Jeuxvideo-world

[Test] RPG Maker Fes

14 Juillet 2017 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests 3DS

Vous aimez le genre RPG ? Vous avez rêvé d'être un jour l'auteur d'une production basée sur un jeu de rôle ? Vous devez certainement connaître la licence RPG Maker, un logiciel de création sur PC qui permet à n'importe qui de pouvoir réaliser son propre jeu de rôle. Un outil puissant qui avait tenté quelques apparitions sur consoles (PS2 et NDS) mais sans jamais véritablement convaincre. Peu importe, Kadokawa Games (développeur) et NIS America (éditeur) espèrent bien aboutir à un nouvel essai concluant sur Nintendo 3DS. Disponible depuis le 23 juin 2017 en version boîte et sur l'eShop, est-ce que ce RPG Maker : Fes parvient enfin à offrir un portage de qualité ?

Dès les premières minutes, pas de doute c'est bel et bien un logiciel, une application, un outil mais pas un jeu comme on peut le connaître habituellement. Rien de surprenant puisque c'est le but ici en adaptant le célèbre logiciel PC sur la console portable de Nintendo. Si vous avez déjà eu l'occasion de mettre la main sur la version PC, vous avez pu découvrir un outil puissant avec une communauté active et des outils toujours plus nombreux et complets pour créer un RPG selon ses envies. Forcément le passage sur Nintendo 3DS impose de nombreuses modifications, absences et limitations. C'est impossible d'avoir les mêmes attentes entre la version PC et la version 3DS même si le public visé reste le même : les fans de RPG qui disposent d'une âme de créateur.

Néanmoins avec autant de compromis avec cette version portable, on ne peut s'empêcher que le public visé est différent de la version PC. Attention même si cette version n'est pas parfaite, loin de là, cela reste à ce jour la meilleure adaptation sur une console de jeu. Déjà il y a un premier point noir qui agace au bout de quelques minutes, c'est la prise en main. Celle-ci est simplement mauvaise et pour un tel outil, c'est difficilement pardonnable. Vous aviez dans l'idée de suivre attentivement les nombreux tutoriels du jeu pour découvrir le potentiel de cet outil et les nombreuses possibilités ? Ce ne sera pas le cas puisqu'il n'y a pas de tutoriel... 

Du coup, on lit attentivement les quelques bulles d'aides que l'on pourra croiser dans l'application afin de comprendre quelques aspects de la création mais c'est trop léger. On aura donc tendance à s'orienter du côté du manuel électronique du jeu ou carrément des vidéos sur internet concernant la version PC. Même si l'interface n'est évidemment pas la même, le concept de base est identique avec les termes et les menus. L'ergonomie est différente afin de pouvoir s'adapter correctement sur les deux écrans de la console portable de Nintendo. L'écran inférieur se présente comme la partie configuration, gestion, succession de menus tandis que l'écran du haut se montre plus dynamique surtout lorsqu'on procède aux différents tests de nos réglages.

Evidemment l'écran 3D de la console n'est absolument pas exploité, ce n'est pas surprenant tout en précisant que le concept d'un RPG se présente ici comme un modèle de la fin des années 80, un RPG en 2D old-school. Toujours concernant la partie visuelle, on est rapidement rassuré de découvrir que le jeu est entièrement traduit en Français, un très bon point afin que les plus jeunes joueurs puissent tenter l'expérience sans trop de difficulté. Par contre, le contrôle des dialogues (insultes par exemple) ne fonctionne pas parfaitement dans la mesure où certains termes Français corrects sont parfois refusés comme si l'outil comprenait le texte dans une autre langue. 

Le système de contrôle de dialogue semble être d'origine, et donc sans une base de donnée en Français, ce qui est susceptible de remettre en cause vos dialogues à certains moments. Toujours concernant la partie écriture, on note quand même de grosses lourdeurs sur le long terme pour la partie écriture. En effet il faut se contenter du clavier virtuel de la Nintendo 3DS, pas franchement agréable lorsqu'on doit écrire de nombreuses lignes de textes... Il faut par contre souligner que si la prise en main est délicate d'un point de vue logiciel, c'est nettement plus convaincant d'un point de vue physique en choisissant soit les commandes physiques de la console, soit les commandes tactiles avec le stylet. Si l'on écarte la partie test et sauvegarde, on peut affirmer que le jeu se présente à travers trois catégories distinctes : création de cartes, paramétrage d'événement, base de donnée. Pour la partie création de cartes, vous pourrez donc choisir ici le décor désiré ainsi le level-design approprié selon vos envies : carte de ville, monde, donjon mais aussi carte d’intérieur.

On pourra donc aussi modifier la taille de la carte, insérer les éléments de décoration... C'est à la fois suffisamment complet pour aboutir un résultat sympathique mais tout en restant très limité par rapport à une version PC. Dès cette étape, on a la crainte que les créations des joueurs soient déjà trop proches... Concernant la catégorie paramétrage événements, c'est ici que vous allez gérer les dialogues, les cinématiques, le son, les actions... Une partie script importante et pas forcément évidente à mettre en place en plus d'exiger pas mal d'essais avant d'aboutir à un résultat final correct. Enfin la base de donnée va sûrement vous prendre beaucoup de temps puisque ce sera ici que l'on gère le contenu du jeu : personnages (identité, équipe de départ), bestiaire (monstre et groupes de monstres) mais aussi les fréquences d'apparitions des rencontres.

C'est également dans cette catégorie que l'on va mettre en place les capacités des personnages (Nom, image, effets, dégâts, coût en Pv), les classes (Nom, caractéristiques de base...), les armes (Nom, éléments, attaques) ou encore les divers objets du jeu (Nom, image, statistiques de l’objet). Finalement si l'ergonomie et les possibilités ne sont pas aussi nombreuses que la version PC, c'est plutôt la souplesse du concept au niveau du contenu qui peut refroidir les joueurs. Contrairement à la version PC, il est impossible d'importer ou exporter des données du jeu, par exemple une musique personnelle. Le pire, c'est la présence d'un unique thème au lancement : le thème Fantasy. Le choix n'est pas mauvais puisque celui-ci colle parfaitement avec un RPG 2D mais du coup cela rend les productions de la communauté très proches à moins d'accepter de payer de nombreux DLC pour obtenir de nouveaux thèmes qui permettront de débloquer une banque de données plus grandes en matière de personnages, décors et objets.

Alors même si on note la présence de quelques contenus gratuits, la très grande majorité nécessite de repasser à la caisse ce qui est frustrant. Pour information les contenus vont, en matière de prix de 0,99€ et 4,99€. On estime qu'il faut 20€ supplémentaires environ pour acquérir l'ensemble des contenus disponibles à ce jour. Enfin, le jeu vous offre la possibilité de partager vos créations mais aussi de télécharger et jouer aux créations de la communauté. On termine même par une excellente note puisque si vous ne possédez pas le jeu, vous pourrez tout de même télécharger et jouer aux créations des joueurs de manière totalement gratuite. Il suffit de télécharger l'application dédiée disponible sur l'eShop et ainsi profiter du génie des joueurs et pourquoi pas se lancer par la suite dans la création d'un niveau si le potentiel vous semble suffisant pour mettre en oeuvre vos créations.

RPG Maker FES est intéressant plutôt bien pensé pour la Nintendo 3DS et suffisamment complet pour réaliser son RPG selon ses envies. Néanmoins le portage d'un tel logiciel sur la console portable de Nintendo est logiquement synonyme de beaucoup de limites sur la gestion des données, la profondeur du contenu, le confort de création... Cela reste tout de même la meilleure adaptation à ce jour sur une console de jeu et cela permet de découvrir le logiciel sans être devant un PC. Mais si vous voulez vraiment concevoir votre jeu, il faudra forcément basculer sur la version PC car la version 3DS montre ses limites à tous les niveaux, parfois des lacunes mais surtout des limites. Enfin, on apprécie la présence d'une traduction Française.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 13/20
Durée de vie : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article