Jeuxvideo-world

[Test] MXGP 2 : The Official Motocross Videogame

18 Avril 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après un MXGP : The Official Motocross Videogame développé par Milestone (sortie le 28 Mars 2014) plutôt prometteur pour son genre, voilà que les développeurs retentent l'aventure avec MXGP 2 : The Official Motocross Videogame. Si le premier opus était disponible sur PlayStation 3 et Xbox 360, cette suite débarque sur PlayStation 4 (la version testée ici) et Xbox One. Une suite qui progresse à tous les niveaux pour s'imposer comme la nouvelle référence du motocross en jeu vidéo ?

Graphiquement le premier opus n'était pas particulièrement séduisant sur l'ancienne génération, ce nouvel épisode ne propose guère mieux sur la nouvelle génération. A chaque nouvel épisode, on espère découvrir un titre visuellement bluffant d'un point de vue technique. Ce n'est malheureusement pas le cas ici sur de nombreux points. On note tout de même la présence des licences (saison 2015 cependant...) et de quelques efforts pour rendre l'expérience de jeu plus propre qu'auparavant. Oui l'interface de jeu démontre des qualités, les décors sont riches et plus ou moins vivants pour participer au show de chaque course. Malheureusement, les textures et la modélisation des circuits et des décors ne sont pas à la hauteur d'une PlayStation 4. Les motos et les pilotes s'en sortent mieux, mais les animations manquent de réalismes. On pourra subir quelques ralentissements en plus de temps de chargement beaucoup trop long, une finition très moyenne pour un réel manque d'optimisation. Attention cela ne veut pas dire que le jeu est graphiquement mauvais, il est simplement correct, pas plus pour une version next-gen.

Si visuellement, on pourra être déçu du résultat (peut-être que l'on attendait trop de progrès de ce second épisode) la partie gameplay se montre nettement plus rassurante, mais pas parfaite. On pourrait d'ailleurs parler d'un gameplay à deux visages : au sol et en l'air. Le gameplay au sol confirme les bonnes impressions du précédent volet. On est toujours sur un équilibre assez juste et séduisant entre une jouabilité et quelques orientations simulation qui fonctionnent bien dans la conduite. La prise en main est très bonne, et la conduite se révèle jouissive et exigeante (trois modes de physique : base, moyen et pro). Le mode de base propose forcément une conduite très assistée mais tout en restant amusante. Le mode moyen offre simplement la possibilité de gérer les freins, ce qui devient déjà plus compliqué. Enfin le mode Pro ajoute en plus le poids du pilote à gérer manuellement avec le stick analogique droit.

Le jeu vous offre également la possibilité de passer les vitesses manuellement, et ceci peu importe le mode de physique sélectionné. Un comportement crédible et intéressant selon votre niveau avec de bonnes sensations manette en main. On découvre tout de même quelques détails pénibles. Une légère sortie du circuit, souvent pour éviter le contact avec un adversaire un peu dingue, et c'est un respawn automatique sur la piste alors que cela était vraiment dispensable. Et si ça finit mal, le rewind est là pour reproduire la séquence en effectuant un autre choix. Des situations trop fréquentes mais évitables si l'IA n'était pas aussi mauvaise. Une conduite absolument pas réaliste, des comportements trop agressifs, des collisions hasardeuses, pas de quoi mettre en avant un grand spectacle.

On aura donc tendance à partir en quête d'un bon déroulement de course plutôt que d'une victoire absolue, c'est tout de même frustrant. Et si le gameplay au sol est globalement intéressant, le gameplay en l'air rate complètement le coche. On passe d'un mélange arcade et simulation à un gameplay arcade sans magie et sans plaisir. L'idée était sûrement de rendre l'ensemble accessible pour n'importe quel joueur, sur ce point c'est une réussite. Mais c'est trop simple, sans la moindre profondeur et surtout sans intérêt. Le gameplay perd en technique et en intérêt, la partie aérienne est là pour le spectacle, en guise de petite variante beaucoup trop timide.

En matière de contenu, Milestone assure le nécessaire pour rendre le jeu très complet et avec des licences (de la saison 2015 par contre). C'est donc le jeu officiel du championnat MXGP2 avec également la présence de pilotes de la catégorie MX2, une bonne surprise. On pourra également compter sur la présence de 18 circuits à travers le monde, avec 4 courses en stadium offrant un environnement différent, une ambiance mais aussi une conduite qui s'éloigne des autres épreuves, là encore une belle surprise. On apprécie également la partie customisation suffisamment poussée, que ce soit pour la moto ou le pilote, pour plaire à la plupart des joueurs. Il sera possible de procéder à des modifications d'ordre esthétique (gants, casques... pour le pilote et guidons, coques... pour la moto) mais aussi technique (vitesse max, freinage, accélération, maniabilité).

En matière de modes de jeu, on est également satisfait de la qualité et la quantité proposée. En plus du mode carrière et des modes classiques pour un tel jeu (contre-la-montre, course simple), le mode MXON (Motocross of Nation) avec donc des épreuves par rapport à la nationalité du pilote s'avère sympathique. Du côté du multijoueur il sera possible de faire des courses et des championnats jusqu'à 12 joueurs en ligne. Par contre on constate la vilaine absence du multijoueur en local, dommage d'autant que la faible concurrence propose cette fonctionnalité. Enfin, comme pour le premier volet, vous aurez la possibilité de piloter avec une vue guidon immersive et toujours aussi fun, les bonnes sensations du premier volet sont toujours de la partie pour notre plus grand plaisir.

On termine avec la partie sonore de ce MXGP 2 qui ne fait pas honneur aux développeurs et à la prestation générale de ce second volet. Visiblement la bande-son est partie à la trappe lors de son développement, car c'est sérieusement bâclé à tous les niveaux. Des bruitages absolument pas dans le coup que ce soit dans les impacts, les différents effets sonores, les accélérations, les changements de vitesses. En dehors du son des motos, ce n'est pas spécialement mauvais, mais le travail sonore ne colle pas systématiquement avec l'univers du jeu et l'ambiance de cette discipline. 

MXGP 2 : The Official Motocross Videogame se présente comme une suite avec des progrès, mais pas autant que l'on pouvait s'y attendre. On pensait que le passage sur la nouvelle génération de consoles, pouvait permettre un coup d'éclat pour la série, ce n'est pas vraiment le cas. Visuellement, on est encore loin de ce que l'on est en mesure d'attendre malgré des efforts de la part des développeurs. Le gameplay se montre solide mais manque de profondeur et d'intérêt dès qu'on se trouve en l'air. Le contenu est très convenable à l'exception de l'absence d'un mode multijoueur en écran splitté. Enfin la bande-son est à revoir. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 13/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 8/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article