Jeuxvideo-world

[Test] Mortal Kombat X

26 Avril 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après un excellent MK 9, la série Mortal Kombat débarque sur les consoles next-gen pour le plus grand plaisir des fans mais aussi ceux de jeux de combat. En effet, le genre n'est pas spécialement représenté pour le moment à l'exception de quelques versions HD telles que Dead or Alive ou Injustice en attendant l'arrivée de la série Street Fighter. On attend donc beaucoup de ce Mortal Kombat X que ce soit sur sa réalisation ou par le gameplay dont on espère qu'il sera toujours aussi jouissif. Un épisode next-gen grandiose ?

On commence en parlant de la réalisation du jeu. Ce dixième épisode adopte comme moteur graphique l'Unreal Engine 3 dans une version améliorée tout de même. Le résultat est très convaincant et correspond à une version améliorée de ce que proposait le jeu de combat Injustice d'un point de vue visuel. Il s'agit donc toujours d'un jeu de combat en 2D où les arènes disposent d'environnements très variés mais surtout très dynamiques avec plusieurs interactions possibles, de quoi rendre les combats plus vivants, plus réalistes et donc plus spectaculaires.

Techniquement le jeu se montre très séduisant que ce soit au niveau de ses textures, de la modélisation des combattants et du décor et même de la fluidité de quoi mettre en valeur les X-Ray et Fatality. On pourra simple reprocher un manque de finition au niveau des cut-scenes qui font un peu pâles figure face aux vraies séquences de jeu. Excepté ce détail, ce nouvel épisode dispose vraiment d'une plastique idéale avec une interface moderne et très agréable, du vrai bon boulot de la part des développeurs.

Au niveau du gameplay, NetherRealm mise sur un peu de nouveauté et c'est une totale réussite. On ne s'attendait pas spécialement à des nouveautés majeures mais à un gameplay dans la continuité. Ici la jouabilité reprend les bases et équilibres du jeu Injustice (que l'on peut considérer sur de nombreux plans comme un MK 9.5) tout en proposant un système simple mais terriblement efficace.

En effet le jeu adopte un système de style de combat au nombre de trois. En amont de votre combat, pour un personnage, vous aurez le choix entre trois styles de combat en sachant qu'il ne s'agit pas de simple choix cosmétique mais d'une aptitude très spécifique à choisir et qui est susceptible de faire sérieusement la différence. Ce système permet d'avoir un autre avantage : l'impression d'avoir trois plus de personnages que d'habitude tellement les styles sont variés.

Concernant l'environnement, il sera donc possible, à l'image de ce que proposait Injustice, de se servir de l'environnement pour faire des dégâts, en sachant que plusieurs interactions sont présentes par arènes. Aussi les Fatality et Brutality sont toujours de la partie pour mettre en scène ces séquences horribles où l'on peut admirer votre adversaire en pleine souffrance.

On continue avec la durée de vie qui là aussi ne manque pas de nouveautés et de surprises. Tout d'abord, concernant le casting, on compte pas moins de 24 combattants dont 8 inédits. Il est bien entendu probable que d'autres soient de la partie ultérieurement sous forme de DLC. Première nouveauté, la notion de faction, une nouveauté relativement qui permet de choisir un camp dans le but qu'il arrive en tête chaque semaine face aux 4 autres factions.

Une manière d'offrir une belle rejouabilité de façon originale et qui pour le coup est plutôt intéressante puisque des récompenses sont offertes aux gagnants. Au niveau des modes, la quantité et la qualité est au rendez-vous avec donc le mode histoire, le mode multijoueur mais aussi d'autres modes dont l'interface a été mis en oeuvre via un concept de tours.

On découvre ainsi 5 tours : Klassique (mode arcade), testez votre chance (des combats avec des altérations aléatoires), testez votre force (un mode où il va falloir appuyer de manière intense sur les boutons), sans fin (série de combats sans mourir) et enfin survivant (obtenir un maximum de victoire en conservant la même barre de vie). Le jeu ne manque pas de contenus puisque via un lieu nommé la Krypte, il sera possible de récupérer tout un tas de contenus.

La mise en scène est d'ailleurs originale puisque l'on se retrouve avec une vue à la première personne pour ouvrir des tombes en échangeant les pièces obtenues. Cela permet ainsi de débloquer des Fatality, des Brutality, des costumes, des concepts arts ou encore des musiques du jeu. Au niveau des petits défauts, on pourra reprocher la disparition de la tour des défis de 300 étages, d'un mode entraînement peut-être trop simpliste ou encore d'un temps attente un peu long concernant les combats online.

Enfin on termine avec quelques mots sur la bande-son et le scénario. Les deux sont liées pour un détail précis : les doublages. En effet l'intégralité du jeu est doublé, ce qui est pour une fois appréciable même si malheureusement en fonction du combattant on passe du très bon au très moyen au point d'accentuer le côté un peu kitsch de certains dialogues de l'histoire.

D'ailleurs celle-ci se découpe en chapitres (pour un total de 12) avec quand même quelques moments un peu lourds mais aussi des séquences à rebondissements. Sans trop entrer dans les détails, l'histoire se déroule environ 20 ans après celle de Mortal Kombat 9 qui racontait l'histoire du célèbre tournoi Mortal Kombat.

Mortal Kombat X est bien le jeu de combat next-gen que l'on espérait. Un nouvel épisode qui reprend les bases solides des précédentes réalisations du studio tout en offrant son lot de nouveautés afin d'obtenir un gameplay plus complet, une rejouabilité plus intéressante et un contenu toujours plus varié. On apprécie aussi les efforts au niveau de l'interface permettant ainsi une expérience de jeu plus agréable. On pourra simplement lui reprocher un aspect online pour le moment pas optimisé mais qui on l'espère devrait montrer des progrès d'ici un ou deux patchs.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 17/20
Gameplay : 18/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 14/20
Scénario : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article