Jeuxvideo-world

[Test] Wasteland 2 Director's Cut

28 Octobre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Disponible depuis septembre 2014 sur PC, Wasteland 2 débarque désormais sur la nouvelle génération de consoles, PlayStation 4 et Xbox One, dans une version améliorée sous le nom de Wasteland 2 Director's Cut. Développé par InXile Entertainment, cette version console du RPG Tactique va donc tenter de séduire les joueurs ne connaissant pas encore la série où n'ayant pas eu la chance de jouer à la version PC de l'an passé. Maintenant est-ce que cette adaptation sur console de salon est convaincante ?

Le retour de licence provoquera certainement un sentiment de nostalgie auprès des plus anciens joueurs, mais là où l'on espère du changement c'est dans sa réalisation. Avec l'arrivée du moteur Unity 5.0, on pouvait s'attendre à un rendu visuel soigné, ce qui n'est pas spécialement le cas. Si l'univers post-apocalyptique va certainement plaire, le jeu reste tout de même assez faible techniquement par rapport à la concurrence et d'une manière générale par rapport au catalogue next-gen. Les progrès par rapport à la version précédente sont visibles mais légers.

Des textures encore perfectibles à l'image de la modélisation des personnages et environnements du jeu. Les effets d'ombres et de lumières progressent mais sans pour autant se révéler éblouissants ou immersifs. On regrette surtout ces décors trop froids (en effet l'univers est post-apocalyptique mais tout de même) et une mise en scène quasiment absente. Ce qui pourra fortement gêner, c'est le sentiment du portage PC à la console sans une vraie refonte. Ce constat est flagrant au niveau de l'interface et des menus du jeu destinés à une version PC et qui se casse les dents sur console avec des textes parfois illisibles et une ergonomie pas parfaite.

Wasteland 2 Director's Cut offre une prise en main très délicate où il faudra être patient avant de commencer à prendre vraiment du plaisir. Il incarne également un esprit très fidèle à ses racines et ne change pas de cap contrairement à d'autres licences au départ similaires (Fallout est le bon exemple). Concrètement, on fait face à un RPG tactique très proche de la série Fallout mais en conservant une vue aérienne. Le jeu vous met donc dans la peau d'une équipe de Rangers après une guerre nucléaire. Une équipe de 4 protagonistes avec des spécialités bien différentes afin d'être polyvalent et de pouvoir répondre à toutes les situations.

Dans le principe, c'est un système de tour par tour avec une grille au sol avec un système de couleur en fonction des possibilités (se déplacer et tirer ou uniquement effectuer un déplacement). Là où on pouvait utiliser l'environnement de manière efficace dans XCOM, ce n'est pas le cas ici, la protection derrière un petit mur ne sera pas possible la faute à un level-design pas franchement convaincant. Le système de Fallout permettant de viser une partie du corps avec son taux de chance est également de la partie.

D'une manière générale, le titre se révèle suffisamment riche pour varier les situations et la manière d'éliminer un ennemi que ce soit par surprise ou de manière plus progressive (en étant à couvert lorsque le décor est de la partie). Cette richesse est difficile à exploiter manette en main ou du moins au départ. On s'attendait à quelques difficultés, comme c'est souvent le cas d'un portage PC sur console de salon, c'est donc bien le cas et il vous faudra bien être patient avant de naviguer dans les menus avec aisance.

Du côté de la durée de vie, le jeu est largement au-dessus de la moyenne. C'est bien simple, il ne faudra pas espérer en finir avec lui en moins de 70 heures de jeu. Un chiffre affolant qui s'explique par le nombre conséquent de quêtes principales et secondaires mais aussi par un rythme de jeu assez lent, on est bel et bien face à un RPG tactique et non un FPS ou TPS. Aussi cela s'explique par la quantité astronomique de dialogues à lire avec sérieux puisque l'on est constamment amené à faire des choix avec de vraies conséquences.

Le jeu offre le choix entre 4 niveaux de difficulté, ainsi qu'un large choix de caractéristiques principales et compétences. En effet lors de la création de votre équipe, vous pourrez choisir des caractères prédéfinis ou faire un choix entre 7 caractéristiques principales et 29 compétences. On retrouve également une certaine liberté dans la création des personnages, du nom à l'âge en passant par son caractère, sa bio...

Au niveau de la bande-son, le jeu parvient à tenir une ambiance cohérente et discrète et des doublages tout à fait convenables. On a donc des compositions musicales globalement discrètes réalisées par celui qui avait composé celles de Fallout 1 et 2. Les voix anglaises sont de qualités en complément du textes mais pas de manière systématique. Celles-ci sont de la partie sur les scènes et dialogues principaux.

Enfin, en ce qui concerne le scénario, le jeu offre une richesse et une profondeur très captivante dans l'écriture. En plus de l'action, vous passerez énormément de temps à lire l'intégralité des textes, du simple dialogue au document précis. Un très bon travail d'écriture même si le démarrage paraît simpliste et classique, un groupe de Ranger se forme après une guerre nucléaire en Arizona...

Wasteland 2 Director's Cut est un titre très particulier, un jeu de niche qui pourra plaire à un grand nombre de joueurs. Là où cela se complique c'est que les joueurs en question seront sûrement des joueurs PC ayant connu les débuts de la série. Son adaptation console présente quelques difficultés prévisibles que ce soit dans sa réalisation ou son gameplay qui exige de la patience. Le contenu est énorme, mais cela ne suffira pas à séduire un large public sur console qui aura tendance à patienter jusqu'à la sortie de Fallout 4 par exemple...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 13/20
Gameplay : 13/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 15/20
Scénario : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article