Jeuxvideo-world

[Test] MX vs ATV Supercross Encore

16 Novembre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Lancé en octobre 2014 sur MX vs ATV Supercross se présentait comme l'épisode qui retourne aux sources dans la licence afin de faire oublier les quelques tentatives plus ou moins convaincantes. Nordic Games décide de porter la licence sur la nouvelle génération de consoles... mais sans pour autant offrir un nouvel épisode de quoi refroidir les fans de la licence. En effet il s'agit d'une version ultime, une version HD de MX vs ATV Supercross sous un nom de code relativement proche : MX vs ATV Supercross Encore. Une sortie sur PlayStation 4 mais une version Xbox One est prévue à une date ultérieure... Enfin un visage acceptable de la licence MX vs ATV ?

Graphiquement, l'épisode Alive (sortie en 2011) accusait déjà un certain retard technique malgré quelques efforts. 3 ans plus tard, avec l'arrivée de MX vs ATV Supercross, on a eu le malheur de découvrir une réalisation quasiment identique à l'épisode Alive à quelques détails près. C'est dire le retard que pouvait accuser le moteur graphique. Avec cet épisode PlayStation 4 on espère découvrir le vrai visage de la licence, ou au moins un aspect HD soigné. Et là, dès le premier contact visuel avec cette nouvelle, on se demande s'il ne s'agit pas d'une blague de très mauvais goût.

Techniquement le jeu n'est absolument pas à la hauteur que ce soit sur PlayStation 4 ou même la génération précédente. Des textures qui manquent énormément de finesse que ce soit pour les pilotes, les motos et même les différents circuits. La modélisation n'est pas à la hauteur, les animations pas franchement réalistes et surtout une fluidité très très loin d'offrir une expérience sans douleur. Il ne sera pas rare de subir régulièrement des chutes de framerate, passant ainsi sous 30 fps trop souvent...

Comment un tel résultat est-il possible d'autant que l'éditeur annonce un moteur physique amélioré et une réalisation Haute Définition que ce soit pour les pilotes, les motos ou les pistes. Alors lorsqu'on a du recul et que l'on compare une version PlayStation 3 et cette nouvelle version, on arrive effectivement à voir quelques légères améliorations, mais c'est tellement léger que cela reste insuffisant, la faute peut-être à un trop gros retard de la version base...

Au niveau du gameplay, le constat est le même. Cette nouvelle version possède simplement un moteur physique amélioré pour combler les nombreuses lacunes en matière de collisions. Il y a effectivement du mieux lors de certains contacts mais on a toujours le sentiment que la collision peut offrir un résultat aléatoire et très loin de la réalité. Autrement, on retrouve toujours une jouabilité arcade avec cette fameuse prise en main simple et immédiate. Une expérience de jeu fun où la gestion de la moto mais aussi du pilote seront importantes afin de réaliser des figures crédibles et ainsi participer au spectacle dans les arènes.

Gestion des suspensions mais aussi de l'embrayage sont également des paramètres à prendre en compte si l'on veut enchaîner les sauts et les tours de pistes sans être trop ridicules face à une concurrence complètement ratée. L'IA ne fait l'objet d'aucune amélioration alors que c'était tout de même l'un des gros défauts de la version précédente. On aura donc des pilotes extrêmement agressifs et même des comportements complètement dingues (sortie de piste, demi-tour...).

On en vient désormais à la durée de vie, où l'on découvre effectivement une différence par rapport à la version précédente. On découvre 60 pilotes professionnels sponsorisés  et plus de 80 écuries de motocross authentiques. On constate également la présence de plus de 30 pistes de motocross pour moto et quad : 17 pistes issues de la version PS3/360 mais aussi 12 pistes outdoor et 4 courses (dans un monde ouvert inédit) exclusives à l‘édition Encore PS4 ou encore 5 circuits en mode course rapide (Rythme Racing).

Au niveau des modes proposés, on trouve un mode Carrière avec 5 séries (250 East, 250 West, 450 MX, 450 ATV, 450 MX vs ATV), Courses seules, Free Ride, Entraînement, Contre-La-Montre et un mode multijoueur jusqu‘à 12 coureurs. Au niveau du multijoueur, il est également possible de jouer en écran splitté jusqu'à 2 joueurs en local. Sur le papier, le contenu paraît solide mais l'intérêt est timide, le mode carrière s'avère sympathique le reste nettement moins. Le multijoueur se montre stable mais les joueurs ne sont pas très nombreux sur les serveurs actuellement...

On termine avec la bande-son du jeu. Un critère qui n'a jamais été un grand succès pour la série. Cette nouvelle version bénéficie de sons remastérisés avec une gestion du positionnement 3D et de nouveaux effets environnementaux. Malgré ces efforts appréciables, les sons des moteurs manquent de variétés, l'ambiance sonore reste toujours trop générique et n'apporte aucun impact aux courses. Les différentes compositions musicales du jeu se montrent extrêmement plates, basiques et pas franchement dans le coup, il ne faudra pas s'attendre à une quelconque immersion.

MX vs ATV Supercross Encore peine à convaincre malgré quelques efforts au niveau de la réalisation, du contenu et de la bande-son. Si le jeu reste toujours aussi fun et accessible, on regrette de faire face à une expérience visuelle absolument pas digne de la PlayStation 4 malgré quelques améliorations. Malheureusement, la déception est plutôt grande et frustrante lorsqu'on découvre que l'IA n'a fait l'objet d'aucune amélioration. Vendu à un prix réduit, cette nouvelle édition reste réserver aux fans du genre avec un minimum de tolérance...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 13/20
Gameplay : 12/20
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 11/20 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 12/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article