Jeuxvideo-world

[Test] WWE 2K16

23 Novembre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après un WWE 2K15 décevant pour les premiers pas de la licence sur la nouvelle génération de console, on attendait avec une certaine impatience l'arrivée d'un épisode qui corrige le tir, WWE 2K16 par exemple. L'an passé, malgré une qualité visuelle tout à fait honnête mais pas parfaite, c'était surtout dans l'absence de nouveautés, d'améliorations et d'une grosse partie du contenu habituel de la licence qui avaient sérieusement déçu les joueurs et notamment les fans absolues de la série. Cette année, 2K Games se lance dans une reconquête des joueurs en mettent le paquet et notamment dans ce fameux contenu qui sonnait creux dans l'opus précédent. Enfin un vrai épisode next-gen ?

Le précédent volet était surtout séduisant par sa réalisation, du coup cette année, pas de révolution particulièrement au niveau des graphismes mais plusieurs petites améliorations qui tendent à une expérience de jeu toujours plus réaliste. Cette ambiance si particulière et surtout spectaculaire, un véritable show dès l'entrée des catcheurs, est toujours aussi bien retranscrite si ce n'est encore mieux avec une immersion du joueur plus prononcé dès l'arrivée dans l'arène. Pas de révolution graphique donc mais une technique toujours maîtrisée avec des textures et une modélisation toujours aussi convaincantes mais aussi toujours aussi inégales.

Si les Superstars sont soignées, certaines Divas manquent cruellement de finition. Les vrais progrès de cet épisode se situent plutôt au niveau des animations et du moteur physique. En effet les nouvelles animations promises par 2K Games lors de la promotion de ce nouvel épisode sont effectivement de la partie et offrent des combats plus réalistes et des séquences de jeu nettement plus fluides. Les différents enchaînements que vous effectuerez seront moins robotiques et plus souples, une vraie différence à l'écran.

Les collisions sont également mieux gérées, ça va dans le bon sens mais il reste encore du travail sur ce point car on fait face encore à de nombreux bugs parfois très gênants. L'outil de personnalisation étant de retour, on fait face à des combats et combattants très personnels, un très bon point là encore. Du côté des spectateurs, ceux-ci sont plus variés et plus réalistes que ce soit grâce à une plus grande variété des couleurs, des accessoires du public (pancarte notamment). Malgré une marge de progression importante, la partie visuelle ne joue pas trop la carte du recyclage et peaufine un titre de plus en plus pétillant au fil des années.

Au niveau du gameplay, si dans les apparences la jouabilité est reconduite, il s'avère que cet épisode procède à de nouvelles tentatives plus ou moins satisfaisantes. Tout d'abord le fameux système de contres abusé de l'an passé qui en cas de maîtrise du système permettait de réaliser des contres à volonté. Désormais, chaque joueurs possède un total de 5 contres utilisables en sachant qu'une jauge est de la partie et doit se remplir entre deux contres. Un ajout vraiment appréciable qui remonte l'intérêt et surtout la stratégie d'un combat qui exige désormais un placement de contre intelligent.

Si ce nouveau système plus équilibré ne vous convient pas, le jeu laisse la possibilité de désactiver ce système afin que chaque joueur puisse jouer avec le système de son choix. Si au niveau des contres, ce nouvel épisode règle le souci de belle manière, en matière de soumissions il y a encore du travail car l'initiative de cette année n'est absolument pas approuvée. Le système de prises de soumissions fait l'objet d'une transformation dans ce nouvel épisode, une transformation chaotique mais qui part sûrement d'une bonne idée. Lorsqu'une soumission se lance, un mini-jeu circulaire avec deux couleurs (rouge et bleu) fait son apparition.

A l'aide du stick analogique, le joueur qui effectue la prise (couleur rouge) doit rester proche de l'autre joueur dont la couleur est bleue. Une jauge se remplit au fur et à mesure pour annoncer un gagnant, soumission validée ou pas. Manette en main, c'est très délicat que l'on subisse ou pas la soumission. Au niveau des petites nouveautés, on pourra désormais contrôler son catcheur dès l'entrée dans l'arène et attendre l'arrivée du second joueur pour le prendre par surprise avant même d'être sur le ring.

Les managers possèdent désormais plus d'impact lors d'un combat, ils peuvent détourner l'attention de l'adversaire ou encore attraper l'arbitre lors de certaines situations. Gros point noir encore au niveau des temps de chargement, toujours trop nombreux et trop long (notamment lors de l'outil de personnalisation où il faut attendre systématiquement le chargement de l'élément que l'on prévisualise). Par contre l'IA démontre encore des progrès dans ce nouvel opus ce qui rend là encore les combats toujours plus intéressant (arbitre concerné).

S'il y a bien sûr un point que l'on attendait ce WWE 2K16 c'est sur son contenu, tellement la déception était grande lors du précédent volet. 2K Games corrige le tir d'une manière efficace avec déjà un roster monstrueux de 120 personnages. Le roster comprend un ensemble de Superstars et Divas actuellement à la WWE, de talents émergents du NXT, de WWE Hall of Famers et de WWE Alumni de différentes époques. Un outil de personnalisation fait son apparition et se montre très satisfaisant même si les éléments de personnalisation ne seront pas encore assez nombreux au goût des joueurs. Du côté des modes de jeu, on découvre un mode 2K Showcase qui se concentre uniquement sur la carrière de Steve Austin, de 1996 à 2003, année de sa fin de carrière.

On va ainsi revivre sa carrière en enchaînant les combats dans le but de reproduire au maximum le vrai déroulé des combats pour obtenir divers bonus. Le mode met en avant des séquences vidéos vraiment sympathiques à destination des fans afin de découvrir (ou sûrement redécouvrir pour les fans) de la meilleure manière la carrière de ce catcheur. Autre mode très intéressant, le mode MaCarrière qui a l'image de celui de NBA2K propose de démarrer tout en bas pour petit à petit devenir la Superstar.

On pourra ainsi faire ses preuves en NXT pour par la suite envisager une nouvelle orientation de sa carrière. En sachant que désormais, vous ferez face à des interviews (données par Renée Young) et où vos réponses auront une influence sur votre caractère (méchant, sympa, déterminé, respectueux..). on pourra également constater le retour du mode Univers WWE avec une profondeur qui devrait plaire aux joueurs et permet vraiment d'avoir une durée de vie importante rien qu'avec ce mode de jeu avec son système de rivalité. Un mode multijoueur est également de la partie, afin de rendre le contenu du jeu encore plus important.

On termine avec la bande-son, avec là encore des changements. Pour la première fois dans la série, on pourra entendre une équipe de trois commentateurs : John “Bradshaw” Layfield, Michael Cole et Jerry “The King” Lawler. De nouvelles phrases ont été enregistrées, lors de sessions séparées, puis au cours d'interactions entre les membres du trio, l'expérience sonore en combat est donc plus convaincante. Pour les matchs de Steve Austin (Mode 2K Showcase) c'est le duo Jim Ross & Jerry Lawler au niveau des commentaires. L'ambiance sonore de ce nouvel épisode respecte donc le travail réalisé jusqu'à présent tout en apportant plus de variétés sur les répliques des commentateurs. Les différents bruitages sur le ring, des spectateurs... sont tout à fait convenables.

WWE 2K16 rassure les fans de la licence et s'impose comme un véritable épisode next-gen. Une réalisation soignée qui progresse encore (par petites touches) et un gameplay qui fait des efforts mais avec toujours quelques maladresses (système de soumissions). Une bande-son encore plus riche et enfin un contenu sans mauvaise surprise avec un casting de 120 personnages, plusieurs modes de jeu loin d'être superficiel, ce nouvel épisode nous montre un autre visage que l'an passé pour le plus grand plaisir des joueurs qui apprécient la discipline.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 17/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article