Jeuxvideo-world

[Test] OlliOlli 2 : Welcome to OlliWood

20 Décembre 2016 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Vous aimez les jeux de skate, surtout lorsqu'il y a du challenge, de la technique, vous devez donc connaître la licence OlliOlli ? Développé et édité par par le studio roll7, la licence s'offre une suite avec une sortie en version boîte (19,99€) sur PlayStation 4 : OlliOlli2 : Welcome To Olliwood. Un deuxième volet qui on l'espère va nous offrir son lot de nouveautés en partant sur les solides bases du premier opus qui s'imposait comme un jeu de skate addictif et sans pitié. Le retour des crises de nerfs en skate ?

On se souvient de la direction artistique mystérieuse mais pas dénuée de charme du premier épisode, un petit changement opère dans cette suite. On fait toujours face à un jeu en 2D façon "runner game" en scrolling horizontal avec un petit côté rétro (notamment dans certaines formes de l'environnement) mais surtout un thème au niveau des arrières plans. Le style graphique est nettement plus coloré et lisible avec des couleurs très vives, très flashy. On pourra même y voir un certain code couleur dans l'environnement ce qui va rendre nos essais plus intéressants et plus clairs en matière de lecture. Ce choix coloré est également plus agréable et accompagne à merveille le thème du cinéma de ce second volet.

Cela permet également d'obtenir des arrières plans très variés, film d'horreur, film futuriste, far-west ou encore film d'aventure. On note également quelques animations dans le décor pour rendre l'ensemble encore plus vivant lorsqu'on déboule à toute vitesse ou que l'on réalise une figure. Pas de problème technique particulier, il ne faudra pas s'attendre à une claque visuelle mais le jeu possède le mérite d'offrir une expérience visuelle propre avec surtout une excellente fluidité, qui s'avère d'ailleurs indispensable pour un tel jeu, surtout par rapport à son niveau d'exigence. Au niveau de l'interface, ce n'est pas trop surchargé avec le compteur du combo, le score actuel, le nom de la figure réalisé et un rappel de la touche pour recommencer.

Si vous avez eu l'occasion de mettre les mains sur le premier épisode, vous ne serez pa surpris de cette formule, d'ailleurs vos pouces s'en souviennent sûrement, peut-être même vos mains ou même pire si vous vous souvenez de vos crises de nerfs. Le jeu ne pardonne pas la moindre erreur et se rapproche fortement d'un jeu comme Dark Souls dans son concept du "die and retry" autrement dit, il faut échouer plus d'une fois pour réussir. Du coup vous ne serez pas surpris d'apprendre que la prise en main est délicate, heureusement un mode de jeu fait office de tutoriel afin que l'on puisse comprendre les commandes et surtout saisir rapidement le rythme du jeu. Au niveau de la jouabilité, on reste face à un résultat extrêmement proche du précédent où votre personnage sur skate va de gauche à droite à travers différents niveaux. Il va falloir aller vite et se montrer percutant dans les figures en effectuant des "tricks" et des "grinds" (action qui consiste à glisser sur une barrière par exemple).

La dimension technique du jeu et son exigence sont très élevées et ne va sûrement pas faire plaisir à votre manette à l'image d'un jeu de combat. Oui, la comparaison peut sembler surprenante et pourtant, les commandes sont très proches entre les deux genres. Non seulement il faudra systématiquement valider votre réception en appuyant sur la touche adéquate mais surtout il faudra orienter votre stick analogique pour effectuer des figures. Cette orientation se rapproche fortement d'un jeu de combat puisqu'il est question de demi-cercle et même de quart de cercle. Ce nouveau volet va plus loin et propose deux nouveautés au coeur du gameplay qui rendent l'aspect scoring nettement plus intéressant, désormais vous pourrez faire un unique combo du début à la fin. Pour cela, on trouve deux nouveautés : le manual et les revert.

Dans les deux cas, il faudra être rapide, précis et efficace car il est toujours question de timing. Le manual est l'action qui consiste à avancer en levant les deux roues de devant ou de derrière, dans le but de combler l'absence de grind lors d'un parcours. Le revert est une technique qui consiste à se retourner (peu importe la situation: en grind, en manual ou en l'air) et renforcer le style des figures dans le but d'obtenir encore plus de points. Ces nouveautés enrichissent le gameplay et permettent des enchaînements, ce qui n'était pas possible dans le précédent volet. Ces ajouts ne bousculent en rien le concept puisque l'on conserve la difficulté et la partie technique, on a simplement des possibilités supplémentaires. 

On s'attarde maintenant sur le contenu de cette suite. Le jeu comporte donc 5 nouveaux mondes pour 50 nouveaux niveaux et plus plus de 250 nouveaux défis. En effet pour chaque niveau, des défis sont disponibles en plus de pouvoir débloquer une difficulté supérieure. On a donc d'abord un mode carrière solide qui comporte deux niveaux de difficulté : amateur et pro. Il faut parvenir à terminer dans une difficulté pour accéder à la suivante en compagnie des défis par niveau. Ces défis se résument à des actions et scores spécifiques à accomplir au sein d'un niveau. Un bon moyen de refaire le niveau pour ceux qui recherchent à réussir tous les défis du jeu, un vrai challenge. Mais avant même de se lancer dans le mode carrière qui semble le premier choix logique lors du lancement du jeu pour la première fois, on pourra trouver un mode Skatepark afin de pouvoir s'entraîner et comprendre le potentiel et la difficulté du gameplay offert par ce second volet.

En dehors de ces deux modes, on note la présence d'un mode RAD qui pousse la difficulté au maximum en obligeant de réaliser un sans-faute et ainsi de maîtriser de bout en bout un parcours avec tout un tas de figures. Un mode spot est également de la partie dont le but est de réaliser le plus gros score possible et de le comparer en ligne avec les joueurs de la planète. En parlant des autres joueurs, s'il y a donc bien un système de classement en ligne, on pourra également profiter de Grinds quotidiens. Ces événements vous lancent un défi avec un délai de 24 heures où chaque joueur s'entraîne avant de procéder à la mise en ligne de son score. Chaque joueur ne dispose que d'une seule tentative pour établir son score.

Suite à une mise à jour après la sortie du jeu, on pourra profiter d'un mode multijoueur en local nommé Combo Rush avec quatre types d'épreuves : Chrono (réaliser le meilleur score en un temps limité), Course (franchir la ligne d'arrivée en premier), One-Shot (chaque joueur possède une chance pour réaliser le meilleur score), Score (un score est fixé, le premier à l'atteindre remporte la partie). Enfin on découvre un contenu vraiment sympathique, le dico du monde du skate intitulé Tricktionnaire, une encyclopédie de tricks (une centaine) qui s'élargit dans cette suite avec l'arrivé du 540 Shove-its, Anti-Casper Flips et Darkslides. Aussi, en plus du jeu, on pourra trouver un code pour obtenir la bande originale du jeu.

Une transition idéale pour terminer par évoquer la bande-son du jeu. Un travail sonore relativement proche du précédent volet avec plusieurs styles dont un genre hip-hop qui fonctionne plutôt bien à travers les différents niveaux du jeu. Néanmoins on pourrait penser qu'avec un tel style graphique et une dimension hardcore, basé sur la technique et la vitesse, le jeu offre des compositions musicales du côté de l'électro, voir même de la techno ainsi que des thèmes musicaux à l'ancienne nous rappelant l'époque 8-bit. Son concept et son style semblent lui ouvrir une multitude de portes pour offrir une ambiance sonore agréable, amusante et surtout capable d'accompagner le joueur dans sa quête du meilleur score. Certains estimeront peut-être le contraire, où des thèmes plus calmes et discrets seraient pertinents afin de ne pas influencer la concentration du joueur dans la réalisation de ses figures et ses combos.

OlliOlli2 : Welcome To Olliwood est une suite intéressante qui reprend la formule initiale en ajoutant quelques nouveautés inspirées pour rendre l'expérience de jeu plus complète et profonde. On pourra découvrir de nouvelles commandes pour enfin réaliser des enchaînements dans un niveau, c'est clairement la grosse nouveauté de ce second épisode. Cette suite s'offre également quelques changements visuels sympathique, un contenu plus riche que ce soit pour une expérience de jeu solitaire ou au contraire avec des amis (soit en local soit par l'intermédiaire de classements en ligne). Enfin les différentes musiques montrent de la variété et de la qualité pour accompagner les tricks et les dizaines d'essais du joueur avant d'aboutir à un score honorable. En tout cas, il faudra être réactif, rigoureux et patient car le challenge est au rendez-vous.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 14/20
Bande-son : 15/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article