Jeuxvideo-world

[Test] Gravel

13 Mars 2018 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Le studio de développement Milestone s'est fait un nom au fil des années dans le milieu du sport automobile que ce soit dans la catégorie auto ou moto. Une connaissance accrue plutôt grâce à la quantité des productions qu'à la qualité même s'il faut avouer que certains projets valaient le coup d'oeil. Les intentions sont bonnes, le fan service est souvent présent mais il manque du budget et donc une dimension technique digne de ce nom. Le studio ne manque pas d'idée mais peut-être d'ambition, à moins que là encore, la cause s'oriente vers des moyens limités. Quoiqu'il en soit le rythme est toujours aussi important puisqu'en ce début d'année, on compte déjà deux jeux. Le premier se nomme Monster Energy Supercross pour un résultat pas franchement séduisant alors que les récents MXGP laissaient espérer un avenir prometteur. Le second, celui qui nous intéresse à travers ce test se nomme Gravel, et là c'est un univers automobile et plus précisément un jeu de course type Rallye. Après Sébastien Loeb Rallye Evo et la série WRC, on espère être agréablement surpris par cette nouvelle production qui s'annonce fun sur le papier. Est-ce réellement le cas manette en main et sur le long terme ?

Souvent avec les productions signées Milestone, on fait face à une dimension visuelle limitée et pas toujours pétillante. La faute malheureusement à une technique systématiquement en retard sur les références actuelles, où la barre à franchir est toujours plus haute. Pas de miracle donc à travers ce nouveau jeu où le off-road est mis en avant. On apprécie quand même la variété des environnements, le travail sur la lumière où encore le cycle jour-nuit qui apporte parfois des séquences pas vilaines mais sans jamais être aussi éblouissantes qu'une production de chez Codemasters par exemple. On perçoit clairement derrière ce constat des moyens limités mais une volonté de faire le maximum et de belle manière. Le travail sur les véhicules, en matière de modélisation et de textures, reste satisfaisant même si certains intérieurs sont parfois moyens tandis que la reconstitution extérieure de certains modèles sont plus que limités dans le détail.

Si la variété des environnements et donc des sols est agréable (plage, désert, forêt, neige, asphalt), le level-design manque d'inspiration. Pour ce type de jeu de course, il faut un sentiment de liberté mais aussi des tracés équilibrés, à l'image d'une licence comme Motorstorm. On obtient cette liberté, du moins d'une manière suffisante mais les tracés se révèlent classiques, génériques. Malgré quelques passages optionnels susceptibles de faire gagner du temps et varier les plaisirs, ça manque de pièges, d'exigences et d'originalités. La pluie sera de la partie et s'inscrit dans les bons points du jeu sur le plan visuel mais si ce n'est pas non plus une référence. Concernant l'interface de jeu et les menus, c'est à la fois sobre et classique, rien de particulier à signaler de ce côté-là.

Malheureusement ce côté générique, que l'on évoquait pour certains aspects du travail visuel, a tendance à se faire sentir au niveau du gameplay notamment dans les sensations de conduite. Bon en même temps, le jeu assume pleinement sa direction arcade jouant sur le terrain des jeux comme WRC, Motorstorm. Avec un tel gameplay personne ne sera surpris d'apprendre que la prise en main est excellente pour n'importe quel joueur, débutant comme expert. Dès les premières épreuves, on prend du plaisir à découvrir le jeu et piloter les différents véhicules proposés sans se battre avec le véhicule ou le moteur physique du jeu. Une touche pour freiner, une autre pour accélérer et un frein à main si nécessaire. Forcément vu le style du jeu, vus allez régulièrement frotter votre carrosserie avec celles de vos adversaires et procéder régulièrement à de jolies glissades ou drift. A chaque fois, l'exigence en matière de pilotage est très faible même en passant par la case réglage.

Vous pourrez retirer les nombreuses assistances (cela rapporte des bonus à l'image de la licence Forza), le résultat sera sensiblement identique. Vous pourrez passer d'un véhicule à un autre et même d'une catégorie de véhicules à une autre sans être totalement perdu dans le pilotage. Il existe pourtant des différences, mais elles sont tellement minces que cela n'influence pas votre façon de jouer et donc les sensations sont très proches d'un véhicule à un autre (à puissance égale évidemment). Au niveau de l'IA, on pouvait craindre le pire, ce n'est pas le cas. Le challenge est croissant, l'IA ne se laisse pas faire et n'a pas peur du contact sans jamais tomber dans une attitude suicidaire, on peut assurément dire que l'équilibre est bon et contribue à un vrai plaisir d'enchaîner les épreuves.

Du côté du contenu, c'est plutôt correct dans l'ensemble mais sans jamais être renversant la faute à quelques aspects pas séduisants. Déjà soulignons le mode campagne du jeu qui propose une mise en scène sympathique, celle d'un show TV avec une série d'épreuves et parfois des duels avec des champions. Une mise en scène scénarisée avec des présentations amusantes des pilotes à affronter en duel, ce n'est pas profond ou original mais cela permet de justifier la succession des épreuves. Le jeu contient 5 types de courses : course sur plusieurs tours , course sprint, contre-la-montre, course élimination et enfin Smash-up. Ce dernier type d'épreuve est de loin le moins amusant et pourtant, sur le papier, cela paraît amusant. Sauf que derrière son concept de franchir des portes précises (porte verte) en évitant les autres (porte rouge) afin de ne pas subir une pénalité, on perd le plaisir de liberté indispensable à ce type de jeu et surtout certains passages de porte sont clairement mal pensés par rapport à l'environnement et le type de tracé.

En matière de décor, le jeu propose 16 lieux avec différents tracés : cinq environnements, neuf circuits de rallycross (pistes réelles) et deux arènes. En matière de véhicule, le jeu propose une cinquantaine de véhicules divisés en plusieurs catégories : Groupe A, Groupe B, trophy trucks, rallye-raid, rallycross, Groupe S mais aussi des véhicules historiques. Le choix est large et se débloque petit à petit, on pourra simplement reproche l'absence totale de personnalisation que ce soit mécaniques ou esthétiques. L'occasion d'ailleurs de précision la gestion des dégâts du jeu. En effet on n'a pas évoqué le sujet lorsqu'on parlait de la réalisation du jeu mais il est tout à fait possible de constater un changement visuel de la carrosserie (de la simple accumulation de boue à la déformation de la carrosserie) jusqu'aux dégâts mécaniques. Autant la gestion visuelle des dégâts est plutôt bonne, autant la partie mécanique implique de subir d'énormes accidents ou chocs pour vraiment casser des pièces.

Une expérience solo qui s'annonce assez longue avec une bonne rejouabilité dans l'ensemble, on estime qu'il faut entre 15 et 20 heures pour terminer le mode campagne, une durée de vie honnête. Le jeu n'oublie pas d'intégrer un mode multijoueur afin de pouvoir s'amuser avec ses amis ou simplement d'autres joueurs. La qualité du multijoueur n'est à ce jour pas brillante, non seulement les serveurs ne débordent pas d'activités mais surtout quelques erreurs sont de la partie. Lorsqu'il faut attendre 15 minutes pour intégrer une partie qui s'avère peu amusante, on coupe très rapidement l'envie de vouloir affronter d'autres joueurs.

En matière de contenu ce n'est pas sensationnel, puisque l'on pourra lancer un mode courses pour des affrontements classiques, un mode capture de drapeau et enfin un mode où vous êtes le roi jusqu'à ce qu'un autre joueur vous vole celle-ci. C'est du déjà vu (on pense par exemple au dernier Flatout) et ce n'est amusant que si les parties sont pleines de joueurs. Si la présence du multijoueur est intéressante, son contenu (pas d'écran partagé...) et la qualité du réseau ne se montrent pas franchement à la hauteur. Un dernier mot sur la bande-son, plutôt quelconque dans l'ensemble mais qui ne s'avère pas mauvaise pour autant à l'exception du doublage Français pas suffisamment dynamique et percutant surtout pour un jeu dont le concept est un show tv...

Gravel n'est pas un jeu de course aussi mauvais que l'on pouvait le redouter depuis son annonce et les différentes images et vidéos proposées par les développeurs. Il intègre un marché sans grosse concurrence où les titres de ce genre se font encore trop rare malgré de nombreux joueurs intéressés par ce type de jeu. Dommage que le jeu souffre d'une finition très moyenne et surtout d'une prestation beaucoup trop classique. Cela manque d'inspiration pour tenter de proposer une nouvelle licence capable d'obtenir un vrai succès par son style, son concept et son plaisir de jeu. On note des bonnes idées et une expérience de jeu pas mauvaise en solo, mais c'est clairement un jeu de course off-road trop classique malgré un contenu qui répond présent. C'est parfois joli et fun mais insuffisant pour que cette licence s'inscrive comme une référence du tout-terrain sur cette génération de console.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article