Jeuxvideo-world

[Test] Cérébrale Académie : bataille de méninges

17 Décembre 2021 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests Switch

En dehors de ses licences phares, Nintendo n'oublie pas non plus de mettre à jour ses titres autour de l'activité physique en particulier le fitness mais aussi autour de l'activité cérébrale. On ne présente plus le Docteur Kawashima qui s'est offert une place de choix au sein du catalogue Nintendo, mais ce n'est pas la seule licence dans ce domaine. Il faut remonter à l'année 2007 sur Nintendo Wii et 2006 sur Nintendo DS pour découvrir Cérébrale Académie. L'objectif ? Connaître le poids de son cerveau. En cette fin d'année 2021, la série est de retour sur Nintendo Switch sous le nom de Cérébrale Académie : Bataille de méninges. Un nouveau programme pour mesurer son cerveau seul ou à plusieurs. Une expérience de jeu complète et convaincante ?

Vous vous en doutez, pour ce genre de jeu la partie visuelle n'est pas l'aspect principal même s'il possède une certaine importance. Son rôle est de rendre les exercices agréables avec un certain niveau d'animation en sachant que le public visé est celui des enfants même si un adulte peut parfaitement se laisser tenter par cette expérience. Visuellement en tout cas l'orientation tente de séduire un public jeune avec un aspect mignon et coloré. On trouve un style cartoon notamment pour les avatars. La mise en scène est simple, l'interface n'est pas surchargée et la navigation est fluide, aucune lourdeur à l'horizon.

Les informations ne sont pas nombreuses, ni agressives avec différentes techniques pour comprendre les résultats au premier coup d'oeil : des scores, des médailles mais aussi le fameux diagramme sous forme d'un pentagone. Si l'univers coloré du jeu est vraiment agréable, un public plus adulte et exigeant pourra reprocher un côté trop simpliste dans le style visuel. La finition reste propre, pas de bugs constatés. Cette expérience éducative fait l'objet d'une mise en scène sous forme de mini-jeux répartis en cinq catégories : identification, mémoire, analyse, maths et perception. Chaque catégorie propose quatre exercices chronométrés d'une minute environ.

En sachant que chaque exercice propose aussi un découpage de plusieurs problèmes à résoudre. Les mini-jeux se montrent simples, courts et globalement agréables à faire et à refaire. L'approche est efficace puisque malgré l'aspect exercice, on joue le jeu avec plaisir et très vite on dégage une certaine accroche à vouloir faire un meilleur score. Un côté addictif qui confirme bien que le concept du jeu est bon et que son organisation suscite vraiment cette envie de progresser. Pour aboutir à ce succès, le jeu se dote d'un système de challenge progressif. En effet la difficulté évolue selon votre réussite, plus vous enchaînez les bonnes réponses et plus la difficulté augmente. Un équilibre permanent puisque le système est basé sur des points que l'on gagne ou que l'on perd selon la réponse donnée. 

Pour parvenir à séduire un large public, il fallait absolument varier les mini-jeux, on a donc toujours un mélange assez bon entre l'observation, la rapidité ou encore les calculs mentaux par exemple. L'immersion est donc vraiment bonne et agréable dans cet univers éducatif qui joue la carte de l'essentiel mais de la meilleure manière possible. On est par contre franchement déçu du manque d'effort dans la liste des mini-jeux proposés. Si ceux-ci sont convaincants, les joueurs des épisodes précédents ne manqueront pas de reconnaître une grosse majorité des mini-jeux, un recyclage vraiment décevant. Si la prise en main est rapide et constitue l'une des forces de ce nouvel épisode, la jouabilité n'est pas irréprochable selon le type de commandes. En effet, vous avez le choix entre les boutons et l'écran tactile. 

Il apparaît clairement que le choix de l'écran tactile offre un meilleur confort de jeu et renforce nos chances de réaliser des performances. On gagne en réactivité et en précision dans la sélection d'éléments. Ceci dit, le jeu est parfaitement jouable avec les Joy-Con et la manette (manette Nintendo Switch Pro compatible). Pour muscler son cerveau et avoir un suivi ludique, le jeu met en place un système de score cérébral et de niveau cérébral. Il faut bien comprendre qu'il s'agit d'une traduction d'une manière simple et rapide. Il ne faut pas s'attendre au développement d'un programme sur-mesure selon votre résultat, ni même de conseil sur vos mauvais résultats. Il faut donc enchaîner encore et encore les mini-jeux tout en sachant qu'il existe aussi un système de récompenses : les médailles.

Non seulement il y a une répartition classique (bronze, argent, or et même platine !) mais aussi une répartition secondaire sous forme d'étoiles (de 1 à 3 étoiles pour les trois types de médaille). Cette forme de notation permet donc d'offrir une bonne rejouabilité afin de réaliser la meilleure performance possible dans chaque mini-jeu. On en vient au contenu de ce nouvel épisode avec un premier rappel, le jeu propose donc 5 catégories où l'on trouve 4 exercices pour un total de 20 exercices. Un chiffre assez faible d'autant qu'on l'a dit, de nombreux mini-jeux ne sont pas inédits... On souligne aussi un prix de vente assez doux pour son lancement puisqu'il est de 30€. Néanmoins malgré cet effort, on pourra estimer que le tarif proposé est encore légèrement élevé au regard du contenu proposé.

L'attraction de ce nouvel épisode est d'avoir le choix de muscler son cerveau seul ou à plusieurs et ceci qu'importe l'âge de la personne à vos côtés, le jeu met tout en oeuvre pour s'adapter aux différents profils, une force chez Nintendo. On commence par la partie solo avec trois modes de jeu : entraînement, examen, bataille fantôme. Le mode entraînement est classique dans son approche, on a accès dès le départ aux 20 mini-jeux dont l'unique but est d'améliorer son score. En dehors de l'intérêt de progresser dans chaque mini-jeu, il sera possible de débloquer une version spéciale de ce mode si vous obtenez une médaille d'or sur chaque mini-jeu. Pour obtenir un peu plus de recul sur vos performances, il faut passer dans le mode examen. Le professeur, véritable mascotte de la licence, sélectionne aléatoirement un exercice de chaque catégorie.

Dès que vous avez terminé sa sélection, celui-ci établit un score cérébral et un niveau cérébral avec en plus un diagramme pour mettre en scène efficacement vos performances dans les différentes catégories et observer d'un coup d'oeil la catégorie que vous devez travailler en priorité. Enfin le troisième mode solo offre la possibilité de lancer une bataille face à un fantôme. On peut ainsi affronter le fantôme de sa famille, d'un ami ou carrément une personne aléatoire du monde entier. L'objectif est simple, il faut se montrer le meilleur lors d'un mini-jeu. En dehors de l'envie de gagner et de trouver une manière de progresser ou de prouver ses progrès, le jeu met en scène des récompenses. Un bon moyen de proposer une forme de rejouabilité.

Tout au long de votre expérience à travers les différentes modes, on débloque des pièces qui nous mènent à obtenir des récompenses comme des éléments cosmétiques ou encore des salutations par exemple. Une personnalisation limitée mais toujours sympathique et qui colle parfaitement avec l'univers Nintendo. Si le jeu est intéressant en solo, il est encore plus fun à plusieurs d'autant que le jeu propose une dimension multijoueur sous plusieurs formes. On peut parler déjà du multijoueur en ligne avec comme enjeu principal un classement mondial. On fait une parenthèse pour rappeler que le jeu nécessite un abonnement au Switch Online pour profiter des fonctionnalités en ligne. Le multijoueur en ligne nous propose de décrocher la victoire dans les différentes catégories et ceci dans un temps limité.

On enchaîne les médailles et par conséquence diverses récompenses de personnalisation. C'est sympa mais la partie multijoueur la plus fun reste tout de même celle que l'on effectue en local avec la famille ou les amis, qu'importe l'âge et le niveau des participants, l'ambiance est au rendez-vous. On en profite pour préciser la grande souplesse du jeu dans sa gestion de la difficulté. Celui-ci intègre par exemple un mode "Aide Enfantine" qui permet de rendre chaque exercice plus accessible pour les jeunes joueurs. Autrement le jeu possède 6 niveaux de difficultés afin de convenir à un large public. On rappelle que la difficulté augmente au fil de vos victoires et diminue dès que vous échouez.

Enfin en multijoueur, chaque joueur peut choisir sa difficulté dans un mini-jeu, une option particulièrement intéressante qui permet réellement de profiter de l'expérience multijoueur sans subir une difficulté inappropriée pour une partie des joueurs. On revient donc sur la dimension multijoueur en local qui se présente comme l'un des atouts majeurs de ce nouvel épisode. Ce type de multijoueur existe sous deux formes. La première est un mode deux joueurs dans une configuration mode sur table en faisant usage de l'écran tactile. Les joueurs se positionnent ainsi l'un en face de l'autre, une expérience fun et agréable avec l'écran tactile.

Si vous êtes plus nombreux et que vous préférez jouer dans le canapé, le multijoueur en local existe aussi sous une forme plus classique jusqu'à 4 joueurs avec un Joy-Con, c'est moins précis mais le fun est toujours de la partie. Dans cette configuration l'écran est divisé verticalement en autant de joueurs qui y participent, de 2 à 4 joueurs donc. Pour assurer l'ambiance, le jeu met en place un classement et surtout un score à franchir en enchaînant les mini-jeux, toujours au nombre de 20 et strictement identique à ceux que l'on peut trouver dans les autres modes de jeu. Un système de jeu qui peut paraître dans sa mise en scène mais d'une efficacité redoutable et surtout qui peut séduire un très large public. Enfin pour ceux qui sont intéressés par la version numérique, la taille du jeu à sa sortie est de 682Mo.

Cérébrale Académie : bataille de méninges offre une expérience de jeu particulière mais intéressante. Malgré de bonnes idées et une volonté évidente de plaire à un large public, il se peut qu'une partie des joueurs trouvent cette nouvelle tentative limitée et frustrante par un contenu pas totalement inédit et pas toujours convaincant. Une durée de vie qui pouvait être meilleure avec plus de profondeur et plus de mini-jeux. Attention aussi à ne pas voir en lui un party-game à l'image de la licence Mario Party, il s'agit bien d'un programme d'entraînement cérébral. Un concept qui se montre amusant et efficace, seul ou à plusieurs, surtout sous forme de petites sessions occasionnelles.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 14/20
Gameplay : 14/20
Durée de vie : 13/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article