Jeuxvideo-world

[Test] Riptide GP Renegade

17 Août 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après Riptide GP 2, les développeurs du studio Vector Unit (auteur également du jeu Beach Buggy Racing) reviennent cet été avec un nouvel épisode rafraîchissant de la série Riptide GP. Un nouvel épisode dont on attend de nombreuses améliorations. Celui-ci s'intitule Riptide GP Renegade et espère bien séduire les fans de la licence ainsi que les joueurs en quête d'un petit de jeu de course amusant seul ou à plusieurs. Une suite convaincante ?

Riptide GP 2 proposait une réalisation plutôt faiblarde sur PlayStation 4. Riptide GP Renegade passe la vitesse supérieure et cela se voit dès le premier contact. On fait donc toujours face à des courses de jet-ski (appelé hydro-jets) dans un univers futuriste où le style des engins ainsi que décors laissent parfois penser à une série comme Wipeout. La comparaison est minime mais bien réelle sauf que la technique reste ici nettement moins séduisante. Alors oui, ce nouvel opus affiche le combo 1080p/60fps. Un combo maîtrisé puisque le jeu ne souffre d'aucun ralentissement, c'est parfaitement fluide du début à la fin et peu importe les animations à l'écran. Un point très convaincant et indispensable pour un tel jeu où le dynamisme est le coeur du jeu.

On pourra constater quelques efforts de la part des développeurs pour varier les environnements mais surtout offrir des décors moins vides et avec quelques animations pour rendre l'ensemble plus vivant et spectaculaire. On pourra toujours se lancer dans des épreuves en pleine journée comme en pleine nuit. C'est d'ailleurs lorsque le soleil sera couché que l'on pourra constater des progrès sur l'éclairage et les animations de l'environnement. On note toujours des textures un peu simplistes et des couleurs ternes. Du côté des hydro-jets, chaque modèle dispose d'un design légèrement différent, dans l'esprit futuriste et dynamique du jeu.

Pas de problème en ce qui concerne les temps de chargements, ils sont peu nombreux et très courts. Par rapport au moteur physique, des progrès sont réalisés pour rendre notamment l'eau toujours plus réaliste, ce n'est pas parfait mais les améliorations sont visibles. Enfin, on se souvient que l'épisode précédent était uniquement en anglais... C'est désormais du passé puisque l'on constate la présence d'une traduction Française, un autre bel effort des développeurs.

Au niveau du gameplay, on retrouve cette excellente prise en main, simple et immédiate. Une touche pour accélérer, une autre pour freiner, un bouton pour activer le boost et enfin les deux sticks analogiques pour réaliser des figures. Il sera possible comme pour le précédent volet pilote de réaliser de nombreuses et belles figures dès que l'on croise un tremplin sur notre route ou lors d'une grosse vague pour prendre de la hauteur. Il y a évidemment plusieurs niveaux de difficulté dans la liste des figures où le temps d'exécution est de plus en plus long (2x, 4x, 6x, 8x). Ces figures permettent d'obtenir un élément indispensable pour espérer gagner : le boost. En effet, si l'on écarte le type d'épreuve Freestyle où en plus du boost c'est le score qui possède son importance, pour espérer sortir de bons chronos et de passer la ligne d'arrivée en tête. La nouveauté de ce nouvel opus dans le gameplay, c'est l'apparition, en plus du tremplin, d'un type de sol qui permet de réaliser des figures.

Cela dit, cette surface supplémentaire facilite grandement les figures puisque contrairement aux tremplins où une vague, il n'y aura pas besoin de réaliser les figures dans la précipitation par peur de retomber au sol avant de finir. Il faudra être rapide mais les conséquences seront moins frustrantes. Le comportement des véhicules n'a pas spécialement évolué, on tombe donc face à une jouabilité arcade où l'engin pourra paraître parfois lourd et peu précis avec une sensation de vitesse plutôt sympathique. Pas d'évolution majeure mais quelques ajustements dans le gameplay ce qui pourra séduire les joueurs de l'épisode précédent mais pas sûr que ceux qui s'attendaient à un virage plus technique et profond puissent réellement se contenter de cette prestation.

Du côté de la durée de vie, Riptide GP Renegade souffle le bon et le moins bon. Tout d'abord, on va parler des modes de jeu proposés dans cet épisode. On a donc le mode carrière avec l'ensemble des types d'épreuves du jeu : courses classiques de 8 pilotes, duels, épreuves de slalom, épreuves de freestyle et même épreuves d'élimination. Légèrement scénarisé, le mode carrière est surtout assez long avec une bonne dose de challenge pour les dernières épreuves. On continue avec un autre mode, le mode défi. Un nom bien trompeur puisqu'en réalité, il s'agit d'un mode contre-la-montre où l'on doit donc réaliser le meilleur score et faire une comparaison avec ses amis ou les joueurs du monde entier. Ensuite on trouve le mode course rapide, où l'on possède la main sur tous les paramètres pour s'amuser.

Enfin on a la partie multijoueur que ce soit en local ou en ligne, et c'est vraiment une belle force de la part de cet épisode. Vous pourrez donc jouer en ligne face à d'autres joueurs... encore faut-il trouver des joueurs sur le serveur, c'est délicat. Autrement vous pouvez jouer avec des amis sur le même écran, jusqu'à participants simultanément. Si c'est rassurant dans les modes de jeu, le contenu en lui-même n'est pas à la hauteur. En effet, le jeu ne contient que 9 hydro-jets, 9 circuits et ... 9 pilotes. Si le nombre de pilotes peut sembler suffisant, pour le nombre de véhicules et surtout de circuits, il ne faudra pas être surpris de trouver l'expérience de jeu répétitive. Même s'il y a un aspect customisation et amélioration des véhicules, cela ne suffit pas à masquer les faiblesses du contenu.

On passe maintenant à la bande-son du jeu qui ne manque pas de convaincre. Même si globalement ce n'est pas original, que ce soit au niveau de l'accélération des hydro-jets, du boost, et de n'importe quel impact avec le décor et l'eau, le travail reste convaincant. C'est surtout du côté des thèmes musicaux, que les développeurs parviennent à offrir une chouette ambiance sonore avec une cohérence dans l'action et le rythme des épreuves. Dans le style, c'est un mélange de plusieurs genres, et notamment une dimension techno et électro pour appuyer l'aspect futuriste du jeu. Contrairement au précédent volet, cet épisode affiche un léger aspect scénarisé. Attention pas d'emballement sur le travail d'écriture proposé, c'est de l'ordre du prétexte pour mettre en scène le mode carrière, l'histoire n'a pas de prétention supplémentaire.

Riptide GP Renegade est un nouvel épisode qui affiche de jolis progrès. Visuellement le titre progresse dans le bon sens pour nous plonger dans ces courses d'hydro-jets avec un univers futuriste. S'il faudra se montrer le plus rapide, la technique a également son mot à dire par la réalisation de figures tout au long des épreuves. Des courses envisageables en solo ou à plusieurs en local ou en ligne. Finalement, on pourra surtout lui reprocher encore un manque de contenu dans le nombre de circuits et de véhicules. Si vous avez apprécié l'épisode précédent, nul doute que celui-ci sera à votre goût.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 14/20
Bande-son : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article