Jeuxvideo-world

[Test] Blazblue : Chrono Phantasma Extend

17 Janvier 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Test PS Vita

Même si Arc System Work a travaillé sur d'autres licences comme le dernier Dragon Ball Z sur Nintendo 3DS, la série Blazblue est toujours de la partie. Voici la preuve avec l'arrivée en Europe de Blazblue : Chrono Phantasma Extend. Un épisode qui s'inscrit dans la continuité avec ses combats en 2D au charme indéniable et qui vise surtout ici à enrichir l'épisode Chrono Phantasma. Une référence toujours aussi solide en matière de jeu de combat 2D ?

Si vous connaissez la série et donc que vous avez eu la chance de mettre la main sur un épisode précédent, le talent des développeurs ne sera pas une surprise, autrement vous serez sans voix face à la direction artistique de ce Blazblue Chrono Phantasma Extend. L'une des références en matière de jeu de combat 2D à l'ancienne, la série se démarque par une prestation visuelle sublime à la fois extrêmement riche en couleurs, très dynamique et d'une fluidité remarquable. Les animations sont nombreuses et variées, les sprites soignées et ceci avec des environnements variés, colorés dans un style 2D/3D qui fonctionne à merveille et surtout avec un souci du détail très rare pour un tel jeu de combat.

Clairement, le jeu affiche une beauté qui s'inscrit dans le travail réalisé jusqu'à par le studio, de quoi faire plaisir aux fans de la série. On relève ainsi un petit manque de finition au niveau des sprites où l'aliasing est tout de même présent. Aussi, il faut préciser que le jeu est entièrement en anglais (ou japonais au choix) et que le mode histoire adopte toujours sa mise en scène façon Visual Novel qui encore une fois produit son petit effet.

Au niveau du gameplay, on retrouve donc un système arcade qui a fait ses preuves et qui s'avère toujours aussi séduisant et extrêmement riche. Il faudra donc s'attendre à des combos vers l'infini mais aussi des attaques sur trois niveaux : coup faible, coup moyen et coup fort. Le jeu parvient à offrir une prise en main plutôt correcte pour ce type de jeu grâce notamment à une liste de personnages qui permet systématiquement de trouver un combattant capable de nous faire progresser mais aussi d'un mode entraînement très complet pour comprendre les possibilités offertes. Le jeu exploite donc 4 boutons afin de réaliser de gros et magnifiques combos avec régulièrement des quarts de cercle et cercle complet avec le stick analogique.

La notion de prise, de contre, de garde et même d'attaque Overdrive (coup unique de chaque personnage). La profondeur de la jouabilité est évidente et se montre toujours aussi impressionnante. Le seul détail qui pourra gêner certains joueurs qui ne connaissent pas la série et qui se lancent à travers cette version, c'est son rythme un peu particulier où l'on pourra découvrir de nombreux et longs dialogues dignes d'un RPG entre deux combats. Ce qui signifie que si vous voulez enchaîner les combats avec un minimum de pause, ce ne sera pas du côté du mode histoire qu'il faudra se tourner, sinon vous serez rapidement frustré.

Cette version Extend marque la différence au niveau de la durée de vie avec un contenu plus important que la version précédente. On découvre donc une liste variée de 28 personnages jouables dont deux nouveaux : Celica A. Mecury et Lambda-11. En matière de nouveautés, on découvre également des scénarios supplémentaires "The Rat", "Determination", et "Collision" qui se concentrent respectivement sur Bullet, Kagura et Kokonoe, en plus d'un tout nouveau mode histoire qui couvre les événements de "Remix Heart", renommé pour l'occasion "Remix Heart Gaiden".

Concernant la partie online du jeu, on découvre une fonctionnalité nommée "My Room", il s'agit d'une chambre virtuelle qui peut être aménagée de décorations et de meubles personnalisés que l'on aura au préalable acheté avec la monnaie du jeu. Autrement, on retrouve toujours un grand nombre de modes, fidèle à la série à savoir : mode entrainement, mode histoire, mode Abyss, mode Score Attack, mode arcade, mode versus, mode online et enfin mode Unlimited Mars. 

Du côté de la bande-son, l'ambiance sonore reste toujours aussi bonne à l'image des opus précédents. Les différents thèmes s'accordent bien avec l'univers du jeu, pas d'impact particulier sur le combat ou d'éventuels changements de rythmes, une composition musicale de fond très soignée. Les doublages sont de qualité, peu importe votre choix entre les voix anglaises et les voix japonaises. S'il y a bien un jeu de combat qui dispose d'un scénario particulièrement riche et complexe, c'est la série Blazblue. Un travail d'écriture que certains joueurs n'apprécieront pas plus que ça par l'importance des dialogues mais aussi par l'absence de localisation...

Blazblue : Chrono Phantasma Extend démontre toujours les talents des développeurs et les qualités de la série Blazblue. Cet épisode PSVIta se présente comme le plus complet avec un grand nombre de combattants (variés et intéressants) et une multitude de modes en plus de fonctionnalités online plus complètes et nombreuses. La seule petite ombre au tableau, c'est le léger manque de soin apporté à ce portage notamment sur le plan visuel où les sprites méritaient quelques retouches pour masquer cet aliasing bien présent. Autrement, si vous cherchez un jeu de combat arcade 2D capable de convenir à un débutant comme un expert, et que l'anglais n'est qu'une formalité, alors vous pouvez foncer.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 16/20
Scénario : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article