Jeuxvideo-world

[Test] Uncharted 4 : A Thief's End

25 Mai 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

On l'attendait avec impatience, voilà qu'il débarque sur PlayStation 4 en ce début de mois de mai 2016. Oui, on parle bien d'Uncharted 4 A Thief's End, un jeu développé par Naughty Dog (Crash Bandicoot, The Last of Us) qu'on ne présente plus tellement la licence est ambassadrice des consoles de Sony, PlayStation 3, PlayStation Vita et maintenant PlayStation 4. Cet opus est également synonyme de conclusion, il s'agit là du quatrième épisode et les chances d'en voir un cinquième sont très minces si ce n'est inexistantes, le studio souhaitant travailler sur d'autres projets, à l'image de l'incroyable The Last of Us. Avant le coup on espérait un quatrième épisode renversant et spectaculaire, ce qui s'avère être le cas.... Attention GOTY en approche.

Chaque nouvel épisode fait office de véritable vitrine technologique, ce quatrième épisode confirme ses propos. On assiste ici à une monstrueuse claque graphique sans aucune exagération. Techniquement le jeu met la barre très haute et exploite sérieusement la PlayStation 4 en démontrant que la console est capable d'offrir de superbe expérience vidéoludique. Les textures sont d'une finesse hallucinante, la modélisation des personnages et des environnements sont extrêmement soignés avec l'utilisation de la motion capture pour enfoncer complètement le clou sur le réalisme général du jeu. Les animations sont variées, fluides à l'image du jeu d'une manière générale.

La maîtrise de l'éclairage, de la mise en scène ainsi que de différents effets visuels permettent d'enchaîner les séquences toujours plus sublimes et savoureuses. Les environnements sont variés et colorés en plus d'offrir un souci du détail à tomber par terre, l'immersion est totale. Des décors qui invitent sérieusement à voyager et ceci que ce soit dans les cinématiques ou dans une phase de jeu, la différence étant quasiment inexistante. On est scotché face à la qualité des visages, les expressions des personnages mais aussi les nombreuses animations et moyens pour donner vie aux différents décors du jeu. Une aventure absolument mémorable d'un point de vue visuel où même les temps de chargements ne sont pas un problème, c'est dire le soin apporté à ce nouvel opus.

Au niveau du gameplay, on retrouve les bases solides des précédents volets tout en découvrant quelques nouveautés convaincantes qui enrichissent encore plus l'aspect aventure et améliore la liberté d'action. Oui, certains joueurs reprochent au titre d'être linéaire et dirigiste, rien de surprenant vu le genre. Le rythme de la saga est toujours le même à savoir une séquence d'exploration qui débouche sur une séquence énigme pour finalement offrir une séquence action. Si l'ordre n'est pas toujours le même et que l'on écarte les cinématiques du schéma, cela ressemble grossièrement à ceci. Dans ce nouvel épisode, une nouvelle séquence s'intègre à ce schéma : l'infiltration. Un ajout qui laisse penser que les développeurs cherchent à intégrer des composantes à succès de The Last of Us dans ce nouvel épisode, un constat visible à plusieurs moments.

Les phases d'infiltration ne sont pas spécialement imposées, au contraire vous êtes libre de choisir l'approche qui vous convient, un code couleur est de la partie pour évaluer le comportement des ennemis. Cela permet également d'évoquer la plus grande liberté de jeu, que certains reprochaient, dans ce nouvel opus. On n'est pas dans un monde ouvert, mais les zones sont plus grandes et offrent plusieurs manières de venir à bout de l'objectif, une amélioration que l'on n'espérait pas et qui finalement apporte beaucoup à la variété et le rythme de cette nouvelle aventure de Nathan DrakeAu niveau des fusillades lors des nombreuses séquences d'action, vous aurez à votre disposition un arsenal complet à l'image des précédents épisodes, du pistolet à la mitraillette en passant par le lance-roquette ou encore la grenade pour ne cité qu'une partie de l'arsenal sans oublier des séquences au corps-à-corps.

Au niveau de l'exploration quelques nouveautés sont également de la partie. Naturellement très agile, celui-ci peut glisser sur les pentes et surtout utiliser un grappin. Un ajout intéressant dans l'exploration et confortable dans son utilisation. Cet ajout ne se montre pas trop exigeant et s'avère pertinent dans plusieurs situations en plus d'apporter une verticalité à l'aventure qui pouvait manquer par moments dans les précédents opus. L'expérience de jeu ne serait pas complète si l'on n'avait pas le droit à quelques séquences à bord d'un véhicule afin de varier les plaisirs, les déplacements et de renforcer la liberté de jeu à l'image de quelques phases sous-marines sympathiques. On peut donc clairement affirmer que le gameplay de ce quatrième opus est encore plus complet, encore plus varié et encore plus fun.

En matière de durée de vie, on tombe face à une expérience de jeu aussi longue que les précédentes avec une rejouabilité équivalente et donc plutôt intéressante. En effet le mode solo nécessite environ 15 heures en prenant son temps pour découvrir la conclusion de la série. Vous aurez l'occasion de partir à la recherche des trésors tout au long du jeu (une centaine) ainsi que de refaire le jeu dans des difficultés supérieures pour faire face à un challenge plus intéressant. D'ailleurs vous pouvez également partir à la chasse au trophée platine, et donc tous les trophées de cet épisode qui nécessite de finir le jeu en moins de 6 heures ou encore d'avoir un certain taux de réussite au niveau de vos tirs sur les ennemis.

Du côté du mode multijoueur, on pourra trouver 4 modes de jeu : Deathmatch par équipe (5 contre 5), Plunder (correspondant à capture de drapeaux, 4 contre 4 ), Command (correspondant à capture de territoires, 5 contre 5) et enfin Deathmatch classé par équipe. Au niveau des maps proposés, on trouve un choix plutôt conséquent de 8 maps : Madagascar, Auction House, Rooftops, Sunken Ruins, Pirate Colony, Scotland Ruins, Island et enfin Remmants. En plus d'un code réseau à la hauteur, on pourra trouver lors des parties divers objets dans le but de gagner de l'argent. Cet argent permet par la suite d'acheter des bonus (soutien d'un personnage contrôlé par l'IA par exemple), des reliques (atouts très pratiques) grenades et munitions supplémentaires dans la partie en cours. Oui, l'argent gagné grâce à vos récoltes ou vos accomplissements dans la partie permet de s'offrir des privilèges uniquement dans la partie en cours.

Enfin on évoque la bande-son et le scénario même si pour ce dernier, on ne va pas trop en dire afin de laisser l'effet de surprise à tous les joueurs, surtout pour un tel titre. Vous pouvez au moins avoir connaissance que ce quatrième opus est bel et bien une conclusion, et que celle-ci s'avère à la hauteur de la série, et ça c'est une excellente nouvelle où un bon nombre de développeurs seraient tombés dans le piège de l'ouverture facile et souvent pitoyable. L'histoire est passionnante, parfaitement rythmée et surtout elle est encore plus soignée. Voilà donc l'autre point où The Last of Us pose son empreinte, le travail se montre mieux maitrisé, plus profond sur certains aspects.

On s'arrête plus souvent sur les émotions et sentiments des personnages, tout en conservant l'une des identités de la série à savoir l'humour de bon goût et sans trop en faire. Evidemment une dimension épique et chasse au trésor sont de la partie pour compléter un travail scénaristique complet et sans la moindre fausse note. Concernant la bande-son, on reste dans un registre similaire où les thèmes sont nombreux et merveilleux. Le titre s'offre des doublages Français fidèles aux précédents opus et qui forcément fonctionnent toujours aussi bien. Autant parfois on serait tenté de passer en VO autant ici il est fortement recommandé de conserver le doublage Français extrêmement soigné avec sa dose d'humour.

Uncharted 4 A Thief's End est gigantesque à tous les niveaux, mais ce n'est pas une surprise compte tenu du talent des développeurs à offrir des productions absolument dingues. Une réalisation époustouflante qui s'accompagne d'un gameplay jouissif et encore plus complet. La durée de vie est tout à fait convaincante avec une expérience solo captivante et un multijoueur passionnant offrant une rejouabilité très intéressante sur le long terme. Aucun détail n'est mis de côté, la preuve avec une bande-son sublime et un scénario supérieur aux précédents offrant une conclusion géniale. Une véritable claque à tous les niveaux qu'il faut absolument faire si vous possédez une PlayStation 4, un sérieux prétendant au titre de GOTY 2016.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 19/20
Gameplay : 18/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 19/20
Scénario : 18/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 19/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article