Jeuxvideo-world

[Test] Payday 2 Crimewave Edition

21 Juin 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Après un premier volet convaincant et une suite tout aussi séduisante, Overkill est de retour avec la série Payday. Un troisième opus ? Pas vraiment, en réalité il s'agit d'une édition next-gen de Payday 2 qui s'intitule Payday 2 Crimewave Edition. Une sorte d'édition ultime faisant office soit d'une séance de rattrapage pour les joueurs qui seraient passés à côté du titre, soit l'occasion de rejouer à ce très bon sur la nouvelle génération de consoles. Un braquage HD à 4, ça vous tente ?

Graphiquement, le premier opus n'était pas exceptionnel loin de là. Le second volet, dont la sortie remonte à août 2013, ne se montrait guère mieux au niveau de sa technique. Du coup on espérait découvrir sur cette version PS4/One de la Crimewave Edition, une amélioration visuelle qui saute aux yeux par rapport à la version PS3/360 afin d'avoir un équivalent de la version PC ou du moins un résultat assez proche. Malheureusement et malgré un affichage 1080p, le jeu n'est pas un titre next-gen qui brille par sa réalisation.

La mise à niveau graphique n'est d'ailleurs pas aussi exceptionnelle que prévue puisque malgré quelques progrès au niveau des textures ou encore de la modélisation, on reste toujours un poil déçu face à la finition générale du jeu. Néanmoins en plus de quelques légers progrès, les points forts du titre sont toujours d'actualités à savoir une ambiance et un style visuel qui séduit malgré une technique faiblarde et surtout une interface très agréable avec une organisation des menus parfaitement maîtrisée et cohérente. Le côté personnalisation des braqueurs fait toujours son petit effet.

On se souvient que le premier volet était fun, et que le second était encore plus fun mais surtout addictif. Du coup pas de surprise, on retrouve les ingrédients  de la série pour s'amuser et passer des heures devant l'écran à braquer et combattre les forces de l'ordre seul ou à plusieurs. Dans ce second opus, on dispose désormais d'une planque où l'on retrouve un stand de tir, nos armes, un lieu personnel extrêmement bien fichu. Une fois que l'on est prêt, on se lance dans un braquage, sauf que contrairement au premier épisode, avant de sortir le pistolet dès l'entrée du lieu concerné, l'équipe reste en civil et fait un petit tour des lieux afin de préparer au mieux le braquage.

Le jeu prend ainsi une tout autre dimension et permet d'obtenir une immersion nettement plus forte qu'auparavant. La préparation permet ainsi d'observer les objets-clés pour parvenir au mieux au coffre, observer le lieu des caméras de surveillance... Un côté infiltration très intéressant dans la mesure où en cas d'une coopération sans failles et précise, il sera possible de terminer une mission sans avoir à appuyer sur la gâchette, une mission propre du début à la fin. Bien évidemment, le jeu dispose d'un côté action où là on sort les armes, on tire sur tous ce qui bouge et on active la perceuse pour ouvrir le coffre comme une brute.

Il y a donc plusieurs manières de parvenir à l'objectif, ce qui permet d'obtenir un peu plus de variétés sur le long terme. De toute manière, le jeu reste imprévisible dans la mesure où le scénario n'est jamais le même, les emplacements sont différents, un critère aléatoire essentiellement pour prendre constamment du plaisir à enchaîner les braquages. Les gadgets sont toujours de la partie, de la perceuse au C4 en passant par la trousse de soin, les munitions... il est également possible de crocheter une porte ou encore mettre des planches pour boucher une fenêtre. 

Cette notion de variété est également valable dans les objectifs de missions ou parfois il ne s'agit pas de prendre simplement des sacs de billets mais de filmer une liasse de billets en feu, placer de la coke... En tout cas une chose ne changera pas, l'intervention des forces de l'ordre se fera sans pitié avec des snipers, des boucliers... Mieux vaut donc prendre des otages afin de procéder à un éventuel échange avec un membre de votre équipe dans le cas où l'un des quatre de l'équipe soit détenu par la police. 

Mais alors quel est le point faible du jeu ? C'est celui d'avoir une IA alliée complètement nulle qui ne pense qu'à tirer encore et encore. Même si le jeu se destine à jouer à 4 joueurs, il est toujours possible de jouer en solo et de coopérer avec 3 autres bots... pas sûr que vous serez souvent tenté de faire des missions dans cette situation compte tenu de la médiocrité de l'IA.

Au niveau de la durée de vie, ce second volet était déjà très riche pour passer de longues heures dans la mesure où il fallait beaucoup de patience et de braquages pour obtenir toutes les armes, les améliorations et atteindre le niveau maximal. Le jeu dispose d'un arbre de compétence où l'on trouve 5 domaines/classes : Cerveau, Exécuteur, Technicien, Fantôme et Fugitif. Chaque classe disposant évidemment de spécialité, il faudra donc préparer de manière stratégique son équipe avant de se partir à la conquête de billets.

Un contenu déjà énorme dans la version de base où Cette Crimewave Edition enfonce complètement le clou en proposant un contenu encore plus impressionnant puisque cette version dispose de tous les DLC et mise à jour disponibles à ce jour. On obtient ainsi une centaine de masques, d'armes mais aussi encore plus de braquages.

C'est du solide dès le départ de quoi s'amuser encore plus en multijoueur... à condition de pouvoir se connecter car lors de sa sortie quelques problèmes de connexion sont apparus. Rien d'excessivement méchant, mais il arrive parfois de faire face à des erreurs nous faisant quitter la partie, c'est d'autant plus frustrant lorsqu'on est sur le point de finir la mission. Pour obtenir ses gains, il faut absolument venir à bout de la mission, tant que ce n'est pas le cas, rien n'est gagné.

Enfin on termine avec la bande-son qui ne fait pas l'objet de modification particulière pour cette Crimewave Edition et qui se montre donc toujours aussi excellente. Dès la première mission, dès l'entrée même dans les menus, on constate rapidement la qualité des morceaux audio proposés.

Très dynamique, ces différents thèmes contribuent également au rythme du jeu dans la mesure où il s'adapte dès lors que l'action devient plus ou moins intense, de quoi offrir une immersion de feu. A cela s'ajoute quelques dialogues court mais efficace et crédible s'accordant parfaitement dans le ton et l'ambiance du jeu. On regrette une chose, la traduction française très moyenne. Aussi les quelques bugs de son que l'on pouvait découvrir dans la version de 2013 sont corrigés pour cette version 2015.

Payday 2 Crimewave Edition se présente sur la nouvelle génération de consoles de manière convaincante mais pas parfaite. Si son gameplay est toujours aussi fun et addictif malgré une IA à revoir, sa réalisation manque toujours de soin et d'une technique encore en retrait. On parvient tout de même à voir quelques progrès mais cela reste beaucoup trop léger pour qu'on puisse qualifier le jeu de vrai titre HD.

Heureusement en plus de son gameplay rassurant, son contenu lui affole les compteurs avec l'ensemble des DLC et mises à jour depuis août 2013, de quoi faire face à un titre avec moins de bugs et surtout plus d'armes, de braquages et d'éléments de personnalisation. La bande-son reste de son côté toujours aussi satisfaisante.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 13/20
Gameplay : 17/20
Durée de vie : 18/20
Bande-son : 17/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 16/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article