Jeuxvideo-world

[Test] Final Fantasy VII Remake Intergrade : Episode INTERmission

4 Juillet 2021 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS5

Final Fantasy VII est de retour dans l'actualité mais pas encore pour dévoiler la suite du très bon remake sur PlayStation disponible depuis avril 2020. En effet en attendant la deuxième partie, Square-Enix propose depuis le mois de juin dernier une version PlayStation 5 qui s'intitule Final Fantasy VII Remake Intergrade. Une version optimisée qui exploite la PlayStation 5 en plus de quelques petites nouveautés. Mais cette version ne débarque pas toute seule puisque l'on peut également constater la présence d'un DLC pour l'occasion qui s'intitule : Episode INTERmission. Ces deux nouveautés méritent des précisions. Tout d'abord, les joueurs qui possèdent la version PlayStation 4 (en dehors de la version offerte au PS Plus) peuvent accéder sans frais à la version PlayStation 5.

Concernant le DLC, il est uniquement jouable avec la version PlayStation 5. Il faut donc Final Fantasy VII Remake Intergrade pour pouvoir lancer le DLC Episode INTERmission. Si vous avez la version PS4, il faudra seulement acheter le DLC séparément. Pour ceux qui n'ont pas la version PlayStation 4, lorsque vous achetez directement la version PlayStation 5, vous profitez également du DLC qui est inclus. Si l'on fera mention des améliorations de cette version next-gen, on va surtout s'intéresser au DLC Final Fantasy VII Remake Intergrade: Episode INTERmission. Un contenu qui vaut le coup d'oeil en attendant la seconde partie de cet épisode mythique de l'univers Final Fantasy ?

Sans surprise cette version optimisée pour la PlayStation 5 affiche des progrès sur l'ensemble de la partie visuelle de cet opus. On peut donc noter une amélioration nette des textures mais aussi au niveau de la modélisation avec des personnages encore plus soignés, le réalisme est encore renforcé sur tous les aspects du corps et notamment les cheveux où l'évolution est facilement visible. Le grain est vraiment impressionnant avec cette finesse qui fait vraiment plaisir à voir, c'est un bonheur et un confort visuel dont on ne se lasse pas. Même si le développement initial est pensé pour la PlayStation 4, cette nouvelle version réussit vraiment à faire progresser le jeu sur une simple optimisation. Cette sensation de flou sur certaines parties du décor disparaît prouvant que les textures sont supérieures sur l'ensemble du jeu.

On constate aussi facilement les améliorations de l'éclairage et de l'ensemble des effets visuels. La mise en scène est encore plus impressionnante avec des combats encore plus spectaculaires et pétillants à l'écran. C'est plus propre et plus brillant avec des lumières plus percutantes et réalistes. Cette nouvelle version est synonyme de deux modes d'affichage : résolution et fluidité. Vous pouvez choisir facilement et rapidement si vous souhaitez une expérience visuelle en 4K mais avec un framerate  qui se situe aux alentours de 30 fps ou si vous préférez une résolution plus basse mais avec un framerate fixe à 60fps. Il n'y a pas de bon ou mauvais choix, cela dépend déjà de votre équipement mais surtout de votre attente.

Il est clair que le mode fluidité offre un énorme confort de jeu avec des phases d'explorations et de combats bien plus agréables avec un framerate aussi haut et stable. Enfin on précise qu les temps de chargements deviennent très courts. Ils sont toujours présents mais la réduction du temps est vraiment énorme, là encore le confort de jeu est au rendez-vous. Avant d'abord le gameplay de ce DLC, il convient de préciser son contexte. Intitulé Episode INTERmission, ce contenu inédit nous propose d'incarner Yuffie, un personnage emblématique de Final Fantasy VII. Il s'agit d'une jeune ninja qui cherche à accomplir une mission pour le Wutai. Son objectif est de voler une matéria de la Shinra. Par rapport à l'histoire principale, cette mission se déroule en parallèle, durant la même période. Si l'on peut regretter l'absence d'environnement totalement inédit, cette petite histoire nous permet de découvrir un allié de Yuffie : Sonon.

Un nouveau personnage qui se présente lui aussi comme un ninja du Wutai. Une équipe amusante et complémentaire dans le caractère. Yuffie est drôle, vivante, peut-être même un peu trop au goût de son allié qui tente justement de canaliser cet excès énergie. Pour une ninja, on ne peut pas dire qu'elle est discrète. Notre duo pourra compter aussi sur une partie du groupe d'Avalanche. On ne va pas en dire plus sur l'histoire mais si celle-ci est sympathique et permet de découvrir de nouvelles têtes par rapport à l'histoire principale, il ne faut pas s'attendre à un gros travail d'écriture. C'est clairement un contenu annexe au niveau du scénario, une forme d'introduction et de transition pour la deuxième partie du remake à venir. Une histoire d'abord pensée pour les fans avec une fin qui joue la carte de petits indices pour la suite de l'histoire principale.

Concernant le gameplay de ce duo, une première précision importante, on ne contrôle que Yuffie. Sonon est bel et bien présent mais son utilisation est limitée. Néanmoins on possède un petit accès sur ses actions puisque l'on peut agir sur lui en lui donnant des ordres via la pause active. Les deux personnages peuvent également réaliser des attaques synchronisées en plus de profiter de compétences spéciales en duo. L'association reste donc intéressante en combat malgré le contrôle d'un seul personnage. Il ne faut donc pas oublier d'utiliser le potentiel de ce duo en combat pour par exemple agir de manière plus rapide et efficace sur la fameuse jauge de choc de l'ennemi. En choisissant de laisser le contrôle complet d'un seul personnage, les développeurs devaient impérativement offrir un personnage polyvalent et nerveux.

Sur ce point, c'est une totale réussite d'autant que le style en combat est complètement cohérent avec le trait de caractère du personnage. Cette folie, ce dynamisme, on le retrouve dès les premiers combats et même durant l'exploration. Si l'on regrette l'absence de zones inédites, on pourra profiter d'un personnage qui peut s'accrocher à certaines parties du décor mais aussi de détruire des éléments du décor pour récupérer des objets. La richesse de Yuffie, on en profite surtout durant les combats. Pas de révolution dans le système de combat, le DLC utilise logiquement le système mis en place dans le jeu principal. Le mot d'ordre était donc la polyvalence et sur ce point c'est une réussite. On arrive à obtenir un minimum de profondeur avec un seul personnage grâce à des armes intéressantes.

Yuffie possède comme arme principale un grand shuriken. Ce dernier lui permet d'être aussi redoutable en combat rapproché qu'à distance. En effet elle peut lancer son shuriken, si c'est le cas elle part pendant un court instant en tournant sur les adversaires. Ceci dit Yuffie n'est pas réellement désarmée pour autant bien au contraire. Son équipement évolue avec l'utilisation des ninjutsu pour poursuivre ses attaques avec la possibilité de faire évoluer le statut élémentaire de ces offensives sans avoir besoin d'équiper des matérias. Elle peut donc répondre de manière efficace à n'importe quel ennemi en étant seule sans forcément afficher une affinité élémentaire particulière. Avec cette version PlayStation 5, le jeu exploite les fonctionnalités de la Dualsense pour l'occasion.

Néanmoins, si l'effort est appréciable, cela reste très léger notamment pour les retours haptiques. Au niveau de la durée de vie, il ne faut pas s'attendre à une longue aventure avec Yuffie et Sonon. Pour venir à bout du DLC, on peut estimer 3 heures de jeu environ, et à peine le double si vous voulez vraiment le finir à fond et donc accomplir les quêtes secondaires. D'ailleurs concernant ces dernières, elles sont peu nombreuses c'est dommage car globalement la qualité  est au rendez-vous pour des quêtes annexes. En dehors de ces quêtes, on pourra retrouver le simulateur de combat. Au menu, des nouveaux défis avec des boss particulièrement redoutables. En plus du plaisir de la victoire, ce sera l'occasion de débloquer une nouvelle invocation.

Pour compléter le contenu de ce DLC, on trouve aussi une belle référence au jeu original : le Fort Condor, un mini-jeu de stratégie. Il ne sauve pas spécialement la durée de vie mais sa présence est vraiment et permet de varier avec le contenu plus classique d'autant que c'est une réussite. Un mini-jeu doté d'un système suffisamment profond et surtout addictif. C'est d'autant plus agréable que les parties sont relativement courtes. L'objectif est de détruire les tourelles des ennemis en plus du nid en plaçant des défenses et des atouts offensifs et ceci en utilisant de l'énergie.

Il y a évidemment de nombreuses subtilités qui amènent le mini-jeu à un bon niveau de stratégie. Enfin l'arrivée de cette version PlayStation 5 est synonyme d'un mode photo, un outil désormais classique dans les productions actuelles. Enfin on termine par la bande-son. Faut-il préciser qu'elle est toujours aussi sublime que le remake ? C'était prévisible, l'ambiance sonore est juste excellente. Ces notes de jazz offrent un superbe style à cette aventure avec Yuffie en plus d'un doublage VO impeccable pour le personnage. Des musiques et des bruitages complètement à la hauteur du travail réalisé sur le remake.

Final Fantasy VII Remake Intergrade: Episode INTERmission est un bon DLC. Il est clairement pensé pour les fans de la licence et surtout de ce septième opus qui fait l'objet d'une version remake particulièrement séduisante. Afin de patienter jusqu'à l'arrivée de la suite, ce contenu met en scène de belle manière un personnage intéressant. En dehors des quêtes principales, cet épisode s'offre une partie annexe plutôt inspirée mais insuffisante pour offrir une bonne durée de vie. Vous l'aurez compris, ce n'est pas un DLC indispensable, même s'il donne l'impression d'apporter quelques précisions pour la suite de l'aventure. 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 18/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 12/20
Bande-son : 19/20
Scénario : 14/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 15/20

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article