Jeuxvideo-world

[Test] Spinner Metal Olixar

18 Juin 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #High-Tech (Autres)

C'est l'effet de mode à l'approche de cet été 2017, je parle évidemment du Spinner. Certains parlent de Fidget Spinner, d'autres de Hand Spinner, voir même de Tri Spinner, dans tous les cas ce jouet fait sensation depuis plusieurs semaines. Petit à petit de nombreuses marques et boutiques se mettent à commercialiser ce nouveau petit jouet avec les avantages de la concurrence. Des matériaux différents, des coloris toujours plus exotiques ou carrément sous licence, bref impossible de ne pas tomber sous le charme d'un modèle. Pour l'occasion, on va s'arrêter sur un modèle relativement sobre et classique incarnait le modèle initial avant que la folie commerciale procède radicalement à une évolution du produit. C'est donc un modèle proposé par la marque Olixar qui nous intéresse et qui s'intitule Tri Spinner Olixar Metal. Qu'est-ce donc que cet objet vendu 5,99€ ?

On passe complètement la partie package dans la mesure où celle-ci est inexistante pour un tel produit, ce qui n'a rien de choquant. Certains modèles dont le prix devient logiquement plus élevé, s'offrent un emballage spécifique, soigné et avec d'éventuels goodies. Dans notre cas il s'agit seulement du spinner, rien de plus. On va donc parler de ce produit pour ceux qui ne connaissent pas ou vaguement entendu compte tenu de son succès. Un spinner est donc généralement composé d'un axe central avec un roulement à billes qui permet de le faire tourner comme une toupie. Autour de cet axe central, on distingue trois bras dont la masse doit être strictement identique pour que le système de rotation soit pertinent et donc équilibré. Pour la petite information, certains modèles disposent seulement de deux bras. Autre précision de conception, les roulements à billes utilisés pour les spinners sont ceux fabriqués habituellement pour les skateboards. 

Il est donc question de plusieurs types de roulements (métal, céramique) et plusieurs types de matériaux (acier, plastique) pour le corps du spinner. Le principe d’utilisation est simple, vous devez placer le centre du spinner entre le pouce et l’index puis de le faire tourner. Le challenge est de faire tourner le spinner le plus longtemps possible. Une variable conditionnée par la qualité des matériaux utilisés que ce soit pour le corps du spinner (les bras notamment) ainsi que le roulement à billes. De nombreuses se demandent sur le but réel de ce jouet. Ce n'est pas seulement un nouvel accessoire à la mode, il est capable de répondre à divers besoins d'un individu à un autre : anxiété, troubles de la concentration, autisme, mauvaises habitudes, stress. On pourrait donc presque parler d'un objet thérapeutique, même si certains médecins préfèrent mesurer l'efficacité et l'impact d'un tel jouet.

Sans être la vraie solution, il peut largement être considéré comme une aide supplémentaire pour lutter face à divers problèmes rencontrés comme l'anxiété et le stress. On revient donc sur le modèle d'Olixar, extrêmement sobre dans son coloris noir. A la fois petit et solide, il possède une épaisseur de 6mm pour un diamètre de 75mm. Ce modèle métal intègre un roulement à billes en céramique, une qualité supérieure aux autres roulements que ce soit au niveau des performances ou de l'entretien. Avec un tel gabarit, vous pourrez évidemment le glisser sans le moindre problème dans un sac, une poche ou une valise. Enfin on termine par un bilan du score qu'il sera possible de réaliser : un peu plus de 2 minutes si ce dernier repose sur un sol stable et sans perturbation (vent, choc...).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les points forts :
+ Rapport qualité/prix
+ Roulement à billes en céramique
+ Petit et solide
+ Parfaitement équilibré

Les points faibles :
- Pas le choix du coloris

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article