Jeuxvideo-world

[Test] Pokémon Méga Donjon Mystère

3 Mars 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests 3DS

Après Pokémon Donjon Mystère: les portes de l'infini, dont de nombreux joueurs reprochaient un gameplay trop accessible et une difficulté diminuée, Nintendo n'abandonne pas la série "Pokémon Donjon mystère" avec la sortie d'un nouvel épisode durant ce début d'année 2016. Développé par le studio Spike Chunsoft, ce nouvel opus s'intitule Pokémon Méga Donjon Mystère et espère s'imposer comme le meilleur de la série. Est-ce réellement le cas ?

D'une manière générale, lorsqu'on possède un jeu Pokémon en main (un pokémon classique, pokémon donjon ou pokémon ranger par exemple), on est rarement déçu par la réalisation. Cela se confirme avec ce nouvel opus qui nous offre une qualité visuelle vraiment bonne et digne d'un très bon jeu Nintendo 3DS. Le style visuel est dans la continuité de l'épisode précédent (Pokémon Donjon Mystère: les portes de l'infini) c'est-à-dire un univers très mignon, très coloré avec une multitude d'animations et de petits détails qui offrent une belle ambiance aux différents environnements du jeu. Les villages sont sympathiques au même titre que les donjons même si ceux-ci se montrent moins pétillants au niveau des décors et surtout plus répétitif, mais c'est logique compte tenu du concept.

On précise par rapport au level-design que le jeu adopte toujours un système de génération aléatoire des donjons à chaque étage, impossible de trouver le jeu répétitif dans les donjons tout en proposant une rejouabilité constamment pertinente, l'une des forces de la série. Que ce soit au niveau de la 3D, des textures, de la modélisation ou encore de la fluidité de l'aventure, vous ne serez pas déçu, le travail des développeurs est soigné. Les bulles de dialogues sont toujours de la partie, l'interface est lisible avec la présence de nouveaux menus... Tous les ingrédients sont là pour obtenir une charmante expérience visuelle.

Au niveau du gameplay, ce nouvel opus s'éloigne du précédent pour revenir aux sources pour le plus grand plaisir des joueurs. On retrouve par exemple le test de personnalité qui permet de définir le pokémon que l'on va incarner. Oui ce n'est pas un dresseur mais un pokémon que l'on incarne. Le choix se porte sur une vingtaine de pokémon tout en sachant que pour séduire l'intégralité des joueurs, vous aurez la possibilité de passer outre le résultat du test en faisant son choix. Si vous n'avez jamais eu la chance de faire un épisode de la série, pas d'inquiétude le jeu met tout en oeuvre pour offrir une prise en main idéale et relativement lente puisque l'aventure ne décolle qu'au bout de quelques heures. 

La difficulté redevient plus intéressante puisque le système de nourriture pour son équipe fait enfin son retour et implique une bonne gestion de l'équipe en plus d'une bien meilleure considération du sac d'objets de la préparation d'un donjon. On retrouve les petits réflexes et les stratégies que l'on pouvait avoir lors du premier opus de la série (Game Boy Advance et Nintendo DS). Le système de jeu est toujours un tour par tour où l'ennemi avance un nombre de pas équivalent à celui de votre équipe. Un action-RPG où le donjon est constitué en case et où vous pourrez choisir une des quatre attaques de votre pokémon mais aussi les attaques de vos alliés. 

Le loot reprend donc un intérêt dans cet épisode tout en sachant qu'en cas d'échec, cela va rapidement devenir un problème puisque ce sera synonyme de perte d'argent ou d'objets de votre sac. On note plusieurs petites nouveautés pour rendre le jeu encore plus intéressant. Un système de gemme intitulé éphélite permet d'accroître ses compétences et même envisager la fameuse Méga-Evolution lorsque cela est possible. La gemme se porte sur l'anneau du pokémon en question en sachant que la gemme doit être obtenue dans le donjon et avec une condition (nombre de pas maximum pour l'atteindre).

Aussi à la fin du donjon la gemme est perdue, il faudra repartir à la chasse aux gemmes dans chaque donjon ce qui permet d'enrichir l'exploration en plus des missions à réaliser. L'autre système intéressant, ce sont ces fameux liens d'amitié qui rappellent évidemment Xenoblade Chronicles. Pour pouvoir s'attacher les services d'un nouveau pokémon, ce ne sera pas aussi simple qu'avant, il faudra créer un lien d'amitié avec un pokémon précis. Pour réussir, il sera question d'une mission que l'on peut qualifier de secondaire afin de valider le lien avec le pokémon et ainsi agrandir son équipe.

En matière de contenu, c'est du très très lourd avec ce nouvel épisode surtout si vous aimez les collections complètes et donc obtenir les 720 pokémon du jeu ! Oui vous ne rêvez pas ils sont bien là et le nombre à de quoi mettre un grand coup sur la durée de vie. Le système de recrutement peut paraître simple par moment, encore faut-il reproduire le schéma d'amitié jusqu'à atteindre ce chiffre fou. L'autre nouveauté en plus du nombre de pokémon, c'est donc la présence pour la première fois dans la série, des Méga-Evolution. On note aussi la présence d'une fonctionnalité intéressante, celle de pouvoir sauvegarder dans les donjons grâce à un objet précis. Ceci vous permettra d'interrompre votre session de jeu en plein donjon, plutôt pratique.

Pour l'expérience solo, il faudra donc compter sur 25-30 heures minimum pour atteindre les fameux crédits... mais largement plus si vous cherchez le 100%. Le jeu adopte également des fonctionnalités en ligne fidèles à ce que l'on connaît de la série. En effet, vous aurez la possibilité de secourir un ami en difficulté dans un donjon. Attention cela ne s'effectue pas en coopération en rejoignant la partie mais une forme de secours en deux temps où le joueur en difficulté déclare un souhait d'une assistance ce qui constitue "un code". Ce même "code" sera ensuite utilisé par un joueur pour tomber sur le donjon et le joueur en question. On pourra également avoir des interactions traditionnelles pour un jeu pokémon : des échanges de pokémon, d'objets...

On termine avec le scénario mais également la bande-son du jeu. Cela va peut-être surprendre certains joueurs pas spécialement fan de la licence Pokémon, mais on tient ici un épisode avec une bande-son absolument géniale. On peut clairement approuver le soin apporté à l'ambiance sonore de la part des développeurs. Alors effectivement, cette qualité n'est pas égale puisque les bruitages paraissent plus simplistes, mais que dire des différents thèmes proposés qui accompagnent à merveille les aventures de notre équipe dans les différents donjons ou encore les balades dans les différentes villes.

Il serait vraiment dommage de passer à côté de ces compositions musicales qui valent le détour. La série Donjon Mystère n'a pas jamais brillé pour un scénario captivant, là encore les développeurs dévoilent un travail d'écriture complet, cohérent et amusant du début à la fin. Alors on pourra reprocher un rythme parfois un peu bancal et une introduction très longue pour offrir une prise en main idéale via un tutoriel que l'on approuve afin que tous les joueurs puissent comprendre le potentiel du gameplay. C'est une histoire de pokémon qui là encore sort de l'ordinaire par rapport aux précédents opus avec quelques bonnes surprises.

Pokémon Méga Donjon Mystère est une excellente surprise. Le précédent avait causé une petite déception auprès des joueurs, du coup on pensait attendre à un épisode plus ou moins identique avec quelques ajouts. En réalité, on tombe sur l'un des meilleurs de la série. 20 pokémon de départ, 720 à récupérer, des mécaniques de jeu variées et profondes pour ne jamais s'ennuyer. Un habillage soigné et coloré qui cohabite avec un scénario solide et une bande-son étincelante, on tient donc la belle surprise de ce début d'année sur Nintendo 3DS, à condition quand même d'aimer les Pokémon.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 17/20
Scénario : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article