Jeuxvideo-world

[Test] Nioh

19 Février 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

L'an passé, Dark Souls III avait séduit les fans lors de sa sortie, il continue d'ailleurs à se montrer passionnant par l'intermédiaire d'extensions d'une grande qualité. En ce début d'année 2017, voilà que la licence de From Software constate l'arrivée d'un sérieux concurrent sur le papier même si quelques doutes sont de la partie (temps de développement long, plusieurs changements de studios...). Une nouvelle licence qui s'intitule Nioh, un action rpg développé par le studio Team Ninja (Ninja Gaiden) et édité par Koei. Une simple copie de Dark Souls ou au contraire une belle surprise faisant office d'un sérieux concurrent à la référence du genre ?

Avec un développement aussi chaotique, on pouvait logiquement craindre un jeu dépassé sur le plan visuel, d'autant qu'il visait plutôt la PlayStation 3 au lieu de la PlayStation 4... Des craintes bien fondées dans la mesure où le jeu se montre effectivement moyen sur la partie technique, mais finalement ce n'est pas aussi catastrophique que prévu. En effet, le jeu démontre une direction artistique séduisante et maîtrisée plongeant le joueur dans un japon féodal intrigant. Les environnements sont soignés et variés, bien plus qu'un Dark Souls, mais ça s'explique par la présence d'un découpage en niveau contrairement à la licence de From Software qui mise sur la liaison des lieux. Le level-design de ce Nioh n'est donc pas à la hauteur de la référence, mais on note quand même un excellent travail puisque malgré le découpage en niveau, on retrouve cette liaison attendue et appréciable dans les différents niveaux, permettant ainsi d'accéder à la seconde partie d'une zone sans devoir refaire le même chemin.

Le sentiment de liberté n'est pas aussi fort que dans un Dark Souls mais largement suffisant pour éviter le piège d'une aventure synonyme d'une succession de couloirs sans saveur. Au niveau du décor, on reste donc cohérent face au thème asiatique avec la découverte de villages de pêcheurs, de forteresses, des mines, mais aussi des temples. Une bonne variété avec une surface de jeu suffisante, le voyage est agréable. Au niveau du design des personnages, ça manque de profondeur mais tout en restant là encore plutôt bon d'une manière générale, William possède du charisme mais surtout il est fortement inspiré d'un autre grand héros, Geralt de Riv dans le jeu The Witcher. Au niveau du bestiaire, si la qualité est au rendez-vous, c'est la variété qui fait légèrement défaut avec un recours à de simples variantes plutôt que d'offrir un casting réellement plus grand et donc plus sympathique à découvrir tout au long de l'histoire.

C'est donc uniquement sur la partie technique que le jeu ne séduit pas vraiment, sans être mauvais, on note un jeu dont la réalisation se rapproche d'un titre d'il y a 3 ans, il y a pire mais pour un tel projet et une telle ambition des développeurs, on s'attendait à une autre finition. Malgré un excellent travail sur la modélisation mais aussi les différentes animations, on pourra faire face assez souvent à de l'aliasing et des problèmes de collisions. Concernant l'affichage, le jeu vous offre le choix entre deux options : un mode 1080p/30 fps et un mode 720p-900p/60 fps. On apprécie le choix laissé au joueur selon les envies de chacun. 

Et ce gameplay alors ? Est-il aussi exigeant, jouissif et sans pitié à l'image d'un Dark Souls ? Oh que oui, sur ce point le jeu de la Team Ninja ne plaisante pas, mais toujours sans cette maîtrise que peut avoir From Software tout au long du périple du joueur. La faute à des pics de difficultés et surtout à une difficulté gratuite à certains passages de l'aventure. Sauf que ce n'est pas un simple action rpg qui joue la carte d'une grosse difficulté, le jeu se montre extrêmement riche et intéressant dans sa jouabilité au point vraiment d'être le plus sérieux concurrent à la licence de From Software contrairement à d'autres licences moins percutantes (on pourra citer Lords of the Fallen malgré d'évidentes qualités). Ainsi on retrouve une jauge de vie et une jauge de ki (équivalent à la jauge d'endurance dans Dark Souls) qu'il faudra surveiller constamment.

Si vous gérez mal vos actions, la jauge de ki sera vide et donc vous serez extrêmement vulnérable, la jauge de vie ne manquera pas de rapidement diminuée. Ce n'est pas une simple copie, la Team Ninja le prouve d'une manière intelligente en ajoutant au concept son identité, à savoir une dose de beat'em all qui offre des combats plus nerveux et dynamiques que la concurrence. D'ailleurs ses inspirations sont nombreuses pour ne pas tomber dans le piège d'une pâle copie. On constate par exemple une surdose d'objets à récolter sur les ennemis, un loot impressionnant qui pourrait sembler finalement lourd et excessif aux yeux de certains joueurs puisque cela oblige forcément à faire un tri régulièrement et à prendre du temps à vendre l'équipement. 

On passera donc pas mal de temps dans l'interface du jeu qui ne se montre pas spécialement convaincante. Dommage car avec un minimum de soin et un meilleur confort, le temps passé dans les menus à gérer son inventaire aurait pu être atténué, ce n'est pas le cas.  En parlant de gestion, on revient brièvement au sujet de la fameuse jauge de ki qui diminue à chaque action exercée. Il sera par contre possible de bénéficier d'un petit remplissage parfois déterminant à condition d'appuyer sur la touche R1 au bon moment. En plus d'une étude de son ennemi, des esquives, la réactivité sera nécessaire avec un bon timing pour parvenir à rester en vie.

Pour augmenter ses chances de survie, vous disposez d'un arsenal très sympathique et varié, du katana aux armes de jets (arc, canon) en passant par la lance, la faucille ou même les doubles lames. A cela s'ajoute un arbre de compétence qui permet d'obtenir une palette de coups plus larges afin de varier les plaisirs et surtout d'avoir un sentiment d'une puissance qui ne cesse d'accroître au fil de l'histoire. Les combats se révèlent techniques et dynamiques, encore plus que la concurrence, afin d'avoir un minimum d'identité tout en restant cohérent et intelligent face à l'expérience de jeu souhaité.

En matière de durée de vie, c'est du solide. Selon votre expérience face à ce genre, il vous faudra facilement 30 heures pour venir à bout de l'aventure tandis que d'autres pourront mettre 45 heures sans problème. Oui, il y a un aspect "Die and Retry" qui fait forcément référence à la série Dark Souls, mais dans l'ensemble la difficulté reste inférieure, à quelques passages près. Cette difficulté pas si explosive s'explique par une montée en puissance de son personnage et d'un loot tellement énorme que notre héros devient redoutable surtout si l'on maîtrise le gameplay proposé. Cela n'empêche que certaines situations demanderont de la patience et une bonne observation et sans jamais se priver de raccourcis pratique pour ne refaire des zones particulièrement pénibles avant de se frotter au boss du niveau.

En plus des nombreuses missions principales, le jeu propose son lot de quêtes secondaires ainsi que des missions "Crépuscule" pour prolonger l'expérience de jeu. Une grosse partie collectible est également de la partie avec notamment les émotes (40 au total) et les kodamas (150 au total). Le jeu dispose également d'un aspect multijoueur, en coopération, avec en prime des ennemis plus coriaces. Néanmoins, on apprécie de parcourir le jeu à deux surtout que le système de recherche est moins lourd que la concurrence et doté d'un système de mot de passe afin de pouvoir jouer avec un ami. Si vous cherchez à terminer le jeu à 100%, votre temps de jeu devrait être relativement proche de 100 heures, on ne peut donc pas se plaindre du contenu proposé par ce Nioh qui met tout en oeuvre pour offrir une expérience de jeu longue et passionnante.

On arrive maintenant à évoquer la bande-son du jeu et le scénario. Pour la partie scénaristique, on est agréable surpris même si cela reste léger dans l'ensemble. Sans trop en dire afin que chacun conserve le plaisir de la découverte, on peut dire que le jeu nous plonge en 1600, dans un Japon féodal où l'on découvre des guerres de clans. William se retrouve au coeur de cet épisode où celui-ci va poursuivre un étrange ennemi venant de voler un objet très spécial aux yeux de notre héros. Son but est donc de récupérer cet objet et ramener la paix dans ce pays où le sang ne cesse de couler et où les démons sont nombreux et redoutables.

Vous l'aurez compris ce n'est pas particulièrement originale, mais l'univers du jeu reste soigné et surtout on relève un détail amusant, l'histoire s'appuie sur des faits historiques où notre héros pourra faire face à des personnages emblématiques de l'époque avec la petite touche fantastique amenée par les développeurs. Enfin, quelques mots sur l'ambiance sonore du jeu qui fait l'objet d'un soin particulier confirmant la qualité de cette nouvelle licence. Les doublages collent parfaitement aux différents personnages du jeu et sont accompagnés de compositions musicales qui s'associent parfaitement à l'univers du jeu et au rythme de l'aventure. Aucune fausse note à l'horizon, celle-ci offrant un apport supplémentaire à l'action comme à l'exploration.

Nioh est une excellente surprise et pourtant cela ne semblait pas si évident que àa avant sa sortie. Il suffisait de se pencher légèrement sur son cas pour comprendre que son développement n'a pas été simple et que son existence s'est joué sur des détails. Heureusement pour les joueurs, le travail des développeurs aboutit par une sortie du jeu. On découvre avec joie de nombreuses inspirations avec une identité suffisamment forte et de bonnes idées pour éviter les pièges d'une copie sans saveur. On distingue ainsi un très sérieux concurrent à la licence de From Software sans pour autant détrôner le maître mais jamais un jeu de ce genre n'avait été aussi proche de le sortir de son trône. La belle surprise de ce début d'année sans le moindre doute.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 18/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 17/20
Scénario : 16/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 17/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article

Matthilde 21/02/2017 09:15

Merci pour ce test. Comme j’adore les divertissements de ce genre, je pense que je vais me laisser tenter. En tout cas, ton article m’aide beaucoup à bien cerner le gameplay. À+