Jeuxvideo-world

[Test] Steins Gate

21 Janvier 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Test PS Vita

Même si la PlayStation Vita ne possède un calendrier énorme au niveau de ses sorties, la qualité reste tout de même de la partie. Et lorsqu'on fouille sur le catalogue disponible, on tombe régulièrement sur plusieurs petites perles qui méritent d'être exposées auprès des joueurs. On peut affirmer que c'est le cas avec le jeu Steins Gate, un jeu vraiment différent des autres. Le genre de jeu où l'on passe 90% de son temps à observer et lire, un intermédiaire idéal entre le livre (ici c'est un manga) et le jeu vidéo. Disponible sur PlayStation 3 mais aussi sur PlayStation Vita, que vaut ce Steins Gate ?

Si vous connaissez le manga, l'animé, vous ne serez pas surpris par la direction artistique fabuleuse de ce Steins Gate. Par contre si ce nom ne vous parle pas, alors une fois en main, vous allez découvrir un univers grandiose avec une patte graphique à la hauteur d'un Visual Novel de haut niveau. Techniquement le jeu ne souffre d'aucun problème particulier, même pas de lisibilité comme on pouvait le craindre, c'est lisse et c'est coloré afin de mettre en valeur le travail artistique.

On est même scotché par la qualité apportée au visage des protagonistes avec une large palette d'expressions faciales vraiment convaincante. Après c'est un style tranchant, on aime ou on n'aime pas, cela n'enlève en rien la qualité visuelle du titre. Le seul gros regret, c'est l'absence totale de traduction Française, un détail pénalisant surtout pour un tel jeu. Il faudra donc se contenter d'une traduction Anglaise tout au long du jeu.

Mieux vaut bien comprendre l'expérience de jeu offerte ici au risque d'être terriblement déçu. En effet le gameplay est extrêmement basique, à vrai dire on ne "joue" quasiment jamais. Le jeu n'est pas doté d'un vrai gameplay mais simplement de quelques interactions pour rendre l'ensemble dynamique et surtout pour donner une forme d'immersion et de participation au joueur, rien de plus. Ainsi vous pourrez consulter un téléphone portable virtuel, répondre à des messages, suivre des fils de discussions ou encore naviguer sur internet. Vous passerez constamment votre temps à lire mais aussi à effectuer des choix qui auront une importance plus ou moins forte sur la suite de l'histoire, ce qui forcément va créer une liste importante de possibilités pour finir de plusieurs façons, on vient donc de comprendre la rejouabilité du jeu.

Avec un tel concept, on pourrait craindre une durée de vie un peu courte et une rejouabilité inexistante ou alors sans intérêt. Avec ce titre, c'est carrément le contraire puisqu'il vous faudra déjà 25 heures environ pour venir à bout de l'histoire en prenant le temps de lire chaque dialogue (il est possible d'accélérer la lecture). La rejouabilité réside dans l'idée de revivre l'aventure en procédant à des choix différents pour aboutir à une autre fin. Si vous cherchez donc à découvrir chaque conséquence de vos choix et donc l'ensemble des fins possibles, vous pouvez doubler le chiffre. Une durée de vie de 50 heures pour un tel jeu, c'est surprenant et rassurant.

Le titre ne laisse rien au hasard et ça commence par une bande-son soignée et pertinente. Un soin énorme lorsqu'on découvre que tous les dialogues du jeu sont doublés ! Un boulot monstrueux compte tenu du concept. Les musiques d'ambiance accompagnent parfaitement le joueur sans être redondantes. La musique d'introduction est géniale (elle est chantée par Kanako Ito) et surtout on découvre les doublages japonais qui collent parfaitement aux personnages. Finalement il ne manque qu'une ou deux compositions musicales vraiment mémorables pour que le jeu dispose d'une bande-son parfaite.

Enfin on termine avec le scénario qui s'avère être le coeur du jeu étant donné le concept. Aucun détail ne sera évoqué pour ne pas risquer de réaliser un vilain spoil. On peut tout de même préciser que les personnages sont captivants et passionnants. L'histoire est vraiment bien construite, l'absence de traduction Française sera sûrement un frein pour beaucoup de joueurs mais si vous comprenez un minimum l'Anglais, cela ne devrait pas poser de problèmes, l'écriture est relativement simple dans sa compréhension. Un scénario qui ne manque pas de surprise, de rebondissements, de révélations et dont la force première est de procurer un côté addictif. Une fois que le joueur est plongé dans cette folle histoire, difficile de décrocher...

Steins Gate est une expérience vidéoludique complètement différente de ce que l'on trouve habituellement sur consoles de salon ou portable. Un Visual Novel renversant qui nous offre une réalisation sublime, une durée de vie très convaincante mais surtout une bande-son appliquée et un scénario captivant. Alors oui ce n'est pas totalement un jeu vidéo, celui-ci ne possédant pas vraiment d'une jouabilité, cela n'enlève en rien les qualités du jeu. Le joueur possède régulièrement des choix à faire, mais aussi des réponses, de la lecture... Sans avoir un vrai gameplay, le joueur ne s'ennuie jamais pour autant.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 18/20
Gameplay : Pas de réel gameplay donc pas de notation
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 17/20
Scénario : 18/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 18/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article