Jeuxvideo-world

[Test] Assassin's Creed Chronicles Trilogy

18 Février 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

A l'occasion de la sortie du troisième épisode "Chronicles" de la série Assassin's Creed, Ubisoft propose un pack regroupant les trois épisodes pour ceux qui n'auraient pas encore essayé ces épisodes. Un pack qui s'intitule Assassin's Creed Chronicles Trilogy et dont le prix de vente est de 24,99€. Une Trilogy qui mérite le coup d'oeil en attendant un nouvel épisode ?

Assassin's Creed Chronicles Trilogy comporte trois jeux : Assassin's Creed Chronicles China, India et Russia. Trois voyages complètement différents dont la première particularité concernant l'expérience de jeu. En effet ce n'est pas un épisode classique en 3D dans un monde ouvert. Ici on fait face à une trilogie qui propose des jeux avec une vue de côté dans un style 2.5 D rafraîchissant mais qui s'éloigne forcément de ce que l'on connaît, ce qui pourra déjà suffire aux fans pas spécialement séduits par ce changement, le temps de la trilogie.

Malgré une sortie avec un délai à chaque fois, on tombe systématiquement sur les mêmes points forts et faibles des trois épisodes. Ainsi vous aurez l'occasion de découvrir une direction artistique inspirée avec des environnements colorés selon l'épisode. L'épisode China s'avère visuellement équilibré, India adopte lui des couleurs plus chaudes tandis que Russia révèle des environnements grisâtres et froids. Le level-design se montre parfois intéressant, parfois beaucoup moins mais c'est surtout la partie technique qui déçoit pour ces trois épisodes. Un manque de finition vraiment pénible où l'on fera face à de vilaines textures ou encore des ralentissements.

En matière de gameplay, la trilogie essaye de se montrer complète et varier. On retrouve ainsi un bon équilibre entre phases de combat, d'infiltration, de fuite et d'exploration. Ces dernières ne mettent pas en valeur le côté plate-forme du jeu, la faute à une jouabilité beaucoup trop imprécise. Le jeu est sans pitié avec une jauge de vie sans la moindre marge mais surtout face à une difficulté pas totalement maîtrisée, certains passages se montrent particulièrement difficiles et où il faudra mourir à plusieurs reprises avant de comprendre le passage et le bon rythme à entreprendre si l'on souhaite poursuivre l'aventure. Les différents épisodes ne manquent pas de richesses dans le gameplay en cohérence avec l'univers proposé, cela dit on est quand même loin de ce que l'on peut vivre manette en main avec un vrai épisode Assassin's Creed, Syndicate le dernier en date.

Forcément, la durée de vie ne peut pas être aussi solide qu'un épisode classique, même dans ce format Trilogy. Néanmoins l'expérience de jeu promet d'être longue et difficile lorsqu'on découvre cette difficulté dotée d'un équilibrage qui laisse perplexe. En moyenne vous en aurez pour 6 heures, peut-être un peu plus en fonction de vos capacités à surmonter le challenge. La rejouabilité est plutôt bonne dans la mesure où l'on débloque d'autres modes faisant office de variantes et challenges supplémentaires. Aussi, si les épisodes vendus séparément ne possédaient pas de trophée platine, sachez que la version PlayStation 4 de ce format Trilogy dispose d'un trophée platine, les chasseurs auront sûrement intérêt de prendre le pack plutôt que les jeux séparément.

Enfin on termine par la bande-son et le scénario, dont la qualité générale n'est pas spécialement mauvaise mais ne séduit pas autant qu'un épisode standard. L'ambiance sonore reste tout de même plutôt bonne mais avec des voix qui collent pas forcément avec l'univers du jeu. Pour l'épisode China par exemple, l'héroïne possède un doublage anglais pas particulièrement convaincant et surtout en opposition aux voix des ennemis qui adoptent le Mandarin. En matière de scénario là encore ce n'est pas aussi marquant et percutant que les autres volets de la série.

On aura ainsi l'occasion de découvrir les aventures d'assassins que l'on avait pu découvrir en second plan, ces épisodes sont là pour les mettre au premier plan. L'épisode China met en scène Shao Jun, l'épisode India nous permet de faire la connaissance Arbaaz Mir tandis que l'épisode India nous met dans la peau de Nikolaï Orelov. Pour ce dernier épisode, on pourra constater une petite particularité, celle de la mise en scène d'un duo (un peu comme Syndicate) avec donc la présence d'une certaine Anastasia (on pourra d'ailleurs alterner entre les deux personnages). Pas de surprise particulière, les fans de la licence connaissent plus ou moins les héros de cette trilogie et surtout la trame scénaristique de chacun de ces épisodes se montre légère et beaucoup plus superficielle que les épisodes traditionnelles déjà pas toujours brillants sur ce point.

Assassin's Creed Chronicles Trilogy est un bon moyen à moindre coût de découvrir une série de trois jeux dans l'univers Assassin's Creed mais avec une expérience de jeu qui nous replonge dans un Prince of Persia à l'ancienne, en 2D. Ici c'est plus un mélange intéressant de 2D et 3D avec des environnements variés mais où la patte artistique est la seule pierre étincelante de la trilogie, la technique passe complètement à côté.

Les fans prendront du plaisir, mais les autres joueurs risquent de ne pas apprécier ces mécaniques de jeu qui manquent d'originalité et surtout d'un équilibre. Un gameplay imprécis ou encore une difficulté très élevée créant ainsi un déroulement die and try pouvant frustrer. Voilà donc les ingrédients de cette trilogie pas forcément mémorable mais qui mérite le coup d'oeil si vous suivez la série depuis le début où que vous êtes à la recherche d'un épisode différent avec du challenge.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 12/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 13/20
Scénario : 12/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article