Jeuxvideo-world

[Critique] Furious Jumper tome 1

26 Avril 2022 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Coin Lecture (News et Critique)

On va s'intéresser à une catégorie très spécifique des Editions Soleil, ou plutôt à une forme de sous-catégorie. En effet dans la collection Jeunesse de l'éditeur, on peut trouver plusieurs ouvrages qui possèdent un point commun : il s'agit de la BD d'un Youtubeur, dans le rôle de co-scénariste. On peut citer par exemple la série Fuze et Didier, Siphadventure, ou encore Frigiel et Fluffy. Le catalogue contient également des récits en un tome à l'image de la BD Superbrioche.

Vous vous en doutez si l'on évoque le sujet, c'est que l'on va s'intéresser à ce type de BD avec Furious Jumper tome 1 : La Vidéo de tous les dangers. Un premier tome (EAN : 9782302093041) disponible depuis le 23 mars dernier au prix de 11,50€ en version papier ou 7,99€ en version numérique. Le format est plus ou moins classique (22.5 x 29.8 x 0.9 cm) dans cette catégorie pour un total de 48 pages.

On peut vraiment parler de catégorie de "BD Youtubeur", le prix et le nombre de pages étant similaire pour l'ensemble des séries du catalogue. Autre point commun le scénariste Jean-Christophe Derrien que l'on retrouve sur l'ensemble des exemples cités en introduction. La seule différence se situe donc au niveau du dessinateur et du coloriste d'une série à une autre. Avant d'abord le contenu ainsi que l'édition dans son ensemble, on va d'abord commencer par faire un petit point sur ce fameux Youtubeur connu sous le nom de Furious Jumper. A l'image des autres récits de l'éditeur, son rôle est annoncé comme co-scénariste. On aura tendance à évaluer son degré d'intervention à une participation dans l'exposition des idées de la trame principale et à une supervision de la cohérence des thèmes abordés par rapport au contenu de sa chaîne Youtube.

Furious Jumper, Alexandre de son vrai nom, possède donc une chaîne Youtube dont la première vidéo remonte à mars 2013. A ce jour il possède 4,1 millions d'abonnées pour plus de 4000 vidéos disponibles. En consultant les dernières vidéos en ligne, on est parfois sur le rythme d'une vidéo par jour si ce n'est plusieurs vidéos en moins de 24 heures ! Il s'agit d'une chaîne gaming où l'on trouve essentiellement les jeux Minecraft, Roblox et Ark Survival Evolved. Il réalise des parodies, des présentations sur des mods mais aussi des collaboration avec d'autres Youtubeurs. Maintenant que vous en savez un peu plus sur ce Youtubeur, il est temps désormais de faire un point sur la qualité d'édition de ce premier tome. La couverture n'est pas mauvaise, elle est colorée et affiche un décor avec de nombreux personnages. Une illustration correcte où l'on perçoit un vernis sélectif pour le titre de la série "Furious Jumper".

Un effet rouge brillant pour le mot "Furious" tandis que le mot "Jumper" opte pour la couleur noire. Une couverture qui présente assez bien sans pour autant dégager une force artistique. Si l'on perçoit une référence amusante (personnage du jeu Among Us), le style proposé semble assez générique de notre point de vue. A l'intérieur, c'est vide de bonus ou d'une quelconque page susceptible de présente la chaîne du Youtubeur, quelques anecdotes... Pas de sommaire particulier non plus ou les prétentions de la série, on a uniquement l'histoire de ce premier tome. La quatrième de couverture offre la continuité de l'illustration de la première de couverture avec des personnages et cette fois-ci un bref résumé de la série.

Sans être trop sévère, s'il arrive parfois qu'une couverture ou l'apparence d'un livre pique notre curiosité, ce n'est pas du tout le cas ici, bien au contraire. Si l'on va rester prudent dans les éléments mis en avant concernant l'histoire, on peut déjà rappeler le synopsis proposé pour cette série : Alexandre, alias Furious Jumper, n'a pas une vie facile. Ses vidéos sont de véritables aventures. Il est à chaque fois transporté dans un univers virtuel mais où les dangers sont bien réels. Quand un de ses abonnés lui propose une balade dans la vallée des dinosaures, il répond présent avec son fidèle compagnon cochon, Ted. Mais cette fois-ci, arriveront-t-ils à revenir en un seul morceau ?

Avant d'aller plus loin, on peut également rappeler les précédentes réalisations de l'auteur, Jean-Christophe Derrien, en citant Miss Endicott, Poker ou encore Time Twins. Chez Soleil, il est en charge de plusieurs tentatives de BD en lien avec une chaîne Youtube : Frigiel et Fluffy, Fuze et Didier, Siphadventure ou encore Superbrioche. Avec Furious Jumper, ce n'est donc pas une première tentative dans ce registre. On ne va pas le cacher, difficile d'être emballé par le projet, la démarche n'est pas franchement convaincante. On aurait apprécié de faire face à une histoire écrite uniquement par le Youtubeur pour vraiment découvrir un projet personnel avec la supposition d'une personne qui parvient à aboutir à un rêve celui d'écrire une histoire, une bande-dessinée.

Malheureusement ici, on a vraiment le goût d'une simple exploitation du succès d'un Youtubeur en se contentant de reprendre les quelques traits forts du style de sa chaîne et du contenu de ses vidéos. Il manque cette vraie patte personnelle nécessaire pour avoir l'impression de lire une BD d'une Youtubeur. Or ici on lit plutôt une BD qui utilise le nom du Youtubeur sans jamais avoir le sentiment d'une implication franche et inspirée. Ce n'est donc pas une critique envers Jean-Christophe Derrien mais bien au Youtubeur. Jean-Christophe Derrien joue parfaitement son rôle, celui de proposer une nouvelle fois une adaptation d'un univers de Youtube en bande-dessinée et sur ce point, ce n'est pas désagréable même si le style est simpliste.

On imagine que le public visé est certainement très jeune en cohérence avec les fidèles spectateurs des vidéos de Furious Jumper. Par contre, malgré la maîtrise de Jean-Christophe Derrien, on ne peut pas dire que le scénario proposé est original. Il y a même un sentiment de déjà-vu avec un déroulement facile. Une fiction qui cherche surtout à mettre en oeuvre des clins d'oeil de l'univers de la chaîne du Youtubeur. Il fait équipe avec un cochon rose, il fait face à des dinosaures, il conduit une voiture exotique, une Audi R8 cabriolet, et ceci dans un monde fantastique, coloré, où le but est de boucler une vidéo pour ses abonnés. Pas de profondeur, pas de surprise, pas de rebondissement, une histoire simple, accessible avec un humour très basique pour ne pas s'écarter de son objectif, celui de séduire un très jeune public.

Le scénario est pour nous aussi frustrant que le dessin si ce n'est plus, aucune mention d'une quelconque participation du Youtubeur. Une nouvelle fois, on aurait pu comprendre le projet et l'apprécier dans de meilleures conditions si l'on découvrait une démarche artistique propre au Youtubeur. Ce n'est pas le cas puisque les dessins sont assurés par Emmanuel Nhieu avec Alla Khatkevic en qualité de coloriste. Encore une fois on ne cesse de le répéter, cette BD manque d'une vraie identité, on ne parvient pas à ressentir un projet personnel. Un style générique qui vise surtout à mettre plus ou moins en lumière quelques traits du style de la chaîne du Youtubeur.

On est même surpris de voir la faible présence de Minecraft dans le dessin, compte tenu des vidéos réalisés par Furious Jumper sur Minecraft et Roblox, on s'attendait à un autre univers visuel. Celui qui est proposé n'est pas mauvais mais c'est classique et sans être d'une immense fidélité. Si l'on trouve une histoire très colorée, le coup de crayon reste prudent et léger. Ni lourd, ni brouillon, on est plutôt dans une démarche visant à offrir une lecture fluide. Une orientation cohérente pour un projet qui vise définitivement un public très jeune (d'où sa présence dans la catégorie jeunesse de l'éditeur). Le dessin des animaux et créatures, est plus convaincant que celui de la voiture par exemple, mais globalement il n'y a pas de cases grossières dans ce premier tome. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conclusion : Furious Jumper tome 1 n'est clairement pas une BD renversante, ni originale. Une aventure qui met en scène un Youtubeur sans que ce dernier ne démontre un gros impact sur la série, du moins c'est l'impression dégagée par ce premier tome. S'il est bien annoncé comme co-scénariste, il ne faut pas s'attendre à un travail très personnel, autant dans l'écriture que le dessin. Néanmoins l'équipe en charge de cette série n'est pas ridicule. Si celle-ci est selon nous largement dispensable, elle peut sûrement séduire une partie de ses abonnées. Elle cherche d'abord un très jeune public sans attente particulière si ce n'est de petites références d'un Youtubeur qu'ils aiment suivre quotidiennement.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article