Jeuxvideo-world

[Test] 7 Days to Die

15 Juillet 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Vous aimez l'univers et le concept du jeu Minecraft ? Vous appréciez l'univers The Walking Dead, on mélange, on secoue et l'on obtient un jeu dont la sortie initiale remonte à 2013 en exclusivité sur PC. Son nom ? 7 Days to Die. Avec un tel titre, vous aurez sûrement compris que la survie possède son mot à dire dans l'histoire, ou plutôt le principe même du jeu. Trois ans plus tard, le jeu refait parler à l'occasion de sa sortie en ce mois de juillet 2016 sur Xbox One et PlayStation 4. C'est sur cette dernière que l'on va découvrir le jeu dans l'espoir d'une belle adaptation...

On s'attendait à une belle réalisation sur PlayStation 4, on peut affirmer qu'on est terriblement déçu. Effectivement, on pouvait tout de même craindre quelques soucis dans ce portage, mais là c'est carrément un problème de finition et d'optimisation. Que dire si ce n'est que tous les aspects techniques du jeu sont décevants et que la direction artistique n'est pas le point fort du jeu. Les textures sont baveuses, parfois grossières, la modélisation est moyenne, les animations sont rigides, lourdes. La distance d'affichage est réduite, les ralentissements sont nombreux et fréquents et ceci avec des bugs.

Visuellement c'est un massacre technique et une faible inspiration dans le style puisque très proche d'un univers de Minecraft mais avec un minimum d'identité, heureusement. Le moteur Unity ne réalise donc aucun miracle pour offrir une expérience visuelle propre, et si quelques patchs parviendront à corriger ces erreurs, on est loin d'une réalisation pétillante. Visiblement, le portage n'a pas été simple pour les développeurs, la preuve avec l'interface pas toujours top pour cette version console, démontrant sa naissance sur PC.

Un aspect graphique loin d'être séduisant, avec un gameplay moins décevant mais pas pour autant rassurant au niveau du portage. Déjà, la prise en main est délicate dès lors que vous n'avez pas eu la chance de faire la version PC. On pourra découvrir quelques quêtes pour comprendre les bases du jeu, c'est mieux que rien mais cela ne vaut clairement pas un bon tutoriel pour comprendre le potentiel du gameplay. L'interface n'est pas adaptée aux consoles de salon, on s'en rend rapidement compte, il faudra donc un petit temps d'adaptation pour commencer à vraiment s'y retrouver et prendre du plaisir. Dans les sensations, si la notion de survie est forte et parfaitement retranscrite, quelques défauts sont de la partie.

On pourra donc trouver une maniabilité lourde, rigide et souvent imprécise pour n'importe quelle activité que l'on souhaite faire. Si l'on ajoute ces nombreux ralentissements, l'expérience de jeu devient très moyenne. Autrement vous débutez avec un personnage avec un minimum de textile. Votre but sera sur 7 jours de parvenir à constituer une planque assez solide pour faire face aux vagues de zombies et autres animaux terrifiants. Le but sera donc en plus d'un abri, de fabriquer des outils, des armes et des vêtements. C'est long, cela demande une exploration réfléchie pour ne pas tomber face à trop d'ennemis. Un cycle jour/nuit est de la partie, et ce n'est pas pour le côté réaliste ou pour prendre une pause dès lors que le soleil tombe, bien au contraire. C'est fun avec un vrai potentiel et des parties qui ne se ressemblent jamais.

En matière de contenu, on peut difficilement faire mieux en matière de modes de jeu. On trouve donc trois modes de jeu : un mode survie, un mode multijoueur et un mode création. Le mode survie est identique au mode multijoueur, sauf que l'un permet de jouer en solo. Si vous ne voulez pas jouer avec un joueur en ligne mais un ami près de vous ? C'est totalement possible puisque la coopération en local est également de la partie, et ça c'est tout aussi génial que le multijoueur en ligne. Le mode création permet d'offrir une autre approche et un autre rythme.

C'est un mode plus cool, plus simple et sans la moindre contrainte si ce n'est quelques animaux. Vous bénéficiez donc de tous les matériaux et outils en quantité illimitée, et sans la problématique de zombies afin d'organiser ses préparations dans de bonnes conditions. Une partie craft complète qui va séduire un grand de joueurs, contrairement à la partie personnalisation. Malheureusement il faudra se contenter de personnages déjà conçus, si ce n'est quelques invités sympathiques de la série The Walking Dead : Michonne et Lee.

On termine avec la bande-son, pas besoin de parler du scénario, vous êtes l'auteur de votre histoire. L'ambiance sonore est excellente, elle renforce ce sentiment de solitude, de danger. L'immersion est totale avec les différents bruitages, dont les animaux, qui pèse sur le joueur en train de construire ou réflechir, dans les deux cas il est urgent de réagir. Le cycle jour/nuit est visuellement présent, mais aussi dans la bande-son. On bascule dans une tout autre ambiance en adéquation avec la situation. La nuit est bien plus crispante, un piège sonore qu'il faudra éviter, le temps n'est pas infini, mieux vaut être efficace afin de ne pas regretter lors de l'arrivée des zombies.

7 Days to Die est un jeu de survie, seul ou à plusieurs qui peut se montrer fun. Oui mais à de nombreuses conditions car le titre est techniquement loin d'une production digne de la PlayStation 4 que ce soit d'un point de vue technique ou artistique. Finalement si le concept est prometteur, sa mise en oeuvre est trop imparfaite sur les consoles de salon pour pouvoir en profiter pleinement. Un portage délicat autant sur la partie visuelle que sur le gameplay, il ne faudra pas être trop exigeant... Dommage car le contenu est bien là au même titre que l'ambiance sonore. Si certains patchs sont déjà déployés, il va falloir quelques semaines avant d'espérer obtenir une expérience de jeu correct...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 11/20
Gameplay : 13/20
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article