Jeuxvideo-world

[Test] ADR1FT

4 Août 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Vous prenez le film Gravity, vous mélangez avec la mode vidéoludique du moment, la réalité virtuelle, et vous obtenez un jeu : ADR1FT. L'un des titres du lancement de l'Oculus Rift il y a quelques mois, 505 Games propose désormais le jeu sur les consoles de salon. On va donc découvrir la version PlayStation 4 du jeu, sans casque, en attendant une compatibilité avec le casque de réalité virtuelle de Sony, le PlayStation VR, dont la sortie est prévue pour la fin de l'année. Une expérience en demi-teinte ?

Forcément si l'on évoque Gravity comme très forte inspiration, c'est que le jeu nous propose une expérience spatiale. Vous incarnez donc un astronaute dans une station spatiale qui connaît quelques soucis techniques. Techniquement, ADR1FT est à la hauteur avec des couleurs, des textures ou encore une modélisation convaincante. Le travail sur la lumière est également convaincant en plus d'une fluidité sans aucun problème (en même temps vu le rythme du jeu le contraire serait bouleversant). Clairement le premier contact avec le jeu est somptueux, avec cette ambiance froide, angoissante et cette vue splendide de la planète Terre.

Alors oui, la variété n'est pas au rendez-vous compte tenu de l'expérience de jeu très particulière. Néanmoins cela ne constitue pas un défaut, on change d'endroit dans la station spatiale, on rencontre des zones avec débris... Bon effectivement on aurait quand même apprécié un vrai travail sur la mise en scène pour apporter un peu de punch au jeu et réussir à captiver le joueur dans de temps en temps. Le vrai point, plus frustrant, c'est cette fameuse interface qui s'essaye à l'originalité mais qui finalement se montre frustrante car peu lisible (mention spéciale pour le radar).

Si le titre dégage une belle impression visuelle, dans le gameplay, l'impression n'est pas aussi excitante. C'est-à-dire que le jeu dispose d'un concept autant original et rafraîchissant que pénalisant. Le joueur incarne une astronaute, le commandant Oshima, à plus de 400km de la terre, près d'une station spatiale qui connaît quelques soucis au même titre que la combinaison de l'astronaute qui possède quelques soucis. Vous perdez régulièrement de l'oxygène, il va donc falloir tout au long du jeu, récupérer des capsules que l'on trouve assez régulièrement sur notre chemin. Mais si le nombre est suffisant, on se rend rapidement compte de l'énorme exigence pour attraper ces fameuses capsules. Si l'on ne veut pas tomber non plus dans un téléguidage abusif, la précision demandée ici est vraiment importante.

Il ne sera donc pas rare de procéder à plusieurs tentatives avant de pouvoir mettre la main sur une capsule vitale, autrement on reprend au dernier checkpoint. Non le vrai problème, c'est le rythme du jeu, le déplacement du personnage. Alors oui il y a la volonté de faire une forme de simulation de l'espace et donc d'une gravité très particulière. Si c'est chouette à voir, c'est chiant à jouer. Cela manque de profondeur et de variété pour espérer séduire le joueur sur le long terme et pas 15 minutes. En effet au bout de 10 à 15 minutes, cela devient ennuyant car lourd et répétitif sans l'espoir de découvrir un élément renversant. Pas de mise en scène particulière, toujours le même objectif. Alors on pourra toujours faire usage de la propulsion mais c'est insuffisant. Le challenge, c'est de rester en vie et d'éviter quelques passages électriques de la station...

Cette expérience de l'espace est trop courte, il ne faut pas espérer plus de 4-5 heures pour venir à bout de cette aventure. C'est court mais vu le rythme du jeu, on peut dire que c'est suffisant. Si l'aventure était trois fois plus longue, ce n'est pas certain que de nombreux joueurs seraient tentés d'aller au bout de l'aventure sous cette forme. En plus des objectifs répétitifs, vous pourrez récupérer des audiologs afin de comprendre les évènements. Cela permet d'enrichir l'histoire tout en restant très léger, un collectible utile mais pas renversant. Après il faut comprendre aussi que c'est un jeu initialement prévu avec un casque de réalité virtuelle. L'immersion et les sensations sur l'expérience de jeu seront différentes même si le constat d'une aventure lente sera toujours de la partie. On peut même clairement parler ici d'une démo technique à la réalité virtuelle. 

Enfin quelques mots sur l'ambiance sonore ou le scénario. Pour l'histoire, pas de miracle avec un travail d'écriture léger et fortement inspiré du film Gravity pour plonger le joueur dans l'aventure. Il ne faut pas s'attendre à des surprises, l'histoire de notre astronaute reste très classique, le but étant de comprendre les évènements avant de se retrouver dans l'espace, seul. Du côté de la bande-son, c'est très sobre mais pas mauvais dans l'ensemble. Le jeu mise d'abord sur un silence, une ambiance stressante pour petit à petit offrir quelques thèmes et bruitages inspirés. Si pour certains, cela peut sembler un peu minimaliste, cette petite touche sonore contribue parfaitement à l'immersion du joueur dans la peau du commandant Oshima.

ADR1FT est une expérience très spéciale qu'il est préférable de vivre avec un casque de réalité virtuelle. Dans tous les cas, on va rapidement découvrir les limites du concept, sauf qu'avec un casque, on tombe d'abord sous le charme de l'environnement et l'ambiance proposées. Cette lenteur qui part sûrement d'une volonté à offrir une expérience réaliste, ne contribue pas à un plaisir de jeu, ou de manière très faible. C'est trop répétitif sans aucune mise en scène, aucun élément ne parvient à captiver le joueur sur le long terme. Une grosse démo pour démontrer le potentiel de la réalité virtuelle, mais sans casque il va falloir aimer l'espace pour aller jusqu'au bout.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 10/20
Durée de vie : 10/20
Bande-son : 14/20
Scénario : 12/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 12/20 (+1 avec un casque VR)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article