Jeuxvideo-world

[Test] Valentino Rossi The Game

3 Juillet 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après Sebastien Loeb Rally Evo, le studio Milestone reprend sa formule de consacrer un jeu à une immense star des sports mécaniques, sauf que cette fois-ci on tombe du côté des deux roues avec Valentino Rossi The Game. La moto est pourtant bien présente sur les consoles de salon avec Ride, la série MotoGP ou le récent MXGP2. Milestone ne s'arrête pas là pour autant et espère bien rendre honneur au célèbre pilote Valentino Rossi. La meilleure expérience de jeu sur deux roues ?

On attendait logiquement une évolution par rapport à un titre comme MotoGP 15, c'est effectivement le cas mais dans une légère mesure, il ne faut pas s'attendre à une grosse progression. Si le soin apporté aux motos que ce soit dans les textures ou la modélisation se montre convaincante, les circuits manquent toujours d'un meilleur traitement de faveur. On conserve toujours cette impression de pistes froides dans ses couleurs et un peu vides selon le circuit. Dommage également que l'on dispose toujours d'une météo qui peut être différente mais sans pour autant évoluer au fil de la course comme c'est le cas dans d'autres  jeux du même genre.

Techniquement si le jeu se montre fluide et que les animations sont satisfaisantes, on note toujours la présence d'aliasing, cela pourra être considéré comme un détail pour certains joueurs, mais la finition reste encore perfectible sur pas mal de points. Par contre, on apprécie fortement l'interface du jeu que ce soit en course ou dans les menus. Celle-ci est suffisamment claire, complète et inspirée, du bon boulot. D'une manière générale, la réalisation progresse, dévoile de bonnes idées mais tout en ayant une bonne marge de progression sur la partie technique.

Au niveau du gameplay, on espérait là aussi quelques ajustements et nouveautés dans le but d'obtenir des sensations toujours plus réalistes. Là encore, malgré des efforts, on relève toujours des soucis plus ou moins gênants vis-à-vis de l'expérience de jeu en course. Si la prise en main se montre efficace avec plusieurs préréglages d’aide au pilotage (trois niveaux mais tout en ayant la possibilité d'agir sur n'importe quel point technique de la moto), avec un comportement de la moto en progrès, nos adversaires sont encore loin d'être irréprochable. Clairement, le problème se trouve du côté de l'IA qui, malgré un meilleur comportement pour offrir un vrai challenge, possède toujours une conduite très scriptée.

Il faut entendre par là que l'IA dispose d'une trajectoire de course très stricte, si vous vous trouvez sur sa trajectoire, il n'y aura pas d'effort de sa part, ce sera un impact à coup sûr, à l'image de ce que l'on peut voir dans un jeu comme Gran Turismo. C'est moyen d'autant que la gestion des collisions est loin d'être maîtrisée, il n'est pas rare de se lancer dans des instants "stock car" pour enchaîner des dépassements... En dehors de l'IA, les sensations de conduite peuvent passer de "arcade" à "un peu plus simulation" selon les réglages, par défaut c'est évidemment arcade. On regrette toujours cette sensation de vitesse presque inexistante, du moins la différence ne saute pas aux yeux lorsqu'on se trouve presque à 100Km/h ou que l'on a dépassé les 200Km/h, elle existe mais elle reste beaucoup trop minime... 

Le gros travail sur cet épisode, c'est la différence plus marquée d'une moto à une autre en fonction des performances. Un excellent point qui permet de prendre bien plus de plaisir et partir avec envie à la découverte de chaque modèle. On arrive maintenant à la grosse particularité de cet épisode dédié au pilote italien : des épreuves très spéciales sont de la partie. Celles-ci sont fidèles à ce que Valentino Rossi pratique en dehors de la compétition en MotoGP. Ainsi vous pourrez ranger la moto pour une voiture dans deux disciplines : Rallye et Drift. La jouabilité est évidemment particulière, ce n'est pas le coeur du jeu mais on retrouve quand même un gameplay très proche d'un WRC (du même développeur, rien de surprenant).

Alors forcément, c'est très arcade, très assisté mais c'est amusant en plein mode carrière entre deux courses plus sérieuses. Et encore, il y a deux autres activités très spéciales : Flat Track et RM1. Là c'est de la moto mais d'une manière moins sérieuse où en Flat Track on pourra trouver des motos spécifiques où l'arrière glisse énormément. La partie RM1 propose à tout le monde de prendre en main une Yamaha R1 dans une session entraînement, simple mais sympathique. L'idée d'offrir ces épreuves qui collent à la peau de Valentino Rossi est très bonne dans le sens où la variété et le rythme du mode carrière offrent un vent frais par rapport au mode carrière traditionnel.

La force de cet épisode, c'est indéniablement son contenu et cet hommage à Valentino Rossi. Il est clair que si vous n'appréciez pas le pilote, vous allez souffrir dès les menus et tout au long du jeu. En plus d'une interface inspirée, c'est bien les différents modes de jeu et les disciplines qui constituent la force du jeu en plus de se montrer fidèle vis-à-vis du pilote. On retrouve son histoire, l'ensemble de ces équipements et casques personnels en plus des fameuses activités en dehors de la compétition. Concrètement on a donc un mode carrière solide où l'on commence par la création du pilote et où l'on démarre au sein de la VR46 Riders Academy pour petit à petit franchir les étapes de la catégorie Moto3 à la catégorie MotoGP.

Valentino Rossi garde un oeil sur vos performances et n'hésite pas à intervenir tout au long de la saison sur vos éventuels exploits. Un mode carrière complet avec un calendrier chargé où les fameuses épreuves spéciales de la vie de Valentino Rossi seront de la partie : Rallye, Drift, Flat Track et RM1. Si vous n'avez pas forcément l'envie de lancer ou poursuivre le mode carrière, il est tout à fait possible de se lancer directement dans une saison GP avec la totalité des licences que ce soit au niveau des équipes, sponsors et équipements. Vous êtes à la recherche d'un aspect multijoueur ? Pas d'inquiétude le jeu propose un mode multijoueur en local et en ligne avec des parties jusqu'à 12 joueurs. 

Non seulement toutes les catégories de moto sont de la partie (125, 250, 500) mais aussi trois des quatre fameuses épreuves spéciales : Rallye, Flat Track et Drift. Une présence originale dans le mode multijoueur entre quelques courses plus sérieuses. Le seul point un plus décevant c'est qu'on est trop limité sur le choix de piste en Rallye et en Flat Track. Dans les épreuves Rallye, ce sera Monza sous forme de spéciales tandis qu'en Flat Track c'est 5 tracés différents mais seulement deux vrais circuits, le reste étant lié aux épreuves "Americana" (courses à éliminations). Lors du mode carrière, vous aurez l'occasion de gagner des points d'expérience qu'il faudra utiliser dans différentes catégories (freinage, virage, position sur la moto...) en vue d'être toujours plus performant.

Un ajout sympathique même si globalement la différence reste trop mince pour y voir un réel intérêt. Enfin, on termine avec la partie sonore pas franchement convaincante une nouvelle fois. Même si avec un peu de recul, on serait tenté de dire que le travail sonore des motos progresse, cela reste encore très étrange à certains moments que ce soit en accélération ou au contraire lors d'un freinage plus ou moins fort et donc une chute des vitesses. Heureusement, le doublage anglais de Valentino Rossi met tout en oeuvre pour vous séduire et surtout pour redonner le sourire, c'est déjà ça.

Valentino Rossi The Game est une expérience vidéoludique plutôt séduisante et qui fait honneur au pilote italien. On espérait de gros progrès par rapport à l'épisode motoGP précédent, finalement il faudra se contenter de quelques ajustements, améliorations et ajouts de contenus. C'est toujours mieux que rien d'autant que des bonnes idées sont de la partie pour masquer les défauts du titre. Le contenu est costaud mais il doit faire face à une réalisation encore perfectible et un gameplay qui possède encore quelques points à corriger. Autrement, surtout si vous appréciez le pilote en question, on prend du plaisir dans tous les modes de jeu dont le mode carrière qui propose une variété appréciable dans les épreuves.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 11/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article