Jeuxvideo-world

[Test] World War Z

28 Avril 2019 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Même si c'est moins courant à notre époque, les adaptations de films en jeux vidéo sont toujours d'actualité et rarement renversantes. Le résultat médiocre est souvent dû à une initiative de communication pour appuyer et profiter de la sortie au cinéma plutôt qu'un vrai projet vidéoludique. Pourquoi cette introduction ? Simplement pour faire un rappel d'une adaptation parce que le jeu qui va suivre, même s'il fait référence à un film, sa conception et son choix de titre possèdent une explication différente des adaptations classiques. En effet au cours de ce mois d'avril, on peut constater la sortie du jeu World War Z. Oui oui vous ne rêvez pas, cela fait bien référence au film de zombies avec notamment l'acteur Brad Pitt et dont la sortie remonte à 2013. 

Ce même film qui était d'ailleurs une adaptation d'un roman. Bref, nous sommes en 2019 soit 6 ans plus tard après la sortie du film et voilà qu'un jeu vidéo porte le même nom. On peut y voir un moyen efficace d'avoir une visibilité sur le marché des jeux de zombies, surtout lorsqu'un sérieux concurrent (mais dans une approche tout de même différente) comme Days Gone pointe le bout de son nez le même mois. Le jeu World War Z est donc développé par Saber Interactive et va tenter de proposer une expérience de jeu extrêmement proche d'une référence du genre : Left 4 Dead. Un pari réussi ?

On se répète dès le départ, si le titre et la thématique du jeu font bien référence au film (et donc roman), l'adaptation ne va pas du tout reprendre le fil scénaristique. L'idée est donc de lui prendre certains aspects dont la mise en scène par exemple mais sans jamais offrir une copie fidèle. Il faut donc bien comprendre que nous sommes face à un concurrent direct du jeu Left 4 Dead. C'est-à-dire un jeu en coopération où l'on lutte face à des vagues de zombies. N'ayez crainte, les développeurs évitent la copie sans saveur grâce à une expérience de jeu maîtrisée, propre mais sans être vraiment original. Premier point qu'il faut préciser, le jeu nous plonge dans l'aventure sous la forme d'un jeu de tir avec une vue à la troisième personne (Left 4 Dead est un FPS).

Artistiquement, le jeu peine à convaincre malgré quelques inspirations intéressantes dans l'environnement, mais les protagonistes et le bestaire se montrent un peu trop fades à notre goût. Cela manque sévèrement d'identité, de charisme. On ne perçoit pas un brin de personnalité et de charisme à travers les personnages proposés. Le bestiaire est un peu plus convaincant avec quelques variantes qui valent le coup d'oeil mais ça reste trop léger sur le plan de la variété, on y reviendra un peu plus tard sur ce point. Au niveau des environnements, on respecte un minimum le film pour offrir des environnements assez variés dans l'ensemble en matière de décors, mais dont la conception est très classique.

Pour les destinations, vous pourrez voyager à New-York, Tokyo, Moscou ou encore Jérusalem. Tout en laissant un minimum le plaisir de la découverte, on pourra donc pointer du doigt le travail modeste en matière de level-design. Heureusement le jeu assure à merveille sur sa mise en scène et réalise un rapprochement direct et évident avec le film. Oui on peut profiter de nouveau de la folie et l'intelligence des zombies qui déboulent en nombre et formes des pyramides pour contourner des obstacles, c'était notamment le cas dans le film avec la séquence à Jérusalem... On est agréablement surpris par la nervosité de cette mise en scène qui offre un véritable coup de pied au rythme du jeu et rend l'ensemble particulièrement vivant. 

Avec des centaines de zombies qui débarquent, on peut se poser logiquement la question du résultat du jeu sur le plan technique, et même si ce n'est pas une claque, il faut avouer qu'il surprend par sa bonne finition et surtout son optimisation. Oui, on est tout de suite tenté de dire que le nombre de zombies à l'écran pourrait rendre le jeu injouable mais ce n'est pas du tout le cas, il conserve sa fluidité sans le moindre problème et c'est vraiment une bonne nouvelle. Ce résultat est un travail d'ensemble dont notamment le moteur du studio, le Swarm Engine qui permet de contenir à merveille cette incroyable mise en scène. Malgré la surdose d'action, vous n'avez aucune inquiétude à avoir, c'est d'un confort de jeu impressionnant.

Autre aspect séduisant, le travail sur la lumière. En effet non seulement le titre est coloré, agréable mais aussi brillant par sa lumière avec des séquences nocturnes très sympathiques. Techniquement le jeu se montre vraiment bon à quelques petites exceptions près. On pourra se plaindre notamment des animations pas toujours au top mais dans l'ensemble, c'est très convaincant (textures, modélisations...) sans être une claque visuelle. Le manque d'identité visuelle sur les protagonistes notamment, on le retrouve sur le feeling global de ce shooter. Il faut comprendre qu'il n'est pas mauvais mais terriblement classique ce qui peut autant plaire que déplaire, cela va dépendre de vos attentes. On est donc bien face à un TPS (jeu de tir à la première personne) en coopération jusqu'à quatre personnages. L'objectif ? Survivre face aux zombies... et ils sont nombreux !

La quantité plutôt que la qualité au point de lutter face à des hordes d'infectés. Une quantité pas péjorative pour l'aventure puisque le jeu supporte parfaitement le grand nombre de zombies vis-à-vis du confort de jeu et ça profite pleinement à la mise en scène. Par contre la qualité n'est pas au rendez-vous d'une part à cause d'un trop faible nombre d'infectés spéciaux et d'autre part, l'IA n'est pas vraiment au point. Alors oui certains joueurs pourront dire que ce sont des zombies donc cette IA hasardeuse pourrait s'expliquer par le style improbable et imprévisible des ennemis du jeu. On accepte cette explication mais dans certaines séquences, il est évident que le comportement n'a pas de sens.

Ceci dit grâce à la quantité de zombies, ce défaut n'est pas choquant et peu visible puisqu'il est atténué par les autres zombies qui répondent présents. On peut donc dire que cette IA moyenne est souvent couverte par cette vague déferlante de zombies qui masquent les éventuels problèmes en matière d'IA. Les infectés ne sont pas originaux ou presque, les armes sont classiques dans les sensations et le style (pistolet, mitrailleuse, fusil à pompe...) avec également la présence de grenades dont le redoutable cocktail molotov, d'une reodutable efficacité dans ce contexte d'ennemis groupés. Le jeu propose également de choisir différentes classes, là encore c'est classique pour le genre d'autant que les différences et l'impact de celles-ci ne sont pas énormes.

Il faut voir celles-ci comme des variantes et un moyen d'enrichir le jeu au niveau de la progression globale. On précise également qu'en plus des armes et accessoires, des outils pourront être déployés sur le terrain (tourelles, grillages...). On en revient à la question initiale.... l'objectif du jeu. Oui c'est aussi un autre petit bémol du jeu, les missions proposées sont simplistes dans le contenu et le déroulement. Parfois il faut protéger un point, escorter un personnage, collecter des objets... Rien de bien original mais cela reste suffisamment varier. Enfin si votre équipe échoue, vous devrez recommencer l'intégralité de la mission, le jeu ne contient pas de point de contrôle.

Au niveau du contenu maintenant, on est assez séduit par la richesse initiale du jeu qui devrait encore se montrer plus impressionnante si le jeu est rigoureusement suivi par les développeurs. On l'a dit quelques lignes auparavant, le jeu propose 4 destinations. Chaque destination contient deux ou trois missions. Chaque mission nécessite environ 20-25 missions en difficulté normal. Le jeu propose plusieurs niveaux de difficulté afin que chaque groupe de joueurs puissent trouver le challenge désiré (facile, normal, difficile, très difficile, démentiel). On précise bien d'ailleurs que vous pouvez parfaitement jouer seul sans avoir besoin de rejoindre trois autres joueurs. Au niveau de la progression globale, chaque mission permet d'obtenir de l'expérience et de l'argent en cas de réussite.

Cela permet de monter en niveau mais aussi déverrouiller des améliorations. Oui on parle bien des différentes armes du jeu. En utilisant une arme, elle gagne de l'expérience et dispose d'un système de niveau. Chaque passage de niveau permet donc d'avoir une version améliorée qu'il faut acheter avec l'argent. Au niveau des classes, le jeu comporte 6 classes : Fantassin, Artificier, Exterminateur, Infirmier, Agent d’appui et enfin Surineur. Chaque classe possède des compétences uniques que l'on vous laisse le soin de découvrir. On a souligné en plus des nombreux infectés, la présence d'infectés spéciaux, malheureusement en faible nombre.

Il en existe 4 différents à l'heure actuelle (Bélier, Rôdeur, Hurleur et Gazeux). Là encore on vous laisse la surprise de la découverte des caractéristiques de ces zombies pas comme les autres. Si c'est encore un peu maigre sur ce point, le contenu global du jeu reste assez solide sur le long terme pour s'amuser, la preuve aussi avec les différentes modes de jeu. En effet en plus de la campagne scénarisée, le jeu propose des modes de jeu intéressants sur le papier pour varier les plaisirs. En gros ce sont des modes PvPvE, ce qui signifie que vous affrontez toujours des zombies mais avec la présence aussi de joueurs réels ennemis. On note la présence de 5 modes dont deux assez originaux.

On a donc le mode deathmatch, domination, roi de la colline mais aussi raid de récupération et chasse aux vaccins. Le mode raid de récupération met au défi à deux équipes de trouver des ressources sur la carte ou .... sur les ennemis après élimination. Enfin le mode chasse aux vaccins met au défi deux équipes de conserver le vaccin le plus longtemps possible, là encore la notation s'effectue sous forme de points accompagnée d'un chrono. On termine par quelques mots sur la bande-son et la partie scénarisée du jeu. Vous vous en doutez certainement, la partie histoire est relativement brève et ne cherche pas à reprendre le film ou le roman.

Le jeu propose néanmoins quelques cinématiques pour soigner la mise en scène des différents personnages du jeu, mais cela reste assez léger. Le constat est plus ou moins identique sur la bande-son qui laisse indifférent sur son résultat. Ni accrocheuse, ni mauvaise (les doublages ne sont tout de même pas terribles), le travail sonore ne sera pas mémorable mais il a le mérite de ne pas gêner ou agacer le joueur, c'est déjà mieux que rien.

World War Z présente une expérience de jeu amusante pour lutter face à des hordes de zombies. Il s'inspire de la licence Left 4 Dead sans jamais tomber dans le piège de la copie. On aurait par contre apprécié une identité plus forte que ce soit dans les personnages, les armes et les environnements. Le jeu se montre très classique pour le genre au point d'être très générique sur l'ensemble de sa campagne, et notamment les objectifs.

Cela n'empêche pas d'offrir un contenu solide avec une profondeur suffisante pour se plonger dans la lutte sur le long terme et avec un minimum de variété grâce aux différents modes de jeu face à d'autres joueurs en plus des infectés. On espère un suivi sérieux des développeurs pour optimiser encore plus le jeu (la finition initiale est déjà très bonne) et surtout enrichir encore plus le contenu du jeu (destinations, missions, armes, personnages, événements).

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 15/20
Bande-son : 13/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article