Jeuxvideo-world

[Test] Resident Evil Revelations 2

4 Février 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après Resident Evil Revelations, un temps sur Nintendo 3DS pour finalement débarquer sur PlayStation 3 comme c'est le cas pour d'autres jeux (Castlevania par exemple), un deuxième épisode a fait son apparition mais cette fois-ci sur les consoles next-gen. On se souvient que le concept du premier volet, c'était d'offrir une aventure découpée en chapitres qui se terminaient sur un cliffhanger. Un simple style adopté puisqu'il suffisait de poursuivre l'aventure pour connaître la suite.

Resident Evil Revelations 2 revient donc avec le même concept sauf que d'un point de vue marketing, c'était particulier lors de sa sortie en mars 2015. La sortie du jeu a pris le chemin du format épisode, avec une attente relativement courte. Evidemment lorsque la sortie de chaque épisode est clôturée, une version physique rassemblant tous les épisodes fait son apparition dans la foulée, c'est justement sur celle-ci qu'on va s'intéresser.

Resident Evil Revelations 2 reprend les bases, le concept, bref il est dans la continuité du premier opus sur de nombreux points. Là où cela devient vite décevant, c'est qu'il reprend le moteur graphique, vous savez celui qui date de 2010, oui on parle d'un moteur qui a 5 ans lors de la sortie de ce nouveau volet et qui accuse un retard monstrueux pour un jeu PlayStation 4. On peut accepter des imperfections, mais là ce n'est pas un manque de finition, c'est un titre visuellement obsolète dont la qualité réside dans le level-design, l'univers en gros la licence mais d'un point de vue technique ce n'est vraiment pas brillant, excepté les effets de lumière.

Les textures sont vilaines, la modélisation largement perfectible (il ne faut pas regarder les visages) ou encore l'aliasing bien présent. C'est une définition en 1080p mais c'est un framerate qui n'atteint jamais ou très rarement 60fps, rien de surprenant vu la faiblesse technique du jeu. On a clairement l'impression d'être face à un simple portage 360/PS3 avec une finition douteuse, c'est moche pour la nouvelle génération de console dont le potentiel est certain.

En matière de gameplay, Resident Evil Revelations 2 reprend sans surprise les solides bases du précédent volet. On est donc face à un survival-horror avec une vue à la troisième personne. Première particularité, l'aventure se déroule systématiquement sous forme d'un binôme, en sachant qu'il y a deux binômes dans cette nouvelle aventure : le duo Claire et Moira (fille de Barry) et le duo Barry/Natalia. Ce principe de binôme existait déjà dans le premier volet sauf qu'ici il est désormais possible de jouer les deux personnages simplement en switchant en appuyant sur une simple touche.

On peut exploiter les avantages d'une aventure en duo, à savoir le partage des ressources ou encore la coopération pour progresser face à certains obstacles qu'il sera impossible de franchir seul. Le jeu tente d'équilibrer les duos en proposant un personnage capable de répondre à des phases orientées action tandis que l'autre dispose de compétence pour contourner chaque obstacle. Claire et Barry sont les protagonistes qui aiment l'action et donc les armes pour rendre les affrontements explosifs. Moira et Natalia s'utilisent comme des outils spécifiques à des situations (lampe torche pour révéler les objets, crocheter des caisses, parvenir à se faufiler dans de petits endroits.

L'idée est donc d'obtenir deux duos complémentaires. Aussi, on pourra customisation ses armes ou améliorer les personnages en trouvant un atelier. Au niveau des ennemis, la variété est au rendez-vous avec surtout une multitude de types pour varier les plaisirs. Parfois lent, parfois rapide, ils seront autant surprenants que costauds tout en sachant qu'il y a un nouveau système d'esquive pour se sortir de mauvaises situations. Néanmoins malgré quelques bonnes idées du côté des ennemis, on est encore loin d'une IA parfaite.

Au niveau de la durée de vie, Resident Evil Revelations se contente comme pour le reste du jeu, du minimum en proposant un contenu classique mais efficace. On a donc le mode histoire qui vous occupera pendant plusieurs heures tout en sachant qu'il est possible de jouer en coopération que ce soit en local (écran partagé) ou en ligne. D'un point de vue multijoueur, difficile de faire mieux sur ce point même si l'on pourra reprocher que l'un des deux joueurs pourra rester frustrer face à la faiblesse de son personnage. En effet dans chaque duo, on a un personnage solidement armé et un autre dont la vocation n'est pas de répondre à l'action mais plutôt à l'exploration et aux différentes énigmes que l'on pourra rencontrer sur son chemin.

Autrement, une fois le mode histoire bouclé, vous pourrez essayer le mode commando, qui pourra se montrer simpliste et répétitif aux yeux d'un grand nombre de joueurs mais qui a le mérite de prolonger l'expérience de jeu d'une manière plutôt intéressante. Une bonne variante au mode histoire, puisque dans ce mode il n'y a pas de trame scénaristique, votre but est de répondre par la force à des vagues d'ennemis afin de vous rendre à une pièce d'or synonyme de fin de parcours.

On termine avec la bande-son et le scénario. Au niveau de l'ambiance sonore, il est indéniable de relever la qualité d'ensemble qui permet d'obtenir un univers stressant avec surtout des bruitages uniquement présents pour provoquer des sursauts et des musiques qui apportent une touche immersive à l'aventure. On apprécie également les doublages avec un choix extrêmement large pour convenir à tous les joueurs : Français, Anglais et Japonais sont de la partie.

Au niveau de l'histoire, sans entrer dans les détails, on pourra noter énormément de clins d'oeils et petites surprises sympathiques, des ingrédients scénaristiques qui feront plaisir aux joueurs et surtout aux fans. On a également un lot de clichés franchement dispensables tout au long de l'aventure... Sans sombrer dans le spoil, on pourra simplement évoquer que Resident Evil Revelations 2 nous mène sur une île mystérieuse où le duo Barry/Natalia part à la recherche du duo Claire/Moira.

Resident Revelations 2 s'inscrit dans la continuité sans vraiment modifier la formule. On espérait une réalisation digne de la next-gen et quelques nouveautés. Au final on se retrouve avec un jeu techniquement daté, un gameplay efficace qi n'évolue pas ou peu et une durée de vie correcte sans plus, sa force étant la coopération en local ou en ligne. Le titre possède au moins le mérite de proposer une ambiance sonore digne d'un survival-horror (malgré le concept de binôme).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 11/20
Gameplay : 15/20 
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 16/20
Scénario : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article