Jeuxvideo-world

[Test] Gran Turismo 7 (PS5)

13 Mars 2022 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS5

La série Gran Turismo est enfin de retour ! Après un Gran Turismo Sport intéressant mais incomplet, dont la sortie remonte à octobre 2017 sur PlayStation 4, Polyphony Digital semble se diriger vers un retour aux sources avec un nouvel épisode qui s'intitule Gran Turismo 7. Une première tentative sur la nouvelle génération en sachant que ce nouvel opus ne sort pas uniquement sur PlayStation 5, une version PlayStation 4 est toujours de la partie. Une année spéciale pour la licence qui fête ses 25 ans. Un anniversaire fêté de la plus belle manière avec un Gran Turismo 7 qui remet la série au sommet de son art ?

Avant de s'attaquer à la partie visuelle de ce nouvel épisode, on précise que le test se concentre uniquement sur la version PlayStation 5. On lève rapidement le peu de suspens restant, Gran Turismo 7 est vraiment très joli. Le travail réalisé sur la partie visuelle est vraiment excellent avec certains aspects qui sortent du lot pour le plus grand bonheur des joueurs. Ce ciel, cette lumière, cette météo, ce nouveau Gran Turismo régale par son ambiance. Le travail sur la lumière est vraiment bon avec des éclairages différents en tenant compte du cycle d'une journée. Le rendu du ciel est vraiment réaliste avec différents états au point de pouvoir détecter un ciel menaçant et donc l'arrivée de la pluie. Le changement de météo est une réussite et la restitution de la pluie est totalement convaincante, pas seulement sur le plan visuel, on y reviendra lorsqu'on abordera le gameplay.

En tout cas en dehors des nuages, les effets lumineux et les reflets provoqués sont vraiment chouettes. Ce soin accordé à la météo est vraiment bluffant d'autant qu'il n'est pas question du ciel et de la lumière, le climat s'impose comme un élément important au point de faire évoluer l'environnement. En plus du cycle jour/nuit et de la pluie, la température affecte le décor. Si les efforts sont nombreux et visibles, certains détails méritent encore du travail à l'image de l'animation dans l'environnement. C'est un peu plus vivant que dans les opus précédents, mais ça reste encore trop triste à notre goût. Le niveau d'interaction est faible et si le public affiche une modélisation relativement propre, là encore l'animation fait un peu défaut malgré des efforts (passage d'avions).

On aimerait un environnement plus vivant et varié en dehors du circuit. Cela reste encore un peu vide et trop classique, maintenant il faut aussi avouer que cette partie est assez anecdotique pour un tel jeu et n'apporte qu'une petite touche à l'immersion. D'ailleurs même si cela semble un peu en retrait, la progression est visible mais juste plus timide. Un élément qu'il faut surtout observer, c'est la conception des circuits. La série a toujours brillé dans ce registre, et c'est une nouvelle fois le cas. Non seulement la quantité est énorme mais le réalisme est vraiment impressionnant pour les circuits. Les textures et la modélisation des différents parcours sont d'un très bon niveau, c'est vraiment propre avec un très bon niveau de détails.

Un constat surtout valable pour les circuits en asphalte, les circuits en terre sont toujours un peu plus en retrait, un classique pour la série, tout en restant satisfaisant. Si vous êtes déjà scotché par la météo et cette réalisation sur la lumière, attendez de voir les véhicules. Il ne faut pas se pencher longtemps sur ceux-ci pour comprendre le soin et l'énorme travail réalisé sur la modélisation des véhicules. Le rendu est d'une précision et d'une fidélité absolument dingue, autant pour les intérieurs que les extérieurs. Les textures et les détails participent à cette restitution d'une finesse qui fait vraiment plaisir à voir. Cette prestation fait vraiment son effet, encore plus lorsqu'on est passionné d'automobiles.

Selon la lumière, le rendu de certaines carrosseries varient offrant des perceptions différentes dans les tons, à l'image de ce que l'on peut constater dans la réalité. Au niveau des intérieurs, ce degré de réalisme est tellement bluffant que la technique parvient à faire ressortir une différence dans les matières employées pour le tableau de bord. Le souci du détail est vraiment impressionnant au point de vouloir rester dans cette vue cockpit même si l'on a une préférence pour une autre caméra. Au niveau des voitures, Gran Turismo 7 affiche un magnifique travail. Pour clôturer la partie visuelle, on n'oublie pas de préciser un critère technique important, la fluidité. Cette version PlayStation 5 ne souffre d'aucun problème dans ce registre avec un framerate de 60 fps sans le moindre problème. Le jeu est parfaitement fluide qu'importe les conditions proposées, un régal (et surtout indispensable) pour un tel jeu.

Au niveau du gameplay, on va vite découvrir que ce nouvel épisode ne déçoit pas bien au contraire, le plaisir de jeu est rapide et surtout pour un large public. Les sensations sont au rendez-vous avec un gameplay qui procure réellement un plaisir de jeu. La force de ce nouvel opus est de ne pas oublier une partie des joueurs. Ce n'est pas un jeu que pour les fans ou que pour les pilotes. L'expérience de jeu est prévue pour un très large public, il est donc logique de retrouver de nombreuses informations sur les véhicules, l'histoire de l'automobile mais surtout de nombreux paramètres. De nombreuses options sont disponibles afin de définir si vous souhaitez activer ou non le système anti-blocage des roues, le contrôle de traction, l'indicateur de freinage, l'assistant de trajectoire...

Il est donc non seulement d'obtenir de l'aide dans le pilotage mais aussi d'avoir de nombreuses informations sur le circuit en question afin de mieux appréhender les différents virages en fonction de la vitesse. Cette souplesse dans les options, on la retrouve aussi dans les réglages, le jeu vous laisse le choix dans la configuration de la manette, libre à vous de définir la touche de frein, d'accélérateur mais aussi le passage des vitesses si vous n'êtes pas en automatique. On peut difficilement faire mieux, la prise en main est excellente. Une fois sur la piste, impossible de nier le réalisme de la conduite avec cette volonté évidente d'obtenir des comportements fidèle à la réalité. On a vraiment des sensations différentes lorsqu'on passe d'un véhicule à un autre. Autre élément dont l'impact est évident, c'est bien entendu cette fameuse météo. Elle n'est pas là que pour soigner le visuel du jeu, elle offre aussi un impact sur la piste.

Selon les conditions et donc aux températures, l'adhérence sera différente. Un sol sec n'offre pas les mêmes sensations qu'un sol humide, un détail supplémentaire du réalisme du jeu dans la conduite. Selon les véhicules, on va très vite se faire surprendre par cette différence. En dehors des conditions climatiques, les modifications techniques seront une autre surprise que l'on pourra avoir sur le circuit. En effet l'une des forces de la série est de pouvoir procéder à de nombreuses modifications sur chaque véhicule. Alors il est question de réglages (boîte de vitesse, suspensions...) mais aussi de changements de pièces. Un nouveau turbo, des pneus différents, une puce... Dès lors que vous disposez de l'argent suffisant, on peut très vite faire évoluer le véhicule et atteindre des performances qui ouvrent la porte à des compétitions inaccessibles dans sa configuration initiale, c'est ça aussi le charme de la série Gran Turismo.

Le jeu met en place un repère nommé PP (points de performances) qui évolue en fonction des modifications au niveau des réglages et des caractéristiques. Un repère d'accès ou non pour les courses en sachant que plus ce chiffre est élevé et plus le véhicule est performant. On en vient à aborder le seul élément en course qui mérite encore du travail, c'est bien entendu l'intelligence artificielle. Alors un rappel s'impose tout de même concernant la position du studio. En effet peu de temps avant la sortie du jeu, les développeurs ont présenté GT Sophy, une intelligence artificielle nouvelle génération, développée en interne pour la série Gran Turismo. Lors de cette annonce, on espérait une intégration pour ce nouvel épisode, malheureusement ce n'est pas le cas. Actuellement aucune fenêtre de sortie n'est évoquée pour l'instant et sans certitude d'un déploiement sur cet épisode via une mise à jour.

Du coup dès qu'on lance les premières courses, on se retrouve face à une IA que l'on ne présente plus et qui participe à l'esprit Gran Turismo même si l'on est dans l'attente d'une révolution dans ce registre. Les concurrents adoptent un comportement très classique où les véhicules suivent un itinéraire sans avoir cet esprit compétition, pas beaucoup de dépassement, pas d'erreurs, la conduite de l'IA n'est pas nerveuse, elle est maîtrisée, prudente. On retrouve toujours ces concurrents qui se suivent comme un défilé à bonne distance. Par rapport à nous, l'IA possède parfois de drôles de réactions avec des collisions sans faire l'effort d'esquiver et donc de sortir d'une trajectoire clairement prédéfinie. Par rapport à notre position, l'IA ne change pas vraiment de vitesse, une légère tendance du peloton à lever le pied mais sans faire de cadeau pour autant.

Contrairement à d'autres jeux, si votre véhicule n'est pas à la hauteur, l'IA calme et attentiste ne suffit pas pour espérer l'emporter. L'intelligence artificielle de ce Gran Turismo 7 n'offre donc pas une révolution espérée même si son style n'est plus une surprise pour les amateurs de la série. Lorsqu'on est sur un jeu PlayStation 5, surtout pour ce style de jeu, il convient de faire un point sur l'exploitation de la DualSense. Dès qu'on lance le jeu, dès les premières épreuves, on va vite comprendre qu'on fait face à l'un des meilleurs jeux en matière d'exploitation de la DualSense. C'est vraiment impressionnant, déjà que les sensations étaient déjà convaincantes, elles ne sont que renforcées avec les retours haptiques et les gâchettes adaptatives. Une utilisation vraiment précise et intense qui apporte énormément à la conduite.

Les vibrations permettent de ressentir les différents types de surface parcourus par les pneus en plus des éléments comme les vibreurs. Une manette géniale avec des gâchettes qui enfoncent le clou, on ressent clairement le passage des rapports, la violence des accélérations mais aussi les freinages, les gâchettes sont lourdes et font l'objet de petites vibrations. L'utilisation de la DualSense est clairement la très belle surprise de cet épisode, si l'on espérait un minimum d'exploitation, on peut dire que les développeurs réalisent un superbe travail, les sensations sont encore meilleures. Du côté du contenu, les joueurs attendaient de retrouver une formule similaire à la grande époque de la série, notamment Gran Turismo 4. En effet les derniers épisodes ne se montraient pas irréprochables au niveau du contenu solo, Polyphony Digital signe enfin un retour aux sources avec ce nouvel opus.

Tout d'abord, on pourra trouver 424 véhicules au lancement pour un total de 62 constructeurs, un score énorme d'autant qu'on est loin de l'époque où l'on trouvait de nombreux doublons pour gonfler ce chiffre. Pour se procurer des véhicules, on pourra passer chez le concessionnaire pour l'achat d'un véhicule neuf. On retrouve enfin la possibilité de se procurer des véhicules d'occasion. Un marché qui se renouvelle régulièrement, il ne faut pas tarder pour profiter d'une opportunité. La question de l'argent se pose d'autant que les prix sont élevés. En dehors des courses et autres épreuves, le jeu met en place un système de tickets de loterie pour obtenir des véhicules ou de l'argent. Par contre, n'espérez pas vendre vos véhicules pour récupérer de l'argent, c'est impossible.

Vous pouvez simplement vous séparer un véhicule mais sans gain possible. Pour les circuits, le jeu propose 34 lieux différents pour un total de 97 tracés, en effet certains lieux proposent plusieurs variantes. On retrouve à la fois des circuits réels mais aussi des classiques de la série dont le retour du célèbre Deep Forest Raceway à cette occasion. C'est l'heure maintenant de faire un point sur les modes de jeu. On vous rassure tout de suite, c'est vraiment très bon. On profite donc de plusieurs modes de jeu solo avec notamment le mode Circuits Mondiaux qui correspond à un mode classique où l'on enchaîne les courses. La petite spécificité concerne l'accès à ces épreuves. En effet cela implique plusieurs caractéristiques précises (nationalité, puissance). 

Cela force à goûter plusieurs véhicules de différentes puissances. Un mode histoire dans Gran Turismo ? Oui c'est possible et c'est désormais une réalité avec le mode café. Il faut comprendre derrière ce mode, une approche totalement différente où celui-ci dévoile petit à petit le jeu en offrant l'accès aux différentes fonctionnalités du jeu. Il s'agit d'une forme de grosse introduction qu'il faut vraiment accomplir sur nos première heures afin d'avoir accès à l'ensemble du jeu. Ce mode contient différentes quêtes et donc des objectifs qui permettent de faire ses premiers pas dans l'univers Gran Turismo. En plus de découvrir les différentes fonctionnalités du jeu, on gagne évidemment de belles récompenses pour compenser à enrichir son garage. On enchaîne, avec un mode qui participe à l'identité de la série et indispensable pour les fans de la série : les permis.

Ceux-ci sont toujours de la partie avec une répartition en 5 catégories, 10 épreuves par catégorie pour un total de 50 épreuves. On trouve toujours un système de médaille (bronze, argent, or) en fonction de votre performance. Un passage obligé pour avoir accès à certaines épreuves du jeu nécessitant un permis précis. Un mode classique qui continue à être source de cadeau avec le gain de voitures en obtenant des médailles dans chaque catégorie. On pourrait dire déjà qu'à ce stade, le contenu est satisfaisant mais ce n'est pas terminé, on peut encore citer la présence d'un mode missions qui propose de participer à différents défis. On met l'accent ici sur un côté challenge avec des conditions très spéciales pour chaque défi : atteindre une certaine vitesse, gestion du carburant, score à atteindre en drift... Des médailles et des récompenses à la clé. Allez encore un autre mode et une nouvelle fois original : le mode Rallye Musical. 

Si les courses ne sont pas nombreuses pour le moment, l'idée est vraiment sympa. Il faut donc conduire et passer les checkpoints pendant le déroulement d'une musique. L'objectif est de finir avant la fin du chrono. En plus de cette riche expérience solo qui fait vraiment plaisir à voir, le jeu n'oublie pas de mettre en place une expérience multijoueur. Sans surprise, la partie multijoueur correspond à ce que l'on pouvait découvrir dans Gran Turismo Sport, c'est juste excellent. On pourra donc se rendre dans le mode Sport pour découvrir la dimension multijoueur du jeu avec un système actualisé quotidiennement. Le jeu met en place plusieurs épreuves dont les courses se déclenchent à une heure précise. Pendant ce temps, vous pouvez réaliser les qualifications afin d'être le mieux placé possible sur la grille de départ.

L'organisation des courses au niveau des participants tient compte de deux critères, le niveau du joueur et le niveau de fairplay. Des critères pertinents pour aboutir à un très bon équilibre en course. En dehors de cet aspect compétition vraiment addictive, le jeu n'oublie pas de laisser aux joueurs la possibilité de simplement créer un salon, public ou privé, pour jouer avec d'autres joueurs et notamment des amis dans une approche plus personnelle. Il est possible de modifier de nombreux paramètres dans la création du salon afin d'imposer ou non des critères pour les courses. Cerise sur le gâteau et ce n'est pas rien, il est aussi possible de jouer à deux joueurs sur un même écran, le mode splitté est toujours là. On termine ce tour d'horizon du contenu en mentionnant d'autres fonctionnalités qui ne manqueront pas de faire plaisir aux joueurs.

En plus de pouvoir modifier la mécanique de chaque voiture, le jeu propose aussi un éditeur de livrée pour faire un peu de modifications visuelles (peinture, sticker...) sur sa voiture et par la suite partager sa création aux autres joueurs. Enfin, il ne faut pas non plus oublier de mentionner la présence de l'excellent mode photo. Si ce gadget fait l'objet d'un effet de mode dans les dernières productions où sa présence est dispensable, il se montre ici extrêmement complet et totalement pertinent. La preuve, il s'agit carrément d'un mode intitulé Scapes qui permet de définir un décor, une voiture et de réaliser de nombreuses retouches et modifications. Il n'y a donc plus de doute au sujet du contenu de Gran Turismo 7, il est simplement énorme.

On termine avec la bande-son qui possède tout de même une importance dans un tel jeu. Au niveau de l'ambiance sonore, on retrouve cet excellent style, un mélange de plusieurs genres du jazz à la musique classique en passant par des morceaux un peu plus nerveux ou simplement quelques notes, c'est varié et vraiment sympa. Si l'on profite de nouveautés, on retrouve aussi des titres que les fans ne manqueront pas de reconnaître dès la première écoute, à l'image de la musique durant la vidéo d'introduction. Une qualité sonore que l'on retrouve aussi à travers des bruitages encore plus soignés.

Le sound design est vraiment convaincant au niveau des pneus, de la météo mais surtout des moteurs. La bande-son joue parfaitement son rôle pour apporter à la fois une bonne ambiance dans la navigation des menus mais aussi en course avec une belle immersion à l'image des autres aspects du jeu. Dernière précision sur l'environnement sonore, le jeu n'oublie pas d'exploiter la technologie audio 3D tempest pour les casques compatibles. Cette plus grande finesse dans la localisation sonore permet de mieux sentir la présence des véhicules autour de vous par exemple.

Gran Turismo 7 incarne bien l'épisode qui redonne des couleurs à la série. Il signe là un superbe retour en forme avec un jeu nettement plus complet tout en conservant les ingrédients qui font l'immense succès de la licence. Visuellement très propre avec un soin bluffant sur les véhicules, ce septième opus offre de belles sensations avec la manette pour obtenir un vrai plaisir de jeu. Un titre qui respire la passion avec enfin un contenu très complet et qui va encore plus s'enrichir au fil des prochaines semaines. La bande-son est également à la hauteur de l'événement pour enfoncer le clou, cette version PlayStation 5 est clairement un régal pour ceux qui aiment le genre et en particulier la série.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 17/20
Gameplay : 18/20
Durée de vie : 17/20
Bande-son : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article