Jeuxvideo-world

[Test] NBA 2K16

12 Octobre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Depuis plusieurs années maintenant, c'est bien 2K Games qui domine largement le monde du Basket-Ball dans les jeux vidéo. NBA 2K15 avait sérieusement franchi un cap avec la nouvelle génération de console en repoussant ses limites qu'on croyait avoir atteintes. Cette année, il fallait donc que l'éditeur propose un NBA 2K16 capable de mettre une claque inattendue au joueur, étant donné qu'on connaît toutes les qualités de la licence. Toujours aussi bluffant ?

Graphiquement la série repousse les limites à chaque épisode au point d'avoir des doutes sur d'éventuels progrès au fil des épisodes. NBA 2K16 est encore plus joli et très franchement on peut parler de claque graphique. On peut même sans le moindre problème affirmer qu'il s'agit ici du plus beau jeu de sport sur une console de salon. La réalisation est donc extrêmement soignée étant donné que les textures sont très convaincantes que ce soit au niveau des joueurs, des terrains ou encore du public.

Un constat également valable pour la modélisation de l'ensemble du jeu ou encore des animations très fluides et réalistes. A cela s'ajoute une ambiance de folie, un véritable show très représentatif de ce que l'on peut vivre lors d'un match de basket-ball aux Etats-Unis. Il donne une leçon de réalisme en ce qui concerne le public aux autres jeux de sports et notamment les jeux de foot.

Le jeu se montre également fluide de bout en bout, un vrai régal à l'écran. On apprécie également l'énorme travail d'ambiance du Mode Carrière qui propose de découvrir des matchs de basket-ball dans un lycée mais à l'université. Une ambiance à chaque fois soignée et différente avec une montée en puissance en matière de mise en scène et d'ambiance, une totale réussit. Le jeu n'est pas totalement parfait puisque l'on pourra quand même reprocher au jeu d'offrir toujours une interface un peu lourde et que l'on peut encore améliorer.

Au niveau du gameplay, NBA 2K16 revoit également sa copie afin d'améliorer la formule, le résultat est simplement excellent. Déjà on découvre une prise en main encore plus simple et immédiate qu'auparavant tout en conservant un système de jeu profond et exigeant. Le système de passe est devenu plus clair puisque désormais à l'aide d'une touche on peut faire une passe classique, lobée ou même une passe à rebond.

Si l'on considère que la passe automatique se montre frustrante, on appuie sur une touche supplémentaire pour désigner le joueur souhaité, tout est là pour que n'importe quel joueur puisse adopter le jeu qu'il désire. Aussi le système de feinte et de dribble dépend désormais que d'un stick analogique, c'est plus simple et plus pratique en match.

En plus d'un rythme plus posé, c'est l'IA qui progresse encore à travers cet épisode, puisque les défenses sont plus fortes et parviennent à comprendre votre style de jeu au fil des attaques, il va falloir faire preuve d'un jeu offensif varié sinon, on risque rapidement de faire face à un problème. Le moteur physique progresse énormément et propose désormais des contacts plus crédibles entre les joueurs en respectant le gabarit de chacun. Vous l'aurez compris, l'expérience de jeu en match est nettement meilleure sur tous les points que vous soyez débutant ou pas.

En matière de durée de vie, là encore NBA 2K16 donne une leçon aux autres jeux de sport et notamment les jeux de foot. Tout d'abord on découvre un mode Ma Carrière très original cette année dont la mise en oeuvre fait suite à une collaboration avec un certain Spike Lee. On obtient un mode scénarisé, qu ne plaira pas à tout le monde puisque cela reste très cliché dans la mise en scène et le travail d'écriture.

On apprécie tout de même cette montée en puissance d'un joueur de basket-ball, du lycée à la NBA. Autre mode de jeu très séduisant, le mode MyGM qui n'est autre qu'un Football Manager à la sauce basket-ball. Cela donne lieu à une gestion très pointue de l'équipe jusqu'au développement de sa franchise (Ville, Marque de l'équipe, costume...). Les entrainements font également l'objet des possibilités de gestion avec tout un tas d'options.

Et le jeu ne s'arrête pas là puisque les modes de jeu plus classiques comme "Partie Rapide", "Saison", "Jeu en ligne" sont également de la partie. Cerise sur le gâteau, on découvre également un mode jeu qui correspond à un FIFA Ultimate Team dans l'univers de la NBA, là encore un mode de jeu extrêmement convaincant. On note la présence de 12 nouvelles équipes de légendes ainsi  que 25 équipes européennes, bref une durée de vie impressionnante pour un contenu tout aussi bluffant.

Enfin quelques mots sur la bande-son du jeu. On se souvient que l'an passé, c'était Pharell Williams qui était aux commandes de la bande-son. Cette année on change avec l'arrivée d'un trio : DJ Premier, DJ Khaled et DJ Mustard. Les thèmes sont variés et collent parfaitement avec le jeu tout en sachant que certains titres sont exclusifs. Les commentaires en match sont toujours en Américain, ça peut surprendre mais ce n'est pas plus mal, le doublage Français serait probablement négatif pour l'ambiance et le côté "Show TV".

NBA 2K16 est le meilleur jeu de basket-ball sur console de salon mais aussi le meilleur jeu de sport collectif sur console de salon. Une réalisation étincelante, un gameplay peaufiné toujours plus réaliste, fluide et agréable ou encore une bande-son toujours aussi sympathique. Le jeu enfonce le clou dès lors que l'on découvre les différents modes de jeu offerts et le contenu d'une manière générale. On a l'impression d'avoir plusieurs jeux dans un seul épisode, tellement ces modes sont riches et complets. Si vous aimez le basket-ball ou que vous êtes curieux, vous pouvez foncer sans aucune crainte.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 18/20
Gameplay : 18/20
Durée de vie : 19/20
Bande-son : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 18/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article