Jeuxvideo-world

[Test] Final Fantasy XII : The Zodiac Age

25 Juillet 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Si Square Enix nous propose des suites pour sa licence Final Fantasy comme le récent et très bon Final Fantasy XV ou encore des variantes amusantes comme World of Final Fantasy, celui-ci n'oublie pas le passé. Après le retour de Final Fantasy X HD et X-2 HD sur PlayStation 4, c'est au tour de Final Fantasy XII de refaire parler de lui sur la dernière console de salon de Sony. Intitulé Final Fantasy XII : The Zodiac Age, ce nouveau remaster semble avoir fait l'objet d'un soin particulier en plus d'offrir son lot de nouveautés pour séduire tous les joueurs, ceux qui ont pu mettre la main sur l'original ou pas. 10 ans plus tard, la magie opère toujours avec quelques retouches ?

Avant de se lancer dans un quelconque sujet du jeu, on précise d'avance que le test se concentre ici uniquement sur les nouveautés de ce remaster. Cette version PlayStation 4 est un remaster non pas de la version européenne mais de la version japonaise disponible dans un second temps sous le nom de International Zodiac Job System. Cette version PS4 se présente donc comme une version inédite de Final Fantasy XII en France. Le but ici est clairement de mettre en avant les changements positifs ou négatifs par rapport à la version PlayStation 2 PAL de 2007. On va tout de même mentionner brièvement quelques petits détails correspondant au jeu de base et donc identique aux deux versions, mais ce sera surtout les changements et nouveautés qui seront au premier plan de cet article. On commence donc par la partie visuelle où l'on pouvait logiquement avoir quelques craintes malgré le talent de Square Enix. En effet, c'est toujours un pari dangereux d'offrir aux joueurs un jeu dont la sortie remonte à 2007 soit quand même 10 ans... Mais si vous avez eu la chance de mettre la main sur l'original vous devez sûrement vous rappeler qu'à l'époque, ce jeu était une merveille visuelle au point de dire en avance sur son temps par rapport à la concurrence. 

Du coup même si le petit coup de vieux est effectivement de la partie, le contact visuel avec ce remaster n'est pas si terrible que ça bien au contraire. Il faut aussi souligner les efforts des développeurs pour offrir un lissage HD très appréciable ainsi quelques ajustements sur le plan technique et notamment les textures. Il souffre de la comparaison avec un épisode comme Final Fantasy XIII ou XV bien plus récent mais vous n'aurez aucun mal à profiter de la direction artistique fabuleuse de cet épisode, comme tous les autres de la série d'ailleurs... D'un point de vue artistique, le chef d'oeuvre est donc intact et s'apprécie parfaitement du début à la fin. Alors effectivement les cinématiques se révèlent moins brillantes, les animations nous paraissent très rigides, le clipping est toujours de la partie... Mais malgré ses aspects prévisibles, on parvient à prendre du plaisir à découvrir ou redécouvrir l'univers proposé par Final Fantasy XII que ce soit pour ses protagonistes, ses environnements, son interface...

Avec les capacités de la PlayStation 4, on pouvait espérer avant le coup que certaines lourdeurs de l'époque disparaissent... Ce qui n'est pas totalement le cas. Par exemple le découpage de l'aventure au niveau des zones de jeu est toujours aussi tranché et donc dispose toujours autant de temps de chargement. Heureusement quand même, on gagne fortement en fluidité dans l'expérience de jeu puisque ces fameux de temps de chargement sont peut-être nombreux mais nettement plus court qu'à l'époque. Sauf que désormais une sauvegarde automatique est de la partie en plus des points où l'on peut sauvegarder manuellement. On continue avec cette fois-ci un ajout important, le système de Jobs. Vous serez amené, avant le permis du personnage, de choisir un premier job, puis un second, parmi une liste de 12 jobs disponibles. Il faudra bien réfléchir avant de faire votre choix car c'est définitif.

Ce n'est pas totalement déterminant pour l'aventure mais cela apporte tout de même des éléments exclusifs pour certaines compétences mais aussi certaines armes en plus de quelques bonus très utiles. Vous l'aurez compris, ce sera donc synonyme de nouvelles grilles de compétences, de permis et donc d'une expérience de jeu plus longue si l'on souhaite débloquer la totalité des compétences. Il sera désormais possible de contrôler les personnages invités qui viennent compléter notre trio principal mais aussi les Éons (invocations possibles) en combat. Final Fantasy XII a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie pour son système de "Gambits". Un système qui a divisé les joueurs mais qui possède le mérite d'offrir un vent de fraîcheur au genre même si de nombreuses attentes se situaient dans un gameplay plus classique en combat ou avec des nouveautés qui s'inscrivent dans la continuité des bases solides du passé. 

Pour faire court, le système de gambits est une mécanique tactique de programmation. Avant de rentrer dans un potentiel combat, vous allez préparer soigneusement votre tactique et ainsi sauvegarder une forme de combinaison en combat. Une fois face à l'adversaire, votre programmation s'exécute et vous passez presque en mode spectateur lorsque ça se passe bien, autrement vous pouvez reprendre la main. Ce remaster contiendra donc quelques nouveaux Gambits mais rien de renversant par rapport à ceux que l'on pouvait utiliser.Il y a un autre ajout qui risque une nouvelle fois de diviser les joueurs : la vitesse de jeu.

En effet dans cette nouvelle édition, le joueur dispose de la possibilité de modifier la vitesse de jeu en activant un multiplicateur capable de doubler la vitesse de jeu ou carrément quadrupler la vitesse de jeu. Cet ajout vise à rendre les déplacements plus rapides et moins ennuyants en plus de facilité le farming. Clairement, cet argument semble être valable et part donc d'une bonne intention mais les puristes s'en passeront sans problème. Ce qui est frustrant, c'est que lorsqu'on en fait usage, on aura tendance à ne plus vouloir s'en passer et c'est un peu dommage par rapport à l'expérience de jeu initiale que pouvait offrir Final Fantasy XII.

En matière de contenu, ce remaster s'offre logiquement quelques nouveautés mais sans jamais montrer un contenu incontournable pour les joueurs de la première version. On peut citer par exemple l'arrivée d'un mode Epreuve qui demande d'enchaîner 100 combats avec un niveau qui progresse petit à petit. Ce mode permet de remporter des gils mais également des ressources parfaitement utilisables dans son aventure principale. On note également la présence d'un mode NG+ mais aussi un mode NG-, ce dernier se présente comme une variante n'offrant pas le moindre point d'expérience, un peu spécial quand même pour un RPG... On pourra souligner aussi par rapport rapport à l'expérience de jeu global, que la difficulté semble être un peu moins élevée, les coffres et ennemis sont plus généreux au niveau des ressources, pas forcément dans la quantité mais bel et bien dans la qualité.

Pour prolonger l'expérience de jeu ou s'offrir des objectifs une fois l'aventure achevée, il y a les trophées et notamment la quête du trophée platine. Le jeu comporte 41 trophées et nécessite au moins 80 heures pour espérer obtenir le trophée platine en sachant que c'est une estimation qui dépend de votre façon de jouer. Autre point qui mérite une précision, son prix de vente. En général un remaster est vendu à un prix inférieur à une sortie classique. C'est plus ou moins le cas ici puisque son prix de vente à sa sortie est de 50€, en sachant que chez certains commerces physiques ou en ligne, le jeu se situe plutôt à 40€.

Enfin on termine sur la partie sonore puisque vous vous en doutez, la partie scénaristique n'a pas évolué. Alors peut-être que certains espéraient découvrir du contenu inédit au niveau de l'histoire, des détails supplémentaires... Malheureusement ce ne sera pas le cas avec ce remaster. Par contre la partie sonore s'offre une prestation grandiose qui devrait séduire les fans de la licence et même l'ensemble des joueurs d'une manière générale. Au niveau des voix, le jeu offre le choix entre les doublages anglais et japonais, c'est parfait. Au niveau des compositions musicales du jeu, vous aurez le choix également entre les musiques originales et les musiques réorchestrées pour l'occasion, là encore c'est juste parfait. D'un point de vue sonore, c'est donc un régal autant pour les voix que pour les thèmes, les bruitages sont moins brillants mais largement couverts par la qualité sonore globale de ce remaster.

Final Fantasy XII : The Zodiac Age se présente comme un remaster et qui ne se contente pas d'une simple restitution HD puisque cette version aborde du contenu inédit en France que les Japonais avaient pu profiter à l'époque de la version initiale. Ainsi en plus d'un rafraîchissement visuel agréable, on pourra découvrir quelques ajouts de gameplay et de contenus sympathiques. Il faudra faire le tri en les nouveautés anecdotiques et celles qui valent le détour mais l'ensemble paraît suffisant pour satisfaire quasiment tous les joueurs appréciant la licence ou le genre. Certaines nouveautés sont discutables dans la pertinence sur l'expérience globale mais les intentions sont bonnes de la part des développeurs pour poursuivre ce rafraîchissement général. Un remaster soigné qui fait office de séance de rattrapage pour certains joueurs ou d'un vent de nostalgie pour d'autres.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 18/20
Scénario : 17/20 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article