Jeuxvideo-world

[Test] Zombie Vikings

27 Septembre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après l'excellent (et surtout dingue) Stick it to The Man, les développeurs suédois de Zoink Games reviennent avec un nouveau jeu : Zombie Vikings. Le jeu est disponible depuis le 1er septembre mais la mise en ligne du test n'intervient qu'en fin de mois, pourquoi ? 

Simplement parce que le titre a connu un lancement un peu chaotique avec pas mal de bugs (collisions, recherches de joueurs...). La réaction de la part des développeurs a été rapide et efficace puisque plusieurs patchs ont fait une apparition durant le mois pour obtenir une expérience de jeu plus convenable, c'est donc à ce moment précis que l'on peut s'y essayer et découvrir cette nouvelle production.

Pas de doute, c'est bel et bien Zoink Games qui derrière ce jeu et même si l'on nous avait masqué son identité, il n'était pas difficile à découvrir les auteurs de ce nouveau jeu. C'est bien simple au premier coup d'oeil, on découvre l'excellente patte graphique que l'on pouvait découvrir dans Stick it to The Man. C'est joli, coloré, varié et techniquement très propre.

Les niveaux sont nombreux, variés et surtout bénéficient d'un level-design qui met en avant l'esprit coopération. Le moindre mécanisme ou minimum puzzle demande un minimum de recul et d'organisation afin de faire intervenir plusieurs protagonistes pour pouvoir poursuivre l'aventure.Celle-ci se présente sous la forme d'un beat'em all en scrolling horizontal mais avec plusieurs plans, ce n'est donc pas un simple jeu de plate-forme en 2D.

Ici on fait face à un style en 2D/3D puisque l'aventure se déroule effectivement en 2D, la modélisation de l'ensemble des décors et personnages propose un aspect 3D dans la continuité de ce que l'on pouvait voir avec Stick it to The Man. Lors de son lancement, on découvrait quelques bugs de collisions... désormais c'est nettement plus rare mais perfectible. 

Un beat'em all en scrolling horizontal dans un univers aussi fou que Stick it to The Man. Il est question ici de Vikings en mode zombie terrifiant et surtout hilarant. On fait donc face à une équipe de 4 vikings : Gunborg, Seagurd, Hedgy et Caw-kaa. Chaque personnage bénéficie d'un style complètement différent, mais surtout d'une histoire propre à chacun, rendant ainsi un intérêt de même poids à tous les protagonistes et apportant un peu de charisme (si ce n'est pas déjà fait avec le charac-design).

L'ambiance et l'univers s'articulent autour de la mythologie nordique, d'où la présence de vikings mais aussi de dieux.... Manette en main le titre s'en sort plutôt bien puisqu'en plus d'être fun, il se révèle intéressant sur le long terme même s'il est effectivement répétitif au fil des missions. Chaque personnage dispose d'une arme mais aussi d'une rune afin de booster ses capacités. La récolte des bonus à travers les niveaux, en plus d'accomplir la mission secondaire, permettra justement d'acheter des armes et runes afin de renforcer son personnage.

Concernant l'expérience de jeu, elle est totalement différente si vous partez pour une aventure en solo ou en multijoueur. En effet le jeu est clairement destiné à une expérience à plusieurs ce qui rend l'aventure solo un peu triste, frustrante et pas aussi intéressante qu'à plusieurs. En plus de coopérer à 2 ou 3 joueurs pour certains passages, il sera même possible de faire fusionner l'ensemble des protagonistes pour obtenir un zombie particulièrement efficace, de quoi varier les plaisirs dans les séquences d'affrontements. Mention spéciale à un petit jeu de foot qui s'avère bien marrant à plusieurs.

Du côté de la durée de vie, on fait face à un titre PSN qui ne manque pas d'atouts à condition d'apprécier le jeu à plusieurs. Il est possible de jouer jusqu'à 4 joueurs en ligne ou sur un même écran, et c'est bel et bien à ce moment précis que le charme opère. Vous aurez la possibilité d'accomplir les 27 niveaux du jeu, de se faire quelques parties de foot, de collecter les bonus, effectuer les missions secondaires ou encore essayer toutes les armes du jeu (une quarantaine). Le jeu propose également un mode versus composé de 5 niveaux différents pour affronter des amis ou simplement des joueurs (C'est là que l'on pourra tomber sur ce fameux petit jeu de foot sympathique). Le jeu est doté d'un trophée platine, de quoi allonger encore plus la durée de vie du jeu.

Enfin on termine avec quelques mots sur la bande-son et le scénario du jeu. L'ambiance sonore est vraiment dans l'esprit du jeu à savoir un peu folle ce qui convient parfaitement. En plus d'être dans un univers déjanté, le jeu offre des dialogues délirants à l'image de Stick it to The Man (voix anglaise et sous-titre en français).

Au niveau de l'histoire, il s'agit d'une bagarre entre deux dieux, Odin et Lori, dont ce dernier va piquer l'oeil à Odin. C'est à ce moment-là que les vikings interviennent pour récupérer cet oeil. Si l'écriture au départ peut paraître simpliste, on est bien loin d'une histoire à prétexte puisque la richesse et la qualité de l'écriture se font sentir au fil des niveaux avec notamment l'histoire de chaque viking.

Zombie Vikings est une bonne surprise et confirme le talent des développeurs de Zoink Games pour offrir un univers coloré, original et délirant. Cette fois-ci le gameplay n'est plus le même et tend vers une expérience plus fun, jouissive mais surtout coopérative. Un choix qui pourra plaire ou pas, sachant qu'il est tout à fait possible de jouer seul, l'expérience est juste différente et les qualités du titre moins évidentes. En tout cas le titre se montre suffisamment complet pour prendre du plaisir sur le long terme et surtout de longs moments hilarants.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 15/20 
Bande-son : 16/20
Scénario : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article