Jeuxvideo-world

[Test] LEGO Worlds

18 Mars 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Un nouveau jeu LEGO débarque en ce mois de mars 2017, mais de quelle licence s'agit-il ? Stop, contrairement aux derniers opus à quelques rares exceptions, il ne s'agit pas d'une adaptation de l'univers Star Wars, Marvel... Néanmoins ce nouvel épisode qui s'intitule LEGO Worlds aborde un concept inspiré d'un jeu vidéo dont le succès est immense : Minecraft. On pourrait considérer cet épisode comme un retour à la base même de la licence, la construction. Si cet aspect était de la partie dans les épisodes sous licence, cela restait extrêmement léger. Or ici, avec ce nouvel épisode, c'est carrément le coeur du jeu, de quoi faire plaisir aux amoureux des briques. Un jeu de construction sympathique ?

Déjà, on peut dire que si sur le papier, on aurait tendance à reprocher cet épisode à celui de Minecraft, en réalité les deux jeux possèdent quelques points communs, mais restent globalement éloignés, des idées se croisent, rien de plus. Le jeu vous propose d'incarner un astronaute en plein voyage dans le but de découvrir des nouveaux mondes. Il va finalement rencontrer quelques problèmes et arriver sur une planète inconnue, c'est là que le jeu commence. Chaque monde dans LEGO Worlds est généré aléatoirement et constitué de briques, c'est un peu le principe d'un jeu LEGO. Chaque monde fonctionne par thème, un thème unique dont aucune combinaison n'est possible. C'est-à-dire que vous aurez l'occasion de découvrir le monde des bonbons, des volcans, des marécages et plaines ou encore un désert pour offrir un style western.

Pour la précision, le jeu ne parle pas de planète ou monde mais bel et bien de "Biomes". Chaque biome possède son thème sans jamais offrir un mélange de deux ou plusieurs thèmes. Aussi, chaque biome sera synonyme de nouveaux éléments à découvrir, et même si vous retrouvez un thème déjà découvert, il sera quand même inédit dans le contenu puisque vous pourrez découvrir de nouveaux éléments en accord avec le thème. Il sera possible de faire face à une partie sous-marine vraiment sympathique dans certains biomes sans que cela soit pour autant compter comme un thème, c'est la seule vraie combinaison d'un biome, son thème unique et éventuellement le monde marin. Ce n'est pas vraiment un problème contrairement à la taille de certains biomes.

En effet si la taille va progressivement évoluer vers une aire de jeu franchement acceptable, au départ le terrain de jeu est plutôt restreint. On est loin d'un Minecraft en matière d'espace de jeu. Malgré des efforts, si l'environnement promet d'être coloré et varié, on aura toujours cette sensation de vide, de pauvreté à travers chaque biome généré, pourtant quelques zones restent vivantes. Comme pour les précédents jeux de TT Games, le jeu souffre du côté de sa technique. Des textures très moyennes, une modélisation juste correcte, des temps de chargements trop longs, des ralentissements ou encore du clipping. 

Malgré de bonnes idées et un système plutôt accessible afin de proposer une prise en main plutôt bonne pour tous les joueurs, le gameplay démontre des lacunes et des lourdeurs. Pourtant au départ, on observe un certain potentiel avec à notre disposition une palette d'outil prometteuse. On pourra citer l'un des principaux, l'appareil de découverte. Celui-ci permet de découvrir de nouveaux éléments en fonction du biome où l'on se trouve. Ainsi, il faudra viser l'élément que l'on découvre (objet du décor, animal, personnage...) et de valider la requête afin que cet élément puisse être utilisé par la suite. Cependant avant de pouvoir en faire usage, il faudra passer par une seconde étape afin de réellement valider l'élément en question : l'achat. La seconde validation permet d'acheter cet élément pour pouvoir l'utiliser par la suite. Autrement vous pourrez trouver d'autres outils comme l'appareil qui permet de modifier le sol (au niveau du relief) en jouant soit sur la hauteur ou soit sur la profondeur.

Un outil peinture est également de la partie au même titre qu'un outil duplication très pratique s'il est question d'une lourde conception. Vous pourrez aussi procéder à une fabrication brique par brique bien évidemment. Si ces outils peuvent être utilisés pour laisser place à votre imagination et vos talents en matière d'architecture, c'est aussi pour répondre aux besoins des différents personnages du jeu qui vous donneront des missions. Ces petites quêtes sont relativement simples puisqu'il s'agit de trouver des objets ou aliments spécifiques en sachant que certains nécessitent de visiter d'autres mondes. On pourrait qualifier ces quêtes comme des quêtes FedEx avec donc de nombreux aller-retour sauf qu'elle possède un intérêt, celui d'agrandir le contenu du jeu et donc des éléments exploitables.

Les véhicules sont présents et nombreux, les animaux sont de la partie et pourront être chevauchés sans le moindre problème et la nuit des ennemis se présentent à vous, soit sous forme de zombies, soit sous forme de squelettes, bref ce n'est pas pour une salutation. Les activités sont donc nombreuses et si c'est forcément très répétitif, l'envie d'enchaîner les missions est bien là si vous appréciez le concept et l'univers LEGO. Malheureusement les problèmes techniques viennent gâcher la fête à l'image des temps de chargements, des bugs (validation d'une quête par exemple) et surtout de la caméra où les déplacements sont compliqués à l'image du passage de la vue à la première personne à celle de la troisième personne. On peut reprocher aussi une interface pas toujours parfaite au niveau de l'inventaire notamment.

Si la construction est infinie, est-ce qu'on ressent cette expérience de jeu sans fin d'un Minecraft (à condition d'apprécier le concept, autrement ce sera répétitif et ennuyant) ? Pas vraiment du moins malgré le charme LEGO, on pourra trouver le jeu répétitif, la faute à un manque de contenu malgré une base solide et conséquente. Un brin de folie manque cruellement à ce jeu même si l'humour et les possibilités promettent des situations hilarantes, la dimension comique reste très légère. Aussi, c'est sûrement sa démarche et donc sa mise en scène qui sont peut-être les responsables de cette frustration. En effet lors du lancement du jeu pour la première fois, vous n'avez accès qu'au mode histoire. Ce fameux mode où vous incarnez l'astronaute et où vous découvrez des mondes, des personnages et donc des quêtes. Il faudra passer par ce mode avant de pouvoir accéder au mode jeu libre. Le but du mode histoire est de faire office de grand tutoriel afin de découvrir le potentiel du jeu petit à petit, ce qui pour le coup est une réussite, c'est clair et précis au niveau des explications. 

Par contre, l'objectif de ce mode est de récupérer 100 briques dorées, et là c'est tout de suite très long, c'est peut-être là que les joueurs seront découragés avant de pouvoir pleinement profiter du mode libre. C'est un peu frustrant d'autant qu'on serait tenté d'estimer qu'au bout de 20 briques dorées, on maîtrise plutôt bien les outils mis à disposition. Le contenu général est conséquent mais il ne faudra pas s'attendre aux sets sous licence, par contre tous les autres set de LEGO entiers sont de la partie (Ninjago, City...). Dommage par contre que l'on ne peut pas construire nos propres véhicules. Vous n'aimez pas être seul pour jouer aux briques ? Pas de soucis, le jeu propose un mode coopératif que ce soit en local ou en ligne. On apprécie cette coopération même si cela pourra poser des soucis de stabilité au niveau du framerate, cela reste occasionnel. D'un autre côté, l'expérience de jeu est moins ennuyante et obtient cette folie qui pourrait lui manquer de temps en temps.

Il était très important pour les développeurs de parvenir à un jeu de construction complet tout en restant très accessible surtout qu'il se destine aux fans de LEGO mais surtout aux jeunes joueurs même si des adultes prendront autant de plaisir à jouer à ce titre si l'univers LEGO et le concept sont approuvés. Du coup pour accompagner les premiers pas des joueurs à travers les différents outils, le jeu met en place un mode histoire avec un narrateur qui se charge de présenter les tutoriels sous des formes très explicites : des vidéos. Derrière ce semblant de bande-son se cache ensuite un vide, oui LEGO Worlds redevient un jeu LEGO sans paroles ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps.

A l'exception du narrateur dont la voix est agréable, pas d'autres voix, un retour aux sources amusants mais qui montre aussi des limites. En effet la partie comique est moins forte dans cet épisode, si l'on ajoute l'absence de voix, la frustration est plus grande que les anciens jeux LEGO où la mise en scène comique suffisait largement à combler le travail sonore particulièrement discret. Pour la partie scénaristique, celle-ci est évidemment inexistante et les quelques lignes d'écritures ne servent qu'à offrir un prétexte pour lancer le jeu et enchaîner les nombreuses quêtes du jeu.

LEGO Worlds est un épisode très différent de ce que l'on pouvait découvrir de la part de TT Games. Il ne s'agit pas d'une revisite d'une licence mais d'un vrai jeu de construction dont certaines idées se rapprochent d'un jeu comme Minecraft. Maintenant, le public visé n'est clairement pas le même ce qui possède ses avantages et ses inconvénients autant dans le gameplay que dans le contenu et même la réalisation. Pas de miracle sur le plan visuel avec une technique en retrait, des problèmes parfois frustrants lorsqu'il s'agit de bugs de quêtes ou d'une caméra capricieuse. Derrière ces défauts, on trouve un potentiel intéressant et un vrai plaisir de construction même si l'on obtient une vraie liberté après l'accomplissement du mode histoire, pas sûr que le principe soit du goût de tous les joueurs. Un premier épisode prometteur dans ce style mais avec une vraie marge de progression. On peut espérer s'attendre à une suite avec des ajustements et améliorations en plus peut-être d'un contenu encore plus fou avec l'intégration de certains sets sous licence ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 13/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article

lachoose 06/04/2017 22:46

Bonjour a tous je voulais savoir , verras t'on les licences telle que DC ?

Jeuxvideo-world 06/04/2017 22:59

Bonjour,
La licence DC Comics est déjà exploitée par les jeux LEGO avec la trilogie LEGO Batman (les jeux ne se concentre pas que sur Batman, les autres héros DC Comics sont de la partie).