureusement, le titre s'en sort beaucoup mieux sur le plan de la jouabilité. Une prise en main pas trop mauvaise (la traduction Française contribue fortement à cette qualité) pour un plaisir de jeu assuré à condition que l'on adhère au concept du jeu. En effet derrière ce genre se cache de nombreuses heures de farming, des chasses à répétition et donc une maigre variété dans les objectifs et l'action. Il faudra miser sur ses réflexes, ses déplacements plutôt que sur l'attente d'une évolution d'expérience de son personnage.... cela n'existe pas dans le jeu. Après une personnalisation assez poussée de son avatar, on va découvrir que la progression de votre héros ne dépend pas du nombre de missions effectuées, de l'expérience récoltée mais bien de la chance, de la patience et donc du farming. En effet, le seul moyen de devenir plus fort, c'est en obtenant et en améliorant ses armes et ses équipements par l'obtention de matériaux lors des nombreuses chasses de démons. 

Les armes sont nombreuses et impressionnantes dans un style complètement démesuré où l'on pourra alterner entre attaques au corps-à-corps, lent et dangereux mais redoutable, et attaques à distance, moins efficace mais moins risqué. Une notion élémentaire est de la partie en plus d'une grande notion d'esquive et d'organisation dans son équipe ainsi que de la possibilité de passer dans un mode Blood Rage très compliqué à sortir mais qui vaut clairement le coup d'oeil face à un démon, c'est d'ailleurs la nouveauté principale de ce nouveau volet. Alors si visuellement vous n'êtes pas seul face à l'ennemi, il est regrettable de constater que l'IA ne se montre pas percutant et intelligent dans les combats, ce n'est ni le premier ni le dernier jeu à souffrir de ce point. Si l'on accepte avec plaisir de chasser des monstres dans le but de créer des armes toujours plus fortes, l'expérience de jeu sera jouissive et passionnante sur le long terme. Rien d'original dans le gameplay mais une formule très efficace.

En matière de durée de vie, cette version PlayStation 4 est monstrueuse pour plusieurs raisons. En effet, pour venir à bout de toutes les missions, montres et après de longues heures de farming, on peut facilement estimer qu'il faut environ 50 heures pour venir à bout du jeu, et encore cela dépend de votre expérience sur ce type de jeu et de votre rythme. Une durée de vie colossale avec un contenu généreux et varié dans les armes et protagonistes, même si l'on ne peut qu'incarner notre personnage après une phase de personnalisation complète. Il faut de toute façon adhérer au concept pour profiter de cette durée de vie, autrement vous allez rapidement trouver l'aventure répétitive et ennuyante.

L'IA n'est pas grandiose, mais le jeu parvient à combler ce problème en proposant une expérience de jeu qui rentre complètement dans une autre dimension : la coopération. En effet il est possible de jouer jusqu'à quatre joueurs en ligne, et là ça devient nettement plus intéressant et percutant. Il faut également savoir que le jeu est cross-save mais pas cross-buy. Enfin, superbe surprise dans la boîte lorsqu'on découvre un code pour télécharger gratuitement la version remastérisée du premier épisode : God Eater Resurrection. Et là, vous pouvez rajouter 50 heures supplémentaires en sachant que le jeu est tout aussi passionnant si vous accrochez au style du jeu.

On termine en évoquant la bande-son et le scénario. Pour la partie scénaristique, on ne va pas trop en dire, si ce n'est qu'il est question d'un envahissement de démons nommés Aragamis. Pour lutter face à cette menace, des unités d’élite interviennent : les God Eaters. Le contenu scénaristique est vraiment intéressant avec des choix de dialogues, des cinématiques, et une mise en scène qui alterne plusieurs émotions, c'est complet et immersif. Malheureusement une catastrophe arrive, celle du mixage audio...

Les doublages japonais ne sont pas de la partie, un constat surprenant qui laisse place à des voix anglaises dégueulasses. Les bruitages ne valent pas mieux, il n'y a que les compositions musicales qui parviennent à remonter le niveau de cette ambiance sonore avec des titres rock et électro qui s'accordent bien avec l'univers du jeu, même si l'utilisation des différents morceaux restent parfois maladroite lors des combats. 

God Eater 2 Rage Burst est un jeu d'action destiné aux amoureux du genre qui connaissent parfaitement le rythme et le concept du jeu. Si vous découvrez sans avoir pris la peine de comprendre le fonctionnement du genre, cela peut basculer d'un coup de coeur à une déception. D'autant que l'approche ne sera pas aidée par une réalisation terriblement décevante et d'un autre temps ainsi que d'un mixage audio minable. Heureusement le gameplay est jouissif et complet à défaut d'être original. La durée de vie est gigantesque avec la présence sympathique de la version remastérisée du premier épisode (God Eater Resurrection). Un nouvel épisode qui pouvait créer la sensation si seulement il disposait d'une meilleure finition, peut-être pour la prochaine fois...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 10/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 10/20
Scénario : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

[Test] Hub USB alimenté 7 ports Aukey

20 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Autres)

[Test] Hub USB alimenté 7 ports Aukey

Vous manquez cruellement de ports USB pour transférer des données, connecter divers équipements ou encore pour recharger vos différents produits technologiques, smartphone et tablettes par exemple. Il vous faut donc d'urgence un hub capable de se montrer assez riche en ports afin de pouvoir effectuer les branchements souhaités sans le moindre problème. Dans son catalogue, la marque Aukey possède un hub 7 ports alimenté sur secteur qui semble posséder de solides arguments pour répondre à vos besoins de port USB que ce soit dans le transfert ou la recharge. Sobre et efficace ?

[Test] Hub USB alimenté 7 ports Aukey

On va donc d'abord découvrir le contenu du package sans aucune attente particulière pour ce type de produit. A l'intérieur on trouve donc le hub USB, un câble USB, un câble d'alimentation, un manuel d'utilisation et un document de garantie. Concernant cette fameuse garantie, elle est de 24 mois pour ce produit. Par rapport maintenant au manuel d'utilisation, on est très satisfait même si cela manque de rigueur. En effet autant la présence et la forme utilisées pour le contenu (illustrations précises, tableaux) sont séduisantes, autant la traduction Française est perfectible comme c'est souvent le cas pour les manuels de la marque Aukey.

On arrive maintenant à parler de ce fameux hub USB qui déjà au premier contact souffle le bon et le moins bon. Au niveau du format, il est compact et léger avec des dimensions réduites (110 x 43 x 23 mm) et un poids plume (83 grammes). Si jusqu'ici c'est convaincant, on va rapidement être moins séduit par les matériaux utilisés pour ce hub. Un noir laqué classique où les rayures et la poussière maîtrisent rapidement la situation. Même les parties latérales dans une texture proche du caoutchouc possède cette facilité frustante à faire venir et conserver la poussière.

[Test] Hub USB alimenté 7 ports Aukey

Non clairement, autant le format est parfait, autant les matériaux employés ne sont pas pertinents. Sur un côté du Hub, on trouve deux ports très spécifiques. Le premier, c'est pour le câble USB 3.0 du package qui vise donc à relier le hub à un ordinateur (disposant d'un port USB, de préférence 3.0 pour profiter de cette norme sur l'ensemble des ports USB). L'autre port, c'est our brancher l'alimentation du hub. En effet il n'est pas alimenté simplement en le branchant en USB sur votre ordinateur. Afin d'assurer une prestation sans contrainte dans le nombre de ports et les tâches (recharge de smartphone, tablette), une alimentation est indispensable mais forcément plus encombrante.

On ne peut pas vraiment dire qu'il soit nomade, mais il met les moyens pour qu'il n'y est pas de limite dans l'usage des ports USB du hub. Justement, quel est le nombre de ports USB disponible ? 7 au total avec une répartition dans deux catégories très précises pour un usage tout aussi précis. D'un côté on a donc 4 ports USB 3.0 (mais également compatible avec les normes précédentes) et de l'autre côté on a trois ports USB dédiés à la recharge d'appareils comme des smartphones ou tablettes avec 2,4A par port.

[Test] Hub USB alimenté 7 ports Aukey

Il y a donc une séparation claire et précise entre ports pour la recharge et uniquement pour cette fonction, et ports pour la synchronisation et le transfert de données. Donc si vous achetez ce hub pensant à 7 ports USB 3.0 classique, c'est une erreur. Il y en a réellement quatre attribués à cette fonction. Sinon, pour s'assurer du bon fonctionnement du hub, un témoin vert est de la partie. Pas d'inquiétude lors de l'installation et du branchement du hub, celui-ci est plug & play, autrement dit rien à faire de plus que le branchement pour un fonctionnement immédiat.

Au niveau des systèmes d'exploitation, il est compatible avec Windows (32 et 64 bits) XP minimum et au-dessus, mais aussi Mac OS X et Linux. Concernant les longueurs des deux câbles, celui de la connexion avec le PC et celui de l'alimentation, ils sont suffisamment longs même si cela n'empêche que le côté pratique et encombrement ne sont pas parfaits face à une telle configuration mais c'est le prix à payé pour avoir l'assurance d'un usage sans restrictions de l'ensemble du hub. Enfin, pour l'USB 3.0 le taux de transfert est 10 fois plus rapide que la norme 2.0 soit une vitesse de transfert max de 5 Gbps.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les points forts :
+ Compact et léger
+ Plug & Play
+ Compatible avec Windows, Mac OS X et Linux
+ Package complet

Les points faibles :
- Matériaux caoutchouc et plastique pas sensationnels
- Manuel d'utilisation traduit dans un Français très perfectible
- Câble d'alimentation qui ne permet pas une grande polyvalence du hub

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lire la suite

[News] MaJ PlayStation Store - 20/09/2016

20 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #MAJ PlayStation Store

PlayStation 4

Trials of the Blood Dragon + Trials Fusion Awesome Max Edition - 19 septembre
Destiny: Rise of Iron - 20 septembre
Destiny: The Collection - 20 septembre
Destiny: The Collection Upgrade - 20 septembre
Zenith - 20 septembre
Dear Esther: Landmark Edition - 20 septembre
The Bunker - 20 septembre
Rally Copters - 20 septembre
Lastfight - 20 septembre
Arcade Archives Soldier Girl Amazon - 20 septembre
Metal Slug Anthology - 20 septembre
Slain: Back from Hell - 21 septembre
Virginia - 22 septembre
Virginia demo - 22 septembre
A.O.T. Wings of Freedom - 23 septembre 

PlayStation Vita

Vertical Drop Heroes HD - 19 septembre
Rally Copters - 20 septembre
Criminal Girls 2: Party Favors - 23 septembre

PS4 DLC

19 septembre
Tom Clancy’s Rainbox Six Siege
Pro League All Gold Sets

20 septembre
Destiny
Level 40 Hunter Pack
Level 40 Titan Pack
Level 40 Warlock Pack

Star Wars Battlefront
Death Star (Exclusive to season pass holders)

Batman – The Telltale Series
Episode 2: Children Of Arkham

7 Days to Die
Action Pack

Tropico 5
Complete Collection Upgrade Pack

23 septembre
Deus Ex: Mankind Divided
System Rift

Lire la suite