Jeuxvideo-world

[Test] Team Sonic Racing

23 Mai 2019 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Sega n'oublie pas les jeux de course amusant seul ou à plusieurs. En effet après le très bon Sonic & Sega All-Stars Racing et deux ans plus tard Sonic & All Stars Racing Transformed, l'éditeur revient dans la catégorie avec un nouvel opus. On oublie les "All-Stars" pour se concentrer sur l'univers du hérisson bleu avec le jeu Team Sonic Racing. Un nouveau jeu alléchant sur le papier même si quelques craintes peuvent exister sur le contenu puisque l'on est concentré sur l'univers Sonic, impactant potentiellement le casting et les circuits proposés, le choix étant logiquement plus mince. Développé par Sumo Digital, tient-on ici un jeu de course fun qui touche un très large public ? En sachant que le remake de Crash Team Racing déboule dans un mois et se présente comme un sérieux concurrent avec l'avantage sur la fibre nostalgique...

Avant le coup, il y a quand même quelques certitudes. Ce n'est pas le premier jeu de course de ce style, deux épisodes sont passés par là et surtout l'univers Sonic dispose d'un fort potentiel et surtout d'une forte réputation auprès des joueurs que ce soit les plus jeunes ou les plus anciens ayant eu la chance de connaître la grande époque de la série, il y a quelques années... Bref on commence d'abord par s'attarder sur le travail visuel. Déjà on peut dire que d'une manière globale, le jeu offre un habillage particulièrement agréable et illustrant à merveille l'ambiance souhaitée pour ce type de jeu.

C'est moderne, sobre et surtout très coloré. Sur le plan artistique c'est une réussite en misant notamment sur la couleur et le fan-service. En effet les différents circuits sont une succession de clins d'oeil des différents jeux de l'univers Sonic. La démarche était prévisible et plutôt classique mais sa mise en place fonctionne parfaitement. C'est très joli avec de nombreuses couleurs et tout un tas d'effets visuels. Il y a également un gros travail sur la lumière pour vraiment apporter une dimension spectacle à chaque circuit du jeu. 

On apprécie également le souci du détail concernant les décors. Contrairement à d'autres productions, on découvre ici des environnements riches et vivants. Derrière ces qualités artistiques se cachent un petit point négatif : le level-design. Il faut entendre par là que la conception des niveaux est d'une qualité inégale. Qu'importe le nombre de circuits ou la restriction de l'univers Sonic, certains circuits ne sont pas spécialement inspirés par rapport à d'autres. Cela n'empêche pas de s'amuser, loin de là, mais après de nombreuses heures de courses et de défis, on ressent vraiment le manque de punch et de challenge sur certains circuits.

Autre petit point négatif, la dimension technique du jeu. On se doutait bien que ce ne serait pas une claque graphique, néanmoins le jeu reste très agréable à l'oeil et suffisamment fin et propre dans l'ensemble. On note simplement quelques petits soucis de finition sous la forme de ralentissements. Même constat pour certaines animations et textures. Autrement l'expérience de jeu est visuellement très confortable avec une sensation de vitesse plutôt bonne avant de passer par la case boost qui amplifie largement cette dernière.

Si visuellement, la réalisation est propre mais classique, le gameplay tente d'imposer un brin d'originalité mais sans vraiment offrir une formule inédite. C'est une évolution par petite touche, mais amusante, qui fait son apparition à travers cet épisode. On retrouve déjà une base solide pour le genre : on accélère avec une touche, on dérape avec une autre touche tandis qu'une autre touche de la manette se charge de lancer nos pouvoirs collectés. Oui il y a toujours cette notion de puissance par les armes et de vitesse par les turbos. La prise en main est donc simple, immédiate et du coup accessible à tous les joueurs, peu importe votre expérience avec ce type de jeu. On poursuit avec la formule traditionnelle où le circuit contient des caisses pour récupérer des pouvoirs (ces power-ups sont nommés Wisps en référence à Sonic Colors, un exemple supplémentaire du fan-service présent dans cet opus).

Sur la piste on pourra aussi passer par des anneaux pour un léger boost, mais aussi déraper dans les virages pour un léger boost ou encore réaliser des acrobaties. Les mécaniques de jeu sont classiques mais fonctionnent parfaitement. Maintenant on aborde l'originalité du jeu à différents niveaux. Le premier aspect concerne l'épreuve. En effet il ne suffit plus d'être premier, il faut que votre équipe remporte le plus de points. En effet le jeu met en scène des courses sous la forme d'équipes de trois pilotes (d'où le nom du jeu). Si vous terminez en tête de la course mais que vos deux coéquipiers finissent trop loin, vous perdrez.

Un concept intéressant qui met en avant de la réflexion et de la stratégie dans la gestion de la course. Pour approfondir cette stratégie, il fallait impérativement mettre de nouvelles mécaniques en place, et c'est justement le cas. Il est donc question de 4 formes offensives ou défensives : Super Turbo, Turboraz, Retroturbo et enfin échange d'items. On va expliquer ce dernier qui est très simple, vous pouvez en pleine course donner un item collecté en appuyant simplement sur une touche ou au contraire récupérer un item proposé. Un aspect qui renforce encore plus la cohésion d'équipe. Pour les trois formes de turbo, c'est aussi pertinent avec donc le Super Turbo que les trois joueurs déclenchent en même temps pour profiter d'une belle accélération.

Le Turboraz permet d'avoir un léger boost lorsqu'on frôle un allié qui serait moins rapide. Enfin le Retroturbo permet au meilleur de l'équipe de laisser une trace jaune qui offre un boost à l'équipe à condition de bien prendre la trajectoire. Grâce à ses petites mécaniques de jeu, on obtient vraiment une orientation d'équipe en sachant que le jeu met en scène une forme de spécialité pour chaque joueur : vitesse, technique et puissance. On peut y voir un style propre qui n'a pas une grosse influence mais qui est cohérent avec l'orientation du jeu. Avec son lot de nouveautés et de choix originaux, le jeu sort légèrement du lot mais sans inventer un nouveau genre pour autant.

A la lecture de cette orientation maîtrisée, on pourrait craindre de devoir jouer uniquement avec des joueurs réels pour vraiment ressentir la stratégie des courses mais même avec l'IA, on parvient à profiter de ces nouvelles mécaniques. Par contre, on pourra reprocher à l'IA de ne pas être très coriace en course, le challenge n'est pas spécialement au rendez-vous, ou de manière irrégulière. Autre regret, l'absence d'une forme de pouvoir unique pour chaque pilote. C'est effectivement une mécanique classique mais ça pouvait compléter le potentiel offensif et offrir une variante supplémentaire dans la mise en scène des courses.

Si les développeurs avaient des idées pour le gameplay, du côté du contenu c'est déjà plus classique mais la variété reste au rendez-vous notamment en matière d'épreuves. Le menu principal est constitué de 6 rubriques : Aventures en équipe, partie locale, multijoueur en ligne, stats joueur, garage, capsule de modification. Le mode aventures en équipe correspond au mode histoire avec des dialogues et une progression sous la forme de case. C'est simple dans la mise en scène et pas forcément accrocheur pour l'histoire mais les épreuves sont variées. On trouve des courses classiques, des championnats mais aussi des défis de dérapage (proche d'un objet pour obtenir plus de points), des épreuves élimination, des épreuves destruction (élimination d'un grand nombre d'ennemis avant un chrono) ou encore des épreuves où l'on doit collecter des anneaux.

Rien de vraiment original mais cela reste sympathique comme variante. Il faut compter 8-10 heures pour vraiment creuser ce mode à fond ce qui n'est pas énorme mais l'intérêt du jeu sera ailleurs pour un grand nombre de joueurs. En effet le véritable plaisir du jeu se situe dans des parties avec des amis ou d'autres joueurs que ce soit en local ou en ligne. Pas d'inquiétude à ce niveau-là, il ne manque rien pour s'amuser, mais là aussi de manière extrêmement classique. En ligne on pourra trouver trois options : matchmaking, créer une partie personnalisée, rejoindre une partie personnalisée. En partie locale, on trouve trois options : grand prix, course de démonstration, contre le montre. Comme vous pouvez le voir, c'est simple mais l'essentiel est là. Pour la dimension locale du jeu, on pourra donc jouer jusqu'à 4 joueurs sous la forme du traditionnel écran partagé. C'est d'ailleurs dans ces conditions que le jeu peut subir de légers ralentissements.

Enfin, on peut parler du contenu en donnant des chiffres pour situer son potentiel. Ainsi le jeu comporte 15 personnages (chaque véhicule est associé à un personnage) pour un total de 21 circuits (12 inédits) à travers 7 mondes. Chaque course oppose 4 équipes soit un total de 12 pilotes avec un choix de 14 wips différents (offensifs et défensifs). Pour la partie garage et capsule de modification, cela permet d'obtenir une forme de progression sur les capacités de votre véhicule ainsi que sur l'esthétique. Ce n'est pas le coeur du jeu mais ça peut permettre d'offrir une raison de chercher à obtenir l'intégralité du contenu en sachant qu'il n'y a pas de microtransactions pour accélérer l'obtention des différents aspects de personnalisation. Evidemment les trophées/succès sont de la partie pour prolonger l'expérience de jeu si vous êtes sensible à cette forme de récompense.

Il ne faut pas non plus oublié la bande-son du jeu. En effet autant le scénario est plutôt secondaire dans un tel jeu, autant l'ambiance sonore possède une part importante dans le fun global que l'on peut ressentir à travers chaque course. Globalement c'est une belle réussite sur cet opus mais ce sentiment ne sera pas partagé par tous les joueurs, autant vous prévenir. Là où la majorité sera d'accord, c'est sur les différents thèmes musicaux, de simples notes qui collent parfaitement à l'univers de Sonic avec souvent des reprises et des morceaux remixés pour l'occasion, une pratique courante. Ce n'est pas surprenant que le jeu s'appuie à tous les niveaux sur la nostalgie des joueurs. Par contre il pourra y avoir débat sur le résultat du doublage. Pourtant sur le papier, c'est très satisfaisant dans la mesure où les voix françaises sont de la partie, et c'est vraiment ce qu'il faut retenir.

En effet cela se concrétise moyennement, du moins sur le long terme, les différents dialogues et les voix affichent parfois une sensation de lourdeur en donnant cette impression ne de pas correspondre totalement aux personnages, à l'univers et au contexte. Cela reste un détail sur l'ensemble du traitement sonore de cet épisode mais tout de même ceux qui accordent beaucoup d'importance pourront estimer que le doublage n'est pas parfait. On précise d'ailleurs qu'il est tout à fait possible de sélectionner un autre doublage, plusieurs langues sont proposées. Enfin en ce qui concerne la dimension scénaristique, on ne va pas vraiment juger celle-ci. Dans un tel genre, on considère que c'est un bonus. Le travail d'écriture n'est pas poussé, pas très captivant, mais simplement pour offrir un prétexte au mode histoire et à la mise en scène globale du jeu.

Team Sonic Racing possède de solides arguments pour séduire les joueurs et faire face à une sérieuse concurrence. L'univers Sonic est indéniablement l'une de ses forces, mais il ne mise justement pas que sur l'aspect licence. On trouve vraiment une volonté à vouloir conserver les bases du genre tout en apportant une identité propre à cet épisode avec cette notion d'équipe qui fonctionne parfaitement. Un petit coup de fraîcheur qui fait vraiment du bien mais qui se montre finalement limitée, la faute à un manque d'inspiration sur le reste du jeu.

On aurait apprécié par exemple une conception plus poussée et exigeante des circuits. Le contenu est assez solide dans l'ensemble même si cet épisode se concentre seulement sur l'univers Sonic contrairement aux jeux précédents qui misaient sur les licences Sega. Un jeu de course coloré, fun que ce soit seul ou à plusieurs sans pour autant s'imposer comme la nouvelle référence de sa catégorie.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 16/20
Durée de vie : 14/20
Bande-son : 14/20

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article