Jeuxvideo-world

[Test] Sword Art Online Lost Song

30 Novembre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après Sword Art Online Hollow Fragment à la fois disponible sur PlayStation Vita puis dans un second sur PlayStation 4, la série est de retour en fin d'année pour un nouvel épisode qui s'intitule Sword Art Online Lost Song. Un épisode qui est donc disponible en même temps sur PlayStation Vita et PlayStation 4 et qui va ici se concentrer sur un monde bien précis, celui d'Alfheim Online. Un MMORPG pétillant en cette fin d'année ?

La transition entre la PlayStation 3 et la PlayStation n'est visiblement pas totalement terminé pour toutes les licences, la preuve avec Sword Art Online. En effet, on est nettement plus proche d'une expérience visuelle PlayStation 3 que PlayStation 4, signfiant ainsi que l'on est bien face à un portage, et non un véritable épisode développé dès le départ pour la next-gen. Alors heureusement la direction artistique propre à la série fait toujours son effet avec de jolis coups de crayon concernant les portraits animés 2D que l'on peut voir lors des longues séances de dialogues entre les différents protagonistes.

C'est bien à cet unique moment que l'on pourra apprécier la qualité artistique des différents personnages, parce qu'en 3D, le côté artistique n'est pas mis en valeur par une technique dépassée sur tous les secteurs. Une modélisation perfectible au même titre que les textures et surtout des animations qui manquent de fluidités. Les décors proposés possèdent un certain charme qui ne suffit pas à masquer le côté extrêmement vide des environnements et un léger de manque de variété. L'expérience visuelle est donc loin d'être splendide et digne de la PlayStation 4, même très coloré et avec interface agréable, les défauts prennent nettement le dessus sur les quelques bons points.

En matière de gameplay, Vous prenez donc le contrôle de 3 protagonistes qu'il sera possible de changer avec d'autres. L'idée étant toujours la même que pour les autres RPG et MMORPG, avoir une équipe relativement complète en choisissant un personnage doué en combat rapproché, un autre en armes à distance et enfin un personnage spécialisé dans la magie que ce soit dans un but offensif, défensif ou tactique élémentaire. L'idée étant également d'avoir un maximum de personnages à un niveau élevé et similaire afin de pouvoir répondre à n'importe quel challenge en fonction des forces et faiblesses de chacun plutôt que de choisir et conserver seulement trois héros du début à la fin.

L'avantage dans ce jeu, c'est qu'un personnage n'est pas forcément limité à une unique classe qui lui est propre, il est tout à fait disposé à utiliser toutes les armes du jeu et maîtriser d'autres caractéristiques ce qui rend ainsi l'arbre de compétence extrêmement riche et intéressant pour chacun des personnages contrôlables. Au niveau de la prise en main, cela nécessite un petit temps d'adaptation sur pas mal de points dont le système de combat basé sur plusieurs modes en appuyant sur R1. Vous pouvez effectuer des attaques directes simples mais aussi des attaques plus puissantes qui consomment la jauge de MP. En plus de pouvoir réaliser des combos, en matière de défense on pourra effectuer des parades et même des contre-attaques susceptibles de consommer la jauge d'endurance.

Au niveau de l'interface, c'est très simple avec la jauge de vie, MP et d'endurance de l'équipe en haut à gauche de l'écran tandis qu'un radar se trouve en haut à droite. En matière d'exploration, rien de particulier si ce n'est une nouveauté sympathique de cet épisode : un système de vol. Vous disposez d'un mode stationnaire qui permet de voler et jouer simplement sur la hauteur souhaitée et également un mode libre qui permet surtout de jouer sur la vitesse de déplacement et d'atteindre certains objectifs inaccessibles à pied. Cette fonctionnalité consomme évidemment de l'endurance un peu trop même. La réelle complexité au départ, sera de bien comprendre et maîtriser les commandes de chaque mode de combat et d'exploration pour pouvoir passer rapidement et de manière efficace d'un mode stationnaire à un mode de combat et inversement.

Au niveau de la durée de vie, Sword Art Online Lost Song se montre riche en contenu mais plutôt maladroit dans son utilisation. En effet, la série se présente comme un MMORPG... sauf que dans sa mise en scène et sa progression, on fait face plutôt à un RPG proposant un monde ouvert vide, très répétitif et linéaire par rapport à un MMORPG capable d'offrir une grande variété de quêtes et surtout une réelle liberté de jeu contrairement à cet épisode. On enchaîne les donjons et les boss sous une forme d'ennui malgré la collecte d'objets et d'armes que ce soit dans des coffres ou en loot.

Ce côté ennuyant est sûrement la faute à une IA moyenne (que ce soit l'IA alliée ou ennemie) et à un vrai manque de variété au niveau des ennemis. Heureusement un élément vient sauver le jeu et paraissait indispensable compte tenu de son orientation MMORPG, c'est le multijoueur. L'aventure prend d'un seul coup une tout autre saveur, un vrai plaisir de jeu. Vous pourrez donc jouer avec 3 autres joueurs humains cette fois-ci pour une coopération nettement plus jouissive que face à l'IA. Vous aurez également la possibilité de jouer au mode Versus pour tenter d'affronter un humain. Le jeu prend, malgré ses défauts, une autre dimension dès lors que l'aventure s'effectue avec des humains. Enfin il est quand même important d'indiquer que le jeu met à disposition une vingtaine de personnages.

Enfin on termine en parlant de la bande-son et du scénario. Concernant l'ambiance sonore, celle-ci s'impose comme un ingrédient majeur à l'immersion du joueur et s'avère vraiment excellente. Le jeu dispose de compositions musicales vraiment sympathiques accompagnées de voix japonaises qui plairont aux fans de la licence à coup sûr. Bien entendu, cet épisode dispose de sous-titres en Français et envisage donc de toucher un public plus large malgré la grande quantité de clin d'oeil offrant du fan-service régulièrement.

Le scénario ne sera que très peu évoqué afin de conserver la surprise. Il faut simplement savoir que l'histoire se déroule deux ans après les évènements de l'animé et que le thème principal, c'est la réalité virtuelle. Cet épisode est donc une suite directe sous forme de variante à l'épisode Hollow Fragment. Globalement, le scénario de cet épisode bouscule légèrement les codes de la série tout en conservant un certain respect de l'animé. Le seul bémol, c'est que l'on pourra lui reprocher une écriture un poil trop simpliste et prévisible par rapport à ce que l'on a pu connaître de l'animé.

Sword Art Online Lost Song est un MMORPG qui trouvera son public sur PlayStation 4. Visuellement loin d'être une claque, le jeu possède une solide direction artistique qui va rassurer les fans de la licence et pourquoi attirer quelques curieux. Le gameplay est riche mais n'empêche pas de faire face à des situations ennuyantes, la faute à un manque de liberté et à une IA loin d'être parfaite. Heureusement, on pourra profiter de ce large contenu en jouant à plusieurs, l'intérêt principal du jeu. La bande-son est excellente et le scénario tout à fait convenable mais que l'on pourra trouver beaucoup trop léger en comparaison avec d'autres épisodes.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 16/20
Scénario : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale :  15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article