Jeuxvideo-world

[Test] Until Dawn

16 Septembre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Si la PlayStation 3 avait eu le droit à ses "films interactifs" grâce à Quantic Dream (Heavy Rain, Beyond Two Souls), la PlayStation 4 était jusqu'à présent en attente. Une patience désormais récompensée puisqu'un certain Until Dawn fait son apparition. Un survival-horror sous la forme d'un film interactif à l'image des productions du studio Quantic Dream, sauf qu'ici les développeurs se nomment Supermassive Games (Killzone HD, LittleBigPlanet PS Vita). Une expérience vidéoludique qui vaut le détour et qui donne le frisson ?

Lors de ses différentes présentations, l'univers et le style du jeu paraissaient glaçants, froids et sombres. Des ingrédients qui conviennent à merveille à un survival-horror sur le papier. Non seulement les "codes" d'un bon film d'épouvante-horreur sont de la partie mais surtout les moyens sont là pour rendre l'expérience visuelle bluffante. Techniquement on aura facilement tendance à comparer le titre à d'autres réussites visuelles sur PlayStation 4 à l'image de Killzone Shadow Fall ou encore The Order 1886

On reste notamment sans voix face à la modélisation des personnages et notamment des visages qui, grâce à la motion capture, permettent d'avoir un niveau de réalisme qui ne laisse pas indifférent et rapproche un peu le jeu vidéo du cinéma. Que ce soit au niveau des textures, des animations, de l'éclairage, tout est à la hauteur pour produire un impact visuel digne de ce nom.

Cet excellent travail est valable pour les scènes qui se passent à l'intérieur comme à l'extérieur. Le seul petit bémol  concerne sa fluidité lors de certains passages. En effet il peut arriver de temps en temps (mais de manière peu violente) quelques ralentissements notamment lorsque plusieurs apparaissent simultanément et que d'autres effets visuels sont de la partie.

Maintenant place au gameplay qui va, comme les précédents jeux du même genre, diviser les joueurs. L'idée est ici d'être dans la peau d'un personnage et de faire des choix. Le jeu va donc alterner entre séquences d'action et d'exploration. Les phases d'exploration seront rythmées par votre curiosité et vos choix à vouloir fouiller et se pencher sur certains détails. Attention le moindre choix, même banal aura un impact sur l'aventure. Cet impact sera néanmoins minimaliste tout au long de l'histoire.

Ceci signifie que la suite sera différente dans son approche, son contenu mais que la fin, sera globalement identique par rapport aux choix effectués. Quant aux phases d'action, c'est là qu'un grand nombre de joueurs risquent de souffler face à la grosse dose de.... QTE ( Quick Time Events) dont le but est d'appuyer sur la bonne touche qui apparaît à l'écran au bon moment. Le timing est parfois très serré surtout lorsqu'on a tendance à contempler la scène d'action tout en y participant par petites touches.

Aussi il sera également question de dialogues auprès des personnes qui vous entourent afin de créer potentiellement des liens... Du coup si la prise en main est parfaite, la jouabilité manque de profondeur. En plus d'un côté minimaliste prévisible, l'essai en mode gyroscope ne s'avère absolument pas précis et confortable lors des d"placements des personnages, mieux vaut conserver les commandes classiques.

Du côté de la durée de vie, c'est dans la moyenne pour un tel jeu. Ainsi il vous faudra environ 8 à 9 pour boucler l'aventure en prenant son temps sans pour autant partir à la recherche des objets à collectionner. Une fois l'aventure terminée, il vous sera possible de recommencer le jeu en modifiant vos choix ou alors de réessayer un chapitre bien précis. Dans le cas où vous faites un choix différent dans le chapitre en question, il faudra terminer de nouveau le jeu pour pouvoir découvrir tous les changements liés à ce choix. La rejouabilité est donc importante pour peu que l'on soit assez curieux pour découvrir toutes les possibilités. Enfin il vous sera possible de partir à la recherche de tous les objets à collectionner ou encore les éternels trophées/succès pour prolonger le plaisir.

Au niveau de la bande-son, il fallait impérativement des thèmes musicaux et des bruitages d'ambiance suffisamment fort pour offrir une immersion, un rythme et une ambiance d'un vrai survival-horror. Le résultat est une réussite puisque tout est là pour vraiment mettre le joueur de la meilleure manière dans la peau du personnage.

D'ailleurs concernant les doublages Français, ceux-ci se révèlent plutôt bon à l'exception d'un détail technique : la synchronisation labiale. Sur ce point le jeu passe complètement à côté dès lors que la langue choisie est Français. Il faudra donc se mettre en voix anglaises pour espérer corriger nettement cette fameuse synchronisation labiale. 

Enfin on termine avec le scénario qui ne fera l'objet d'aucun détail ici, le but étant de laisser place à la découverte. Néanmoins on peut affirmer que sans être spécialement original, l'histoire proposée ici se révèle accrocheuse et respecte la mise en scène et tous les codes d'un "slasher". L'aventure prend place dans un chalet de montagne à Blackwood Pines où une bande d'amis se rassemble pour passer un moment convivial... En tout cas, ce qui frappe tout au long de ce film interactif c'est le respect aux films du même genre, une sorte de clin d'oeil et même d'hommage.

Until Dawn est bel et bien une forte et grosse exclusivité dans un style proche des dernières productions de Quantic Dream. La différence ici c'est que le jeu adopte un univers orienté à un public plus adulte compte tenu qu'il s'agit clairement d'un "slasher movie" en jeu vidéo. Esthétiquement le titre est une franche réussite même si quelques détails techniques sont perfectibles.

La durée de vie, la bande-son et le scénario sont globalement satisfaisants et ne souffrent d'aucun défaut majeur. Quant au gameplay, il n'est ni bon ni mauvais, il faudra simplement accepter la grande dose de QTE et d'une manière générale une jouabilité très différente des autres jeux, se rapprochant là aussi de ce que l'on a pu voir sur Heavy Rain, Beyond Two Souls... vous êtes prévenus.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 17/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 17/20
Scénario : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article