Jeuxvideo-world

[Test] Dragon Ball Fusions

23 Février 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests 3DS

Disponible depuis le 4 août 2016 au Japon, Dragon Ball Fusions débarque enfin en France en ce mois de Février 2017, le 17 pour être précis. Développé par le studio Ganbarion et édité par Bandai Namco Entertainment, ce nouveau Dragon Ball espère bien séduire les fans de la série sur Nintendo 3DS avec de sérieux arguments. Les développeurs prennent des risques et disposent d'un tas d'idées pour parvenir à créer la surprise, la preuve il ne s'agit pas ici d'un jeu de combat, comme c'était le cas avec le jeu 3DS Dragon Ball Z Extreme Butoden, mais bel et bien d'un RPG. L'un des meilleurs jeux Dragon Ball ?

Visuellement, les développeurs de Ganbarion adoptent le cel-shading, un style visuel qui convient parfaitement pour l'adaptation d'un univers manga en jeux vidéo. En matière de combattants, et combattantes, le jeu adopte le format SD, une forme de mini personnage. Au niveau des environnements, le jeu ne se contente pas d'une grande zone faisant office de hub comme c'est le cas sur les derniers épisodes sur les consoles de salon. On pourra trouver ici plusieurs petites zones sympathiques et vivantes. Evidemment chaque zone est un clin d'oeil à un décor précis de l'univers Dragon Ball : Satan City, Capsule Corp, Kame House, Cell Game, la planète Végéta, Namek, la Terre... Les fans apprécieront et d'une manière générale, les joueurs apprécieront la présence de plusieurs zones dont certaines très verticales. L'univers est très coloré avec de jolis effets lumineux. Cela permet d'obtenir des zones différentes autant dans le style que dans la conception du niveau. Techniquement le jeu n'est pas forcément parfait mais démontre une finition suffisante.

On pourra donc lui reprocher quelques textures un peu plates, une modélisation perfectible et surtout une absence de 3D. Sauf que derrière ces défauts et compromis, on trouve une expérience de jeu qui ne souffre d'aucun ralentissement et aucun bug constaté. La fluidité est clairement importante pour ce type de jeu, c'est donc un réel plaisir de découvrir une aventure fluide du début à la fin. On note aussi la présence de nombreuses animations pour rendre les combats variés et toujours aussi dynamiques. En phase d'exploration, l'écran du bas affiche la carte de la zone tandis que l'action se déroule sur l'écran du haut. En phase de combat, l'écran du bas affiche l'objectif à accomplir, la jauge ultime, la carte de l'arène de combat avec le placement de chaque combattant, la liste des combattants de chaque équipe avec la jauge de vie, la jauge de ki, son niveau et son type. L'écran du haut affiche l'action, les dégâts réalisés mais aussi la barre de progression du combat désignant l'avancée du tour de chaque combattant.

Justement, on en vient à parler du gameplay. L'aventure commence par la création d'un personnage, fidèle des autres jeux de la série ces dernières années. On peut donc changer la couleur de son costume initial, sa coiffure, ses dimensions mais surtout on peut choisir sa race : Terrien, Saiyen, Namek, Etranger ("race de Buu" en comparaison avec Dragon Ball Xenoverse) Extraterrestre ("race de Freezer" en comparaison avec Dragon Ball Xenoverse). Votre héros sera le chef d'équipe et surtout le personnage que l'on contrôle en dehors des combats. Durant ces phases d'explorations, on sera constamment en train de voler pour les déplacements d'un endroit à un autre de la carte. On contrôle le personnage avec le stick, on vole en maintenant R et on appuie sur B pour obtenir un boost de vitesse. Dans chaque zone de jeu, on pourra découvrir d'autres combattants qui se promènent en quête d'un combat. Chaque combattant dispose d'une race spécifique que l'on peut observer d'un coup d'oeil pour peu que l'on soit suffisamment près du personnage en question.

La race de l'ennemi n'est pas négligeable puisqu'elle permet d'obtenir de l'énergie de la race en question en cas de recrutement d'un ou plusieurs personnages lors du combat, on s'explique. Le jeu nous offre un système de combat en tour par tour où chaque équipe comporte 5 combattants (dans certaines quêtes principales, l'équipe adverse est susceptible de comporter seulement trois combattants voir même un seul combattant). La tête de chaque personnage apparaît sur la ligne d'avancée des tours sur l'écran supérieur, en sachant que certains se déplacent plus vite que d'autres, lorsqu'une tête arrive au bout de la flèche, le personnage en question peut faire usage de son tour et retourne ensuite à gauche  de la ligne d'avancée. Les combats sont très techniques, stratégiques et avec une petite dose de chance. On trouve donc les 10 combattants dans une aire de jeu différente d'un combat à un autre au niveau du décor mais surtout de la forme de l'aire de jeu. Parfois circulaire ou ovale, cela pourra être aussi une forme rectangulaire.

Vous ne voyez pas l'impact de ces formes ? Il est question d'une sortie de ring. En effet le jeu nomme un "ring" cette fameuse aire de jeu. Lorsque c'est votre tour et que vous frappez un adversaire, celui-ci sera projeter à une vitesse et distance variable, s'il sort des limites, ce sera une sortie de ring avec à la clé une petite séquence illustrant le combattant qui s'écrase sur un bâtiment ou une montagne selon le décor du combat. Cette sortie de ring est stratégique dans le sens où elle replace le combattant en question au début de ligne d'avancée des tours. Autrement dit, si vous sortez très régulièrement un même personnage, il ne pourra jamais jouer son tour. Il faudra donc placer de manière intelligente vos personnages et observer les possibilités offertes par le placement des adversaires. Il sera en plus possible de réaliser des chaînes en projetant un ennemi sur un autre ennemi ou sur un allié pour que celui-ci porte un coup supplémentaire.

Cette sortie de ring permet, lorsque l'adversaire meurt sur une sortie, d'apprendre au moins un coup spécial qu'il sera possible d'ajouter sur un de vos nombreux combattants. Que peut-on faire lors d'un tour ? De nombreuses actions mais jamais un simple déplacement. Vous pourrez faire une attaque au corps-à-corps classique, une attaque de type kikoha, un coup spécial (si votre jauge de ki le permet), une charge de ki, une analyse d'un ennemi ou alors prendre la fuite. La jauge de ki est représentée par des boules lumineuses qui s'allument au fil des tours quand vous recevez des coups ou que vous subissez des coups. Chaque coup spécial nécessite une ou plusieurs boules de ki. Chaque combattant dispose au maximum de trois coups spéciaux. Lorsque vous procédez à une attaque, vous devez définir l'angle d'attaque en sachant que l'adversaire peut réaliser un contre s'il anticipe votre angle d'attaque. Cela se traduit par un cercle composé de 8 zones possibles. Avec votre stick, vous faites tourner un curseur pour choisir l'une des 8 cases d'attaques.

Pour se défendre, l'ennemi déplace un lot de trois zones lumineuses consécutives, si la zone sélectionnée est l'une des trois zones sélectionnées par le défenseur, vos coups seront timides dans le cas contraire, les dégâts seront lourds. Un système basé uniquement sur la chance et qui permet d'avoir de nombreuses incertitudes jusqu'au bout du combat avec des retournements de situations palpitants. Il existe aussi une autre manière de contrer un ennemi dans le cas d'une attaque spéciale, si vous disposez par exemple d'une dose suffisante de ki, vous pouvez contrer une attaque spéciale avec une attaque spéciale de votre combattant. Par exemple s'il lance un kaméhaméha, et que vous disposez de cette attaque avec un ki suffisant, vous pouvez lancer cette attaque. Cette séquence fait l'objet d'une mise en scène ou deux lasers s'affrontent, il faudra appuyer très rapidement sur le bouton A pour gagner du terrain sur l'autre laser et ainsi faire subir des dégâts à l'ennemi. Le système de combat est riche et passionnant, et il ne s'arrête pas là. En effet on a parlé d'une jauge ultime, celle-ci permet d'activer deux systèmes d'attaques supplémentaires : la fusion et l'attaque zenkai. Une attaque zenkai fait basculer le combat dans une forme 3D presque similaire à ce que l'on connaît sur console de salon, votre but est de très rapidement frapper votre adversaire pour charger votre ki gratuitement avant de sortir un coup spécial dévastateur.

En plus d'une mise en scène dynamique, cette attaque zenkai permet de recruter le combattant en question si ces PV sont à 0 suite à cette attaque et qu'il possède une étoile à côté de son niveau, un élément indispensable montrant qu'il peut être recruté autrement il faudra patienter et augmenter son équipe. Enfin le jeu permet de faire des fusions. Si l'on connaît la fusion entre deux personnages, Son Goku et Vegeta ou encore Trunks et Sangoten, désormais vous pouvez faire fusionner cinq combattants pour un résultat différent selon votre équipe. On obtient aussi un combattant impressionnant et qui nous fait basculer une nouvelle fois dans une forme de combat, là encore à l'image des versions consoles, ou vous déplacez votre personnage fusionné et surtout vous attaquez l'ennemi avec des dégâts monstrueux. C'est court mais intense et souvent décisif surtout si vous avez fait preuve de stratégie en rassemblant les adversaires pour réaliser une attaque de zone. Aussi, il existe un système de force et faiblesse pour chaque combattant, puisque chaque personnage dispose de l'un des trois types du jeu : Vitesse (bleu), Puissance (Rouge) et Technique (Jaune).

Un gameplay riche et intéressant mais qu'en est-il du contenu ? Pas d'inquiétude c'est du costaud surtout grâce à son petit côté "Pokémon". En effet le jeu comporte plus de 1000 combattants (fusions comprises) dont plus de 150 combattants réellement différents. Il faudra donc enchaîner les combats et réaliser des attaques zenkai pour obtenir chaque combattant de chaque race. Ces fameuses fusions qui portent le chiffre à plus de 1000, c'est le système Fusion EX qui permet de créer un personnage en fusionnant deux personnages de base. Attention il faudra que ces personnages soient compatibles à une fusion et que les conditions soient remplies. Si c'est le cas une fusion s'effectue pour obtenir un seul personnage particulièrement puissant avec un style original et le choix des coups spéciaux en fonction des coups spéciaux des deux personnages fusionnés. Et si le résultat ne vous convient pas, libre de procéder à une annulation pour retrouver ses deux personnages.

Du coup on passe beaucoup de temps à tenter de nouvelles combinaisons dans le but d'obtenir des combattants puissants selon ses envies. Les missions du jeu, que ce soit les missions histoire ou les missions secondaires (nommées "sous-événements" dans le jeu) ne se résument pas forcément à une victoire d'un combat. Il faudra parfois remplir des conditions précises (faire une attaque précise, éliminer les 5 ennemis en même temps...). On pourra aussi faire face à des quizz amusants, des missions où il faudra trouver des objets cachés dans une des zones du jeu ou encore des missions qui demandent de voler le plus rapidement possible en passant par des anneaux. Cette variété est appréciable même si certaines missions semblent parfois ridicules et n'apportent pas énormément à l'expérience de jeu. Pour passer d'une zone à une autre mais aussi pour débloquer des lieux et personnages précis dans certaines zones, il faut de l'énergie.

Cette énergie s'obtient lors des combats après un recrutement qui augmente petit à petit la limite d'énergie que l'on pourra collecter. Cette mécanique est un moyen d'empêcher les joueurs de se contenter de remplir les missions principales pour passer d'une zone à une autre. Dès le début de l'aventure, on pourra découvrir un menu entraînement qui contient une liste d'actions à accomplir. Il s'agit d'une sorte de "trophée/succès" propre au jeu qui permet d'obtenir des bonus mais aussi de nombreux titres pour la partie multijoueur. En effet, en plus du mode histoire, le jeu comporte un mode multijoueur qui permet d'affronter d'autres joueurs avec ses combattants, c'est là que vous verrez si votre équipe est solide car les différences sont réelles d'un combattant à un autre, en plus du niveau de chaque combattant. Aussi, la collecte des 7 boules Dragon Ball est toujours de la partie.

On termine en évoquant la bande-son et le scénario du jeu. En ce qui concerne la partie scénaristique, il ne faudra pas attendre de miracle, on fait face à un simple prétexte pour réaliser cette aventure. Vous et votre rival, vous cherchez à constituer un immense tournoi, pour cela vous exercez ce voeu auprès de Shenron. Cette envie sera concrétisée mais avec de nombreuses failles temporelles et différents bouleversements que vous pourrez découvrir et qui permettent surtout de rassembler un casting conséquent qui plaira aux fans. Un travail d'écriture minimaliste mais assez proche du concept que l'on peut trouver sur les récents jeux de la série sur les consoles de salon avec cette notion de "changement de l'histoire" et "faille temporelle". Du côté de l'ambiance sonore, le résultat se montre convaincant pour accompagner l'aventure de notre héros que ce soit dans les phases d'action ou d'exploration. Les compositions musicales sont nerveux, dynamiques et s'intègrent parfaitement avec l'esprit du jeu. Sans surprise, il n'y a pas de doublages mais tout de même les bruitages de l'animé avec notamment les petites expressions connues que les fans apprécieront.

Dragon Ball Fusions est une bonne surprise. Visuellement très agréable, le jeu se dote d'un gameplay riche et profond où le contenu est immense que ce soit seul ou face à des joueurs du monde entier. Le casting est monstrueux avec la présence de bonnes idées de la part des développeurs pour offrir une expérience complète et addictive en s'inspirant d'une série comme Pokémon. Son système de combat est vraiment maîtrisé et passionnant pour ne pas voir la moindre lassitude à enchaîner les combats.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 16/20
Scénario : 12/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article