Jeuxvideo-world

[News] Bibix victime d’un swatting : analyse d’un buzz raté

26 Mars 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Chaînes YouTube JV

Bibix, le youtubeur connu pour ses vidéos de gaming ou de blagues sur Bazoocam a été victime d’un swatting le 11 février dernier. Un tel canular aurait dû engendrer un énorme buzz sur Twitch. Toutefois, Bibix n’a pas rencontré un « succès » similaire. Analyse d’un buzz raté ! 

 

En plein direct

Aux États-Unis, une multitude de cas de « swatting », une blague délirante qui consiste à demander l’intervention de la police (les SWAT) pour arrêter quelqu’un, se sont déjà produits. À cause d’un canular, Bibix en a été victime alors qu’il était en plein direct d’un Twitch et il est évident que cela a créé un buzz.


Un phénomène généralement bénéfique

La plupart du temps, un buzz sur Twitch engendre un rebondissement des activités médiatiques de la victime. Celle-ci reçoit en principe d’importantes donations, tel le cas de libertygamingo qui a gagné plus de 10.000 followers dernièrement grâce au faux Amhai. Le phénomène est au final bénéfique pour le Twitcheur, car sa visibilité médiatique s’accroît de manière exponentielle durant quelques jours. Ce contexte est favorable au développement de sa communauté pour ses futurs streams.

Bien qu’il ait été la première victime de ce type de canular en France et que son swatting ait été médiatisé, Bibix n’a pas profité d’un énorme buzz. Pourtant il est nettement plus visible que libertygamingo dans la sphère médiatique. Il est même passé en dehors des frontières du monde des vidéos ludiques.


Un simple fait divers

Son cas est étonnant. Pourquoi son arrestation en direct n’a pas contribué à l’essor de sa communauté ? Selon les analystes, Bibix n’a pas déchaîné la passion du public puisque les gens ne voudraient pas être à sa place. Ceux qui adhèrent à la cause d’un Twitcheur aspirent surtout à connaître l’utilisation des dons qu’il a reçu, ce qu’il compte faire de cet argent et si le buzz va changer sa vie.  
Le sort de Bibix ne pouvait émouvoir que sa propre communauté. Les personnes qui ne le connaissaient pas n’ont éprouvé aucune compassion sur ce qui lui est arrivé. Son cas était considéré comme un simple fait divers. Il n’avait enregistré que 3.600 followers sur Twitch, 2.889 le jour du swatting, pour retomber à seulement 805 le lendemain. Au bout de 3 jours, plus personne n’en parlait. Bref, le buzz était raté.

Partager cet article

Commenter cet article