Jeuxvideo-world

[Test] SoundRacer

31 Mai 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Autres)

Vous avez un véhicule produisant le bruit d'un vieux tacot ? Vous n'avez pas les moyens de faire l'acquisition d'un véhicule possédant un moteur 8, 10 ou 12 cylindres en V ? Alors ce petit gadget pourrait certainement combler cette absence de son moteur capable de faire frissonner n'importe quelle personne au volant. Son nom : SoundRacer. Son but ? Conduire un véhicule de 3 ou 4 cylindres dans une ambiance sonore laissant penser que sous le capot il y a au moins un V8...

Même pour un tel produit, il est question de package et cela pourrait même faire l'objet d'une belle surprise. Déjà le premier contact avec l'emballage est extrêmement convaincant. Une boîte grise, imitation carbone, dotée d'une belle finition et qui laisse apparaître en plus de quelques infos sur le produit, de petits visuels sur les modèles concernés par les différents bruitages moteur de la gamme SoundRacer (4 versions différentes au niveau du son). Et dès lors que l'on ouvre la boîte, on tombe sur un contenu qui ne peut qu'agréablement surprendre. En plus du fameux transmetteur FM, on trouve une sorte de chiffon à damier noir et blanc de très bon goût mais aussi un manuel d'utilisation et un câble Jack/Jack 3.5mm. 

Pour un tel produit, on peut donc affirmer que le package est soigné et loin d'être minimaliste. Avant de se lancer dans le vif du sujet, autant dire de suite l'intérêt de ce fameux câble Jack/Jack 3.5mm. Celui-ci va donc vous permettre d'écouter la musique d'un lecteur MP3, Smartphone... dans votre voiture. Il suffira de connecter le câble sur le transmetteur FM et l'autre bout sur votre appareil multimédia. Un accessoire très pratique lorsqu'on ne dispose pas d'un véhicule avec un port USB sur l'autoradio ou même une simple prise jack. Concernant le manuel d'utilisation, là aussi c'est impeccable dans le contenu et la présentation.

C'est clair, c'est simple et c'est efficace en plus d'être en Français (4 langues présentes : Anglais, Français, Espagnol et Allemand). Maintenant on peut parler de l'essentiel à savoir le transmetteur FM. Déjà comment cela fonctionne ? La technologie dans SoundRacer fonctionne à partir des signaux sur les câbles électriques de l'alternateur du véhicule. La fréquence du signal suit le régime du moteur, SoundRacer détecte ce signal et le transforme en un régime simulé. L'augmentation du régime simulé est ensuite multipliée par un facteur afin de produire une impression d’accélération. 

Selon les changements de régime, le SoundRacer produit également des sons différents: ralenti, accélération à bas régime, accélération à haut régime et décélération. Enfin les bruits de moteur sont transférés à l'autoradio par le transmetteur FM. Du coup la première question que l'on se pose c'est : est-ce que tous les véhicules sont compatibles ? Faut-il des éléments indispensables pour assurer le bon fonctionnement de l'appareil ? D'une manière générale le produit est compatible avec la plupart des véhicules sur le marché mais pas totalement. Une liste est présente ici et certifie que le produit fonctionnait pour les modèles présents.

Concrètement ce qui est indispensable se résume en trois points : Une voiture avec un alternateur qui produit de petites impulsions électriques sur le système 12V/24V (ce qui signifie la plupart des véhicules sur le marché), une prise allume-cigare 12V/24V dans la voiture et enfin un autoradio stéréo avec récepteur FM. Si vous disposez de ces trois éléments, alors votre SoundRacer va fonctionner mais le rendu final dépendra d'un autre élément : la qualité sonore de votre véhicule. 

En effet si vous disposez de petites enceintes pas très puissantes et que celles-ci ne sont pas spécialement réglées pour faire ressortir les basses, l'expérience sonore à bord de votre véhicule sera plus ou moins bonne ce qui est normal compte tenu du fonctionnement de l'appareil. Aussi cela exige un paramétrage précis sinon le rendu ne sera pas en synchronisation avec vos séquences d'accélérations et de freinages. Il faut donc bien mettre le frein à main, la boîte de vitesse au point mort, démarrer et accélérer jusqu'à 3000 tr/min environ afin d'entendre un premier bip puis dès que ce dernier est entendu, il faut relâcher la pédale jusqu'à que le moteur soit de nouveau au ralenti et là 2 bips seront entendus.

C'est uniquement à partir de là que votre transmetteur est parfaitement configuré. Bien entendu pour entendre ces fameux bips, il faut avoir au préalable configurer la liaison entre l'autoradio et le transmetteur FM. Allumer votre autoradio, choisissez une fréquence sans le moindre signal radio, puis à l'aide des boutons + et - du transmetteur, inscrivez cette même fréquence sur le transmetteur : La liaison est désormais établie ! Ce genre d'expérience sonore est plus ou moins proposé par les constructeurs notamment Renault avec le R-link ou encore Audi qui travaille  le son de l'habitacle. 

Bien évidemment une technologie fait l'objet de quelques petits désagréments par exemple un changement de lieu sera synonyme de la perte de fréquence "tranquille" si une station utilise cette même fréquence. Aussi un dos d'âne un peu rapide, une chaussée en mauvais état et cela suffit à éteindre brièvement le transmetteur dans l'allume-cigare. Si par contre vous rencontrez des problèmes de synchronisation alors essayer d'augmenter la consommation électrique du véhicule (allumer les feux de positions, une climatisation, un dégivrage...). 

La gamme dispose de plusieurs moteurs : V8 (Shelby Mustang), V10 (Lamborghini Gallardo), V10J (Lexus LFA) et V12 (Ferrari 512). On peut donc en conclure que ce produit n'est pas un simple gadget, celui-ci fonctionne parfaitement. Forcément son principe de fonctionnement est susceptible de créer quelques problèmes de temps en temps mais il est certain que lorsque vous possédez toutes les conditions et que la configuration est précise, le rendu sonore sera au rendez-vous.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les points forts :

+ Package très complet et soigné
+ Un transmetteur esthétiquement réussi
+ Un manuel d'utilisation clair et précis
+ Un rendu sonore qui fait son effet
+ La fonction secondaire de "passerelle" entre l'autoradio et votre appareil multimédia (lecteur MP3, iPod, Smartphone...)


Les points faibles :

- Configuration exigeante pour s'assurer un bon rendu
- Pré-requis nombreux 
- Principe de fonctionnement mis à mal dans certaines situations (extinction du transmetteur, fréquence radio temporairement libre...)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article