Jeuxvideo-world

[Test] Trials of the Blood Dragon

3 Juillet 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après un très bon Trials Fusion, Ubisoft surprend son monde lors de L'E3 avec l'annonce d'un certain Trials of the Blood Dragon. Non seulement l'annonce et le virage de la série sont surprenants mais surtout, la sortie du jeu s'effectue dans la foulée. Vendu environ 15€, que vaut ce nouvel épisode semblant être moins sérieux que les précédents ?

Clairement, cet épisode est différent sur tous les points ou presque. Le titre donne un gros indice sur la mise en scène de cet opus puisqu'il s'agit ici d'un mélange entre la série Trials et Far Cry 3 Blood Dragon. On se souvient de ce FPS qui ne manquait pas d'humours et de références avec des couleurs flashy et une multitude de références. Visuellement, il va falloir s'attendre à une grande variété d'effets et de détails surprenants. C'est un immense clin d'oeil aux films de science-fiction des années 80, ce qui offre un gros potentiel visuel dans un délire total.

Techniquement, c'est dans la continuité de Trials Fusion, on dispose donc d'un jeu complètement fluide avec des textures et une modélisation convenable mais avec une marge de progression. On pouvait espérer un trail visuel plus surprenant, ce n'est pas le cas d'un point de vue technique, mais bien plus dans sa mise en scène, les environnements et level-design à quelques exceptions près. Le jeu ne manque pas de couleurs et s'avère plus chaleureux et pétillant que les précédents volets, plus ternes et sérieux. Ce choix décomplexé offre un bol d'air frais à la série mais peut refroidir les fans de la licence qui ne cherchent pas spécialement cette direction artistique...

Les gros changements se trouvent du côté du gameplay. C'est d'ailleurs plus des nouveautés que des changements dans la mesure où l'on conserve ce gameplay si particulier avec une physique et une gravité propre à la licence. On retrouve donc toujours un jeu de plate-forme 2D/3D en moto où l'on doit gérer la vitesse de la moto mais aussi le pilote avec un transfert des masses afin de gérer au mieux l'angle de la moto lors des sauts. Cela paraît simple mais c'est extrêmement technique et difficile en fonction des niveaux pour franchir certains obstacles, le but étant d'enchaîner les obstacles le plus vite possible et dans un minimum de fautes (retour au point de passage ou carrément au début du niveau).

Cet opus ne s'arrête pas à reprendre la formule, il ajoute une forte dose de variété.... mais d'une manière maladroite. Cela part d'une bonne intention et c'est effectivement une bonne idée pour renouveler la licence, mais sa mise en oeuvre n'est pas maîtrisée, et cela donne une expérience très délicate et frustrante. Toujours en moto, vous aurez en plus la possibilité d'avoir une arme et donc d'effectuer des tirs tout en gérant la conduite. C'était déjà difficile simplement avec la moto alors maintenant qu'il faut en plus gérer des tirs aux bons moments, cela devient très exigeant. On note aussi la présence d'un grappin pour faire des sauts plus longs et enrichir encore le gameplay à moto.

Mais le pire reste avenir puisque l'on pourra carrément découvrir des phases au sol où vous gérez uniquement votre personnage et son arme (stick droit) à la manière d'un Deadlight par exemple. Le problème c'est que la physique est identique aux phases en moto, ce qui rend la maniabilité du personnage très lourde et imprécise d'autant que le level-design est nettement moins inspiré que les phases en moto, c'est classique et frustrant. Les développeurs vont plus loin puisque vous serez amenés à piloter d'autres véhicules toujours dans la même physique. On pourra donc se trouver dans un wagon (avec une arme) ou même dans un tank et un jet-pack. Si les deux premiers véhicules s'en sortent pas trop mal et restent amusants, les phases en jet-pack risquent de frustrer plus d'un joueur tellement c'est lourd et imprécis, on ne s'amuse que très rarement lors de ces phases. 

Les nombreuses tentatives pour rendre le jeu plus varié et complet sont chaotiques mais partent d'une bonne idée. Pour l'heure, on ne prend du plaisir que sur les phases traditionnelles en moto où la technique est toujours de la partie avec une dose du challenge au rendez-vous. Et la durée de vie alors ? Une immense déception au même titre que les nouveautés, décidément ce nouvel opus enchaîne les maladresses... Le jeu propose 27 niveaux différents et.... rien de plus. Oui contrairement au dernier épisode, on ne dispose pas de mode multijoueur, d'éditeur de niveaux ou d'un quelconque DLC susceptible d'enrichir le contenu du jeu.

Ainsi il vous faudra entre 3 et 5 heures selon votre niveau de jeu pour venir à bout de tous les niveaux, c'est franchement maigre pour un jeu vendu 15€. Enfin on termine en rappelant que cet épisode dispose pour la première fois d'un scénario. La succession des niveaux possède ainsi un minimum de cohérence par rapport à l'histoire proposée bien délirante. Une partie scénaristique intéressante pour un tel titre qui s'accompagne d'une bande-son sympathique et qui colle surtout parfaitement à l'univers décalé de cet opus.

Trials of the Blood Dragon ne manque pas d'idées mais l'implémentation de ces dernières sont très maladroites. Si pour les phases en moto cela reste intéressant, les autres nouveautés souffrent d'un manque de finition et d'équilibre pour espérer ressentir le même plaisir et la même technique que les phases en moto. Dommage car le choix de cet univers hilarant, avec la présence d'un scénario sympathique et d'une bande-son approuvée, reste intéressant pour la série. Que dire du contenu extrêmement léger qui exige moins de 5 heures pour venir à bout des 27 niveaux, sans aucun autre mode...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 12/20
Durée de vie : 10/20
Bande-son : 15/20
Scénario : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 13/20 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article