Jeuxvideo-world

[Test] Transformers Devastation

15 Octobre 2015 , Rédigé par jeuxvideo-world Publié dans #Tests PS4

Annoncé lors de E3 2015, Transformers Devastation ne perd pas de temps et débarque dès ce mois d'octobre sur PlayStation 4, PC, Xbox One ou encore PlayStation 3 et Xbox 360. Développé par l'excellent studio PlatinumGames (Bayonetta, Vanquish, Metal Gear Rising) et édité par Activision, cette nouvelle adaptation en jeu vidéo de la série Transformers laissait paraître des qualités offrant de l'espoir aux joueurs et notamment aux fans de la licence. Après plusieurs adaptations très moyennes que ce soit sur la nouvelle génération de console ou sur les précédentes, est-ce qu'on se trouve enfin vers une adaptation honnête et soignée ?

Lors de son annonce, c'est la première chose qui a frappé : sa réalisation. En effet si jusqu'à présent les adaptations n'étaient franchement pas séduisantes, ce nouvel opus prend lui un virage important au niveau de sa direction artistique. Plutôt que de s'appuyer sur une apparence proche des films, on découvre un choix qui devrait plaire aux fans, celui d'une apparence plus ou moins fidèle aux dessins animés des années 80. on retrouve donc le coup de crayon du dessin animé tout en disposant des améliorations.

Un cel-shading qui est donc parfaitement utilisé et non pas comme un cache-misère comme c'est parfois le cas. On obtient un titre parfaitement fluide avec une superbe palette de couleurs. La mise en scène est explosive et apporte un réel dynamisme à l'écran, les fans seront ravis. Malheureusement, la réalisation n'est pas parfaite et souffre d'un manque de finition sur certains points.

En plus d'offrir un monde pas vraiment ouvert (une bonne dose de murs invisibles), les décors manquent cruellement de vies et de variétés. Des environnements déserts et répétitifs, où l'on pourra le même ennemi, la différence se jouant uniquement sur sa couleur. Une réalisation old-school qui reste quand même séduisante tout en proposant du 60 fps sans la moindre chute de framerate, c'est déjà ça.

Si le titre est rassurant visuellement, on attendait beaucoup de son gameplay. Tout d'abord, il est possible de contrôler 5 autobots que l'on débloque au fil de l'histoire. Il ainsi possible de contrôler : Optimus Prime, Bumblebbe, Sideswipe, Wheeljack et Grimlocke. Ceux-ci disposent de leurs propres combos, leurs propres attaques spéciales et attaques ultimes mais aussi de leurs propres armes et caractéristiques. Il ne faudra donc pas hésiter à changer régulièrement d'autobot afin de profiter de la qualité de chacun. Le jeu offre une bonne prise en main et une jouabilité très précise s'inspirant fortement d'un titre comme Bayonetta.

On enchaîne les attaques avec deux touches (carré et triangle, pour la version PS3/PS4 par exemple) et on lance des attaques spéciales (L1) ou des attaques ultimes lorsque la jauge est pleine (pression sur les deux sticks). Il est également possible d'esquiver ou encore de faire des parades en mettant en avant la transformation véhicule, une manière intelligente de mettre en avant la transformation. Au niveau de la croix directionnelle, on peut attribuer des armes que ce soit des armes achetées ou que l'on trouve sur le champ de bataille.

Une boutique est accessible dans l'Arche (le Quartier Général du jeu) afin de pouvoir acheter des armes, objets et aptitudes). Le gameplay se révèle complet et profond grâce notamment à ce système d'arme bien fichu qui permet d'augmenter le niveau de son arme en synthétisant une arme avec une autre. Cela permet aussi d'obtenir des armes élémentaires et ainsi faire des dégâts supplémentaires face aux ennemis et boss en fonction de la faiblesse de chacun.

L’aventure se déroule sous forme de missions que l'on enchaîne à un rythme de dingue avec des objectifs présents sur la map. Les missions se montrent plutôt variées puisque l'on pourra se lancer dans des missions de poursuites, de combats et de recherche. Ces fameuses missions poursuites ne sont pas très confortables, compte tenu de la vitesse de jeu à ce moment précis, et de la caméra fixe clairement pas parfaite, cela devient vite du grand n'importe quoi. C'est d'ailleurs le petit défaut du jeu, une caméra capricieuse dès que le rythme s'accélère franchement.

Du côté de la durée de vie, Transformers Devastation risque de décevoir la plupart des joueurs. Malgré un potentiel évident, le jeu n'offre pas une expérience longue et variée comme on aurait pu s'y attendre. On a donc un mode histoire qui pourra tenir le joueur de 5 à 9 heures environ suivant la difficulté choisie. Et ensuite ? un maigre mode défi d'une cinquantaine de missions qui deviennent de plus en plus difficiles mais peu intéressantes.

Le jeu dispose d'un total de 5 difficultés en sachant qu'il faudra finir une première fois le jeu pour débloquer 2 niveaux de difficulté et se lancer dans un New Game + sans intérêt particulier si ce n'est partir de tous les bonus du jeu, le fan service étant quand même au rendez-vous au niveau du contenu. On regrette fortement de ne pas trouver d'autres modes de jeu comme un mode multijoueur par exemple qui avait vraiment sa place ici que ce soit en local ou en ligne. Aussi, on aurait apprécié de pouvoir effectuer une campagne du côté des Decepticons, ce qui n'est malheureusement pas le cas non plus.

En matière de bande-son, l'ambiance sonore se révèle à la fois fidèle et plutôt convaincante. Par exemple, au niveau des doublages, Platinum Games a eu l'excellente idée de conserver les doublages originaux pour un rendu sonore vraiment très sympa et nostalgique. Ce sentiment de nostalgie, on le retrouve dans les différentes compositions musicales dans un style  rock électro qui fonctionne parfaitement mais qui ne vaut tout de même pas la qualité du travail que l'on pouvait obtenir avec les thèmes de Steve Jablonsky. Quant à la partie scénaristique, celle-ci fait office de prétexte pour affronter les Autobots aux Decepticons.

Transformers Devastation est une bonne surprise. Loin d'être parfait, PlatinumGames parvient quand même à démontrer son talent avec un gameplay jouissif et profond, ce que l'on n'avait pas eu jusqu'à présent sur la licence Transformers. La direction artistique est de très bon goût et plaira aux fans sans le moindre doute.

Le jeu souffre simplement d'un petit manque de finition que ce soit d'un point de vue visuel ou dans le contenu. Des décors un peu vides, une caméra qui s'emballe dès que le jeu prend de la vitesse ou encore une durée de vie très courte si l'on effectue le jeu en ligne droite. Malgré ça, on prend enfin du plaisir à jouer à une adaptation vidéoludique de Transformers.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graphismes : 15/20
Gameplay : 15/20
Durée de vie : 12/20
Bande-son :  14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Note globale : 14/20

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Commenter cet article

NeoDandy 15/10/2015 22:55

Le virage enclenché par Platinum Games paraît énorme. L'aspect, en tout cas, devient plaisant alors que Transformers est une franchise qui ne me dit rien du tout ! ;) A découvrir avec plaisir dès qu'une réduction se présentera ! :)