Jeuxvideo-world

[Test] Grand Prix Rock 'N Racing

9 Octobre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après le très moyen Rock’N Racing Off Road Dx, le studio de développement EnjoyUp Games tente une seconde tentative du même genre sauf qu'elle abandonne les courses de 4x4 pour des courses de Formule 1. Disponible depuis le 7 octobre sur PlayStation 4 (également disponible sur d'autres plateformes, Xbox One et Wii U), on peut donc se procurer ce nouvel essai qui s'intitule Grand Prix Rock 'N Racing. Toujours du rock et des courses avec un petit prix de lancement (son prix est de 8€ mais une petite réduction à l'occasion de sa sortie fait baisser son prix à 6,39€ pour les abonnés PS Plus), suffisant pour s'amuser seul ou avec des amis ?

Autant le dire tout de suite, le jeu est techniquement digne d'un jeu Nintendo Wii. Même sur la précédente génération de consoles de salon, il aurait fait l'objet de critiques franchement négatives sur sa technique. Alors oui c'est sûrement un jeu indépendant avec un budget serré, il faut en tenir compte mais quand même ce que l'on voit c'est un résultat très moyen. Visuellement difficile d'être sous le charme malgré l'annonce d'un jeu en 1080p. Il s'agit d'un jeu de course avec une vue de dessus à l'image de la célèbre licence Micro-Machine. Pour ceux à qui cet exemple ne parle pas vraiment, on pourra citer un autre exemple plus récent : Motorstorm RC. Même avec une telle vue, on trouve le jeu pas spécialement beau malgré quelques qualités dans la conception des circuits. Si les tracés sont variés et intéressants, le travail sur les décors n'est pas bluffant.

On s'attendait à des environnements légèrement clichés selon le pays associé au circuit, mais cela reste assez pauvre et froid. Cela manque cruellement de vie et d'animations. Lorsqu'on joue en solo, le jeu parvient à se montrer fluide du début à la fin, par contre si vous venez à jouer à plusieurs en local, vous aurez l'occasion de faire face à de petits ralentissements agaçants. Les menus sont froids et pas franchement modernes tandis que l'interface en course est complète (position, tour, tracé et vitesse). On pourra tout de même préciser que le titre coloré, c'est toujours ça pour combler une technique très moyenne, n'attendez surtout pas des textures et une modélisation digne de la PlayStation 4. Aussi, le jeu est entièrement en anglais, ce n'est pas un gros problème pour ce genre de jeu, mais quand même ça reste un point faible supplémentaire.

On s'attendait logiquement à un gameplay basique pour ce type de jeu, sans surprise c'est donc bien le cas. Le jeu possède donc le mérite d'offrir une prise en main simple et immédiate pour commencer la compétition dès la première course. Une touche pour accélérer, une autre pour freiner en plus de deux touches pour monter ou descendre un rapport lorsque vous sélectionnez le passage des vitesses en manuel. Enfin une touche Turbo est également de la partie, en plus d'une touche de réapparition sur le circuit. C'est simple et pourtant on ne s'amuse pas, ou plutôt pas tout de suite, la faute à une progression longue et lente. Au départ, le jeu vous met volontairement en difficulté avec une monoplace qui peine vraiment à se montrer performante face à vos adversaires que ce soit dans l'accélération, sa vitesse de pointe ou même son comportement.

Il vous faudra accepter de finir en milieu de tableau pour gagner quelques jetons que vous pourrez utiliser pour améliorer la monoplace afin que celle-ci soit compétitive. Globalement c'est fun, surtout à plusieurs, sauf qu'un détail vient carrément gâcher l'expérience de jeu : l'IA. Comment peut-on produire une IA aussi étrange ? Le souhait était sûrement de mettre en oeuvre une IA performante pour obtenir du challenge en course, sauf que le résultat n'est pas à la hauteur. L'IA est beaucoup trop agressive et fait juste n'importe quoi en plus ce qui donne régulièrement des accidents, à croire que les adversaires ont pour but de détruire les monoplaces... Cela permet d'ailleurs de mettre en lumière une gestion hasardeuse des collisions... Ce n'est qu'après quelques heures que vous parviendrez à prendre du plaisir grâce à une bonne anticipation du comportement débile des adversaires mais aussi grâce à de grosses améliorations sur votre monoplace.

En matière de durée de vie et compte tenu de son prix, on ne s'attend pas à des miracles. Le jeu propose trois modes de jeu : Championnat, Contre-la-montre et Multijoueur. Le jeu propose donc des courses de 20 pilotes sur un total de 10 circuits différents : Etats-Unis, Canada, Italie, France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Brésil, Chine, Japon. Votre monoplace pourra donc subir des améliorations grâce aux jetons obtenus après chaque course. Il existe 5 parties de la monoplace qui peuvent faire l'objet d'une amélioration : vitesse, accélération, frein, turbo et pneu. Un mode championnat qui promet donc du challenge lors de votre première tentative, le mode contre-la-montre permet de varier les plaisirs mais n'apporte rien de spécifique si ce n'est de la variété.

Pour la partie multijoueur, on peut simplement jouer en local jusqu'à 4 joueurs. Autant on a tendance à se plaindre que les jeux se contentent uniquement du multijoueur en ligne et abandonnent le multi local, autant ici c'est complètement l'inverse. Du coup forcément cela pourra faire l'objet d'un point négatif, la seule partie multijoueur en ligne du jeu concerne la présence d'un tableau de classement pour comparer ses scores. Enfin, il reste toujours la possibilité de partir à la chasse aux trophées de cette version PlayStation 4.

Avec un tel titre vous vous attendiez quand même pas à de la musique classique ? On aura donc le plaisir de découvrir quelques compositions musicales Rock 'N Roll. Que l'on apprécie ou pas le style musical, il faut avouer que la variété est présente et que les thèmes s'accordent bien avec le jeu contrairement aux bruitages et à la voix du commentateur. Non seulement les collisions sont étranges mais le bruitage qui accompagne une collision est tout aussi surprenant, un bruit de "boîte vide" de mauvais goût.

Concernant le commentateur, pas d'emballement, ce ne sont pas des commentaires réguliers mais simplement des petites réactions en fonction de vos performances, enfin c'est ce que l'on pense au départ. Avec ce doublage anglais uniquement, on pourra entendre des cris lourds et répétitifs comme "Excellent". Si parfois c'est plus ou moins crédible avec ce qui se passe en piste, parfois son intervention est injustifiée ou en décalage complet. 

Grand Prix Rock 'N Racing n'est pas un jeu de course très brillant même s'il parvient lors de rares moments à offrir des sessions fun que ce soit seul face à l'IA ou à plusieurs avec des amis (en local uniquement). Dommage que le titre soit si pauvre techniquement et qu'il souffre d'un problème d'équilibre à plusieurs niveaux et notamment l'IA. Une IA agressive c'est une bonne idée mais pas une IA abrutissante qui joue à Destruction Derby ou Burnout plutôt qu'à un jeu de Formule 1.

Le contenu est maigre mais pas choquant face à son prix de vente, il manque juste un mode multijoueur en ligne. La bande-son s'appuie sur un genre musical précis qui fonctionne plutôt bien mais rapidement masquer par des bruitages et une voix anglaises qui gâchent complètement l'expérience de jeu. Un jeu de course sympathique mais qui nécessite de ne pas être exigeant et d'être patient.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 11/20
Gameplay : 12/20
Durée de vie : 12/20
Bande-son : 12/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 11/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article