Jeuxvideo-world

[Test] Saints Row IV

30 Août 2013 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS3-360, #Tests PC

Après un Saints Row The Third absolument délirant qui permettait d'ailleurs de constater le niveau de fun assumé par la licence qui contrairement à son plus sérieux concurrent, joue la carte du grand n'importe quoi, de l'improbable, de l'abus total. A l'approche de la sortie de Grand Theft Auto V, le studio Voliton prend de l'avance et nous propose Saints Row IV.

Au niveau de la promotion, on nous a clairement indiqué que la licence ne connaît une limite et que le terme "abusé" ne suffit plus à décrire ce qui passe dans le jeu. Un véritable nouvel épisode ? Toujours aussi jouissif et délirant ?

On le sait, la licence ne fait pas parler d'elle pour ses graphismes, sa réalisation globale, bien au contraire. Si le troisième volet s'en sortait plutôt bien, force est de constater que ce nouvel épisode souffre sérieusement sur le plan visuel. Peut-être est-ce dû à la fin de la génération des consoles actuelle, ou à une concurrence encore plus sérieuse néanmoins le titre dispose d'une technique décevante.

La modélisation, les textures, les animations et surtout la fluidité du jeu ne rassurent à aucun instant le joueur jusqu'à proposer des bugs plus ou moins gênants. Concernant la fluidité même si cela reste assez rare, il est possible de faire face à des chutes de frame rate plutôt sévère lorsque l'écran commence à être chargé en éléments et en action qui au passage, sera d'autant plus confuse.

C'est dommage car le style de la licence fait toujours son effet avec l'arrivée de super-pouvoirs et d'armes toujours aussi surprenantes et amusantes. On regrette aussi de retrouver la même ville que Saints Row The Third, on aurait apprécié au moins quelques ajouts supplémentaires afin de masquer une apparence d'épisode 3.5, voir d'un gros DLC.

Du côté du gameplay, si les nouveautés ne sont pas nombreuses, le titre dispose quand même d'un ajout majeur qui pousse la série encore plus loin. En effet notre personnage, on pourrait même parler de héros, dispose de super-pouvoirs complètement abusés au point de rendre les armes minables et inutiles. Ceci dit, c'est un effet de première impression qui retombe pour finalement une impression plus intéressante où l'on verra les super-pouvoirs comme une alternative originale.

Cet ajout offre du bon mais aussi du moins bon puisque les déplacements perdent en valeur, en intérêt et tout simplement en kilomètres avec l'arrivée de ces super-pouvoirs. Il faudra donc se contraindre parfois à retrouver les anciennes valeurs au volant d'une voiture. La finition très moyenne au niveau des graphismes est également présente au niveau du gameplay. On distingue ainsi des problèmes d'IA, des problèmes de caméras, ou encore un gameplay qui manque un poil de précision.

Cela n'enlève en rien au côté fun du jeu mais l'expérience aurait pu être plus confortable et agréable d'autant que le combo super-pouvoirs et IA moyenne, n'arrange rien à la facilité du jeu. Maintenant c'est Saints Row avec son côté délirant, son côté custom, sa liberté d'action, sa dose d'action jusqu'à rendre l'écran illisible... un jeu qui repousse les limites qu'aucun autre jeu oserait franchir véritablement.

Une expérience de jeu qui promet donc d'être aussi longue que les précédents épisodes avec une histoire qui se boucle en un peu plus de 12 heures en prenant son temps. A cela s'ajoute des missions secondaires plutôt nombreuses, avec même des nouveautés mais qui n'empêchent pas de ressentir une certaine répétitivité dans ces quêtes annexes dont l'intérêt est bien moindre que celle de la trame principale. La vraie replay-value que l'on peut lui trouver c'est sa coopération. Saints Row en solo c'est fun mais à deux c'est encore plus fun. Enfin il vous reste les trophées/succès pour prolonger encore plus l'expérience.

Au niveau de la bande-son, que dire si ce n'est que c'est l'un des points forts du jeu. En effet voilà certainement une vraie raison de continuer à voyager en voiture puisque les différentes stations de radio proposent des musiques variées et excellentes. Une qualité que l'on apprécie et permet de créer une touche particulière à cette ambiance.

Une qualité sonore également renforcée par des doublages soignés et très convaincants. Le travail des développeurs au niveau de la bande-son est visible sans la moindre difficulté et le résultat est au rendez-vous au point même de surprendre avec certains morceaux saisissants.

Enfin on termine avec le scénario. D'ailleurs, véritable histoire ou prétexte ? On penchera évidemment pour la seconde proposition. Si le précédent épisode essayait quand même d'offrir un certain travail d'écriture, ce nouvel opus lâche carrément dès les premières minutes.

On découvre une introduction structurée qui met clairement en avant l'ambiance du jeu et le personnage que l'on contrôle puis.... le suivi se fait de manière très irrégulière, sans réelle conviction montrant l'histoire comme un prétexte pour obtenir le jeu bac à sable le plus fun et absurde jamais créer jusqu'ici.

Saints Row IV se présente plus comme un épisode 3.5 voir un gros DLC qui enlève certaines barrières du troisième épisode afin de rendre l'ensemble encore plus fou et fun. Le résultat est convaincant mais on aurait apprécié un tout autre équilibre des nouveautés et à une mise à jour de son aspect visuel. Graphiquement le titre risque fortement de souffrir face à la concurrence et sa finition n'arrange absolument rien.

Sauf qu'ici il n'est pas question de réalisme mais plutôt d'une ville d'un personnage et d'une invitation à s'amuser en faisant n'importe quoi, avec n'importe quel arme et pouvoir, et surtout avec un ami. La formule marche toujours mais il faudra faire plus d'efforts la prochaine fois pour ne pas commencer à décevoir les joueurs...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 12/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 18/20
Scénario : 10/20

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article