Jeuxvideo-world

[Test] Mighty N°9

2 Juillet 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Passage par la plateforme Kickstarter avec un réel succès, forte inspiration de Megaman, et un certain Keji Inafune pour gérer ce projet dans le but de mettre son talent en oeuvre, le monsieur ayant fait ses preuves lors de précédentes réalisations (Resident Evil, Lost Planet ou encore Dead Rising). Mais voilà, il semble qu'avant même de lancer ce Mighty N°9, ça ne sent pas bon, la faute à des reports, et très peu d'informations capablent de faire monter la température.... Un Megaman sur PlayStation 4 au top ou qui fait flop ?

Visuellement, cette production de Comcept ne se cache absolument pas de la très forte inspiration avec la célèbre licence Megaman, il suffit de voir le style de jeu et le héros, un robot humanoïde extrêmement proche de la licence Megaman. On va rapidement se rendre compte que c'est une inspiration sans saveur et qui ne fait honneur ni à la licence Megaman, ni à tous les participants sur Kickstarter. Le jeu met en scène de l'action-plateformes dans une vue 2D/3D qui cherche à conserver son inspiration à Megaman tout en s'adaptant aux productions actuelles dans ce style de jeu.

Un choix intéressant mais qui souffre d'une technique dépassée, sauf que cette fois-ci c'est un problème et pas un choix artistique. Pourtant l'usage du moteur Unreal Engine devait permettre un tout autre résultat. La direction artistique ne vole pas bien haut, des environnements vides, des arrière-plans fades, des ennemis peu inspirés et une palette de couleurs tristes, voilà les ingrédients visuels de ce Mighty N°9. On peut au départ penser que la volonté est de proposer un style old-school, toujours dans un but d'être proche de la série Megaman, mais là ce n'est pas old-school, c'est moche.

Forcément avec une telle direction, vous ne serez pas surpris de découvrir un gameplay old-school, logique mais catastrophique dans le cas présent. On fait face à une jouabilité qui incarne malheureusement les défauts et pièges classiques pour ce type de jeu. Déjà que le level-design n'aide à aucun moment le gameplay, on cherche encore le plaisir de jeu dans cette histoire. Un jeu de plateforme où la jouabilité est imprécise, trop lente et du coup très frustrante. Il ne sera pas rare de manqué un saut pourtant simple et de mourir régulièrement... Pour la partie action du gameplay, c'est difficilement jouissif, ou alors lors de rares moments car le jeu est mal pensé pour tous les pouvoirs proposés, sauf que l'attaque de base.

On est dans une structure de jeu où l'élimination d'un boss est synonyme d'un nouveau pouvoir. Le problème est que pour la plupart de ses pouvoirs, ils sont soit moins efficaces soit délicat à exploiter dans le level-design proposé. Il y a réellement un problème d'équilibre, la preuve avec une difficulté globalement faible et qui lors de certains passages devient particulièrement conséquente sans aucune raison.  Attention le jeu n'est pas totalement mauvais, les fans de Megaman ou les amateurs du genre apprécieront certains moments, mais ceux-ci sont tellement rares et courts, qu'on ne retient que les défauts... Du coup si vous arrivez au bout du jeu simplement avec vos pouvoirs de base, sans la moindre réflexion, ce n'est pas surprenant. 

Faut-il creuser plus loin avec ce Mighty N°9 qui n'est absolument pas digne de Keji Inafune ? Dernière précision au niveau de la durée de vie qui ne fait que confirmer le massacre de ce jeu. Selon votre niveau et votre chance, il vous faudra entre 3 et 6 heures grand maximum pour terminer le jeu. Oui vous ne rêvez pas, il s'agit là d'une expérience de jeu extrêmement courte... Un mode histoire vraiment léger qui s'accompagne de quelques modes. On pourra trouver un New Game + où le challenge remonte d'un coup, le moindre dégât est synonyme de mort. Un autre mode devrait permettre de varier les plaisirs et prolonger l'expérience de jeu pour certains joueurs puisqu'il s'agit du mode EX.

Celui-ci contient des défis pas spécialement originaux mais qui permettent d'avoir une petite rejouabilité si l'envie est au rendez-vous. En matière de défis, on pourra par exemple partir à l'élimination d'un certain nombre d'ennemis ou bien d'un contre-la-montre. Enfin un petit aspect online avec les modes Versus et Coopération, encore faut-il trouver un courageux... Allez quand même une petite note positive au niveau de la bande-son avec un doublage complet et surtout des musiques 8-bits offrant un effet nostalgique motivant.

Mighty N°9 n'est pas la perle espérée, ni le jeu censé faire honneur à la licence Megaman pour les joueurs PlayStation 4. Malgré quelques points intéressants, quelques bonnes idées, c'est loupé. La réalisation souffre de nombreux problèmes et d'un basique surprenant. Le gameplay tente de relever la tête mais par petite dose et petit instant sympathiques, car pour le reste c'est un combat de chaque instant face aux problèmes du jeu. Pas beau, maladroit et très court, l'expérience de jeu est bien loin d'être mémorable. Même avec quelques modes dans le but de varier les plaisirs que ce soit seul ou à plusieurs, Mighty N°9 passera plus de temps dans sa boîte que dans votre console. Un petit pouce en l'air tout de même pour la partie sonore qui tente de rassurer tous les participants à Kickstarter, mais ça reste insuffisant.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 8/20
Gameplay : 10/20
Durée de vie : 12/20
Bande-son : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 10/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article