Jeuxvideo-world

[Test] Project X Zone 2

23 Février 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests 3DS

Après un premier épisode plutôt convaincant disponible depuis 2013 sur Nintendo 3DS, les développeurs de Monolith Soft reviennent en ce début d'année 2016 avec une suite : Project X Zone 2. Un cross-over sur le marché du Tactical-RPG avec des licences issues de l'éditeur Sega, Bandai Namco ou encore Capcom. Maintenant on espère que ce second volet apporte une des nouveautés et correctifs par rapport au premier volet loin d'être parfait. Un fan service absolu ?

Project X Zone 2 reprend, à quelques détails près, le travail du précédent opus, jusqu'ici rien de surprenant. Mettre en oeuvre un cross-over avec autant de licences, en voilà une mission compliquée pour aboutir un univers cohérent et captivant, le mot d'ordre étant le fan-service ici, le reste passe après. En matière de licences, on pourra citer : Valkyria Chronicles, Sakura Wars, Virtua Fighter, Resonance of Fate, Shinning Force EXA, Space Channel 5, Die Hard Arcade, Fighting Vipers, Zombie Revenge, Resident Evil, Dead Rising, Devil May Cry, Mega Man, Street Fighter, Darkstalkers, Ghost'n Goblins, Project Justice, Cyberhots, Tales of Vesperia, Tekken, God Eater, Super Robot Wars OG, .hack, XenoSaga, Namco X Capcom, Legend of Valkyrie, Yumeria, Fire Emblem, Soul Calibur, Shenmue, Streets of Rage...

Oui la liste est monstrueuse et donne lieu un casting de dingue, on en prend plein les yeux. C'est d'autant plus impressionnant que les attaques (et notamment l'attaque spéciale) est une merveille à découvrir sur notre écran. Ce même écran regorge de couleurs variées et pétillantes tout au long de l'aventure avec des animations fluides et soignées ou encore des images fixes absolument superbes. Néanmoins on regrette que le jeu soit si timide d'un point de vue technique.

Cela n'enlève en rien la direction artistique de la série, mais certaines textures et modélisations sont perfectibles, le level-design se montre un peu pauvre, et la 3D n'apporte rien. Heureusement, on tombe rapidement sur la très grosse nouveauté de cette suite, la présence d'une traduction Française. C'est tellement rare pour ce type de jeu, la preuve en constatant l'absence de traduction du premier volet, que la localisation fait vraiment plaisir à voir dans ce second épisode, surtout que la traduction est de qualité.

Du côté du gameplay, peu de changements, seulement quelques petits ajouts visant à offrir de la profondeur sans bouleverser les solides bases du jeu. On retrouve donc un jeu extrêmement dynamique, flatteur pour un Tactical-RPG, où l'on alterne régulièrement sur deux types de séquences, la partie exploration et la partie combat. Ces deux phases sont clairement différentes avec notamment une vue différente. En effet la partie exploration offre une vue isométrique efficace pour un Tactical-RPG afin de gérer au mieux ses déplacements par rapport à l'ennemi. La partie combat change complètement la caméra pour offrir une vue nettement plus proche de l'action et surtout une vue 2D comme dans les anciens RPG.

Les ennemis se trouvent à gauche de l'écran et votre équipe à droite. Comme pour le précédent épisode, on fait toujours face à un problème d'équilibre au niveau de la difficulté. Une grosse première partie du jeu se montre relativement simple pour une seconde partie avec du challenge. Aussi, il faut savoir que la prise en main est vraiment bonne grâce à quelques missions "tutos" en guise de prologue. Au niveau du combat, on a donc des unités paires et des unités solos en soutien. Vous aurez le choix entre attaques normales, soutien et attaque spéciale (barre PX à 100% pour lancer l'attaque en question).

En plus de chercher à faire des enchaînements, mieux vaut réfléchir avant d'effectuer une commande avec la nouveauté de cet épisode : le bonus de charge. Vous aurez ainsi la possibilité de charger les commandes non utilisées dans le tour précédent, celles-ci étant plus percutantes. Comme dit dans les lignes précédentes, la jauge PX permet de lancer l'attaque spéciale lorsqu'on arrive à 100%. Celle-ci permet également de réanimer des personnages mais surtout d'exploiter l'autre nouveauté de ce second volet : l'action mirage. Ainsi vous pourrez dépenser votre jauge PX pour annuler l'une de vos attaques en fonction de la situation. Un ajout intéressant dans le gameplay mais dont la pertinence est parfois discutable puisque cette même jauge permet de lancer une attaque spéciale.

En matière de durée de vie, l'aventure promet d'être longue malgré un challenge discutable en début de partie. On est donc face à un Tactical-RPG où les missions sont nombreuses et s'étalent sur plus de quarante chapitres. On rappelle également que le jeu comporte plus de 50 personnages, impossible de s'ennuyer. Forcément pour un tel genre, vous aurez l'occasion d'améliorer votre équipe avec l'EXP remportée, déverrouiller des compétences mais aussi gérer l'équipement de l'équipe en passant par la boutique si nécessaire.

En plus du solide mode histoire, on pourra découvrir un mode entraînement (celui-ci est accessible dès la fin du prologue) mais aussi un mode avancé correspondant au New Game + du jeu. Ce dernier permet de faire face à des ennemis plus forts dès le début de l'aventure. Une rejouabilité plutôt bonne d'autant qu'un DLC permet d'enfoncer le clou en proposant un mode Avancé + pour plus de challenges avec quelques bonus (XP, emplacement de compétence). D'autres DLC sont de la partie mais n'offrent pas de modes supplémentaires, juste du contenu pas forcément indispensable. 

On termine avec la partie sonore et le scénario. Autant parler tout de suite du scénario puisque celui-ci n'est pas à la hauteur du jeu mais ça c'était prévisible. Le travail d'écriture du premier volet n'était déjà pas exceptionnel, celui du second volet ne progresse que très légèrement. Pas simple d'offrir une histoire avec un casting aussi vaste. On fera ainsi face à des voyages dans le temps (avec des portails évidemment) mais aussi à des chaînes d'or. On ne va pas aller plus loin au niveau du scénario, sachez donc que le jeu mise à 100% sur le fan service avec une quantité astronomique de dialogues pouvant frustrer mais dont il serait dommage de passer à côté de quelques répliques. La bande-son joue sur le terrain du fan service avec des doublages japonais qui paraissaient indispensables avant le coup mais aussi de thèmes musicaux parfaitement dans le coup.

Project X Zone 2 est une suite qui s'appuie sur les solides bases du précédent épisode tout en apportant son lot d'améliorations et de nouveautés. Ces dernières sont visibles au niveau du contenu, encore plus impressionnant, mais aussi du côté du gameplay qui comporte quelques fonctionnalités supplémentaires. En plus de séduire les fans des licences de Sega, Capcom, Bandai Namco, cette suite cherche à séduire également un public plus large avec la présence d'une traduction Française, une belle occasion de découvrir ce cross-over.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 15/20
Scénario : 11/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article