Jeuxvideo-world

[Test] The Legend of Legacy

4 Février 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests 3DS

Vous êtes à la recherche d'un J-RPG qui sort de l'ordinaire sur Nintendo 3DS, alors il est probable que vous soyez sous le charme d'une sortie récente sur la console portable de Nintendo : The Legend of Legacy. Développé par le studio FuRyu et édité par NIS America, que vaut ce RPG old school aux nombreuses inspirations, tout en sachant que la concurrence s'annonce rude en ce début d'année ?

Visuellement, on pourra constater sans la moindre difficulté que le jeu s'inspire fortement de Bravely Default, une comparaison flatteuse quand on connaît la beauté de Bravely Default. Sauf qu'ici le jeu ne se montre pas aussi séduisant sur la partie technique. L'inspiration est bien présente mais d'un niveau inférieur que ce soit en matière de textures et de modélisations, les artworks souffrant également de la comparaison.

Il est par contre indéniable que la direction artistique du jeu est superbe avec des environnements variés et colorés, un constat identique au niveau des différents personnages du jeu et même du bestiaire. Autre preuve d'une inspiration assumée de Bravely Default, le système de zoom pour la ville du jeu, où l'environnement apparaît ou disparaît selon les déplacements du joueur. L'interface en combat est très classique, l'écran supérieur affiche la partie action et exploration, l'autre écran affiche les cartes et données en combat. Aussi petite précision, le jeu est en anglais.

L'aventure se déroule sur une île mystérieuse qui se nomme Avalon. Le jeu vous propose de choisir un personnage principal parmi une liste de sept protagonistes (Meurs, Bianca Liber, Garnet, Owen, Eloise, Filmia) ayant chacun une spécialité. On vous donne ensuite deux autres personnages en sachant qu'il sera possible de recruter les autres personnages par la suite en ville. L'aventure dans sa partie exploration ou l'action s'effectue donc via une équipe de trois personnages. La partie centrale du jeu, c'est donc la ville portuaire d'Initium en guise de point de départ systématique mais aussi pour gérer son équipe avant de partir à l'aventure. La particularité du jeu, c'est de mettre l'accent sur la partie exploration.

Votre but est de cartographier les cartes à 100% pour ensuite revendre ses cartes afin d'obtenir de l'argent. L'argent vous sera utile pour l'équipement mais aussi acheter de nouvelles zones. Le jeu adopte également un fonctionnement aléatoire dans la difficulté des combats mais aussi dans l'acquisition des équipements. Ainsi, si vous avez de la chance vous pourrez obtenir les meilleurs équipements du jeu quasiment dès le départ. Aussi dans le sens inverse il vous faudra du temps avant de pouvoir faire l'acquisition d'un équipement honorable. 

Pour les ennemis, c'est le même principe et il ne faudra pas avoir honte de fuir le combat selon la qualité de l'adverse. Vous pouvez fuir n'importe quel combat excepté les boss. Le système de combat est classique mais apporte son lot de particularité afin d'offrir une identité propre au système du jeu. Ainsi en plus du principe du tour par tour, il faudra choisir une formation qui permet d'orienter le combat selon vos envies (offensif, équilibré, défensif). Autre détail important, celui des spécificités élémentaires de la zone en question.

Sur l'écran inférieur on pourra voir quatre éléments (eau, feu, air et ombre), selon l'élément de la zone cela pourra augmenter les dégâts comme réduire l'efficacité de vos attaques en fonction de celle-ci et du contrat élémentaire sélectionné. Vous pouvez ainsi comprendre que le titre ne manque pas de profondeur dans son système de combat et mieux vaut bien comprendre chaque subtilité car les affrontements sont nombreux et périlleux.

Au niveau de la durée de vie, il est bien compliqué de donner un temps de jeu compte tenu que ce jeu est différent des autres J-RPG et adopte un système à l'ancienne sur pas mal de points. Contrairement à d'autres du jeu même genre, vous n'aurez pas de quêtes secondaires et d'activités annexes, votre but est clairement concentré sur la cartographie de chaque zone du jeu en sachant que pour augmenter le pourcentage de la zone, il faut explorer et forcément l'exploration sera synonyme d'une suite plus ou moins difficile de combats. Le jeu est mal équilibré, ou du moins adopte un système aléatoire à l'ancienne.

Ce qui signifie qu'on vous explique le minimum et que c'est à vous de chercher et comprendre les différentes fonctionnalités du jeu. L'obtention des équipements est aléatoire, le marchand de la ville vous vend uniquement des produits de base, pour réellement sentir des progrès il faudra passer par la recherche d'équipements via les bateaux. La recherche d'équipements via les bateaux s'effectue via trois niveaux : 300, 500 et 1000 pièces. L'investissement peut paraître élevé mais c'est uniquement de cette façon que vous pourrez faire progresser les héros. Aucun aspect multijoueur si ce n'est une fonction Streetpass qui permet uniquement d'envoyer des bateaux afin de récupérer de l'équipement en croisant d'autres joueurs.

Enfin on termine avec quelques mots sur la bande-son et le scénario du jeu. Ce dernier est clairement mis au second plan, cela peut paraître frustrant pour un tel genre, mais c'est bien le cas ici. Si vous espérez découvrir une histoire digne de ce nom, ce n'est pas vers ce jeu qu'il faut se tourner, le travail d'écriture est présent mais minimaliste. L'ambiance sonore apporte énormément à l'ambiance du jeu et accompagne à merveille l'aventure. Les différentes compositions musicales sont signées Masashi Hamauzu connu pour son superbe travail sur Final Fantasy XIII, une valeur sûre pour une expérience sonore calme misant sur un rythme léger. Forcément, certains reprocheront un manque de variété dans la bande-son avec l'absence de compositions musicales plus percutantes pour offrir un autre rythme notamment lors des combats.

The Legend of Legacy est un J-RPG qui se démarque de ses concurrents en adoptant des choix peu fréquents. On pourra donc découvrir une réalisation moyenne qui s'inspire de l'excellent Bravely Default mais surtout une expérience de jeu axée sur la cartographie. Votre but sera donc de partir en promenade pour compléter les cartes et faire de vilaines rencontres. Un aspect exploration intéressant qui s'accompagne d'un système de combat intéressant mais aussi d'un système aléatoire beaucoup moins séduisant. Que ce soit au niveau de la difficulté des ennemis ou de l'équipement obtenu, la situation pourra devenir critique comme être un jour de chance, on vit vraiment des émotions extrêmes avec ce jeu, et ce n'est pas grâce au scénario.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 15/20
Scénario : 10/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article