Jeuxvideo-world

[Test] L'Attaque des Titans : Wings of Freedom

6 Septembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Si l'on vous dit Shingeki No Kyojin, cela vous évoque un manga ? Et si maintenant on fait mention de son nom français, L'Attaque des Titans ? A ce stade, les fans commencent à y voir bien plus clair, si ce n'est d'autres joueurs susceptible de connaître cette licence. Oui s'il s'agit d'un manga, une tentative vidéoludique récente et pas franchement séduisante avait eu lieu sur Nintendo 3DS. Cette fois-ci, Koei Tecmo et Omega Force (le spécialiste de productions "Musou") se lancent dans une nouvelle tentative d'adaptation en jeu vidéo, sur PlayStation 4 avec le jeu A.O.T. Wings of Freedom. L'abréviation A.O.T pour Attack on Titan, avec l'espoir de créer la surprise en proposant une adaptation convaincante aux yeux des fans mais aussi à des joueurs curieux de nouvelles expériences vidéoludiques... Une adaptation PlayStation 4 convaincante ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut savoir que ce jeu PlayStation 4 vise à se montrer extrêmement fidèle au manga et donc à l'animé. Il n'est pas question d'un spin-off qui se contente de l'exploitation de la licence, mais bien d'une adaptation fidèle. Forcément, au niveau de la direction artistique, le choix le plus logique pour s'approcher au maximum du résultat de l'animé, c'est l'utilisation du cel-shading. Une patte artistique cohérente avec le manga qui permet d'apprécier l'univers du manga et les "coups de crayon" qui rapprochent le jeu de l'animé. C'est propre, notamment au niveau de la modélisation, et c'est coloré dans le plus grand respect du manga. Le moteur physique s'occupe de gérer la destruction de l'environnement lors des affrontements, une dimension jouissive supplémentaire lors des combats.

La maîtrise de l'éclairage ainsi que le travail sur le sang, la poussière et d'une manière générale la moindre particule à l'écran est conforme à la licence et d'une qualité appréciable. Attention cependant, on est loin d'une claque graphique, sans être une catastrophe technique, le jeu possède quelques lacunes. Une petite dose de clipping avec un framerate de 30 fps qui est stable jusqu'à l'arrivée trop importante de titans dans une même zone, des ralentissements désagréables mais assez rares et légers. Au niveau de l'environnement, si l'on peut profiter de zones ouvertes (ville, plaine et forêt), on regrette que l'ensemble se montre aussi vide et répétitif....

Néanmoins pour sa défense, la répétitivité des environnements est une spécificité du manga, le problème ne vient pas vraiment du jeu. Si les cinématiques sont séduisantes, on note aussi une interface convaincante dans les menus ou dans le jeu (très proche d'un musou avec les caractéristiques du personnage d'un côté (jauge, objet...) et le radar de l'autre côté. Autre détail très appréciable, la présence d'une traduction Française, une petite surprise pour un tel jeu et loin d'être une habitude pour les développeurs qui font ici un effort qui ne laisse pas indifférent.

Au niveau du gameplay, on pourrait penser à un beat'em all façon Dynasty Warriors avec tout un tas d'ennemis. En réalité, même si de nombreux éléments sont repris des précédentes productions, on parvient à obtenir un gameplay plus addictif, passionnant et surtout fidèle une nouvelle fois au manga. On a donc une vue à la troisième personne, avec une gestion de la caméra et des petits zones ouvertes avec des décors destructibles. On incarne au cours du jeu différents héros (10 au total) possédant un arsenal pertinent pour éliminer les ennemis à l'approche des différents murs (Maria, Rose et Sina). Quel ennemi ? Des mangeurs d'humains appelés Titans. Il en existe plusieurs versions, certains plus redoutables que d'autres, où le seul moyen d'élimination se trouve à hauteur de la nuque du titan, et vu qu'ils font plusieurs dizaines de mètres, il va falloir être capable de voler...

C'est à ce moment-là que l'on parle de manoeuvres tridimensionnelles. Si les fans comprennent parfaitement ce terme, il est fort probable que ce ne soit pas très clair pour les autres joueurs. Il s'agit donc, à l'aide de harnais et de cartouches de gaz comprimé de s'éjecter dans les airs pour faire face à l'ennemi de manière plus pertinente. Pas d'inquiétude, un tutoriel est de la partie afin que la prise en main soit la meilleure possible. Cela permet d'ailleurs de découvrir qu'il est possible d'affaiblir le titan avant de porter le coup fatal sur la nuque. Vous possédez donc une lame pour mettre à terre ces titans qui peinent à convaincre au niveau de l'IA notamment les titans les plus communs. 

Dans tous les cas, le plaisir de jeu est là avec une action à grosse dose avec un enchaînement de scènes sanglantes et d'un gameplay nerveux qui nécessitent de nombreux déplacements à grande vitesse. Il faudra être rapide tout en ayant les bons réflexes, ce n'est pas simplement un bourrinage comme on peut le voir dans d'autres jeux du même genre. Derrière cette violence et cette vitesse, on pourra reprocher au jeu d'avoir un ciblage pas toujours précis et surtout une caméra capricieuse, un point faible assez prévisible avant le coup vu l'univers du jeu. L'aventure se montre moins répétitive qu'une autre licence du même genre grâce à une variété du côté des titans.

Aussi, il sera possible d'incarner un titan dans des conditions précises et dont le gameplay est amusant mais pas aussi excitant que les manoeuvres tridimensionnelles. La profondeur de jeu est également au rendez-vous, avec une composante RPG dans le sens où vous devez régulièrement gérer vos ressources car votre équipement n'est pas illimité. Il faudra prendre la peine de ramasser les objets, améliorer son équipement, et exploiter les aptitudes propres à chaque héros au fil des niveaux. En effet il y a un système d'XP classique après chaque combat où les héros progressent en niveau, à l'image d'un RPG classique. 

En matière de durée de vie, on retrouve logiquement beaucoup de fan-service. Néanmoins, sans être fan et même sans avoir eu l'occasion de lire le manga ou d'avoir regardé l'animé, il est tout à fait possible de trouver de la matière dans le contenu proposé. Une expérience de jeu qui promet d'être assez longue, environ 20 heures. Ce chiffre est valable pour le mode histoire, reprenant fidèlement la saison 1 du manga. Le jeu met à disposition un mode expédition qui permet de se lancer dans des missions libres, un mode idéal après le mode histoire. On rappelle que le jeu met à disposition un total de 10 héros différents avec donc des aptitudes propres à chacun même si certains pourront reprocher des différences trop minces d'un héros à un autre.

Une partie customisation, relativement légère, est de la partie concernant votre tenue, mais aussi votre monture. Cette dernière est très pratique pour des déplacements où les manoeuvres tridimensionnelles ne sont pas envisageables. Pour les fans, mais aussi les curieux, un mode galerie est de la partie et regorge de contenus : biographies, artworks, bande originale, cinématiques. Enfin, cette version Française dispose dès sa sortie (contrairement à la version japonaise) du mode multijoueur. On y trouve à l'image du solo, le mode expédition en ligne. Vous pourrez ainsi rejoindre ou créer une partie pour partir en mission jusqu'à 4 joueurs !

C'était déjà jouissif en solo, alors lorsqu'on est 4 joueurs, c'est vraiment top. Malheureusement si le plaisir de jeu est grandissant, on pourra noter quelques faiblesses. Déjà, le challenge sera logiquement moins au rendez-vous, ce n'est pas spécialement gênant mais il est vrai que ça devient vite très facile. Aussi, la stabilité des parties est remise en cause à certains moments, dès que plusieurs joueurs passent à l'action sur le titan, quelques ralentissements seront de la partie. 

On termine avec la bande-son mais aussi quelques mots sur le scénario sans trop en dire pour ceux qui ne connaissent pas le manga. Oui car pour les fans, on pourrait donner des détails sans aucun risque étant donné que cette adaptation n'offre pas de contenu inédit si ce n'est un épilogue qui s'étend sur cinq épisodes. Le reste du jeu fait entièrement référence à la saison 1 en attendant l'arrivée de la saison 2. C'est donc un duel surprenant et sanglant entre les humains et les titans. Certains sont immenses et puissants tandis que les autres visent à être rapide, précis et organisés.

La retenue n'est pas vraiment de la partie, mieux vaut ne pas avoir peur d'une goutte de sang car les litres sont de la partie, un clin d'oeil à une série réputée pour cette pratique, Ninja Gaiden par exemple. Du côté de l'ambiance sonore, difficile d'espérer mieux. Les compositions musicales sont variées et pertinentes selon la situation, action ou émotion, avec également un gros travail sur les bruitages qui pimentent la violence des combats contre les titans. Au niveau des voix, le jeu débarque en France avec les doublages japonais, autrement dit ce que les fans attendaient. 

A.O.T. Wings of Freedom est une bonne surprise de la part d'Omega Force malgré quelques lacunes. Après l'essai manqué sur Nintendo 3DS, on s'attendait ici à un clone d'une licence comme Dynasty Warriors avec un habillage du manga Attack on Titan. Finalement, les développeurs reprennent effectivement quelques aspects des productions précédentes mais tout en jouant une carte qui va séduire les fans : la plus grande fidélité du manga. On est donc face à une adaptation qui ne joue pas le rôle de spin-off mais bien de vivre (ou surtout revivre) la saison 1 du manga. Une réalisation assez convaincante pour un gameplay jouissif et addictif malgré une caméra capricieuse et une IA absente pour la plupart des ennemis. Le contenu est au rendez-vous que ce soit seul ou à plusieurs et le travail sonore est soigné.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 17/20
Scénario : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article