Jeuxvideo-world

[Test] Need For Speed Hot Pursuit Remastered (Switch)

24 Novembre 2020 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests Switch

La licence Need For Speed refait parler d'elle en cette fin d'année. Après un Need For Speed Heat pas totalement convaincant, la série passe par la case remaster en proposant de (re)découvrir l'un des meilleurs opus de ces dernières années : Need For Speed Hot Pursuit. Un épisode développé par l'excellent studio Criteron que l'on connaît grâce à la série Burnout. Need For Speed Hot Pursuit Remastered est donc de sortie sur PlayStation 4, Xbox One, PC mais aussi sur Nintendo Switch quelques jours après les autres supports. Justement on va s'intéresser à cette dernière version d'autant que c'est une grande première. En effet depuis la sortie de la Nintendo Switch, la licence n'avait réalisé aucune tentative sur la console hybride de Nintendo. On espère donc découvrir un bon moyen de patienter en attendant l'arrivée d'un épisode inédit. Un portage qui vaut le détour ?

Si l'on va bien reprendre quelques aspects du jeu pour ceux qui ne connaissent pas cet épisode, on va tout de même se concentrer sur les qualités et éventuels défauts de ce portage sur Nintendo Switch. On commence par la partie visuelle, l'un des aspects qui pose le plus de questions sur cette version Nintendo Switch. Des craintes vite levées dès les premières épreuves, le jeu s'en sort vraiment bien. Alors il est évident que par comparaison avec les autres supports, cette version Nintendo Swtich est la moins bonne avec notamment un aliasing plus prononcé. Mais la différence technique n'est pas non plus énorme et surtout il faut tenir compte des capacités de la Nintendo Switch. Il faut surtout comparer ce jeu à d'autres titres du même genre sur Nintendo Switch et c'est bien là que l'on va se rendre compte des qualités de ce portage.

L'ensemble se montre joli avec un résultat très propre pour les véhicules au niveau de la modélisation. Le bémol se situe plutôt du côté des décors où ceux-ci affichent moins de finesses et de détails. Néanmoins compte tenu du style du jeu et des vitesses réalisées, on ne peut pas dire que l'on a le temps de contempler les décors, cette faiblesse n'est donc pas très marquante. La zone de jeu de cet épisode s'intitule Seacrest County et sans être immense, elle offre des environnements variés : forêt, bord de mer, désert, montagne... Comme d'habitude, le jeu s'en sort mieux sur le plan technique en mode portable par rapport au mode TV.

On est tout de même surpris par la qualité du mode TV, le jeu n'est pas vilain, plutôt fluide avec un aliasing un peu plus prononcé que le mode portable mais rien d'horrible. En mode TV la résolution est de 1080p avec un framerate de 30fps tandis que le mode portable propose une résolution de 720p avec un framerate de 30fps. C'est dans les deux cas très stable même si l'on pourra faire face à de rares ralentissements, les chances augmentent notamment lorsqu'on se lance dans des parties multijoueur. Pour finir sur la partie technique, on souligne aussi des temps de chargement un peu long.

On passe maintenant au gameplay et on continue avec les bonnes surprises. En effet, là aussi malgré des doutes avant le coup, cet épisode se porte parfaitement bien sur Nintendo Switch. La prise en main est rapide et immédiate que ce soit avec les Joy-Con ou la manette Pro Controller. Evidemment entre les deux manettes, le confort n'est pas le même. Même si cela fonctionne bien dans les deux cas, on gagne nettement en précision dès que l'on utilise la manette Pro que ce soit au niveau de la direction avec les sticks mais aussi pour gérer l'accélérateur et le frein avec les gâchettes. S'il y a bien un épisode pertinent pour la Nintendo Switch, c'est bien lui.

Un enchaînement d'épreuves avec une interface simple et claire mais surtout une orientation totalement arcade. S'il fallait vraiment résumé le gameplay et les sensations, on pourrait presque dire qu'il s'agit d'un épisode "Burnout" avec des licences automobiles. Le gameplay est nerveux, dynamique, on fonce à vive allure et jamais dans la finesse. Il faut aller vite, très vite en utilisant les gadgets à disposition et sans avoir peur d'abîmer la carrosserie, les accidents et les manoeuvres dangereuses sont clairement de la partie.

Cela ne gâche en rien les sensations en matière de conduite d'autant qu'on ressent sans difficulté des différences de vitesses et de poids d'un modèle à un autre. Le charme dans cet épisode se situe aussi dans ce retour aux sources avec pour coeur du jeu des courses mais aussi de violentes poursuites avec le police. On pourra donc choisir si l'on veut incarner un pilote ou un flic, un concept génial qui permet de varier les plaisirs avec des véhicules différents mais aussi des gadgets différents. Du côté des pilotes, on découvre plusieurs atouts pour s'en sortir : turbo, brouilleur, IEM...

Tandis que du côté des flics on pourra compter sur : des herses, les barrages, l'hélicoptère... C'est intéressant et équilibré, on prend autant de plaisir d'un côté comme de l'autre. Le seul bémol de cet opus se situe au niveau de l'IA. Un aspect qui pose souvent des problèmes et qui là joue la carte de nostalgie. En effet on est face à un comportement à la "Mario Kart" où l'on ne peut pas s'écarter des poursuivants mais si vous êtes loin de la tête, vous pouvez remonter très rapidement avec cette étrange sensation que les premiers ralentissent et vous attendent...

Au début c'est frustrant mais étant donné la dimension arcade du jeu, ce n'est pas totalement choquant. Attention malgré ce comportement le jeu propose du challenge avec une difficulté progressive. En matière de contenu, ce remaster adopte la très bonne approche, celle de fournir une version complète. On retrouve donc le contenu de la version initiale avec en plus l'ensemble des DLC disponibles après la sortie.

Cela permet d'obtenir des défis supplémentaires, des modes de jeu, des habillages inédits avec de nouvelles couleurs pour les véhicules mais aussi un mode photo mis à jour. Des heures de jeu supplémentaires qui s'ajoutent à un contenu de base déjà solide. Au niveau du garage, la qualité et l quantité sont au rendez-vous, on pourra trouver de nombreuses voitures sous licence avec différentes catégories et niveau de puissance de la plus classique et accessible à la plus exotique et démesurée. Comme pour chaque épisode de la licence, en dehors des modifications esthétiques, des améliorations techniques pour chaque véhicule sont disponibles afin de repousser les limites de votre véhicule.

Concernant les missions, pour les flics et les pilotes, il en existe plusieurs types. Par exemple pour les pilotes, on pourra se lancer dans une course classique, un contre-la-montre mais aussi une poursuite ou encore une traque. En ce qui concerne les flics, on trouve les interceptions, les poursuites ou encore les interventions rapides. Ces types d'épreuves permettent d'éviter une répétitivité dans l'enchaînement du mode solo avec en plus un changement de camp régulier, le concept fonctionne parfaitement.

Enfin ce remaster n'oublie pas la partie multijoueur avec déjà la présence de l'Autolog. Un système simple et efficace qui permet de connecter les joueurs et les amis entre eux par la mise en scène de défis et classements. Un moyen simple et rapide d'affronter un ami. On apprécie également la fonction crossplay de ce remaster qui permet donc d'affronter des joueurs des autres supports (PS4, Xbox One et PC) en plus de la Nintendo Switch.

On termine en évoquant la bande-son du jeu. Une ambiance sonore fidèle à ce que l'on peut régulièrement entendre dans un épisode de la série. On profite de bons bruitages dans l'ensemble mais surtout d'une sélection de musiques qui renforcent le dynamisme et la nervosité des courses. Pas de musique classique ou de jazz, ici c'est plutôt de l'électro, du rock et du rap. On peut y voir une forme de "nitro" supplémentaire aux épreuves qui ne manque ni de vitesse, ni de violence dans les impacts que ce soit avec les adversaires, les flics ou le décor. Les artistes proposés sont nombreux et variés (Benny Benassi, Deadmau5, Chiddy Bang, Greenskeepers, Maximum Ballon, Pendulum, Weezer, New Politics...)

Need For Speed Hot Pursuit Remastered débarque d'une belle manière sur Nintendo Switch. Un remaster soigné qui se présente comme l'un des meilleurs sur la Nintendo Switch en matière de jeux de course arcade. Visuellement convaincant et stable, ce remaster s'en sort également très bien manette en main. Une conduite arcade et nerveuse rappelant d'anciens épisodes, un cocktail qui fonctionne à merveille sur la console hybride de Nintendo. On trouve aussi une bande-son pétillante qui colle parfaitement au style de cet opus mais on profite également d'un contenu solide avec l'ensemble des DLC. Un portage qui mérite clairement qu'on s'y intéresse si vous aimez les jeux de course.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 16/20
Bande-son : 15/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article