Jeuxvideo-world

[Test] Burnout Paradise Remastered

20 Mars 2018 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

La série Burnout refait parler d'elle en 2018 pour notre plus grand plaisir. Malheureusement ce retour dans l'actualité n'est pas celui que l'on espérait, il ne s'agit pas d'un nouvel épisode... Electronic Arts joue la carte du "Remastered" puisque l'éditeur propose une séance de rattrapage avec le jeu Burnout Paradise Remastered, le dernier opus en date. Un jeu dont la sortie remonte sur la génération PlayStation 3 et Xbox 360. Il faut revenir à l'année 2008 ce qui fait donc 10 ans. Une durée pas aussi énorme que d'autres remastered mais des années qui suffiront sûrement au jeu à prendre quelques vilaines rides. On espère donc que cette nouvelle version soit à la hauteur pour une expérience de jeu un minimum confortable afin de découvrir ou redécouvrir l'une des meilleurs licences en matière de jeu de course arcade. Disponible sur PS4 (version testée ici) et Xbox One, le charme opère toujours ?

Forcément comme pour tous les tests de "Remastered" ce sera plus bref dans le sens où l'on va uniquement se concentrer sur les différences apportées par cette nouvelle version. On vatout de même rappeler certains aspects du jeu mais le but premier reste clairement de faire le point sur les nouveautés de cette version. On commence par le visuel qui est normalement le point, et parfois même l'unique point, à faire l'objet de nombreuses modifications. Dans le cas présent ce ne sont pas des modifications mais bel et bien un ajustement pour aboutir un aspect visuel plus proche des codes actuelles sur le plan technique. Malheureusement, et malgré des efforts un peu trop timides, le jeu conserve son âge, 10 ans déjà. Attention on est loin d'une catastrophe visuelle car le jeu n'était pas vilain à son époque et le résultat de cette nouvelle version permet toujours d'apprécier le jeu. Néanmoins il ne faudra pas s'attendre à des miracles sur le plan technique. On relève de l'aliasing de temps en temps mais la fluidité se montre exemplaire. 

En effet le jeu s'offre un joli 60fps particulièrement stable, avec un affichage en 1080p voir même 4K si vous possédez une PS4 Pro ou une Xbox One X. Le charme de Paradise City est bien là, avec de jolis effets de lumière et des décors urbains variés. D'ailleurs la première qualité visuelle de la série, c'est son level-design. Si la technique est plus ou moins convaincante, le travail réalisé est énorme dans la conception des décors pour aboutir des circuits qui offrent de nombreuses opportunités. Ce sentiment d'avoir systématiquement des variantes dans chaque épreuve en plus d'une circulation présente et d'adversaires assez joueurs permet vraiment d'offrir une identité unique à licence, expliquant une partie de son succès auprès des joueurs. Pour revenir sur le plan technique, il ne faudra pas s'attendre à une claque ou un jeu refait à neuf même en 4K on visualise parfaitement un jeu qui dispose d'un traitement visuel pour apporter une certaine finesse mais sans être totalement une production de notre époque. Les efforts sont suffisants pour apprécier le jeu autant au niveau des décors que des véhicules. 

En matière de gameplay pas le moindre changement à l'horizon. On retrouve ainsi une prise en main simple et immédiate avec un vrai plaisir de jeu. C'est une conduite orientée arcade où le fun passe avant le reste. La précision de conduite n'est pas exceptionnelle mais l'intérêt du jeu est vraiment ailleurs, chaque épreuve est un spectacle où les véhicules foncent à des allures folles et surtout ne respectent ni le décor, ni aucun usager de la route que ce soit un simple automobiliste ou un adversaire de l'épreuve. La carrosserie sera rarement intacte à la fin d'une épreuve, les pneus brûlent sur, la voiture prend des tremplins, des raccourcis, des dérapages et beaucoup de chocs. Pas de pitié, le takedown est autorisé, la conduite nerveuse sera importante pour envoyer voler vos adversaires dans le décor. D'ailleurs l'IA n'a pas évolué et se montre assez gentil dans sa conduite. La bande-son est à l'image du gameplay, reconduite dans cette nouvelle version sans le moindre changement. Le bonheur est donc toujours de la partie avec cette tracklist absolument géniale qui colle à merveille avec le style de la licence, un régal tout au long du jeu sans aucune lassitude. 

Enfin, même s'il n'est pas question de nouveauté, il faut apporter quelques précisions sur le contenu de cette nouvelle version. En effet comme c'est bien souvent le cas pour ce type de formule, cette nouvelle version se présente comme une version ultime qui contient absolument tous les contenus disponibles pour le jeu. On a donc le contenu de la version de base ainsi que les 8 principaux packs de contenu téléchargeable de "Year of Paradise". En matière de chiffres cela correspond à 150 véhicules (voiture et moto), 10 circuits et des centaines de défis et bonus en plus d'un quartier additionnel par rapport à la version de base. Le premier pack se nomme donc Big Surf Island et apporte donc ce fameux nouveau quartier dans Paradise City (une île pour être précis) en plus de nouvelles épreuves, voitures et éléments à découvrir. Le second pack se nomme Cops and Robbers et apporte un nouveau mode de jeu en ligne en plus de véhicules en version police. Le troisième pack, Voitures de légende, porte bien son nom puisqu'il apporte de jolis bolides à la liste de base. Le quatrième pack se concentre sur les motos et grossit considérablement l'expérience de jeu (environ 6-8 heures à lui seul) en ajoutant du contenu solo mais aussi du contenu multijoueur avec de nouvelles épreuves et l'intégration des motos dans la série. 

Le cinquième pack, Burnout Paradise Toys, porte lui aussi bien son nom puisqu'il propose de redécouvrir certains véhicules en version miniature. Le sixième pack s'intitule Burnout Paradise Party et se montre particulièrement amusant et rare de nos jours. En effet il propose un mode multijoueur local où les joueurs se passent la manette à tour de rôle avec pour objectif de réaliser le meilleur score dans des défis. Le septième pack qui se nomme Burnout Paradise Boost est déjà un peu plus anecdotique puisqu'il ajoute seulement deux voitures avec des boosts uniques. Enfin le huitième et dernier pack inclus dans cette version ultime s'intitule Burnout Paradise Cagey et rajoute des modes et défis supplémentaires mais aussi deux véhicules inédits ainsi que des finitions supplémentaires créées par la communauté. A la lecture de l'ensemble des packs, pas de doute c'est bel et bien la version ultime avec une expérience de jeu qui s'annonce longue autant en solo qu'en multijoueur (jouable jusqu'à 8 joueurs). Concernant les trophées (version PS4 testée ici), le nombre est énorme puisque si le jeu comporte bien un trophée platine comme le jeu de base, l'ensemble des packs porte le nombre de trophées à 95 ! 

Burnout Paradise Remastered est toujours aussi fun. Vous l'aurez compris, on retrouve avec joie la licence Burnout qui propose des courses dynamiques et amusantes, un spectacle qu'on ne se lasse pas. Le jeu reste sympathique à regarder même si forcément il accuse un petit âge, le traitement visuel permet de diminuer ce sentiment mais on voit bien que ce n'est pas un jeu fraîchement développé sur cette génération de consoles. Déjà suffisamment complet à son lancement, cette nouvelle version affole les compteurs en matière de durée de vie pour aboutir à une version ultime très complète autant dans le nombre d'épreuves que de véhicules. Le solo plus riche au même titre que le multijoueur que ce soit en local ou en ligne. La bande-son est toujours aussi excellente, pas de changement toujours autant de plaisir. Bref si vous n'avez jamais eu l'occasion de faire cet épisode de la série Burnout, c'est le moment. Si vous avez toujours parcours des kilomètres dans la version de base, c'est déjà moins évident mais pour peu que vous soyez un amoureux de la série ou de ce style de jeu, le plaisir sera au rendez-vous et pour de nombreuses heures. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 16/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article