Jeuxvideo-world

[Test] Darksiders II Deathinitive Edition

21 Novembre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après un très bon Darksiders, et une suite moins convaincante nommée Darksiders II, la licence refait parler d'elle en cette fin d'année 2015. Un nouvel épisode ? Pas vraiment puisqu'il s'agit d'une version ultime du second volet qui s'intitule : Darksiders II Deathinitive Edition. Initialement au catalogue de l'éditeur THQ qui a depuis fermé ses portes, c'est Nordic Games qui dispose désormais la licence et propose ainsi cette version ultime sur la nouvelle génération de console, PlayStation 4 et Xbox One, pour ceux qui voudraient refaire ce second volet et surtout ceux qui seraient passés à côté de la licence. Simple portage ? Nouveautés et améliorations ?

Le test de cette Deathinitive Edition se concentre uniquement sur les changements constatés avec la version originale. Graphiquement, on découvre quelques différences qui vont dans le bon sens sans pour autant totalement séduire et permettre à cet épisode de faire peau neuve. La réalisation se montre plus soignée avec notamment de jolis effets de lumière, des animations plus crédibles et surtout des environnements plus vivants. L'un des reproches, c'était le côté vide des décors, un détail partiellement corrigé puisque l'on pourra toujours trouver quelques endroits encore un peu vide.

Techniquement quelques problèmes sont visibles avec l'apparition d'une image 1080p mais d'un framerate bloqué à 30fps. Le plus regrettable, c'est que le framerate n'est pas constant, quelques chutes sont à prévoir lors de zones chargées en animations. On pourra également observer une finesse plus acceptable au niveau des textures mais aussi de la modélisation que ce soit pour les décors ou les différents personnages du jeu. Autrement, le level-design n'a pas bougé, le héros que l'on incarne (Death) est toujours aussi charismatique et enfin la direction artistique est toujours aussi fabuleuse grâce aux artistes du studio Vigil Games fondé par un certain Joe Madureira. 

Au niveau du gameplay, on découvre quelques équilibrages plutôt intéressants. En effet plus d'un ajustement au niveau de la difficulté pour corriger certains pics sans raison, c'est surtout le problème de loot abominable qui voit enfin l'arrivée d'une correction. En effet auparavant, le moindre équipement que l'on pouvait ramasser (arme principale, arme secondaire, pièce d'armure) était trop souvent d'un niveau très faible ce qui était synonyme de vente pour récupérer de l'argent à défaut d'avoir un personnage qui progressait...

Désormais le loot laisse paraître une meilleure chance de récupérer des armes et autres équipements pertinents notamment lorsqu'on bat un boss de Donjon ou que l'on découvre un coffre bien caché, afin de mieux récompenser vos prouesses en exploration ou en combat. Malheureusement certains soucis sont toujours de la partie, de légers ralentissements aux temps de chargement un peu long et nombreux sans oublier les soucis de caméra. 

En matière de durée de vie, c'est à cet endroit que la Deathinitive Edition dévoile son potentiel. En plus du contenu de la version de base, on pourra désormais choisir un niveau de difficulté supplémentaire nommé "Deathinitive" qui devrait offrir un challenge très intéressant. Aussi en plus d'une expérience de jeu déjà très longue, environ 20-25 heures, vous pourrez découvrir dans cette nouvelle édition l'intégralité des DLC disponibles pour ce jeu soit un total de 13 DLC pouvant quasiment doubler le temps de jeu sur le papier.

Un contenu supplémentaire conséquent qui permet de découvrir des donjons, équipements et boss inédits, voici donc la liste des DLC : Maker Armor Set, The Abyssal Forge, The Demon Lord Belial, Death Rides, Angel of Death, Deadly Despair, Shadow of Death, Mortis Pack, Rusanov's Axe, Van Der Schmash Hammer, Fletcher's Crow Hammer, Mace Maximus, Argul's Tomb. Ceci dit, malgré un ajout de contenu important, le jeu démontre toujours une forme de répétitivité dans son approche.

En ce qui concerne la bande-son et le scénario pas de changement. On retrouve une bande-son toujours aussi réussite. Une ambiance sonore soignée grâce à des compositions musicales de qualité mais aussi grâce à des doublages français convaincants. L'histoire se déroule donc toujours avant les aventures du premier opus. Death, l'un des quatre cavaliers bibliques, va tenter de prouver l'innocence de War, le héros du premier volet et lui aussi se range du côté de l'humanité. Si vous vous attendez à des réponses aux questions du premier épisode et en particulier de sa fin, vous serez forcément déçu.

Darksiders II Deathinitive Edition est une version ultime sur next-gen qui présente des améliorations et un contenu encore plus riche tout en se montrant encore perfectible. Visuellement si les progrès sont visibles, cela reste toujours limité et avec quelques soucis déjà existants. Un constat identique au niveau de la jouabilité. C'est du côté du contenu que cela devient plus intéressant avec la présence de tous les DLC dans cette nouvelle version pour un prix de vente à 29.99€.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 17/20
Scénario : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article