Jeuxvideo-world

[Test] Dino Dini's Kick Off Revival

31 Juillet 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Petit instant de nostalgie sur PlayStation 4 avec la sortie d'un jeu de football à l'ancienne : Kick off. La sortie de l'épisode originale remonte à 1989 sur Amiga et Atari ST où Dino Dini, son créateur, offrait aux joueurs de l'époque une expérience particulière mais où la sérieuse concurrence n'était pas encore de la partie. Quel rapport avec l'année 2016 ? Un retour de la licence à la surprise générale et dans des conditions encore plus étonnantes. A l'occasion de cet Euro 2016 en France, voilà donc l'arrivée de Dino Dini's Kick Off Revival sur PlayStation 4. Nouvelle édition ? Simple portage.

Un pari osé et surprenant que de produire un tel monument avec comme objectif de refaire vivre l'expérience à l'époque de sa sortie... Forcément avec les années le jeu est complètement dépassé à tous les niveaux. Alors oui si l'on compare la version originale à cette version PS4, on pourra affirmer sur les sprites sont un peu plus modernes mais le reste est d'époque et c'est franchement triste. Un unique stade particulièrement laid à l'image des spectateurs, des joueurs, du terrain, des menus du jeu...

Les couleurs peuvent provoquer des nausées, vomissements et maux de tête tellement c'est moche. Alors oui il faut être tolérant vis-à-vis de l'intention d'offrir un côté old-school et respecter l'oeuvre originale mais cela méritait un vrai lifting et des efforts visuels. Si ce n'est les sprites, on ne voit pas de nouveautés ou d'améliorations. Evidemment aucun élément du jeu n'est sous licence (équipes, maillots, joueurs). Pas de météo, pas d'effet particulier et surtout une seule caméra (vue aérienne) beaucoup trop proche du terrain. Et comme si ce n'était pas suffisant, le jeu est entièrement en anglais...

Esthétiquement ça pique, à l'image du gameplay d'un autre âge et qui regorge de défauts. Si vous voulez être frustrés, il suffit de lancer dans ce Kick Off Revival. La jouabilité est fidèle à l'opus original : une seule touche. Oui pour une fois, votre manette ne risque pas de subir la foudre du jeu, puisqu'il suffit d'appuyer sur le touche X pour faire n'importe quelle action dans le jeu : une passe, un tir, un tacle ou encore sélectionner un autre joueur. Alors oui il y aura la touche R1 pour plus ou moins gérer la vitesse de déplacement, mais ça n'apporte pas la profondeur espérée et la technique dans un tel jeu. 

Et que dire des coups de pied arrêtés catastrophiques qu'il faudra tenter de gérer simplement avec le joystick gauche pour le placement de joueur et la puissance de tir. Pourtant je vous assure, la manette PlayStation 4 dispose d'une multitude de boutons et gâchettes qui ne demandent qu'a travaillé. Une faute ? Pas de soucis, les cartons (jaune et rouge) sont absents. Alors oui les fautes sont sifflées mais l'arbitre n'est pas sur le terrain. Vous ne comprenez pas le système de hors-jeu ? Pas d'inquiétude il n'est pas présent dans le jeu. Vous craignez les tirs au but ? Absent également donc pas d'inquiétude... Si vous contrôlez effectivement les 10 joueurs, le gardien est lui en mode automatique. On continue où l'on arrête le massacre ?

On va quand même terminer en précisant le contenu du titre et sa partie sonore. Vous vous doutez certainement que le reste ne vole pas plus haut que la réalisation et le gameplay et bien... vous avez totalement raison. On compte 3 modes de jeu pour un total de 24 équipes (uniquement des équipes nationales, pas de clubs). Il n'y a rien sous licence, il faudra donc s'attendre à des noms étranges et des placements surprenants (un gardien qui joue finalement au milieu de terrain...). On a donc un mode match simple que ce soit en local ou en ligne, un mode compétition à l'occasion de cet Euro 2016 avec le choix entre "phase de poules" et "tirage au sort" et enfin un mode practice qui n'est pas un tutoriel comme on pouvait s'y attendre mais bel et bien une série d'objectifs à accomplir, loin d'être passionnant.

Evidemment la légèreté se trouvant à tous les niveaux, il ne faudra pas s'attendre à découvrir un menu options pour avoir la possibilité de gérer des paramètres de jeu... Et que dire de la partie sonore absolument affreuse du titre. On aurait pu s'attendre à un bel hommage ou à un effet nostalgie qui fonctionne, sauf que là c'est une douleur dès les premières secondes. Une musique dans les menus, des bruitages horribles en match, pas de commentaires, bref un travail sonore mauvais. Il est très probable que l'ensemble des joueurs ou la très grande majorité procède à une coupure du son très rapidement, si ce n'est une coupure du jeu...

Dino Dini's Kick Off Revival est vraiment étrange et une immense déception. Avant le coup, on pouvait espérer un titre qui joue sur l'effet nostalgie mais avec des ajustements et nouveautés pour devenir pourquoi pas une alternative des deux licences en matière de football. Ici on sent surtout qu'en plus du strict minimum affolant, le jeu sort dans la précipitation pour profiter de l'EURO 2016, un évènement incontournable susceptible d'être un élément fort pour le jeu qui propose cette compétition justement. Sauf que là, ce n'est pas une version finale, c'est une démo ridicule où le contenu est inexistant, le gameplay frustrant et la réalisation piquante. Même si on nous promet plusieurs patchs afin d'enrichir le jeu, il faudrait vraiment être un fan absolu de la licence pour se jeter sur lui...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 6/20
Gameplay : 7/20
Durée de vie : 9/20
Bande-son : 5/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 7/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article