Jeuxvideo-world

[Test] Minecraft Story Mode

19 Avril 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Telltale Games, c'est l'un des studios en forme de ces dernières années avec d'une part son modèle économique peu commun (sous forme d'épisodes) mais surtout par la qualité et la diversité des univers exploités. Ainsi on a pu découvrir la série The Walking Dead qui a vraiment lancé le studio puis par la suite Game of Thrones ou encore Tales from the Borderlands. Voilà qu'une nouvelle série voit le jour dans le même modèle en novembre 2015 : Minecraft Story Mode. On ne présente plus le jeu Minecraft, mais avant le coup on peut se demander si ce n'est pas un pari un peu trop osé de prendre un tel univers. Après avoir effectué un tour d'horizon du premier épisode uniquement, il est temps désormais de faire un bilan de cette série étant donné la sortie récente du cinquième épisode. On apprend d'ailleurs que le cinquième épisode ne sera pas le dernier, d'autres sont prévus.

Graphiquement, on espérait une direction artistique aussi inspirée que les précédentes séries. Le résultat est plus fidèle qu'original puisque le jeu joue logiquement la carte du pixel art afin de rester fidèle à l'univers Minecraft, à l'image du cel-shading avec la série Tales from the Borderlands. Un titre coloré où les développeurs préfèrent respecter la licence plutôt que d'implémenter une pointe d'originalité. A l'image des autres productions, quelques soucis techniques sont parfois de la partie. Aucune série des développeurs n'a brillé pour sa partie technique, ce ne sera pas avec celle-ci non plus. Là où le jeu se révèle très convaincant, c'est la présence dès le premier épisode de sous-titres en Français.

Une traduction globalement convaincante mais qui comporte tout de même quelques petites erreurs. Concernant le charac-design, si notre héros se révèle plus ou moins emballant, les personnages secondaires manquent de charisme et d'originalité contrairement à la série Tales from the Borderlands où les personnages secondaires étaient particulièrement soignés. Sur les cinq épisodes, l'aventure parvient à offrir une variété suffisante au niveau de la mise en scène et des environnements, mais à quelques exceptions, les différents protagonistes restent simplistes d'un point de vue visuel.

En matière de gameplay, si vous étiez satisfait dans les précédentes séries, vous ne serez pas déçu, par contre si vous aviez des attentes précises compte tenu de l'univers exploité ici, alors il est probable d'avoir rapidement un brin de déception. Prise en main extrêmement simple et immédiate pour une jouabilité simpliste et basique, voilà donc la véritable recette de cette série, du premier au cinquième épisode. Une dose classique de QTE, quelques phases de combat peu passionnantes (absolument aucun challenge, simplement dans un but de faire varier l'action) et une notion de craft d'une simplicité frustrante et dirigiste où sa présence ne se justifie que pour un respect de la licence Minecraft, pas pour enrichir l'expérience de jeu. Comme pour les autres séries, il faudra faire des choix dont l'importance est parfois mince, parfois plus importante.

D'une manière générale, on n'a pas l'impression que nos choix impactent énormément le déroulement de l'histoire et le futur des personnages de l'aventure contrairement à d'autres séries. Ce sentiment est peut-être dû à l'univers de la série, les choix demandés sont plutôt au niveau de la manière de venir à un but précis. C'est comme si vous choisissez le chemin mais pas l'avenir, contrairement aux séries précédentes. On apprécie par contre une plus grande variété dans le gameplay. En plus des dialogues, des combats ou encore de la construction, on fera de temps en temps face à des énigmes à résoudre. Rien de compliqué, mais cela implique un minimum de recul et de réflexion, un ajout sympathique dans l'aventure.

La durée de vie est à l'image des autres séries, beaucoup trop courte. Non seulement les épisodes sont courts, mais surtout le concept n'aide absolument pas à offrir une longue expérience de jeu, le joueur n'étant pas totalement maître du rythme et de l'avancée de l'aventure. Il faut donc compter environ 1h30 pour chaque épisode, la série disposant de 5 épisodes actuellement, on arrive donc à un total de 8 heures environ si l'on prend la peine de parler à l'ensemble des personnages lorsque cela reste possible. Un petit détail est nouveau pour la série, au niveau des trophées/succès. En effet jusqu'à présent il suffisait de finir chaque chapitre de chaque épisode (ici chaque épisode comporte 6 chapitres) pour obtenir un trophée/succès et ainsi avoir la totalité lorsque le jeu est terminé. Or dans cette série, il y a plusieurs trophées/succès manquables. Rien de difficile pour autant, mais il sera obligatoirement nécessaire de refaire certaines séquences si vous souhaitez avoir l'ensemble des trophées/succès. 

En matière de bande-son, le jeu bascule entre le bon et le moins bon. En effet d'un côté, on aura l'occasion d'entendre des compositions musicales peu marquantes pour ne pas dire décevantes. Heureusement, si l'OST n'est pas à la hauteur, les doublages se montrent tout de suite très convaincant. La preuve avec la présence d'acteurs dans le casting, comme Ashley Johnson pour le personnage de Petra (on avait déjà pu l'entendre dans la série Tales From The Borderlands) ou encore Patton Oswalt pour le doublage de notre héros.

Enfin, on termine avec quelques mots sur le scénario sans entrer dans les détails. Ce qui est certain, c'est que cette série fait l'objet d'un challenge pour les développeurs. L'idée de scénariser l'univers Minecraft n'a rien de simple sur le papier, et  malgré de nombreuses qualités avec de nombreux clins d'oeil pour plaire aux fans et d'un humour que l'on commence à bien connaître, l'histoire n'est pas aussi surprenante et captivante que dans les précédentes séries. On pouvait penser qu'après le premier épisode, la série parviendrait à prendre un autre virage, malheureusement le travail d'écriture n'est pas aussi impressionnant que les autres productions. 

Il y aura tout de même certains passages marquants et amusants, mais l'histoire joue nettement moins dans les émotions, dans l'humour et dans l'effet de surprise. L'aventure n'est pas aussi riche et profonde et son découpage est plutôt étrange. Sans faire de spoil, on avait l'habitude jusqu'à présent de découvrir l'histoire sur l'ensemble des épisodes avec donc un dernier épisode synonyme de nombreuses conclusions. Or dans cette série, on a une tout autre impression avec une aventure qui tient sur 4 épisodes et où le cinquième épisode laisse penser à un rajout, avec quand même une certaine cohérence par rapport aux précédents.

Minecraft Story Mode ne sera certainement pas la plus belle oeuvre de Telltale Games à tous les niveaux. Un lancement et une conclusion pas aussi incroyable que l'on pouvait espérer et surtout pas aussi excitante que les autres séries. Très respectueuse de l'univers Minecraft (peut-être un peu trop ?), cette série offre tout de même son lot d'humour et de référence mais d'un degré inférieur aux autres séries. Le gameplay s'offre quelques petites nouveautés (parfois discutables) tout en restant simpliste et sans challenge, la durée de vie ne dépasse pas 8 heures mais possède un petit potentiel dans la rejouabilité et la réalisation se montrent satisfaisantes, pas parfaites mais au moins fidèle. On n'est en revanche pas séduit par les musiques proposées, mais bien mieux par la qualité des doublages. Enfin on note la présence des sous-titres Français dès le premier épisode, une initiative à reproduire pour l'avenir.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 12/20
Durée de vie : 12/20
Bande-son : 15/20
Scénario : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article