Jeuxvideo-world

Articles récents

[News] Samurai Warriors : Spirit of Sanada présente les combats en vidéo

20 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #News PS4

Koei Tecmo Europe dévoile aujourd'hui des détails sur les nouvelles fonctions de combat, sur les personnages jouables et sur d'autres nouvelles fonctionnalités proposés dans le prochain jeu d'action se déroulant durant l'ère Sengoku au Japon : Samurai Warriors : Spirit of Sanada. Un trailer explosif qui présente la nouvelle mouture du système de combat de la série Warriors. Samurai Warriors : Spirit of Sanada est prévu pour une sortie le 26 mai 2017 sur PlayStation 4.

Voir les commentaires

[News] Warhammer 40,000 Dawn of War III : Le mode multijoueur analysé en vidéo

19 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #News PC

L'équipe travaillant sur Warhammer 40,000: Dawn of War III prépare dès maintenant l’open beta du mode multijoueur, qui se déroulera ce week-end du 21 au 24 avril. Durant quatre jours, les joueurs opposeront les colossales armées des Space Marines, des Eldar et des Orks dans des batailles aussi épiques que chaotiques avec dimension stratégique toujours aussi importante et déterminante.

En guise de préparation, Relic Entertainment a réalisé une vidéo du mode multijoueur 3vs3, avec les commentaires des développeurs. Durant cette vidéo, Philippe Boule (Game Director) et Carolina Mastretta (Game Designer) mettent en avant les forces et les faiblesses de chaque race, permettant ainsi d'aboutir à quelques conseils. Dawn of War III sera disponible le 27 Avril 2017. Les joueurs peuvent dès maintenant s’inscrire à l’expérience Dawn of War III en s’enregistrant pour l’open beta multijoueur sur : www.dawnofwar.com/beta

Voir les commentaires

[News] Quelle coque Samsung Galaxy S8 + choisir ?

19 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Téléphone)

Après une longue attente et pas mal de problèmes avec la génération précédente, Samsung signe son retour sur les smartphones avec son nouveau modèle : le Samsung Galaxy S8 +. En effet le nouveau modèle de la marque débarque dès le 20 avril en France pour ceux qui sont passés par la case précommande ou dès le 28 avril en commerce pour les autres acheteurs. Une nouvelle version disponible dans deux tailles avec le Samsung Galaxy S8 et son écran de 5,8 pouces et le fameux Samsung Galaxy S8 + avec son écran de 6,2 pouces (quasiment 15,7cm de diagonale). De belles dimensions qui n'empêchent pas à ce nouveau modèle de rester léger et compact. Face à de telles caractéristiques techniques (mais aussi son prix de 700 à 800€ environ selon le modèle) il semble évident qu'une protection est nécessaire dès son arrivée dans nos mains. On va donc faire le point sur les modèles de coques pour le Samsung Galaxy S8 + qui s'annoncent à la sortie. Voici donc trois exemples de coques Samsung Galaxy S8 + :

On commence avec une coque officielle, la Coque Samsung Galaxy S8 Plus Officielle Clear Cover. Un modèle disponible au prix de 21€ environ avec surtout de nombreux coloris différents : bleu, or, rose, noir, argent et même violet. On fait donc face à une coque de protection avec un cadre bumper coloré et d'une protection arrière totalement transparente. On conserve le look initial tout en ajoutant un degré de protection. On note également un petit détail très intéressant, le cadre avant de la coque est légèrement surélevé afin de protéger l'écran si le smartphone est posé face contre table, il n'y aura pas de frottement avec l'écran.

Le dos possède également une bonne protection avec l'usage d'un matériau en polycarbonate mince et transparent. Grâce à une conception fine et légère, la coque officielle Clear Cover n'ajoute aucune épaisseur inutile. Sa présence n'influence pas son aspect compact ainsi que son poids léger. Etant donné qu'il s'agit d'un modèle officiel, la coque dispose des découpes spécifiques pour laisser un accès à tous les ports, boutons et fonctionnalités du Samsung Galaxy S8 Plus : volume, appareil photo... Enfin, cette coque est compatible avec le chargement sans fil Qi, il sera donc possible de recharger son smartphone sans avoir à le retirer, peu importe le dock ou la plaque de chargement sans fil utilisée.

On passe ensuite à un autre modèle avec une approche différente misant à 100% sur la protection du smartphone même si cela implique quelques changements esthétiques par rapport au design de base. Il s'agit de la Coque Samsung Galaxy S8 Plus UAG Plasma Protective dont le prix de vente est de 35€ environ et disponible dans un seul coloris : le combo intitulé Glace / Noir. La coque UAG (Urban Armor Gear) Plasma a été conçue à partir d'un matériau TPU (polyuréthane thermoplastique) robuste avec un insert en métal brossé, et résistant afin d'offrir une excellente protection et un ajustement idéal au Samsung Galaxy S8 Plus. On distingue également une finition externe texturée et robuste avec de petites vis Torx, contribuant à lui offrir un look moderne.

La coque UAG Plasma dispose de découpes spécifiques pour le Samsung Galaxy S8 Plus, que ce soit le port de charge/transfert, l'appareil photo, le flash ou même les boutons de volume qui sont d'ailleurs protégés par des boutons tactiles en TPU robuste. Comme pour l'ensemble des coques UAG, ce modèle est certifié comme répondant aux normes militaires anti-chute. Le test en question consiste à ce que le smartphone équipé de la coque résiste à 26 chutes d'une hauteur d'approximativement 1 mètre. Un test passé avec succès qui lui confère donc la normes militaire (MIL STD 810G 516.6) afin que votre smartphone puisse être protégé contre les chutes accidentelles.

Enfin, on termine ce petit tour d'horizon avec une coque de la marque Olixar. Il s'agit donc de la Coque Samsung Galaxy S8 Plus Olixar X-Duo Fibres de carbone avec un prix de vente de 23€ environ et disponible dans trois coloris : gris, or et argent. Cette coque dispose d'une conception hybride à double couche et dotée d'un bumper effet métallique afin de protéger le smartphone des rayures, des chocs et des chutes. Elle est composée d'une partie en TPU texturé flexible et lisse, ainsi que d'un cadre bumper doté d'une finition à effet métallique. Cette fameuse partie interne en TPU flexible et robuste permet d'absorber les chocs tout en offrant une superbe finition au design fibre de carbone pour le dos du smartphone. Elle facilite également la dissipation de chaleur générée par le Samsung Galaxy S8 Plus.

Cette coque est fabriquée avec précision à partir d'une coupe unique sur un élément de TPU, la coque X-Duo s'ajustera donc avec précision autour du Samsung Galaxy S8 Plus. A la fois fine et légère, cette coque dispose des découpes spécifiques prévues pour laisser un accès au port de charge/transfert du smartphone, ainsi que les boutons latéraux, l'appareil photo... Toutes les fonctionnalités seront accessibles même si celui-ci est équipé de la coque X-Duo. On note d'ailleurs une protection renforcée au niveau des boutons latéraux, grâce à des boutons incorporés parfaitement ajustés et souples.

Voir les commentaires

[Test] PaRappa the Rapper Remastered

19 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

En complément de l'annonce régulière de nouvelles licences et exclusives à la PlayStation 4, Sony n'oublie pas de jouer sur l'effet nostalgique en proposant aussi des versions remasterisées d'anciennes licences. On avait donc appris récemment que PaRappa the Rapper, LocoRoco ou encore Patapon ferait l'objet d'un épisode "Remastered" au cours de l'année 2017 afin de jouer une séance de rattrapage idéale pour ceux qui n'ont pas eu la chance de mettre la main sur ses licences à succès. Cela commence dès le mois d'avril avec l'arrivée de PaRappa the Rapper Remastered pour ouvrir la danse. Sa version initiale remonte à 1996 sur PlayStation 1 puis refait surface en 2007 sur PlayStation Portable avant d'arriver en 2017 sur PlayStation 4 dans une version "Remastered". Un excellent jeu de rythme et un retour soigné ?

Forcément avec autant d'écart avec la version initiale, on s'attendait à une évolution visuelle très conséquente... Finalement ce n'est pas tellement séduisant. Le jeu nous offre donc un affichage en 1080p qui met en valeur les qualités du titre, c'est une certitude. Cela permet d'apprécier l'univers du jeu et sa direction artistique particulière mais très sympathique. On fait face à des progrès sur la modélisation et les textures des personnages et de l'environnement. Aussi, le jeu se montre très coloré, encore une fois le style est spécial mais dispose d'un charme qui va plaire à de nombreux joueurs avec ce côté "vieux cartoon". Mais derrière ces quelques améliorations et optimisations, il est bien difficile de ne pas cacher sa déception, sa frustration face à ce portage PS4 très timide.

En effet, on découvre les menus de la version initiale sans la moindre modification alors que celui-ci est largement perfectible. C'est le même constat pour les cinématiques qui sont affreuses, ça bave avec une coulée de pixels. Que ce soit les menus ou les cinématiques, ça se déroule dans un petit rectangle au centre de l'écran avec de simples logos colorés pour combler le reste de l'écran, ce n'est vraiment pas top de la part des développeurs. S'il ne s'agit effectivement pas de musiques Françaises, le jeu offre une traduction à l'écran (en bas dans une bulle) afin de pouvoir lire les paroles, mais ce que vous devez regarder en priorité, c'est la barre de rythme qui elle, se trouve en haut de l'écran. Pour information, une option permet de repasser à une image en 4:3 si nécessaire.

Au niveau du gameplay, difficile d'être sous le charme pour de nombreuses raisons. Concrètement ce portage est brute avec le strict minimum de retouche, y compris les problèmes de l'époque. On se retrouve ainsi face à une jouabilité qui souffre d'un gros problème de calibrage, d'un énorme pic de difficulté sans la moindre raison alors que pourtant, à l'écran, cela semble être une bonne prestation... On s'explique en présentant déjà le concept du jeu pour ceux qui ne connaissent pas la licence. PaRappa the Rapper est un jeu de rythme où vous exercez du rap dans divers décors. Un jeu de rythme découpé en scène et où chaque scène est composée de plusieurs leçons avec un maître d'une spécialité. On peut donc voir une barre en haut au centre de l'écran. Votre maître exerce un premier passage afin d'indiquer la bonne touche ainsi que le bon moment sur un passage.

Ensuite c'est directement à votre tour, il faudra non seulement appuyer sur la bonne touche mais aussi être dans le bon rythme. Sauf que vous allez me dire que si vous appuyez sur la bonne touche au bon moment comme indiqué dans la barre, il n'y a pas de raison d'être dans un mauvais rythme ? Malheureusement vous venez de comprendre le problème du jeu. Son calibrage est hasardeux, ainsi même en appuyant sur la bonne touche au bon moment, vous n'aurez pas de score ou très peu pour finalement échouer. Au fil de la musique, vous avez une évaluation sur la qualité de la restitution. Elle est mise en scène sur quatre niveaux : cool, bien, mauvais, nul. Pour espérer valider un niveau et donc une scène, vous devrez au moins finir votre rap sur la note "bien" sinon ce sera un échec.

Aussi en cours de rap, si vous échouez sur un passage, il est possible que la note inférieure clignote vous laissant ainsi une chance de ne pas desendre si vous parnez à réussir le passage suivant. Ce système marche autant pour la  descente que pour la montée d'une évaluation. Du coup pour tenter de résoudre le problème, ce n'est plus une cadence visuelle qu'il faut respecter mais une cadence sonore en connaissant parfaitement les touches sur chaque passage, le jeu prend d'un coup un tout autre virage. Celui-ci a lieu à la moitié du mode histoire, à la quatrième scène pour être précis. Autant on accepte un haut niveau de tolérance, autant là clairement le problème est ailleurs, un jeu de rythme de 1996 qui possède de grosses difficultés à s'intégrer au 21ième siècles...

Un portage délicat qui ne parvient même pas à être rassurant au niveau de son contenu. L'interface est identique à la version originale.... le contenu également. On retrouve donc un mode histoire, un mode entraînement et un mode jeu libre. Deux niveaux de difficulté sont proposés : facile et normal. Cependant la difficulté facile ne donne accès qu'aux premières scènes. Le jeu totalise 6 scènes à travers son mode histoire (Chop Chop Master Onion, Instructor Mooselini, Prince Fleaswallow, Cheap Cheap the Cooking Chicken, Full Tank, MC King Kong Mushi).

Si vous maîtrisez ce gameplay complètement dingue et que vous avez eu l'occasion de pratiquer sur l'épisode original, il est possible de finir le jeu en moins d'une heure mais cela ne concerne qu'un petit groupe de joueurs, la grande majorité va rencontrer de nombreuses difficultés et sûrement même que de nombreux joueurs ne parviendront pas à finir au moins en "Good" la quatrième scènes... On note la présence de quelques chansons bonus supplémentaires (dans un décor similaire aux scènes principales) mais cela reste extrêmement léger et ne couvre pas cette flagrante absence de contenu inédit. Une durée de vie pas franchement séduisante et qui frustre énormément lorsqu'on en vient à donner le prix de ce portage un peu léger : 14,99€ !

On termine en parlant évidemment de la bande-son et du scénario, deux points qui n'ont logiquement pas évolué, même si on pouvait espérer de l'inédit... C'est quand même une expérience où la musique est le coeur du jeu. pas de changement particulier sur ce point, la bande-son reste sympathique avec logiquement une pointe de nostalgie pour ceux qui connaissent l'épisode original sur PS1. On fait donc face à des morceaux très orientés rap avec une dose de hip hop. Une qualité globale qui fait plaisir à entendre avec surtout un mixage sonore beaucoup plus propre et d'excellents doublages (en VO évidemment).

On a juste un problème de quantité, les pistes étant trop peu nombreuses... Un mot au sujet du petit travail d'écriture, on ne va pas vraiment évaluer l'histoire car elle se présente comme un prétexte à enchaîner les environnements et les musiques. Le but de notre héros, c'est de conquérir le coeur de Sunny Funny. Ainsi, PaRappa se lance dans l'aventure en tentant de faire la plus belle impression possible. Il va donc suivre divers entraînements (à chaque fois synonyme d'une musique) :  avoir le permis, faire un gâteau...

PaRappa the Rapper Remastered dispose d'un concept intéressant mais son retour dans cet état n'est pas franchement séduisant. On note quelques évolutions sur le plan visuel ou sonore mais c'est tellement léger et insuffisant que cela ne passe pas vraiment pour le joueur qui dépense 15€ pour acquérir cette version. Un contenu tellement maigre et inchangé par rapport à la version originale. Si vous maîtrisez le jeu, ce sera une expérience de 30 minutes, pas mieux et avec une rejouabilité quasiment inexistante, on est loin des jeux de rythme actuels. Le problème de calibrage et de la difficulté est toujours de la partie, les cinématiques sont vilaines, l'interface n'a pas évolué, bref à moins d'être un énorme fan, il semble bien difficile de conseiller PaRappa the Rapper Remastered.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 13/20
Gameplay : 8/20
Durée de vie : 7/20
Bande-son : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 9/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir les commentaires

[News] Sniper Ghost Warrior 3 dévoile un nouveau trailer

14 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #News PS4, #News PC, #News Xbox One

CI Games dévoile une nouvelle vidéo de Sniper Ghost Warrior 3 à l'approche de sa sortie. Accompagné d’une piste musicale explosive, ce trailer ouvre la voie à Jon, toujours aussi redoutable face aux différentes menaces dont il va faire face. C'est également l'occasion de découvrir que les coups de feu ne sont pas la seule façon d’éliminer ses ennemis : les coups de couteau, les explosions (barils rouges par exemple), les coups de genoux au visage ou encore les véhicules. Sniper: Ghost Warrior 3 sera disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One dès le 25 avril 2017.

Voir les commentaires

[Test] LEGO City Undercover

13 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après une sortie en exclusivité sur Nintendo Wii U en mars 2013, LEGO City Undercover refait parler de lui à la surprise générale en s'annonçant sur de nombreuses plates-formes, de la PlayStation 4 à la Xbox One en passant par la Nintendo Switch. Un portage 4 ans plus tard qui peut surprendre dans un premier temps mais on ne va certainement pas bouder notre plaisir compte tenu du potentiel et des qualités de la version Wii U. On va donc s'intéresser à la version PlayStation 4 de ce GTA-like à la sauce LEGO avec l'espoir de quelques nouveautés et améliorations. Toujours aussi bon 4 ans plus tard ?

On se souvient que visuellement, la version Wii U s'en sortait plutôt bien malgré quelques faiblesses essentiellement techniques. On retrouve donc cette charmante ville de Lego City, un monde ouvert à l'image d'un GTA-like mais dont la taille est quand même bien plus modeste que la concurrence. Cependant les développeurs parviennent à offrir un level-design très astucieux en proposant une grande diversité dans les environnements dans un petit périmètre, sous forme de quartiers. Ainsi l'univers se montre coloré, assez vivant avec des décors urbains, un quartier asiatique, la mer, la plage, un parc, des fermes ou encore une prison sur une île.

Il y a donc toujours de quoi s'amuser et se promener que ce soit à pied ou en véhicule. Dans la version Wii U, on pouvait constater quelques problèmes de fluidité, de l'aliasing et des problèmes de collisions. Cette version PlayStation 4 démontre de nombreux progrès techniques mais reste encore perfectible, on note la disparition des ralentissements mais toujours un brin d'aliasing, la copie est quand même bien plus propre. On regrette par contre le manque de soin des différentes cinématiques qui sont simplement compressées sans la moindre retouche pour l'occasion, elles accusent un peu l'âge et ne se montrent pas franchement séduisantes, c'est dommage sur ce point.

On espérait un aspect visuel nettement plus soigné et globalement le portage est satisfaisant même si quelques détails laissent un goût amer. En ce qui concerne le gameplay, on s'attendait aussi à des améliorations car si l'expérience de jeu était sympathique, on faisait aussi face à quelques soucis techniques parfois pénibles. On devait déjà supporter des temps de chargements beaucoup trop longs que ce soit au lancement du jeu ou entre chaque mission. Ceux-ci semblent plus courts sur PlayStation 4 mais toujours présents et surtout encore un peu longs. On retrouve l'excellente prise en main du jeu, petits et grands pourront s'amuser dès les premières minutes sans la moindre difficulté mais une fois encore l'expérience de jeu est parfois frustrante. La partie exploration du jeu est souvent synonyme d'un vol de voiture et d'une balade avec celle-ci.

Malheureusement la conduite des véhicules reste toujours aussi délicate avec une sensation de vitesse un peu particulière à l'image des autres productions LEGO offrant un monde ouvert. Un monde extérieur extrêmement riche avec de nombreuses activités amusantes en dehors de la trame principale. Vous aurez également l'occasion de pouvoir rentrer dans certains bâtiments et c'est à ce moment précis que vous allez assister à des problèmes dans la gestion de la caméra, ceux-ci étaient déjà présents dans la version Wii U. On retrouve avec grand plaisir cet aspect de "classe" où chaque tenue est synonyme de compétence spécifique. Si le gamepad de la Wii U était plutôt bien exploité avec le scanner par exemple, sur la DualShock 4, c'est bien plus classique mais efficace.

Du côté du contenu, c'est toujours aussi riche que ce soit dans les missions principales ou les quêtes annexes. Il faut compter environ 15-16 heures pour venir à bout de l'histoire. Si vous cherchez à finir le jeu à 100% il faudra facilement 30 heures. Certains joueurs pourront regretter l'absence de challenge, mais cela s'explique par le public visé en priorité, les jeunes joueurs. Mieux vaut donc apprécier l'univers pour espérer s'amuser sur le long terme d'autant que les séquences d'action ne sont pas aussi nombreuses que d'autres GTA-like en plus d'être basiques.

La grosse nouveauté par rapport à la version Wii U et qui devrait certainement séduire les joueurs, c'est un mode coopératif. Désormais, on pourra jouer avec un ami en local sous la forme d'un écran partagé. Cela permet de donner un second souffle au jeu, l'expérience de jeu en solo pouvant se montrer ennuyante au niveau des quêtes annexes. La durée de vie est donc encore plus importante avec ce mode coopératif même si forcément certains pointeront du doigt l'absence de coopération en ligne. On précise, d'une manière théorique mais qui démontre le potentiel et la richesse de l'environnement que LEGO City est divisé en 20 quartiers.

On termine par quelques mots sur la bande-son et le scénario du jeu, deux points qui n'évoluent pas sans grande surprise. On retrouve donc une ambiance sonore toujours aussi séduisante et qui renforce l'univers du jeu et les différents quartiers de cette ville. Le doublage Français se montre également toujours aussi bon et amusant lors de certaines répliques. Au niveau du scénario, il faudra s'attendre à un fil conducteur assez classique mais qui fonctionne parfaitement surtout une forte dose d'humour et de clins d'oeil qui nous mène à incarner un policier nommé Chase McCain.

D'un côté votre mission sera d'attraper un certain Rex Fury qui sème la terreur dans la ville, un ennemi redoutable. Sans être original, le scénario dispose d'un autre chemin scénaristique qui s'oriente sur la vie privée et sentimentale de notre héros dont le but sera de reconquérir le coeur d'une certaine Natalia. Deux branches scénaristiques classiques mais cohérentes de bout en bout avec une forte dose d'humour et de nombreuses références pour les petits et les plus grands afin de séduire le plus large public possible.

LEGO City Undercover signe un retour sympathique mais minimaliste. En effet son arrivée sur PlayStation 4 et Xbox One pouvait être synonyme d'une version revue franchement à la hausse sur la partie technique mais aussi sur le contenu. Or ce portage de 4 ans ne démontre que de petites corrections techniques et d'un mode coopératif en local uniquement. Cela semble un peu juste pour justifier un nouvel achat à ceux qui connaissent déjà l'univers par l'intermédiaire de la version Wii U. Par contre si vous n'avez pas eu l'occasion de découvrir ce GTA-like à la sauce LEGO, cette séance de rattrapage reste séduisante dans son ensemble à condition d'aimer l'univers LEGO et ses caractéristiques.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 13/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 15/20
Scénario : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir les commentaires

[Test] Clé USB pour iPhone et iPad

13 Avril 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Autres), #High-Tech (Téléphone)

Vous disposez d'un iPhone ou d'un iPad avec un port Lightning et vous aimeriez bien faire usage d'une clé USB pour transférer des données (images, vidéos, musiques...) de votre PC (Windows ou Mac OS) à votre smartphone ou tablette Apple ? Il existe depuis quelque temps des clé USB chargées de répondre à ce besoin. Ce sont des clés USB à deux entrées, l'une pour le PC et l'autre pour le smartphone ou la tablette. La marque Leef dispose d'une toute gamme dans ce secteur, mais la concurrence est bien présente avec la marque Aukey qui dispose également d'un produit similaire, il s'agit donc d'une clé USB 3.0 lightning pour iPhone et iPad. Disponible au prix de 50€ (version 64 Go), que vaut cette clé USB ?

On découvre sans plus attendre le package de cette clé USB, un contenu classique sans surprise. On pourra ainsi faire face à la clé USB, un manuel d'utilisation, un document de garantie et enfin une petite attache/porte-clés. Cette dernière est sympathique et permet de ne pas perdre cette clé USB très légère dans le cas où elle ne serait pas sur un trousseau de clés. Par rapport à la garantie, c'est fidèle à la politique pratiquée par la marque Aukey, ce sera donc une garantie de 24 mois. Concernant le manuel d'utilisation, le constat est similaire à ce que propose la marque dans les autres produits de son catalogue. On tombe face à un petit dépliant en noir et blanc qui contient plusieurs langues dont le Français. Par contre on tombe toujours face à une traduction loin d'être parfaite mais suffisante pour comprendre le produit, surtout pour une clé USB.

Si le package est plutôt correct en apparence, on note quand même un vilain défaut. En effet, on ne trouve absolument pas la moindre information sur l'application qu'il faut télécharger sur l'App Store afin de pouvoir utiliser sa clé USB. Même si normale une fenêtre va apparaître vous proposant de télécharger l'application lorsque vous branchez votre clé USB à votre iPhone ou iPad pour la première fois, on aurait apprécié quelques informations. Par exemple, un petit QR CODE dans le manuel d'utilisation ou dans un document séparé nous permettant de tomber sur la page App Store de l'application. Ce même document pouvait contenir un minimum de présentation sur cette application, le potentiel de celle-ci ainsi que les formalités (nom, poids de l'App....). 

Il faudra donc télécharger l'application gratuite qui s'intitule AGP File (logo carré, blanc avec un symbole orange et la mention AGP) afin de pouvoir lire et exploiter le contenu de la clé USB à partir de votre iPhone ou iPad. Si l'interface de cette application n'est pas spécialement moderne et élégante, elle possède le mérite d'être sobre, efficace dans l'utilisation et en Français. On va maintenant se concentrer sur la clé USB, tout d'abord elle aborde un coloris classique dans un style pas spécialement séduisant. Autant le coloris noir n'est pas gênant, autant cette matière plastique se rapprochant fortement du noir laquée que l'on trouve trop souvent dans les équipements high-tech ne provoque pas une joie immense.

En plus d'un poids léger, les dimensions sont compactes : 64 x 22 x 9 mm. D'un côté on trouve l'entrée Lightning et de l'autre l'entrée USB 3.0. Chaque entrée est protégée par un capuchon du même coloris que la clé lorsque les entrées ne sont pas exploitées. Si la présence de ces capuchons est appréciable, on doute de la solidité de la protection sur le long terme, avec un sentiment fréquent que le capuchon va se retirer à n'importe quel moment. On apprécie au niveau de la partie USB que ce soit la norme 3.0 afin de pouvoir bénéficier d'une excellente vitesse de transfert de données (jusqu'à 5 Gbps) tout en sachant que cette norme est rétrocompatible avec l'USB 2.0. 

Au niveau du corps de cette clé USB, on pourra simplement noter le nom de la marque en gris (Aukey dans le cas présent) et sa capacité (64 Go dans notre cas en sachant qu'un modèle 32 Go existe également). Aucun problème dans le fonctionnement, la reconnaissance est immédiate, l'application ne comporte pas trop de bugs dans l'ensemble, il est toujours possible de faire face à un crash ou une erreur mais c'est rare et il suffit de relancer pour que ce soit résolu. Afin de s'assurer que la compatibilité de l'accessoire en question est bien réelle avec les produits Apple, il est toujours important de vérifier si celui-ci dispose de la certification MFI (Made for iPhone/iPod/iPad). Justement c'est le cas ici avec la clé USB/Lightning de la marque Aukey.

Enfin il est aussi important de parler des différents formats compatibles avec la clé. Ainsi pour des fichiers et documents, les formats suivants sont supportés : TXT, HTML, Keynote, Numbers, Pages, PDF, PPT, DOC, DOCX, XLS, XLSX, RTF. Pour les images, les formats suivants sont supportés : BMP, TIF, TIFF, XBM, GIF, ICO, CUR, JPG, JPEG, PNG. Pour les vidéos, les formats suivants sont supportés : MP4, MOV, M4V. Pour les fichiers audio, les formats suivants sont supportés : MP3, CAF, ACC, AAC, WAV, AIFF, M4A. On peut donc en conclure que sur ce marché encore faible en concurrence, Aukey dévoile un produit intéressant, mais perfectible, pour profiter de son contenu en passant uniquement par une clé USB et non une synchronisation souvent lourde avec iTunes.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Points forts :
+ Une clé compacte et légère
+ Système de porte-clé dans le package
+ USB 3.0

Points faibles :
- Prix un peu élevé pour une clé USB 64Go (même si la concurrence affiche presque le double à capacité équivalente)
- Pas d'information au sujet de l'application dédiée

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voir les commentaires